se préparer à passer de bonnes fêtes avec la méthode Zermati - le 18/12/2011

JOEL
Abonné

Cette année j'aborde les fêtes avec beaucoup plus de sérénnité mais aussi un esprit de défi. Est ce que mes habitiudes vont tenir la rampe des festins en famille ? je me sens fort de mes résultats obtenus jusqu'ici avec la méthode LC : j'ai perdu  6 kg et j'ai l'impression d'avoir ancré dans mon quotidien de nouvelles habitudes découvertes dans la pratique régulière de la méthode :

manger QUAND j'ai faim, sentir la satieté et trouver les ruses pour ne pas aller plus loin, considérer l'alcool comme de la nourriture et surtout adapter ma prise d'alimentation à mes dépenses physiques.

Les fêtes sont toujours pour moi une période d'angoisse par rapport à la nourriture: certitude de trop manger et bien boire, absence de sport et d'activité physique, oubli des consignes et de son écoute propre ... et s'installe ainsi avant les fêtes une période d'angoisse, pendant les fêtes une période de déprime et de renoncement et apres les fêtes une grosse culpabilité.

je vais donc continuer à faire un peu de sport, marcher , m'activer avant de passer à table... faire honneur aux plats en m'efforçant de déguster lentement et complètement comme me l'a appris la méthode au moins les 3 premieres bouchées ... et le lendemain de fêtes sauter des repas si je n'ai pas faim

Bref penser à moi en faisant mes exercices de RPC !

Je souhaiterais échanger avec ceuxet celles qui le veulent sur ce passage des fêtes avec la méthode .

je me dis que si je passe bien se cap çà voudra dire que je suis désormais un mangeur régulé ....

Commentaires

Ingalill.
Abonné

Bravo Joel, je pense que c'est un défi intéressant que ces fêtes, pour nous qui sommes en plein travail sur nos sensations alimentaires et nos rapports parfois compliqués avec la nourriture ! Cette période est un peu celle de tous les dangers, sans compter les émotions diverses qui sont liées à ces fêtes, généralement familiales...

Pour ma part, il y a bien une semaine que j'ai commencé à lâcher un peu mes bonnes nouvelles habitudes, à cause de la fatigue du boulot et du stress mais je compte bien profiter de mes vacances pour me remettre à l'écoute de mes besoins. Je vais essayer de faire comme toi  : m'activer un peu plus, déguster et écouter mes sensations. Ce qui me fait le plus peur, c'est finalement de batailler pour trouver de petits moments pour m'isoler pour la RPC (quand on est en famille, c'est plus compliqué) et de devoir me justifier de le faire (c'est évident que certains vont se poser des questions et je suis à un stade où je n'ai plus envie d'expliquer la méthode, surtout à ma belle-mère qui a une conception bien à elle - et très étriquée - des façons de perdre du poids).

Rose-PetitBeurre.
Abonné

Bravo Joel ! ton message est d'une grande sagesse. Je suis encore au début du programme mais j'espère que j'arriverai à aborder les choses comme toi dans quelques temps. Félicitations pour ton parcours, c'est vraiment super.

Personnellement, j'ai surtout peur des émotions qui peuvent ressurgir en étant dans ma famille et à cette période de l'année propice aux "bilans". Donc pour moi aussi, c'est un peu un "cap" et si j'arrive à le passer, peut-être pas hyper sereinement (c'est encore trop tôt dans mon cas) mais au moins en "limitant les dégâts", en essayant de m'écouter le plus possible (émotions et sensations), ce sera déjà un grand pas.

J'ai regardé les vidéos sur les buffets, la convivialité, la fête... dans les "outils" et je trouve que ça aide bien pour se préparer.

JOEL
Abonné

merci pour vos messages !

Je comprends bien les appréhensions que l'on peut avoir à l'arrivée des fêtes. J'ai moi même pas mal d'émotions qui ressurgissent pendant ces moments. Je crois qu'uen des manières de faire est de bien ressentir ses émotions, même douloureuses, bien les exprimer pour en atténuer en partie l'influence ... et d'une manière détournée, d'éviter de les combler par la nourriture ...

