Comment "éduquer" son enfant?? - 16022013

Violette28.
Abonné

Bonjour à toutes, je me pose de grandes questions sur ce que je dois inculquer, comme valeurs alimentaires, à ma fille de bientot 3 ans.

Le positif, c'est qu'elle a, depuis tout bébé, toujours été hyper régulée.

Et par chance pour elle, me sentant en difficulté face à l'alimentation, j'ai fait ce choix de ne jamais la forcer, jamais l'obliger à finir son assiette (malgré l'incompréhension de certaines personnes).

Un exemple, un jour, elle me demande un petit gateau chocolaté, après le repas. Ma belle-mère étant présente, elle lui dit: "mais tu le finiras!!!". Et moi de dire: "ah non, belle-maman, non! Je ne l'oblige jamais à finir! Vous rendrez-vous compte? Si elle est, à son âge, capable de déguster un  petit bout de ce gateau qui lui fait envie, et surtout, si elle est capable de laisser le trop plein quand sa gourmandise a été satisfaite, c'est un "don" qu'elle gardera toute sa vie, je l'espère!!!!"

Oui, mais, alors, l'autre soir, elle me réclamait un gateau à 18h30 alors qu'elle mange à 19h et que rien n'était encore pret.

Etait-ce de la faim ou de la gourmandise? Est-ce qu'on autorise, ou pas? J'aurais tendance à dire, bof, pas top!!!

Comment faites vous avec vos enfants?

Commentaires

Mademoiselle Ricci.
Abonné

Je suis comme toi, j'ai du mal à mettre des barrières parce que j'ai peur que ma fille (de 2 ans) ait des problèmes par la suite pour manger selon sa faim.

Je ne l'oblige jamais à finir son assiette, ce qui chez moi aussi est parfois mal perçu (chez mes parents le gaspillage a toujours été interdit), et je ne la force pas à manger ce qu'elle n'aime pas, alors que ma mère ne donne pas de dessert tant que l'assiette du plat n'est pas vide ("si tu n'as plus faim pour le plat, tu n'as plus faim pour le dessert"). 

Difficile de faire respecter ses valeurs, moi je n'ai qu'un conseil à te donner, fais confiance à ta fille ! Si elle aime des aliments variés et qu'elle mange un peu de tout, peu importe qu'elle mange un gâteau à un repas et pas de légumes, tant que tu lui proposes des aliments variés, elle pourra manger des légumes au repas suivant.

Et si elle a faim avant le repas, tu peux toujours tenter quelque chose qu'elle aime et qui ne lui coupera pas la faim (ma fille mange souvent un cornichon, une tomate cerise ou un morceau de fromage en apéritif).

Voilà, j'espère t'avoir aidée, et bonne chance pour ton parcours !

ghighi.
Ancien abonné

Pas facile, en effet de donner les bonnes habitudes alimentaires à ses enfants. Surtout quand on voit que même chez les professionnels de la santé, les réponses sont différentes de l'un à l'autre..!! 

Pour ma part, j'ai 2 grands enfants de 20 et 16 ans, et aujourd'hui, je m'aperçois que ce que je prenais il n'y a pas si longtemps de ça pour des repas mal pris, sont en fait de bonnes habitudes.

Certains jours, ils peuvent prendre 2 fois des légumes et un énorme morceau de viande, mais pas de dessert, ni de fromage. Tout simplement parce qu'il n'on plus faim, mais avait faim pour la viande.

Lorsqu'il étaient petits, j'ai également eu les mêmes interrogations: 'je ne veux pas que mes enfants aient les même problèmes de poids que moi ',

mais en même temps je ne voulais pas non plus que l'heure du  repas soit une guerre des tranchées où parents et enfants campent sur leurs positions.

Donc je relativisais, en me disant qu'ils mangeraient mieux au repas suivant.

Mais il y avait malgré tout quelques règles à respecter :

- être à table pour manger

- Goûter un peu ce qu'ils ne connaissaient pas avant de dire 'j'aime pas'... même si de toutes façon le verdict était le même..

-et s'ils avaient faim avant le repas, je leur donnais plus volontiers un petit bout de fromage qu'un gâteau, quitte à leur donner moins à table..

Mais là où je n'ai jamais dérogé tant qu'ils étaient tout petits, et aujourd'hui, c'est naturel chez l'un comme chez l'autre, c'est 'pas de grignotage' . Là où j'entends 'grignotage' , c'était le petit gâteau comme ça, ou le bonbon. 

Ils y avaient droit, mais seulement après le repas, ou le goûter. Je ne dis pas que c'est LA méthode, mais en tout cas, leur relation avec la nourriture est aujourd'hui complètement saine..

Bonne chance..

Mademoiselle Ricci.
Abonné

Par contre j'ai oublié de nuancer mon propos, et c'est dit à juste titre dans le post précédent, les enfants ont besoin d'avoir certaines règles sinon ils ne se sentent pas en sécurité (or ils peuvent très bien par la suite rechercher cette sécurité dans la nourriture, donc ce n'est pas le bon plan).

Il faut toujours être dans le compromis (par exemple si ma fille ne veut pas du plat, elle doit quand même en goûter, ou si elle a mangé beaucoup de gateaux au goûter je refuse pour le repas, mais je lui propose autre chose que le plat si vraiment ça ne l'inspire pas, enfin à toi de trouver tes limites en somme). 

Le principal c'est qu'elle ne se sente pas frustrée mais qu'elle sente aussi qu'il y a des règles auxquelles on ne déroge pas, qu'on peut assouplir mais pas annuler.

Après, chacun a des valeurs dans l'éducation et il ne faut pas les renier et faire de l'enfant un enfant-roi. 

