Une grande découverte : Je préfère avoir faim - 19042013

melimelo.
Abonné

Certes avoir faim c'est ressentir un inconfort.

Mais on sait quoi y faire.. manger.. lol

Alors que quand on a pas faim.. je trouve que c'est angoissant...

Je préfère manger moins et revoir la faim franche arriver plutot que manger trop et mettre du temps à de nouveau avoir faim...

 

Et vous ?

Commentaires

lorraine
Marraine

Je ne sais pas si je préfère manger moins , surtout les jours où je suis rassasiée avec seulement quelques pâtes...

Ca m'angoisserait plutôt de ne pas manger plus, même juste un chouya de plus !

Et c'est parce que je respecte souvent cette envie d'un  peu plus en cours de repas qu'à un moment donné ressentir la sensation de faim se complique...

Et ressentir la faim, j'adore cela aussi....Pour pouvoir la satisfaire...mais sans avoir le ventre plein...Car la sensation d'être gavée, avec la crainte de ne plus pouvoir manger  je déteste cela ....

 

Voilà pour moi, bises et à bientôt smiley

nouvomoi.
Abonné

Je suis comme toi melimelo.

Je préfère moins manger et voir la faim revenir. Ce qui m'angoisse le plus, c'est manger trop à midi, ou bien goûter vers 17h et du coup, ne pas avoir faim le soir, et donc, soit manger sans faim, et trop, soit sauter le repas du soir, ce qui est pour moi en ce moment absolument terrible !!

smiley

doremi.
Abonné

C'est exactement pareil pour moi !

J'ai découvert le bonheur de ressentir la faim et de la combler, et l'angoisse de trop manger, de sentir le trop plein de l'estomac et cette impression qu'on n'aura plus jamais faim.

Courtepatte.
Abonné

Il y a un sympathique fil de discussion lancé par Sorcièresucrée sur cette agréable "faim" qui nous permet d'être gourmande dans "Les forums du programme, Etape par Etape", rubrique "Sentir et respecter sa faim", et il s'intitule "J'aime, j'aime la faim"  - n'hésitez pas à aller jeter un coup d'oeil, c'est très sympa.

//www.linecoaching.com/content/jaime-jaime-la-faim

Christel.
Abonné

Bonjour, moi aussi je viens de découvrir que j'aime avoir faim, c'est super agréable de se dire qu'on peut manger sans culpabiliser. Par contre, j'ai peur de ne pas avoir faim, surtout pour le repas du soir. Pour moi, c'est inconcevable de s'en passer, alors parfois je me laisse avoir trop faim l'après-midi ce qui fait qu'au final, je suis quand même inconfortable.

Bref, ce n'est pas encore facile tout ça

nouvomoi.
Abonné

Coucou à tout le monde !

En relisant ce fil, je me demande qu'est-ce qui est si angoissant pour moi de sauter un repas, pourquoi c'est si angoissant ????

Que va-t-il m'arriver si je saute un repas, ou plutôt, LE repas du soir (je saute tout le temps le petit déj, parce que je n'ai pas très faim le matin, alors je ne mange pas, même si j'ai un peu faim, et sans aucun problème, ni angoisse, ni frustration ...

C'est vrai, ce n'est pas facile tout ça !!!

izabelle
Animatrice forum

oui pour moi aussi c'est difficile le repas du soir, alors que le petit dej, pas du tout....

je crois que le soir, on est plus sensible à notre état émotionnel, plus d'envie de décompresser, d'activer le côté 'réconfortant" de l'acte de se nourrir

maintenant j'essaie aussi de me garder de l'appétit pour le soir, résultat parfois j'ai vraiment faim vers 16h, alors je prends une collation, mais pour être sûr de me garder quand même une bonne faim pour le diner, je visualise mon diner dans ma tête.... souvent, un fruit me suffit....  et je retrouve ma bonne faim au diner....

nouvomoi.
Abonné

En fait, je fais ça aussi quand je vais plutôt bien.

En période de stress, j'ai des EME, et si je mange dans l'après midi, comme je suis très stressée, je ne peux pas me passer de mon repas du soir.