Donc un conseil: exprimez vous, dites ce que vous ressentez, parlez à vous même, regardez vous de l'extérieur, faites vous rire en vous moquant de vous ... bref extériorisez... et le lien avec la nourriture s'atténuera...

c'est ce que je m'apprête à faire : dire mes peurs, mes doutes, mes rancunes et mécontentements (pas tout , pas à tous mais d'abord me les avouer)

Ne pas être dupe de mes faux semblant et de l'hypocrisie que l'on doit avoir pour vivre en société

Flowerbomb.
Abonné

Salut Joel,

moi aussi je suis comme toi, depuis quelques jours je ne prends plus le temps d'alller à mon fitness à cause des courses, cadeaux, préparatifs (alors que j'y vais 4 x par semaine habituellement) et je sens que je me lâche un peu sur la nourriture et le vin. De même, j'ai l'impression de ne plus arriver à ressentir ma satiété. Cela me culpabilise de me comporter ainsi mais, bon, je me dis que c'est juste une courte période. il est vrai que les émotions remontent à la surface et qu'on voudrait colmater nos petites frustrations par un petit verre de plus avec des excuses du genre le vin est excellent, le panettone vient directement d'Italie, le foie gras c'est juste à Noêl.... etc. bon je me dis aussi que je vais déguster au maximum et que je ne remangerai que quand j'aurai faim et je vais tenter l'expérience de la respiration en étant à table entourée de plein d'autres personnes. donc, comme toi, je vais penser à moi !

mais je ne pense pas qu'il s'agit de "passer un cap" ou pas. on ne peut pas être toujours sur la même ligne droite, des fois on dévie un peu au détour d'un chemin mais je reste persuadée que ce que nous avons appris ne peut s'oublier (un peu comme le vélo) et qu'une fois passée cette période le cours des choses reprendra comme avant.

 

excellentes fêtes à toi et on se ré-entendra après pour un petit compte rendu !

 

a tous, bonnes fêtes

JOEL
Abonné

Grazia

Tu as tout à fait raison: "passer un cap" c'est nul ... c'est encore se fixer des principes immuables et s'y tenir sans prendre en compte la réalité...

En fait j'essaie surtout d'ancrer de bonnes habitudes dans mon quotidien mais je dois réaliser que les moments de fêtes ç'est aussi un rituel à prendre en compte

Je suis d'accord avec ta comparaison avec le vélo ! sauf que peut être il faut se dire qu'il est utile d'essayer de faire du vélo pour savoir si on c'est encore en faire ...

D'ailleurs çà me fait penser que c'est un bon exercice...même pendant les fêtes!

A bientot  

Lyphaé.
Abonné

Gros défi pour moi aussi ce Noël... Pas tellement UN gros repas qui me pose problème, ça j'ai appris à les gérer et j'y arrive (en général) plutôt bien. Ce qui m'effraye, c'est que j'ai QUATRE repas de Noël d'affilée (un chaque jour pendant quatre jour, dans ma famille, celle de mon mari, du côté paternel et maternel... ça fait beaucoup !!).

Ce qui signifie que l'option "manger de tout mais en petite quantité", durant quatre jours ça va être trop pour mon petit appétit. Un jour ça va, je régule y a pas de problème. Mais quatre... J'ai un peu peur, j'avoue.