Tout cela, bien sûr, ne tient qu'à mon jugement et à ce que j'ai pu lire de par mes recherches sur l'éducation, et le principal est que tu trouves un équilibre avec ta fille, un dernier conseil : n'hésite pas à être stricte de temps en temps même sur le point de la nourriture, il faut vraiment donner des repères immuables pour que ta fille y trouve sa liberté. 

izabelle
Animatrice forum

ma fille se régule très bien, même s'il faut qu'elle "apprenne" les fruits et les légumes, qu'elle doit manger régulièrement mais en petite quantité, pour s'habituer au goût

les seules "règles" sont :

- ne pas se gâcher l'appétit, sauf exception bien sûr mais c'est très rare

- s'arrêter de manger quand on n'a plus faim

- manger la même chose que tout le monde

Violette28.
Abonné

Merci pour vos conseils,

c'est justement pour qu'elle ne tombe pas dans le grignotage que je me posais toutes ces questions. Le bout de fromage avant le repas si elle a faim, je n'y avais pas pensé!!

Qu'entends-tu par "ne pas se gâcher l'appétit", Izabelle?

Moi,quand elle n'aime pas quelque chose, je remplace. Par exemple, si elle n'aime pas telle viande, je mets du jambon à la place, si elle n'aime pas le chou-fleur, elle aura des haricots verts (qu'elle adore).

Je sais que dans beaucoup de livres, on dit qu'il ne faut pas proposer autre chose, sinon les petits vont en jouer, mais bon...

Pour le moment, elle ne mange pas encore avec nous le soir (le papa rentre trop tard), donc ce n'est pas encore "la même chose que tout le monde", sauf le week-end!!

izabelle
Animatrice forum

eh bien par exemple, ne pas prendre un gateau un demi-heure avant le repas, ça coupe l'appétit

et sans appétit, sans bonne faim pour passer à table, comment sentir la satiété????

je lui ai appris à ne pas se couper l'appétit depuis toute petite

si elle a faim dans l'après -midi, un petit goûter bien sûr,   mais à partir de 17h30, on doit attendre le diner, quitte à l'avancer largement (diner à 18h pas de prob pour moi),  ou alors un tout petit truc qui ne coupe pas l'appétit genre bout de carotte.....

 

pour les légumes qu'elle n'aime pas, je lui en ai toujours proposé quand même, pour goûter, pas plus d'une bouchée, mais c'est pour élargir son répertoire alimentaire, ainsi elle aime maintenant pas mal de légumes

par contre dans son repas, il y a toujours suffisamment à manger "qu'elle aime", bien évidemment, et elle peut se resservir à volonté mais des petites portions à chaque fois pour ne pas gâcher

elle choisit aussi souvent le menu,   elle sait tout à fait écouter ses envies et ses appétits spécifiques, et surtout sa satiété, chose impressionnante pour moi bien sûr, mais je ne le montre pas, je fais comme si c'était tout naturel......

par ex elle ne mange pas de dessert pendant trois jours parfois, souvent

elle aime de moins en moins le sucré et depuis peu elle ne veut plus aucun gateau ou chocolat industriel, c'est le rejet en bloc.....

mais elle aime toujours les gâteaux fait maison bien sûr, en ce moment c'est la passion du crumble....

Mademoiselle Ricci.
Abonné

C'est super que ta fille puisse s'autoréguler comme ça, j'espère que ça continuera dans cette optique et qu'elle évitera des problèmes de TCA ou de surpoids, mais c'est bien parti, et bravo pour tes méthodes =) La diversification c'est essentiel je trouve. J'ai gardé des gamines pendant plusieurs années, deux soeurs, qui ne mangeaient que des pâtes. Pas grosses, au contraire, mais côté santé c'était l'horreur, toujours malades. 

 

Et sinon, c'est vrai que beaucoup de professionnels de la petite enfance préconisent de ne pas donner autre chose à manger à l'enfant que ce qu'il y a à table, mais tant que c'est occasionnel et parce que l'enfant n'aime vraiment pas ça, je trouve l'acte légitime. Bien sûr, faut pas échanger des épinards contre des frites. Mais j'ai été longtemps dégoutée de certains aliments parce que j'avais été forcée d'en manger (et toute une assiette) étant petite, alors je n'ai aucun scrupule à modifier un peu le repas initialement prévu tant que ce n'est pas fréquent et pas dérangeant au niveau temps. 

Courtepatte.
Abonné

Je suis très intéressée par votre fil de discussion.

J'ai un gamin de 6 ans qui est un mangeur très bien régulé. Mon mari est parfaitement régulé aussi, avec toujours sa ligne de jeune homme à 45 ans passés, mais il n'a "pas de mérite", si j'ose m'exprimer ainsi, parce que manger, pour lui, c'est une corvée. Il aime très peu de choses, est extrêmement méfiant et routinier dans ses goûts, et dès qu'il a avalé la dernière bouchée, il a totalement oublié ce qu'il venait de manger. Je crois que jamais dans sa vie d'adulte il n'a mangé pour se réconforter ni même par gourmandise.

Mon gamin n'est pas très gourmand non plus mais aime tout de même le sucré ou les pâtes, par exemple.