Quand je mange trop à un repas parce que je suis en famille par exemple, c'est convivial, dans ce cas, je paux ne pas manger le soir.

Si je mange trop par EME, et ben ça continue le soir, rebelotte EME et trop manger.

Et comme dans ces cas là, je fais la marmotte sur le canapé, du coup, mes dépenses caloriques sont au plus bas, je n'arrive même pas à me bouger faire un tour le soir après manger.

Pouououh!!! sad

agüacate.
Abonné

Pareil pour moi, si l'après midi j'ai grignoté sans faim..cela continue le soir, et bien sur que je dine! en plus d'être fachée/stresée je ne vais pas quand même m'arreter le plaisir de manger..et souvent je me scotch au canapé et j'ai devore sans reflechir, bon plutot je me dis "oui c'est horrible c'est que tu fais mais mmm ca fait du biende manger, ca me calme cette séconde"

Mais, je commence  aussi à apprecier la faim comme quelque chose de bien, comme une annonce qui me permet le plaisir de manger, plutot que peur!...j'ai peur maintenant de ne pas l'avoir au bon moment et du coup je stresse après chaque repas de ne plus retrouver la faim pour le prochain!

nouvomoi.
Abonné

Je te reçois 5 sur 5 Agüacate !!

Quand j'ai une bonne faim, je suis même super contente, je me dis, wouahh, je vais pouvoir manger !!

Aparament quand je mange trop et que je me dis "ce soir, je ne vais pas manger", ça déclenche des eme qui font que je mange quand même et encore plus. 'voir le fil : "le défi de préparer un dîner de qualité" lancé par Izabelle je ne sais plus dans quelle rubrique. Et donc maintenant, quand je mange trop à un repas, je vais quand même préparer le repas suivant en me disant que je mangerai et on verra bien !!

Par rapport à avoir faim au bon moment, je crois que ça s'arrange tout seul une fois que on a retrouvé nos vraies sensations de faim et de satiété. Le corps est capable de "calculer" tout seul et sans qu'on s'en rende vraiment compte ce qu'il "faut" manger pour avoir faim au repas suivant.

Bonne journéesmiley

nouvomoi.
Abonné

C'est dans "votre expérience du programme", "défi faire un repas de qualité le soir ... (je ne sais plus l'intitulé exact !!!

agüacate.
Abonné

Salut nouvomoi!!

jaja je me reconnais bien dans "wouahhh je vais pouvoir manger",

Je trouve que l'idée de Izabelle est très bonne, je vais prendre le défi. Surtout maintenant que je commence à penser que que peux manger des choses interdites avant ,surtout le soir, comme du riz, un peu d'huile d'olive, fromage, un bout du pain (oui, je suis devenue très stricte!!!), je vais pouvoir me regaler. Merci!!

Oui je crois que tu as raison, surement le corps est sage et de la même façon q'il se "fâche" quand on lui fait du mal et nous le montre avec mal au ventre, ou sensation de culpabilité, il va surement être réconaissant lorsque on prend soin de lui et lui écoute. Sauf que je suis un peu (trop)impatiance.

je te (vous) souhaite une bonne faime pour la journée wink mmmm

Lauvie.
Abonné
Moi je me sens super mieux depuis l'expérience ou on doit retarder le petit dej au max. J'ai réalisé que je me sens mieux si je mange vers 10:30 au lieu de 7h30, enfin du coup je mange deux fois moins aussi. L'exercice m'a libérée et je le fais tous les jours Et j'adore faire des petits repas pour voir la faim revenir pour le goûter. Je trouve que ça permet de manger autre chose plutôt que de manger une plus grosse quantité de mon plat au déjeuner ! Maintenant je me sens toute contente quand je sens la faim arriver. Et j'ai remarqué que je mange beaucoup moins quand j'ai faim !
Flowerbomb.
Abonné

Moi aussi !

en fait j'ai découvert que je préfère manger avec une bonne faim, car :

je déteste être obligée de manger sans aucune faim. ça m'est déjà arrivé et c'est une très mauvaise expérience. je suis de mauvaise humeur et cela influe sur le reste de la tablée.

et je déteste aussi manger si j'ai trop faim et en état d'hypoglicémie. je me suis fait avoir encore avec ça hier à midi et j'avais envie d'avaler un boeuf. du coup j'ai mangé mon repas et plusieurs chocolats et biscuits pour essyer en vain de faire remonter mon taux de sucre.

