Restriction cognitive - 10092020

izabelle
Animatrice forum

J'ai déjà partagé ce progrès dans d'autres discussions je pense mais je voulais le remettre ici dans le forum dédié aux progrès, car celui-ci me semble essentiel

La restriction cognitive, j'ai toujours baigné dedans, mais sans trop y croire

comme si mon intuition intérieure me disait.....  mmmmm....  ça ne me parle pas

c'était surtout ma mère qui m'a montré un mauvais exemple, elle se positionnait en victime des aliments qui  "la faisaient grossir", victime dans le sens où ils ne faisaient grossir qu'elle selon son discours

du coup le rapport à la nourriture était compliqué dans mon enfance, car le réconfort que j'aurais pu en tirer était empêché par deux choses :

- les plaintes de ma mère (qui gachaient un peu l'ambiance)

- sa non-envie de nous faire à manger  (qu'elle évoquait comme une corvée)

mon père ne faisait pas la cuisine et les rares fois où il s'y est essayé c'était catastrophique  (presque incompréhensible sur des plats aussi simples)

 

bref les repas en famille de mon enfance....... ni plaisir, ni attention, ni sécurité

et une vague inquiétude sur tous ces aliments qui faisaient grossir  ma mère  si seulement elle posait ses yeux dessus

 

Ensuite ça a été le médecin....  pas méchant.... soit disant pas de régime,  mais en fait si....  un "équilibre" alimentaire qui ressemblait furieusement à un régime mais qui soit disant n'en était pas un car on pouvait manger une part de gateau par semaine et des frites une fois par mois (j'aime pas les frites!)

 

je n'ai jamais réussi à le satisfaire et à perdre ces qq kilos.....alors que je n'en avais pas besoin

 

 

Bref, tout ça pour dire qu'on grandit avec des adultes qui nous inculquent de droles d'idées tout de même,  même si de mon côté je ne les ai jamais vraiment cru, mais ça produit tout de même une forme d'inquiétdue,  et avec une société qui nous donne des idées ambivalentes, du type certains aliments sont mauvais pour la santé, mais en fait ils sont quand même drôlement bons, il faut en profiter,  entre restrictions et pubs transgressives....

 

 

Bien que je n'ai jamais adhéré à l'ensemble des règles de restriction, cela a tout de même influencé largement mon comportement alimentaire

 

Le progrès aujourd'hui, et surtout depuis ces derniers mois où j'ai fini de larguer les amarres avec toute pression sociale quelle qu'elle soit,  c'est de ne même plus connaitre ces règles ou recommandations

Et de commencer à sortir de mon conditionnement hérité de ces années de suivi médical  sur le repas du midi qui doit être parfaitement équilibré en protéine-glucide et Cie

 

aujourd'hui je me sens tellement plus "libre"

je mange salade et fruits par envie, par gourmandise,  et non pour  "faire plaisir au médecin et réussir à perdre du poids pour qu'il soit enfin fière de moi, et ainsi, toute la société "   hahahaha

 

bon c'est un peu un fleuve mais je n'arrive pas à être concise aujourd'hui!

Commentaires

GaelleB
Abonné

J'avais raté ce message. Et pourtant il me parle beaucoup...

J'ai étudié la restriction cognitive dans mon cursus, sans comprendre ce que c'était, tout simplement parce que je baignais dedans depuis toujours.

Pas de goûter, pas de bonbons, pas de chocolat parce que "c'est pas bon pour ce que tu as" mais des assiettes copieuses qu'il faut finir. Et cette idée tenace qu'une fille ne doit pas faire plus de 50-55kg...

Bravo Izabelle d'avoir réussi à couper les derniers liens avec cette vision erronée de ce que veut dire manger!

Moi, pour l'instant, j'en suis au stade de l'incompétence consciente 😅

MunichVero
Abonné

GaelleB Abonné dim 04/10/2020 - 00:25
J'avais raté ce message. Et pourtant il me parle beaucoup...

J'ai étudié la restriction cognitive dans mon cursus, sans comprendre ce que c'était, tout simplement parce que je baignais dedans depuis toujours.

Pas de goûter, pas de bonbons, pas de chocolat parce que "c'est pas bon pour ce que tu as" mais des assiettes copieuses qu'il faut finir. Et cette idée tenace qu'une fille ne doit pas faire plus de 50-55kg...

Bravo Izabelle d'avoir réussi à couper les derniers liens avec cette vision erronée de ce que veut dire manger!

Moi, pour l'instant, j'en suis au stade de l'incompétence consciente 😅

L'incompétence conciente ! Ca me parle totalement 😅

izabelle
Animatrice forum

oui c'est super de prendre conscience

de mon côté je n'utiliserai pas le terme incompétence

on est juste conditionnées et il s'agit de sortir de ce conditionnement

ce qui aide le plus selon moi : avoir des personnes dans son entourage qui ne vous martelent pas ce conditionnement à longueur de temps  et lacher prise sur le fait de convaincre ou partager sur ce type de sujet avec ceux qui sont enfoncés jusqu'au cou dans la restriction cognitive (qui n'est pas réservée à ceux qui sont en surpoids, mais beaucoup d'autres aussi, conditionnés malgré eux)

c'est un but aussi du forum : pouvoir échanger avec d'autres,  créer cet entourage compréhensif et bienveillant

et faire de nouvelles expériences, qui vont déconstruire ce conditionnement

de mon côté à chaque fois que je fais des plats plus "riches",  je maigris plus....   il faut vraiment en faire l'expérience  parce que le cerveau est perplexe....  ;-)  il y a tellement de choses qui lui échappent

belle journée !

X