Les quelques principes chez moi:

  • on mange à table
  • il doit goûter de tout, même une seule bouchée (il dit toujours "je n'aime pas" avant même d'avoir goûté)
  • il n'est pas obligé de finir, mais si après deux bouchées du plat il réclame de passer au dessert, son père et moi mettons le holà: on négocie souvent, par exemple il faut manger la moitié de son assiette
  • trop près du repas, il ne peut pas manger  pour ne pas se couper l'appétit, sauf en effet un aliment qui peut facilement remplacer une partie du repas (par exemple des batons de carottes, et il mangera moins de légumes au repas; ou un peu de fromage, et il pourra manger moins de viande)
  • on essaie de manger lentement
  • quand je peux, je cuisine avec lui (et parfois aussi ses copains/copines qui viennent à la maison et adorent ça)

J'espère qu'avec le temps, il élargira un peu son champ alimentaire. Je lui ai acheté un joli cahier qu'on appelle son "carnet de dégustation". Quand il accepte de goûter une chose nouvelle, il peut la noter dans le carnet et lui donner une note de 0 à 10. Ca le motive parfois à goûter.

Voilà, rien de bien révolutionnaire, donc!

izabelle
Animatrice forum

super idée ton carnet de dégustation!!!  

didil.
Abonné

Si ta fille a 3 ans et qu'elle mange seule, pourquoi ne pas lui proposer un repas improvisé et éventuellement froid à 18 h 30 si elle a faim et que "rien n'est prêt" ? Elle satisfera sa faim aussi bien que si tu lui mijotes quelque chose. Et si ce n'est pas tous les jours, ça sortira de l'ordinaire et ça l'amusera.

Ou bien tu l'associes à la préparation de son repas, ce qui l'occupe et lui permet de patienter.

Patience
Marraine

Bonjour à tous et toutes,

Merci de ce fil de discussion particulièrement intéressant.

J'ai moi-même un fils de bientôt 2 ans et, comme vous, je m'inquiète de son comportement alimentaire et de son poids.
Ce que je vais écrire est terrible mais... j'ai peur qu'il devienne gros. Je ne veux pas que l'on se moque de lui plus tard à l'école, qu'il tombe dans mes travers...

Une fois par mois, je remplis ses courbes de taille, poids, etc, dans son carnet de santé.
La dernière fois, il est monté sur la balance et il n'arrêtait pas de dire "gros !", "gros !".......... J'ignore où il a appris à faire le lien entre "balance" et "gros". Je ne me pèse jamais devant lui (c'est un acte qui me remplit trop de honte pour que je le partage avec qui que ce soit !!).
En tout cas, il est tout à fait dans la moyenne et il n'y a pas de souci.
Mais j'ai souvent peur, dès que j'estime qu'il a mangé trop de gras ou de sucre...

En rentrant du travail, j'ai souvent des EME. Et comme c'est moi qui le récupère à la crèche, il est témoin de mes EME...
Comme je mange, il me réclame à manger (à moins qu'il ait faim ?...). Alors j'essaye de lui donner un petit quelque chose que je déduis de son dîner. 

A la crèche, à midi, il raffole de sa soupe de légumes. Mais le soir à la maison, c'est une autre histoire ! Il réclame surtout du sucré !

Mais j'essaye de prendre de la distance. Je sais qu'il est à un âge où il commence à tester nos limites de parents. Et puis comme il grandit bien et n'est pas forcément malade, je me dis que tout va bien.

Egalement, j'essaye aussi de lutter contre les a priori (notamment de ma belle-mère). Elle s'inquiète quand il ne finit pas son assiette ; mais il faut dire qu'elle lui donne de vraies portions d'adultes !! Elle me désapprouve quand je ne le force pas à manger... Bref, c'est un peu la guerre !

Enfin :
- je lui compose des plats équilibrés ;
- s'il refuse un plat, je le lui laisse sous les yeux quelques minutes encore car souvent il finit par en manger un peu puisque je n'ai pas cédé à son "Non" automatique !
- s'il n'a pas fini son plat, je passe quand même à la suite ; car il peut être rassasié du plat mais avoir encore faim pour le dessert.

Mais c'est difficile pour moi. Je me sens souvent coupable de ne pas lui donner le bon exemple (moi-même je n'ai pas de limite à mon comportement hyperphage), de ne pas lui donner tout le temps des repas parfaitement équilibrés, de lui avoir fait goûter (ou d'avoir laissé d'autres lui faire goûter) aux douceurs sucrées ou salées...
Bref, j'ai le sentiment d'avoir fort à faire pour ne pas le polluer avec mes travers...

Violette28.
Abonné

Bonsoir à toutes,

Ce que je trouve très rassurant dans tous vos témoignages, c'est de voir que vos enfants semblent parfaitement régulés. Donc, une maman qui ne sait plus se réguler ne transmet pas forcément ce "mauvais gêne" à ses enfants.

Ca fait une bonne raison pour arrêter de culpabiliser!!!

Du coup, Patience, j'aurais tendance à te dire ce qu'on m'a également dit plus haut: fais confiance à ton enfant!!! ;-)

Si ça peut te rassurer, ma puce aussi mange certains légumes chez la nounou qu'elle refuse chez moi. Elle me teste, mais j'arrive quand même à lui en faire manger qu'elle aime: pomme-de-terre-brocolis, haricots verts, courgettes, lentilles, parfois petits pois... Ce midi, j'ai essayé le chou de la choucroute, ça a été un refus catégorique. Mais je sais qu'un jour, sa curiosité sera pour forte que son envie de s'opposer, et elle va m'en chiper dans mon assiette!!!

Très intéressant ce carnet découverte, je vais peut etre y songer pour un peu plus tard!

Pour le moment, j'essaie de lui apprendre à déguster son petit chocolat en fin de repas (le midi).

En fait, moi, j'ai moins d'EME quand nous mangeons toutes les deux. Et comme je ne veux pas m'empiffrer de chocolat devant elle, je n'en ai droit qu'à un, comme elle!!!! Donc celui-là, faut le déguster!!! Et je l'apprécie vraiment!!