Vive la bonne faim, on peut manger en prenant son temps et en ayant un maximum de plaisir.

hier l'une de nous a posté "je veux devenir un mangeuse qui prend son temps". Merci à elle (malheureusement je ne me sou viens pas qui...), cette phrase m'inspire beaucoup

isisdixit.
Abonné

Bonjour !

Je suis nouvelle sur le site, je suis à mon troisème jour.

J'arrive tant bien que mal à comprendre quand je n'ai plus faim surtout. Sinon pour moi j'ai tout le temps faim! C'est horrible ! Moi par contre j'ai très peur d'avoir faim...Je redoute la faim par peur de me gaver...Mais je sais que peu à peu je vais arriver à déguster mes prises alimentaires et à m'écouter ! Je patiente....Avec de la perservérance on arrive  à (presque) tout !

Bonne soirée à tous !

geanne.
Abonné
En lisant le titre j'ai réalisé qu'en ce moment c'est pareil. Moi qui avait si peur d avoir fa mnt je l attends et je suis heureuse de la sentir. D abord parce que je sais que je vais survivre à ça et en plus je me sens vivante! C'est dingue ce truc!
dansezen.
Abonné

ça faisait longtemps quej e n'avais pas ressenti cela :

Avoir vraiment faim, vraiment faim, le dire, le ressentir,ça m'a fait vraiment du bien de le ressentir aujourdhui.

Je pense mêlme que j'ai un peu trop mangé et je me dis que c'est idiot car je retarde mon prochain repass.

tant pis, j'attendrai

j'attendrai le jour et la nuit, j'attendrai toujours ma bonne faim

la faim qui s'écoule dans mon ventre, tranquillement, en attendant la la la lla

je vais dormir !

boudicca.
Abonné

Bonjour,

Je suis entrain de faire les exercices sur la faim. J'ai découvert que j'aime avoir faim!  Je saute le petit déjeuné alors que pour moi c'est le repas le plus important! et je me surprend à tenir jusqu'au déjeuner sans craquer! c'est même devenu une joie car je sais que lorsque je vais manger les premières bouchées vont être un pur plaisir!

sorci.
Abonné

Moi aussi j'aime la faim, mais le matin elle est rarement au rendez vous et c'est terrible parce que comme je travaille chez moi, j'ai du mal à démarrer tant que je n'ai pas mangé.  Pas réussi à dépasser   ça encore...  parcontre je sais tres bien ne manger qu'un yaourt pour avoir faim à midi ! 

Pamina21.
Abonné

Bonjour à toutes

Moi aussi je découvrel  a "bonne" faim et c'est un pur bonheur... Moi qui croyais etre incapable de sauter le petit dej, je l'ai fait sans problème ( en buvant du café sans sucre et un jus de citron nature quand même car j'ai très soif au réveil)

J'ai meme tenu un jour jusqu'à 15 h ! Et ca  me permet aussi de rattrapper un repas du soir convivial un peu trop riche.

Par contre, il ne faut pas attendre d'avoir la mega faim car je l'ai experimenté une fois et je n'étais pas bien du tout physiquemet ( maux de tete, étourdissements...)

J'aime de moins en moins manger sans faim ( quand j'ai des obligations professionnelles par exemple), il va falloir vraiment que j'apprenne à anticiper ces moments pour préserver ma faim.

izabelle
Animatrice forum

super les filles, vive la faim!

signal d'un bon repas, avec plaisir et satisfaction

sorci moi aussi je travaille chez moi

mais je prends simplement mon café quand je n'ai pas faim,  ça me fait le même "starter" qu'un petit dej

le tout est de ne pas se ruer directement sur le boulot et de prendre un moment tranquille

ladyl56.
Abonné

11 h ce matin.

depuis 1 mois je ne prends plus de petit dèj., juste une collation quand j'ai faim. Donc ce matin, à 11 h je prépare mon en-cas : premièrement parce que j'ai faim, deuzio parce que je pars pour 1 heure d'aquagym dans une mer à 18° et troizio parce que je ne déjeunerai pas avant 13h45.