Flowerbomb.
Abonné

Lyphaé,

tu as un gros repas par jour pendant 4 jours. profites-en pour manger de bonnes choses en dégustant mais aussi, tu auras moins faim aux autres repas de la journée, donc tu mangeras moins et vu que tu a un petit appétit....  la régulation se fait sur une dizaine de jours alors je ne pense pas que ces 4 jours vont poser problème.

pour moi c'est pareil, plusieurs repas sur plusieurs jours. mais je suis confiante. ça m'est arrivé pendant les vacancs d'été et ça a duré 15 jours. la régulation vient ensuite toute seule.

euphorbe.
Abonné

un repas de fête durant la journée .... ça va le faire !!!!! tu pourras prendre juste un bon thé pour les accompagner le soir !!!!!!

tu pourras dire que tu n'as pas faim pour le souper ..... et en plus ce sera vrai !!!!

bonnes fêtes à toi

JOEL
Abonné

J'ai eu moi aussi à gérer 3 Gros repas de suite pendant ce Noel mais je m'en suis plutot bien tiré ! D'abord j'ai essayé d'éprouver  du plaisir aux moments passés entre amis et dans la famille. Ensuite j'ai cherché toutes les occasions pour ne pas être en face de la nourriture mais de chercher à vivre mes émotions en faisant autre chose que les reporter sur la boisson, les chocolats ou la Dinde... j'ai bouquiné les cadeaux offerts, je suis parti dans de grandes discussions et j'ai joué avec les enfants... tout celà m'a permis de comprendre que finalement la nourriture est parfois une voie facile pour assouvir ses émotions (bonnes ou désagréables)

Après les repas j'ai cherché à attendre d'avoir faim pour manger et fait un peu plus d'activité physique (aller chercher le pain et les journaux à pied, trouver un prétexte pour sortir...)

Pour le Nouvel An je me demande si le fait de cusiner va m'aider ou au contraire m'atirer à nouveau davantage sur la nourriture.

Je suis preneur de vos conseils

Bonne année à toutes et tous !

lys.
Abonné

Bonsoir JOEL

Je n'en suis pas du tout ou toi tu en es ,donc difficile de te donner des conseils ,par contre ce que tu expliques par rapport a tes emotions lors des repas pour noel ,tu peux aussi le pratiquer maintenant meme si c est toi qui prépare les repas cela peut representer une etape supplementaire difficile certes mais tu peux te concentrer sur le fait que c est toi qui va offrir des sensations alimentaires aux autres en cuisinant pour eux et leur offrir de l amour sans pour autant trop manger et quand bien meme tu manges un peu plus ce n est pas tres grave tu attendras d avoir faim ,mais surtout en cuisinant tu offres de l amour aux autres et ça c est genial

bon courage ,bon reveillon et cuisines avec amour

lys

Rose-PetitBeurre.
Abonné

C'est génial de cuisiner et c'est une bonne expérience qui s'intègre bien à notre programme LC. C'est une autre manière de "déguster" les aliments.

Joel, tu prendre ça justement comme une occasion de faire ce que tu veux à manger (pas de menus imposés) et de te sentir libre, ce sera toi le chef (c'est le cas de le dire). Et c'est toujours meilleur quand c'est nous même qui cuisinons, on prend encore plus de temps de  (se) déguster.

Personellement, quand j'ai cuisiné, j'ai aussi l'impression d'être dans la position inverse pour l'exercice "refuser la nourriture sans vexer". J'ai tellement envie que les gens mangent et apprécient !! du coup, je comprends mieux le rôle des compliments en retour.

Ingalill.
Abonné

Mon bilan de Noël est finalement assez positif, entre une plutôt bonne gestion des repas de fêtes (j'étais invitée, je n'ai rien choisi ni cuisiné et heureusement, ma belle-mère n'est pas un cordon bleu... wink ) et une pratique régulière de la pleine conscience pour absorber les EME et de manière plus générale, les émotions négatives liées à mon appréhension de Noël combinée aux problèmes relationnels familiaux.

J'aborde le réveillon de fin d'année de manière plus détachée, du coup, mais je suis comme Joël, cette fois, c'est moi qui cuisine et donc, méfiance méfiance... Je continue à faire mes séances de respiration tous les jours et j'ai profité de mes vacances pour lire l'excellent livre de Christophe André "Méditer jour après jour", qui propose des séances de méditation guidées qui me parlent beaucoup !