Alors, nous fermons les yeux toutes les deux, et je lui dis: "comment il est ton chocolat? Il est croquant? Il est fondant?"

Evidemment, tout ça n'a pas encore beaucoup de sens pour elle, mais elle ferme les yeux, et on rit, et on passe un très bon moment de dégustation!!!

C'est vrai que je pourrais lui faire à manger à 18h30, je le faisais pour moi quand je vivais seule. Et elle adore m'aider à la cuisine, c'est une excellente idée aussi!!! Je vais exporer toutes ces pistes, merci!!!

Bonne nuit à vous!

Violette

Patience
Marraine

Tu as raison, Violette28, à défaut de me faire confiance, je peux au moins faire confiance à mon enfant !

Hier soir on recevait du monde et on a fait un apéritif dînatoire. Il y avait des chips et autres gâteaux apéro. Et il y avait aussi des dés de fromages, des sortes de petites pommes de terre sautées, de l'eau à boire, etc.
Au début j'avais peur qu'il ne s'aventure que vers les chips (aliment ô combien "grossissant", bien sûr !). Mais il s'est fait un repas pommes de terre - fromage à tomber par terre !!
Il n'avait pas vraiment goûté car il n'avait pas faim ; et du coup, il est naturellement allé vers les aliments qui correspondaient le plus à ses besoins, bien avant d'aller vers ceux qui correspondaient surtout à ses envies.

Comme quoi, il y a pas mal d'exemples à prendre de la part des enfants et de peurs à faire disparaître...

Clem12.
Inscrit

Bonjour à toutes

ce post est un peu vieux mais c'est celui qui correspond le mieux à mon questionnement

cela fait une semaine que j'ai commencé LC et aujourd'hui se met en évidence l'éducation de mon fils de 4 ans

A midi je lui sert du riz avec un peu de carottes râpées. Il est contrarié car il voulait des pates mais bon je voulais qu'on finisse les restes. Avec un peu de ketchup la pilule passe mais arrivé à la moitié de son assiette il me réclame le dessert.

Ma 1ère réaction c'est fini ton assiette on verra après... Et là tilt! est ce la bonne façon de faire est ce que je ne risque pas de lui fausser son comportement en le poussant vers des aliments sucrés "interdits", ou en le poussant à manger plus que sa faim puisqu'il a envie de ce dessert?

en même temps si je l'écoutait il mangerait des gâteaux à longueur de journée, à tous les repas. Evidemment il ne va pas naturellement vers les fruits et les légumes même s'il y a du mieux.

Heureusement il n'a pas de problème de poids, s'il me réclame un gateau souvent il ne le finit pas parce que ça ne lui fait plus envie...

tout un aspect de LC qui se déporte sur mon fils en somme, pfff c'est compliqué j'en ai pas déjà assez rien qu'avec moi?wink

Avez vous déjà eu ce type de question et qu'en pensez vous?

Violette28.
Abonné

Coucou Clem12!!

C'est moi qui avait ouvert ce post à l'époque, et je me pose des questions encore régulièrement!! ;-)

Comme ma puce n'a que 3ans, je ne peux pas te dire si ce que je fais est bien ou pas, il faudra attendre encore 20 ans pour voir si elle est restée régulée ou non.

Donc, je tatonne, et je fais un peu comme je le sens, sachant que quoi qu'il arrive, ça ne sera pas parfait.

Par exemple, je ne la force JAMAIS à finir son assiette pour avoir le dessert. Parfois, elle a encore faim après son fameux dessert, et revient toute seule sur son plat principal.

Il arrive même très souvent qu'elle mange le dessert en début de repas: quand par exemple, on vient de ramasser des fraises ou de cueillir des cerises dans le jardin, là, je peux faire ce que je veux, elle ne veut manger que ça!! L'expérience m'a montré, qu'en la laissant faire, elle mange très bien son plat principal après avoir dégusté son dessert en premier.

Bien sur, si elle n'avait mangé que le dessert et rien d'autre, j'aurais changé de "tactique", mais elle mange bien dans l'ensemble, les repas sont cools et détendus, et ça me convient.

Plus tard, elle me reprochera peut-etre que les repas étaient trop décousus, mais bon...

Parfois, si j'ai plusieurs restes dans le frigo, j'accepte certains "trocs" de la même famille, genre remplacer du poulet par du jambon, ou des légumes par des pâtes (je ne refais pas exprès quelque chose à manger), mais ça, c'est parce qu'elle ne mange pas encore avec nous le soir, et que moi, le soir, j'aime bien manger des quiches qu'elle n'aime pas.

Au niveau fruits et légumes, on est encore un peu limité, du coup je "tourne" avec ce qu'elle aime. Et encore, je dis limité, mais elle mange plus naturellement des légumes que son papa et moi, alors.... Elle mange aussi plus facilement certaines choses chez la nounou qu'elle refuse chez moi (ressurgit alors mon horrible complexe de la mauvaise cuisinière, alors que c'est surement seulement de l'opposition).

Je crois au vieil adage qui dit que "les enfants ne se laissent pas mourrir de faim", et quand elle laisse la moitié de son assiette, ça ne me traumatise pas. Souvent, elle mange mieux au repas suivant!

 

Il y aura aussi surement des linecoachées qui ont des grands enfants qui pourront te dire comment elles ont fait pour avoir des enfants jeunes adultes régulés!!!

Bon courage à toi!!