3 rondelles de baguette coiffées de 3 bouchées de fromage

Eh oui j'ai aussi fait Delabos.

Dès la première bouchée c'est tout mon appareil digestif qui frémit. Il était aux aguets et maintenant il se réjouit. C'est vrai que c'est une jouissance la dégustation ; bon la baguette était rassie : je demande pardon à mon ouïe, mais le reste quel plaisir. Quand je pense qu'il n'y a pas si longtemps manger était synonyme de : dépenser de l'argent, perdre du temps, lutter et grossir, pour finir le lendemain en étron ! je n'aurais pas cru un tel revirement possible en si peu de temps. Attention je sais qu'il y a des hauts et des bas ; Carpe Diem il sera tjs temps d'affronter les bas.

VanessBG.
Ancien abonné
En ce qui me concerne, LC m'a fait prendre conscience que je passais à table presque toujours sans faim. Maintenant comme vous, j'aime avoir faim ! Comme le dit Izabelle, la faim présage plaisir et satisfaction au prochain repas.
Evelyne2212.
Abonné

Si je devais choisir, je préfère avoir faim (normalement, pas morte de ...) plutôt que d'avoir trop mangé.

Si je devais côter l'inconfort de la faim et l'inconfort du trop manger, je mettrais 5/10 et 10/10.

Annette88.
Abonné

Oui, tout a fait. Quand je suis sereine, c'est mon cas aussi. 

En revanche quand je m'ennuie et que je peux rien y faire (au travail) alors j'aimerais avoir faim, pour pouvoir aller prendre ma pause sans scrupules, mais je n'arrive pas a attendre d'avoir faim. 

J'ai l'impression que ce moment n'arrivera jamais. 

et je ne veux pas enccore attendre 3 heures, car c'esta ce moment la que j'ai envie d'une pause...

Tout ca pour dire que meme si je sais que je prefere avoir faim, ce n'est pas pour ca que j'arrive a attenre toujours ma faim. 

Pareil pour la satiete: quand je suis zen, je sais que je prefere manger peu pou etre sure que la vraie faim reviendra, mais quand j'ai attendu avec impatience le repas, j'ai l'impression que d'arreter de manger apres seulement 2 bouchees ecourte ce plaisir tant attendu. Je SAIS qu'il n'en ai rien, que c'est pas dramatique de jeter de la nourriture, que ce n'est pas la derniere fois de ma vie que je mange ce genre de plat, que je serai bien plus heureuse d'avoir a nouveau un moment de plaisir / nouriture consommee avec faim plus tard dans la journee, concretement tout ca je le sais, mais si je suis pas dans mon assiette (haha) ce dont j'ai envie c'est du reconfort instantane 

:(

Je suis consciemment incompetente dans ces moments la!

coolosse.
Abonné

Alors hier ,j ai mangé toute la journée sans faim.....j ai eu l impression de manger toutes les h ...sans jamais ressentir la faim....que des eme toute la journée...une sale journée comme on les aime!!

Alors oui moi aussi je prefere avoir faim ,tout est mille fois meilleur et des aujourd hui je reprends les choses pcq à quoi ca sert de manger sans que les aliments ait du gout???à rien  mais parfois les émotions nous font faire du grand n importe quoi difficilement canalisable

Viktoire.
Abonné

C'est aussi mon cas. Après des années de restriction cognitive j'avais pris l'habitude de manger par anticipation pour ne pas risquer d'avoir faim. Avec à LC j'ai découvert que je ne devais plus avoir peur d'avoir faim. Finalement j'aime ressentir cette faim qui me permet de ressentir beaucoup plus de plaisir à manger. Cela ne m'empêche pas de manger sans faim sous le coup d'EME. J'ai conscience alors d'avaler de la nourriture au goût insipide.... qui ne procure aucun plaisir. Il faut du temps pour apprendre et changer ses comportements. 