Je pense que cette période délicate est en train d'être négociée tout en douceur et ça me va très bien comme ça. J'espère qu'il en sera de même pour vous ! Bon réveillon !

euphorbe.
Abonné

pour le repas de Noel ça se passait chez moi et j'ai cuisiné un foie gras .... pour le reste du repas tout le monde s'y est mis .... ma fille a fait une magnifique salade de fruits,mon mari et ma petite fille ont aidé à préparé les toasts .... j'ai fait les sauces parce que c'est moi la championne des sauces !!!!!!!

tout le monde a aidé à dresser et j'ai mangé à la LC en dégustant beaucoup de mets .... et le lendemain j'ai attendu d'avoir faim je n'ai pris qu'un thé le matin en discutant des cadeaux que l'on avait reçu et du repas magnifiquement bon que nous avions fait ......

bonne soirée à tous et à toutes et merveilleuse année !!!

JOEL
Abonné

D'abord je profite de ce message pour souhaiter à toutes et tous une très belle et sereine année 2012 avec toute la bienveillance que l'on peut s'accorder.

je reviens pour faire un petit bilan de mes résolutions une fois les fêtes passées...

je suis super content car j'ai le sentiment que la méthode m'a aidé à atteindre un bon niveau de régulation ... Je me suis pesé ce matin et j'ai pris 1kg bien en deçà de mon poids habituel à ce moment là de l'année et je maintiens au moins mes -6 ou -7 kg depuis que j'applique la méthode.

J'ai mangé de tout, sans culpabilité en m'efforçant d'appliquer ce que j'ai appris par la méthode LC : manger quand j'ai faim : je n'ai pas hésité à sauter des repas ou collation quand je ne sentais pas la faim souvent le lendemain de repas copieux ... j'ai fait aussi attention à déguster les premières bouchées et apprécié la bonne nourriture ...

et surtout j'ai essayé de vivre et ressentir mes émotions bonnes et mauvaises sans les reporter sur la nourriture...

Ma petite femme pour la première fois a remarqué le changement et ma silhouette ... et elle commence à me prendre un peu plus au sérieux en me parlant plus précisément des éléments de la méthode qu'elle pourrait appliquer... et çà, croyez moi c'est une sacrée victoire... car ma femme est souvent tres ironique sur ce qu'elle considère comme une lubbie un peu philosophique...

Je démarre l'année avec optimisme et je vais reprendre de manière plus soutenue l'activité physique pour encore mieux me réguler...

Bonne année à toutes et tous

Rose-PetitBeurre.
Abonné

Bravo Joel ! C'est un magnifique bilan que celui-ci !

Je suis très contente pour les réactions de ta femme, c'est super de se sentir compris et soutenu par son entourage, surtout dans une démarche aussi originale que celle-ci. Beaucoup de gens ont besoin de le voir pour y croire.

Neam.
Abonné

Merci pour ton message, Joël, c'est encourageant. De mon côté, je trouve que j'ai très bien géré les fêtes. Je ne me pèse pas mais je rentre toujours pareil dans mes vêtements. Je pense que je n'ai pas perdu de poids depuis le début de la méthode, en revanche il y a de nettes améliorations au niveau du comportement alimentaire : je sais m'arrêter quand je n'ai plus de plaisir; je n'hésite pas à retarder le repas suivant, je n'ai plus de frustrations alimentaires. Donc tout ça fait que mon poids se régule gentiment et que les fêtes se sont passées sereinement. Un grand progrès, même si ça ne se voit pas!

Très bonne année à tous!

JOEL
Abonné

Et bien à relire nos conversations sur ces fêtes j'ai le sentiment que la méthode nous as été très utile à des niveaux divers.

Pour ma part j'attaque cette nouvelle année avec une grande bienveillance et sérénité cherchant avant tout à m'écouter

je ne sais pas si çà va durer mais j'ai un rapport très apaisé avec la nourriture et çà , çà n'a pas de prix

Haut de page 
X