 

izabelle
Animatrice forum

eh bien Clem je crois en effet que ce que tu fais est bien

ce qui est important, c'est d'avoir qq principes auxquels on tient, et rester assez souple dans l'ensemble,  en dédramatisant tout cela

la nourriture ne doit pas avoir trop d'importance, en même temps on doit apprendre à l'enfant à élargir sa palette de goûts, peu à peu,  et à manger selon sa faim, aussi

pour le premier, je crois que la plupart des enfants ont besoin d'être aidé,  et classiquement les parents demandent à l'enfant de "goûter"  régulièrement toute sortes de légumes et fruits bien cuisinés ou crus,  pour apprivoiser peu à peu ces aliments et ces goûts

pour la base, il y a toujours le riz et les pâtes qui font un tabac !!!

et les desserts, comme tu le vois, pas d'interdit, mais  enseigner peut-être que les choses riches se consomment en petite quantité

 

pour ma part je ne donne jamais de dessert en début de repas, sauf un fruit bien sûr (mais bon ma fille n'aime ni les fruits, ni tellement les desserts....)

et il faut toujours batailler pour "goûter" les légumes  (mais peu à peu, elle en vient à tout aimer)

 

fais-toi confiance et en effet ne le force pas à finir son assiette en effet, mais demande-lui de manger "suffisamment" de plat, car c'est cela qui doit le nourrir,  et que le dessert c'est en plus pour la note sucrée, pour un petit complément

bon en tous cas pour moi c'est comme ça, mais chacun doit définir ses critères,  tout en intégrant le respect des sensations alimentaires

 

à +

azalée.
Abonné

Maman de 4 enfants dont un de13 ans j'ai un peu de recul... et ça se passe bien !

Chez nous les règles sont : on propose 4 repas par jour, si faim entre, ils doivent attendre. Je fais un repas avec au moins un féculent que tout le monde aime. Je leur demande de gouter un petit (voir minuscule) morceaux de chaque aliment proposé, sauf dégout avéré et répertorié (mon grand n'aime pas le fromage...). Personne n'est obligé de terminer son assiette. Tout le monde peut avoir un dessert, mais une portion seulement. Surtout j'essaie de ne pas mettre d'enjeu affectif sur un refus de manger, quand on me dit ce n'est pas bon, je réponds tu n'aimes pas ce n'est pas grave , prends ce que tu aimes et qui est sur la table, s'il n'y a rien qui te convient tu mangeras mieux au prochain repas. Pour moi ce qui est important c'est de ne pas faire de l'allimentation un enjeu.

Mes 4 enfants se régulent très bien. Selon leur caractère ils sont plus ou moins gourmands, mais je ne les vois que rarement outrepasser leur faim.

Ils ont chacun eu une phase où ils ne voulaient pas d'autre légume que les tomates et les carottes rapées. Ca passe. Enfin mon petit de presque 6 ans ets encore dedans.

maggy.
Abonné

Bonjour

ce sujet est important pour moi. J'ai 3 enfants .Mon aîné a 9 ans, et il grandit beaucoup. Mais je trouve quand même qu'il a une façon un peu compulsive de se nourrir. Je sens que je focalise sur ma peur qu'il soit gros, et que ça me hérisse quand je le vois se jeter sur les gateaux, les enfourner et les avaler tout rond.. du coup, je le gronde, en lui disant de s'assoir, de prendre le temps de manger, de réfléchir s'il a vraiment faim ou non. 

Mais j'ai du mal à faire la part entre ma crainte qu'il soit gros, et la nécessité de l'éduquer pour qu'il mange par faim et non par EME.

Je pense qu'il est nettement moins régulé que sa soeur et son frère. Contrairement à eux, il ne refuse jamais de manger, finit toutes ses assiettes, adore les gateaux et déteste partager. Il faut dire que je l'ai forcé à finir quand il était bébé.. je n'étais pas encore zermatisée! :p Le vers est donc dans le fruit......

Mais je sais aussi que je ne devrais pas en faire un sujet de dispute. L'adolescence approche et ça va finir en moyen d'opposition.. je ne connais que trop ce vieux phénomène...

Du coup, c'est dur pour moi de trouver le ton juste pour l'aider à prendre réellement conscience de sa faim, à déguster ce qu'il mange. J'ai du mal à lui faire confiance quand il me dit qu'il a "encore faim", alors qu'il vient de manger 3 tranches de brioche avec du beurre et de la confiture..

Je crains tellement qu'il ait le même rapport pourri avec la nourriture que moi...

bon, voilà, c'était mon petit témoignage.. j'espère en lire d'autres qui me lanceront sur la bonne piste pour aider mon fiston!

Isana.
Abonné

Eh bien Maggy, je me trouve exactement dans la même posture que toi. 

Depuis 2 ans, c'était avec mon fils ainé (10 ans aujourd'hui) que je "bataillais", et depuis peu, ça m'arrive aussi avec ma fille de 7 ans.  Tous les 2 sont tout juste au-dessus de leur courbe de poids, et on (la pédiatre quoi :-P) me bassine en me disant "pour l'année prochaine, ils doivent avoir gardé le même poids hein !".

Alors on commence le "posé de fourchette" au repas, mais vu que ça me demande une grande concentration pour moi-même, difficile de m'arrêter sur tout le monde pour vérifier :-P.  Idem avec les bouchées de "20 secondes".  Et comme je suis une hypersensible qui a besoin d'un maximum de calme pour pouvoir me concentrer, pas fastoche ;-).

Trouver le ton juste, effectivement, ce n'est pas facile.  Je ne sais plus qui m'avait dit sur un autre poste à ce sujet de me concentrer d'abord sur moi, car les enfants apprennent par mimétisme, et que mon calme finirait par diffuser ... beuh ... on n'y est pas encore du tout loool.  Et puis ça me demande un énorme lâché-prise.  Alors le lâché-prise, quand ça ne concerne que moi, ça commence à venir, mais par rapport à la santé et à l'avenir de mes enfants, là, j'ai du mal :-P.