verozen.
Ancien abonné

Effectivement, on éprouve plus de plaisir à manger en ayant une bonne faim. Pour moi je mangeais par habitude, par automatisme, j'ai été habitué à faire 3 repas par jour. Dans tous les régimes que j'ai faites, on m'a toujours appris à ne pas sauter de repas pour la réussite du régime. Aujourd'hui, je constate que je peux me passer du p'tit déj même après une heure de marche. C'est super, j'espère que plusieurs d'entre vous expérimente cela, bonne continuation à toutes.

matydo.
Abonné

Hello tout le monde,

Oui, moi aussi j'aime ressentir cette faim mais... oui,aussi parfois l'envie de manger me taraude,parce que je m'ennuie, ou que je n'aime pas ce que je dois faire ,ou....

Alors je commence par prendre un café ou un thé, et je gagne 1/2 heure,

puis une RPC et je gagne encore un peu de temps ...ou parfois pas, et alors je mange .

Cela m'est arrivé hier soir. J'ai ouvert le frigo et mangé 2 tranches de viande des grisons et 2 tranches fines de bacon sans faim.

mais j'ai réussi à m'arrêter là, car je suis parvenue à ralentir mon ingestion. Au lieu de ne faire qu'une bouchée de chaque petite tranche, je les ai fractionnées et j'ai essayé d'attendre entre chaque bouchée que le gout en bouche se soit estompé.

Du coup, ce que j'aurais pris pour une défaite est devenu pour moi une petite victoiresmiley

 

Aujourd'hui, là il est à peine 9h58,mais j'ai déjà faim (levée depuis 5h45 ce matin, j'ai pris un tout petit p'tit dèj.à 6h. Donc je bois un café et j'attends encore un peu puis je prendrai un fruit sans remords ni culpabilité mais avec grand plaisir !smiley

 

verozen.
Ancien abonné

Bonjour à toutes,

Je me rends compte que nos histoires se suivent et se ressemblent, c'est bizarre, on dirait que nous ressentons presque les mêmes sensations et émotions. "Découvrir la faim, aimer avoir faim, " nouveau, nouveau, eh bien oui, il n'est jamais trop tard pour apprendre, découvrir des choses qui peuvent changer notre vie dans le bon sens. Je termine l'étape "découvrir la faim" avec l'absence de peti déj que j'ai trouvé plus facile que je me l'imaginais. Je retiens que je peux me passer fort bien du petit déj, du déjeuner ou du diner quand je n'ai pas faim, au lieu de manger par routine ou simple habitude.

dansezen.
Abonné

Oui matydo etVerozen d'ailleurs je vous remercie pour vos témoignages qui font échos en moi.

J'ai en ce qui me concerne dû zappé une étape qui concerne la faim et la quantité à manger pendant les repas.

Je sais, je suis une toute minuscule mangeuse. Je ne mange plus entre les repas par EME, oui c'est génial, par contre quand j'arrive aux repas avec une faim, même si elle est moyenne à grande, j'arrive à la découvrir, à la sentir, je mange un peu trop car la balance ne diminue pas tellement. 

Y'a pas de secret, si ma balance baisse si peu, c'est que je ne m'écoute pas suffisamment. 

Par contre je me sens mieux dans mon coeur, dans mon coprs et dans ma tête.

Je n'ai pas peur de manger quand j'ai faim des aliments caloriques ou pas d'ailleurs, ce qui m'énerve clairement c'est de devoir encore et encore baisser les proportions pendant les repas.

oh la la en écrivant je me rends compte que cela me demande encore et encore des efforts et celui est de taille...

bon je vais me faire un déca !

matydo.
Abonné

[quote=dansezen]

Oui matydo etVerozen d'ailleurs je vous remercie pour vos témoignages qui font échos en moi.

J'ai en ce qui me concerne dû zappé une étape qui concerne la faim et la quantité à manger pendant les repas.

