Les émotions des autres - 02122014

papyrus.
Abonné

Bonjour,

En travailant depuis plus de 2 mois sur mes comportements alimentaires et notamment ce que j'ai découvert comme étant des EME, je commence à identifier des pistes.

Et l'une d'elle est très perturbante pour moi : je me rends compte que j'absorbe les émotions des autres, et ce sont souvent les émotions des autres qui me font manger.

J'ai 2 enfants, et je sais que les enfants ont tendance à être des "éponges à sentiments", c'est à dire à prendre les émotions des autres pour leurs propres émotions. Je fais donc attention de leur dire des choses du style "c'est ma colère, pas la tienne, c'est la tristesse de ta soeur, pas la tienne etc.." Et je vois que ça les rassure immédiatement.

 

MAIS, je me rend compte que je fonctionne de cette manière là, moi, et à une autre échelle en plus...blush

C'est terrible, je me rend compte que j'ai une EME quand mon mari est de mauvaise humeur, quand ma fille est jalouse, quand mon fils se fait mal, mais aussi quand je vois certains sentiments à la télé, notamment quand cela touche à l'intégrité des enfants.

Je me demande si c'est du narcissisme, de l'hyper-sensibilité, ou autre chose ?

Je viens seulement de mettre des mots là-dessus (ça date d'hier soir!) et je n'ai pas encore expérimenté de solutions,

mais si vous avez des conseils pour que je sorte de ce fonctionnement intérieur, j'ai hâte de vous lire smiley

Commentaires

charlotte57.
Abonné

Hello Papyrus,

Suis aussi hypersensible et j'arrive facilement à percevoir les sentiments/émotions des autres (qui parfois même ne se rendent pas compte de leur état de prime abord). Bref, c'est cool pour les émotions + (on a plus de joie que personne), mais beaucoup moins quand on absorbe celles des autres (les négatives). 

J'ai mis du temps à m'en rendre compte (c'était il y a qq années, avec un employé destructeur... ce qui m'a notamment fait zapper la phase de stabilisation de Dukan, je te laisse imaginer la suite). Pour lutter contre... hum, je dirais que la RPC et/ou la cohérence cardiaque constituent une bonne solution. Je m'en trouve plus apaisée... mais ça ne règle pas les choses pour autant : je suis toujours très émotive et "absorbante". C'est juste d'intensité moindre et ça met plus de temps à venir (donc si la source cesse tout de suite, ça m'évite d'absorber). 

Je suis ton fil avec attention. D'autres solutions viendront sûrement.
Merci d'avoir posé la question :-)

izabelle
Animatrice forum

papyrus j'étais comme toi

en fait les EME ne sont pas dues aux émotions en elles-mêmes,   mais à la LUTTE contre les émotions

 

alors oui, ça arrive souvent que l'on cherche à lutter (controler) les émotions de nos proches, surtout quand elles sont désagréables

parce qu'on voudrait qu'ils soient toujours heureux, que ça nous rassure aussi sur notre appartenance à ce groupe, à ce couple, à cette famille

 

c'est donc tout un travail que d'apprendre à ne plus lutter également contre les émotions des autres

j'étais exactement comme toi, surtout pour mon mari  et ma fille

 

aujourd'hui j'ai beaucoup progressé, avant j'avais des EME dès que mon homme était de mauvaise humeur

c'était perçu par moi comme une sorte de "menace"  et pour essayer de controler son humeur j'essayais déjà d'intervenir (ce qui n'est pas utile, car il change très vite d'humeur)   et puis devant mon impuissance, je mangeais.....

également parce que sentir un proche en désarroi, c'est aussi se sentir menacé d'abandon ou de rejet....

 

pour ma fille c'était vraiment nécessaire, car cette tendance n'est pas bon pour les enfants, ils ont besoin de faire l'expérience de la vie pour se développer

 

 

du coup, quand je sens ma fille ou mon homme en difficulté, bien sûr je suis présente pour les écouter, mais je veille à ne pas chercher à "RESOUDRE" ce qu'ils vivent, leurs émotions

j'accepte qu'ils ressentent des émotions désagréables, parce que ça fait partie de la vie, que ça n'est pas grave

donc je dédramatise,  et les personnes concernées se sentent beaucoup mieux!!!!

car on leur lache la grappe

mon homme culpabilisait énormément que je mange à chaque fois qu'il ne se sentait pas bien

maitenant il sait qu'il est libre, c'est bcp plus agréable pour lui

 

je n'ai plus besoin de controler ses émotions

X