Bref, avec ça, je ne t'aide pas beaucoup.  Mais je suis de tout coeur avec toi et j'attends les témoignages des autres ;-).

maggy.
Abonné

merci quand même Isana! Je me souviens de ton post à propos du médecin idiot, vis à vis du poids de tes enfants. (c'était bien toi?!)

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, en différenciant ton travail LC, pour toi-même, et pour tes enfants. Je m'applique des principes que je n'arrive pas à appliquer pour mes petits. On nous matraque tellement de messages contradictoires, pour leur "santé".

On a du boulot pour lacher prise, hein!! ;)

Courage, on va y arriver!!

Isana.
Abonné

Oui, c'était bien moi mdr ;-).

Ce que je trouve ardu, c'est d'appliquer à nos enfants ce qui est encore loin d'être acquis pour nous-même ... toujours ces mêmes notions de confiance en soi et de perfectionnisme :-P.

Arf, non, pas facile le lâché prise mdr.

On va y arrive, j'en suis sûre :-). 

izabelle
Animatrice forum

je pense à vos enfants, ils sont sûrement hypersensibles, en tous cas le tien isa puisque tu le dis

la mienne l'est aussi mais n'a jamais utilisé la nourriture pour se calmer par contre

pour ma part, j'ai compris que c'est bien mon hypersensibilité depuis mon tout jeune âge qui m'a amené à utiliser la nourriture comme "calmant"  pour supporter les stimulations extérieures

je viens de recevoir un livre pour enfants sur le sujet qui s'appelle :  "trop de stimuli pour Alexis"

bon je suis un poil déçue parce que c'est très orienté petit, genre maternelle, du coup pour 8-11 ans, ma cible privilégiée, ça risque de manquer un peu de portée, mais bon, ça a le mérite d'exister.....

 

peut-être la chose à mettre en place c'est un sas de transition pour se calmer en rentrant de l'école : mais un truc sans écran

musique douce, douche, lecture récréative, ou jeux......

peut-être même que ça peut faire un sas de transition  mère-enfant  si vous jouez ensemble....

maggy.
Abonné

Izabelle, ce que tu dis raisonne, là!!

mon fils aîné est du genre à changer de tête rien qu'en voyant mon regard... il obéit au doigt et à l'oeil, et est très raisonnable.

bon, il lui arrive de râler et de rigoler et de faire le fou, mais globalement, il est très très sage.... et il parle peu, donc ne me dit pas quand quelque chose l'ennuie, sauf si je vais le chercher et que je pose et repose la question.

il faut que j'arrive à rester connectée à lui, et à lui faire sentir qu'il peut relacher la pression autrement qu'en avalant comme un goinfre toute nourriture à sa portée (il adore lire... mais j'ai parfois l'impression qu'il lit comme il mange : il engloutit tout ce qui passe sous ses yeux).

merci pour ton message.

Courtepatte.
Abonné

[quote=maggy]

 ça me hérisse quand je le vois se jeter sur les gateaux, les enfourner et les avaler tout rond.. du coup, je le gronde, en lui disant de s'assoir, de prendre le temps de manger, de réfléchir s'il a vraiment faim ou non. 

Mais j'ai du mal à faire la part entre ma crainte qu'il soit gros, et la nécessité de l'éduquer pour qu'il mange par faim et non par EME.

[/quote]

Je me souviens d'une intervention du docteur Zermati quelque part qui disait que le devoir des parents est bien d'éduquer les enfants, pas de les laisser faire n'importe quoi.

Et tu as tout à fait raison d'insister pour que ton gamin s'asseye, prenne le temps de manger, déguste. Et ce que je trouve formidable, c'est que tu ne dis pas: "Tu ne devrais pas manger de brioche", tu dis: "Tu ne devrais pas la manger comme ça". Super! Si seulement on m'avait dit quand j'étais petite que je pouvais manger ce que je voulais, mais pas n'importe comment, que c'était là qu'était le secret... (après tout, si on me l'avait dit, je ne serais pas ici avec vous sur Linecoaching, donc ce n'est pas si triste!!!)

Peut-être peux-tu le faire sans "gronder"? Juste lui demander: "Tu aimes ça, la brioche avec du beurre et de la confiture?" et comme il dira sûrement oui, lui dire "Tu as raison, c'est un régal, alors mon gars, il faut en profiter, profiter de chaque bouchée!" As-tu déjà essayé de lui proposer des défis (manger en fermant les yeux, vider sa bouche de toute miette avant la bouchée suivante...)?

En tout cas, moi, d'après ce que je lis, je trouve que tu t'en sors très bien!

maggy.
Abonné

Courtepatte, tu as toujours un mot positif pour moi, c'est trop gentil!!

Je ne suis pas toujours aussi zen, et il m'arrive assez souvent de lui refuser un gateau en fin de repas, parce que j'estime qu'il a assez mangé.. 

ce we, je lui ai dit qu'on allait faire un exercice tous les 2, qu'on allait faire bien attention à ne pas prendre de nouvelle bouchée tant qu'il reste quelque chose dans la bouche. Je lui ai dit ça à un moment où on n'était que tous les 2, en lui expliquant que je trouve qu'il mange trop vite et que c'est dommage parce qu'il ne sent pas le gout des choses, et qu'il mange un peu trop, du coup, ce qui peut le rendre malade ou gros. Je n'ai pas dit qu'il l'était (même si je trouve qu'il a un peu pris ces derniers temps.. mais je crois que je projette mes craintes...). 