Je sais, je suis une toute minuscule mangeuse. Je ne mange plus entre les repas par EME, oui c'est génial, par contre quand j'arrive aux repas avec une faim, même si elle est moyenne à grande, j'arrive à la découvrir, à la sentir, je mange un peu trop car la balance ne diminue pas tellement. 

Y'a pas de secret, si ma balance baisse si peu, c'est que je ne m'écoute pas suffisamment. 

Par contre je me sens mieux dans mon coeur, dans mon coprs et dans ma tête.

Je n'ai pas peur de manger quand j'ai faim des aliments caloriques ou pas d'ailleurs, ce qui m'énerve clairement c'est de devoir encore et encore baisser les proportions pendant les repas.

oh la la en écrivant je me rends compte que cela me demande encore et encore des efforts et celui est de taille...

bon je vais me faire un déca !

[/quote]

 

Hello Dansezen,

La quantité à manger pendant les repas est variable d'une personne à l'autre, d'un repas à l'autre, d'une faim à l'autre.

Si tu as l'impression de devoir manger encore moins ,alors que tes portions sont déjà minuscules, et que tu ressens bien ta faim, que tu n'as pas d'EME entre les repas, c'est magnifique, mais si je te comprends bien, bientôt tes assiettes seront quasi vides. 

En as-tu parlé avec un coach ? La balance est un indicateur, peu fiable me semble-t-il. Et il pourrait y avoir d'autres raisons au fait qu'elle "baisse si peu" à ton goût.

Hélas je ne suis pas experte en la matière. Peut-être pourrais-tu être éclairée par un des DR. lors d'un chat ?

"je me sens mieux dans mon coeur, dans mon corps et dans ma tête "   c'est une belle victoire ! yes

Courage Dansezen, tu as déjà fait tant de chemin ...

heart

Elisa22.
Abonné

Bonsoir à toutes,

Comme vous, je (re)découvre la faim.

Plus qu'une journée de l'étape "J'expérimente la faim" et comme Verozen, je me rends compte que je peux sauter le petit déj' et que ce n'est pas si difficile que ça... Il faut juste que je m'habitue à l'idée de passer sous la douche sans passer par la cuisine avant...

La première journée : dur ! La deuxième : plus facile. Et ce matin, obligé d'avaler un yaourt au réveil parce que j'étais complètement étourdie. Mais ensuite, ça allait beaucoup mieux et j'ai tenu jusqu'au déjeuner sans souci... Il faut faire la chasse aux idées reçues et inculquées depuis tant d'années... Pour moi, c'est une étape importante... La suivante sera de ne pas finir mon assiette si je n'ai plus faim : là encore, il faut que je chasse "Il faut manger ce que tu as dans ton assiette" de mon esprit !

Je vous souhaite à toutes une bonne continuation...

Elisa

Fyfy.
Abonné
Bien sur que je preferre la sensation de faim a la sensation d avoir trop mangé. La premiere est un inconfort dont la resolution est facile a mettre en oeuvre et est source de plaisir. la deuxieme est un inconfort dont la resolution passe, pour moi, par un inconfort encore plus grand : aller marcher, en me sentant lourde et culpabilisee d avoir trop mangé. Action qui demande du temps ( plus que pour un repas). Bien sur apres le reconfort est a la hauteur de l effort consenti , mais dur dur. J ai beaucoup aime l etape " j experimente la faim". j ai retardé voir sauté mon pdj avec bcq de plaisir, moi qui etait persuadée que cela me serait impossible.... D où un sentiment de maitrise tres reconfortant.... Maitrise, controle de mes pulsions ou habitudes ou croyyances alimentairses.... Tres reconfortant et sentiment de competence. Mais c etait en filigramme l objectif de mes journees, meme si j ai vaqué a mes activites habituelles. C etait la consigne sur mes cadrans interieurs. Je ne peux pas vivre chaque journee comme cela, il faudrait que "attendre la faim pour manger" devienne automatique, ou en tout cas un peu moins consommatteur de pleine conscience. C est peut etre pour cela que je bute maintenant sur l etape " attendre la bonne faim " ....
Haut de page 
X