Il a eu l'air partant pour le faire... à suivre

Je fais ce que je peux pour ne pas en faire une obsession et ne pas l'embêter. Je crois que je me sens fautive parce que je me suis plantée quand il était petit, en le forçant à manger, et en étant beaucoup plus stricte avec lui que je ne l'ai été avec les 2 autres. C'est l'aîné, il a essuyé les plâtres.. Je voudrais tellement corriger le tir et rendre sa vie plus douce..

 

Edit : j'ajoute que j'ai très peur de lui laisser le temps, en fait. Je n'arrive pas à me dire que si je lui laisse champ libre sur la quantité, en lui apprenant juste à déguster, ça va suffire. Je voudrais que du jour au lendemain, il se mette à consommer comme son frère et sa soeur. Mais c'est impossible.. comment vais-je arriver à lui faire confiance et à faire confiance à la méthode ?!! 

je fais confiance à la méthode pour moi, je me laisse le temps parce que je suis consciente que je le fais, et c'est moi qui décide. Mais lui.. il ne sait pas dans quelle démarche je suis pour lui, alors c'est différent... pfff..

Lavienrose.
Abonné
Maggy, j'ai les mêmes craintes que toi, les mêmes réactions: fillette engloutie et aime tout légumes. Y compris. Autre chose je n'ai jamais obligé fillette à finir son assiette, je l'ai toujours laissé gérer. Je pense que en effet il y a une part de responsabilité des parents mais l'enfant à son identité aussi.ne sois pas aussi dure avec toi. J'ai essayé de mettre en place la dégustation en expliquant mes sensations , le posé de fourchette et prendre une autre bouchée quand la bouche est vide.... Ça marche super bien avec ses invités( y'a souvent des enfants le we ) mais quand on est seules j'ai droit : ça me souale ton LC. Merci courtepatte, tu as raison de le dire, car je me sens aussi mal vis- à vis des interdictions par rapport à la bouffe, ça me gêne de la reprendre et quand on a du monde n'en parlons pas. mais c'est vrai en y pensant je ferais les mêmes remarques à ma nièce, qui est régulée mais qui mange parfois comme une gloutonne et ce sans me poser de question à savoir comment elle va pouvoir le prendre..... alors je vais rectifier le tir et lui apprendre à déguster comme je lui ai appris à ne pas dire les gros mots de sa mère ( merde quoi!!!)
izabelle
Animatrice forum

maggy, arrête de t'en vouloir pour ce truc-là  car il est possible que cela n'ait pas joué du tout sur la façon dont il mange aujourd'hui

peut-être il calme ses émotions comme ça, ce qui n'est pas le cas des deux autres

pour ma fille,  bon elle est régulée donc moins de stress bien sûr,  mais je lui demande si c'est par gourmandise ou par faim,  et quand c'est par gourmandise, je lui donne quand même

je sais qu'elle mangera très peu le lendemain puisqu'elle le fait naturellement

 

je crois que c'est tout à fait normal de t'inquiéter, puisqu'en effet les prises de poids pendant l'enfance ne sont pas très bonnes

mais en même temps il faut qu'il intègre tout ceci naturellement

je pense que la dégustation est encore le meilleur moyen,  ainsi que le travail en parallèle sur les émotions bien sûr

 

à se demander si la prière avant de manger dans certaines religions ou culture n'avait pas ce rôle de la RPC : se poser

maggy.
Abonné

c'est compliqué d'éduquer nos enfants, hein... on projette tellement sur eux...

 je réalise quelque chose en te lisant, Izabelle, c'est que je lui demande toujours s'il a faim. Ca pourrait effectivement être une piste intéressante de lui demander s'il a envie de manger par faim ou par gourmandise.. je sais qu'au début il va toujours me répondre par faim, pour que je lui fiche la paix (je le vois déjà faire...). Mais petit à petit, il arrivera peut-être à faire sa propre réflexion et répondre vraiment à ce qu'il ressent.

je suis persuadée qu'il mange pour se réconforter, par moment... 

mais hier soir, j'étais super contente. On avait fait une mousse au chocolat tous les 2, et il l'a dégustée à toutes petites cuillérées. Ca m'a fait plaisir de le voir faire ça et y prendre beaucoup de plaisir. Je vais pousser là-dessus. La clef est là!

 

merci pour les remarques et conseils. :) c'est rassurant.

maggy.
Abonné

j'ai une autre question quand même : comment vous travaillez sur les émotions avec les enfants?  je n'ai jamais essayé de faire faire de la RPC à mon grand garçon.. ça marche chez les votres?

FRED73
Marraine
Tu peux toujours essayer avec "calme et attentif comme une grenouille" mes enfants aiment bien l'utiliser pour s'endormir,c'est la dernière piste du CD.
maggy.
Abonné

merci, je vais chercher.

Courtepatte.
Abonné

[quote=izabelle]

à se demander si la prière avant de manger dans certaines religions ou culture n'avait pas ce rôle de la RPC : se poser

[/quote]

Bingo, depuis LC et la pleine conscience, c'est une réflexion que je me suis faite des tas de fois: au fond, réciter le benedicte avant le repas, c'était l'équivalent de nos trois - quatre respirations en pleine conscience pour s'apprêter à déguster le repas! C'est gai de voir que tu penses comme moi!

Lotus Flower.
Abonné

Moi aussi je me suis dit pareil sur la priere!!

Moi aussi je me demande tt le temps si je fais bien avec ma fille de 5 ans, qui me reclame souvent deschips et des bonbons (nous habitons en Angleterre...) Eh bienje crois quej'ai trouve un bon compromis ( c tout recent, donc a confirmer!): elle peut en manger, quelle que soitl'heure de lajournee, oui meme le matin, mais en petites quantités. Une poignee de chips, qqs bonbons. Et elle peut me redemanderune autre poignee, je dis oui, mais que vraiment la c tout, pas d'autres. Je lui explique aussi que c'est a cause du sel/du sucre. Je ne lui parle pas de poids. Par ailleurs, elle ne mange jms de desserts (n'aime pas) ni d'autres trucs salés car elle aime bien les pates et le riz sans rien d'autres (pas de sauce). Donc finalmenet, globalement, elle ne mange pas salé ni sucré. Les chips et les bonbons sont les seules 'douceurs' qu'elle aime, et j'ai fait la paix avec ca, enfin: elle a droit a des douceurs, ts les jours. Moi je n'y avais droit qu'aux occasions speciales, et Dieu sait si cq m'a frustrée, surtout qd je comparais avec mes copines... Jamais de biscuits ala maison, jamais de bonbons, rarement des desserts autres que des yaourts... Je me suis rattrapee sur les 20 dernieres annees lol !!!!

mavo.
Marraine
J'avais aussi raté les dernières interventions sur ce fil, très intéressantes. Je fais partie des mamans inquiètes, pour ma petite dernière dans mon cas. Les deux garçons sont régulés, mais ma petite minette, j'ai l'impression de voir le déroulé de mon enfance sous mes yeux (sur le plan du rapport avec l'alimentation). Et en écrivant ça j'ai aussi l'impression de beaucoup projeter, évidemment. Je lui parle de LC (elle a 10 ans), enfin je lui parle de la théorie. Et c'est vrai qu'il lui arrive désormais souvent de ne pas prendre de dessert parce qu'elle n'a plus faim. Mais j'ai toujours un doute derrière la tête : je me demande si elle ne fait pas ça pour me faire plaisir. Le truc nul où elle ferait un régime LC pour faire plaisir à sa mère qui essaie de sortir des régimes. Il faut que je demande à son père comment ça se passe chez lui, tiens...
izabelle
Animatrice forum

j'ai vu qu'il existe un livre d'Elaine Aron sur l'enfant hypersensible, mais c'est en anglais

the hypersensitive child

quand j'aurais fini le premier, je lirais peut-être celui-là car j'imagine qu'elle donne des pistes concrètes

 

avec ma fille, même si elle n'a pas de diff alimentaires, je fais un truc pour qu'elle puisse se calmer le soir

je prends ma douche et après je fais de la RPC pendant que elle prend sa douche

ensuite elle me rejoint  et on en fait deux minutes ensemble, ensuite, on fait un calin en écoutant de la musique

 

une bonne pause avant le diner

Lotus Flower.
Abonné

Hah Izabelle, on est vraiment sur la même longueur d'onde! J'ai achete le livre (en fait les DEUX!) hier après-midi ! Qd g vu qu'elle avait ecrit aussi un livre pour aider les enfants, une fois vu le sommaire, j'ai dit j'achète !

Bonne lecture!

J'aime ton idee douche-rpc, vais voir si peux appliquer. Qd la mienne avait 2 ans environ, j'avais commence a faire un petit exercice de gratitude avec elle. Dommage, j'ai perdu l'habitude apees qqs semaines... Elle a bientot 5 ans, faut que je remette a qqch! Il y a qqs mois j'avais commence aussi un journal de gratitude et de qqch 'que j'ai bien fait' aujourd'hui. Tiens on va le reprendre! Srtt maintenant qu'elle a commenbce l'ecole! (J'habite en gb, je rappelle)

maggy.
Abonné

c'est très sympa, cette idée de RPC-douche.

totalement inapplicable en l'état chez moi (3 enfants qui prennent leurs douches sous la surveillance de la baby sitter, avant que je rentre du boulot..), mais je me demande si je vais pas instaurer un petit temps, comme ça, avant le dîner. Regrouper mes troupes, s'assoir sur des coussins, juste pour respirer calmement, sans faire les fous, sans rien dire... à voir..

Lavienrose.
Abonné
Voici le lien pour avoir un extrait de tranquille comme une grenouille. //youtu.be/JwRjwDluA30 Avec fillette ça a fonctionné un temps et maintenant elle me dit" ça me souale" Idem pour la dégustation, le pose de fourchette.... Izabelle côté hypersensibilité je crois que je te rejoins et fillette aussi c'est indéniable. Mon éducation a été d'anticiper sur les besoins de tous et j'avoue que bien qu'en y étant consciente je le fais encore et surtout avec fillette et mon homme. Ça ne rend pas service à fillette. Autre chose, elle a 6 ,5 ans. Laissez vous vous enfants se servir? Ouvrir le frigo pour prendre leur yaourt? Ou à table se servir seul? je ne le fais pas et mes raisons ne sont pas très cool. Je la considère encore comme petite et surtout je gère ses quantités!!!! Ses copines se gèrent!! C'est indéniable je ne lui fait pas confiance, et comment trouver la limite?
FRED73
Marraine
Pourquoi gères tu ses quantités ? Elle mange trop ? Pour les miens 5 et 8 ans, je les laisse prendre le dessert qu'ils veulent dans le frigo et de servir seuls pour le petit dej. Je fais quand même gaffe au plus jeune qui a tendance à se servir trop et à jeter la moitié parce qu'il n'a plus faim ! Je n'aime pas le gaspillage mais je l'envie de pouvoir faire ça sans états d'âme ! Je ne voudrais surtout pas qu'il perdre l'habitude de jeter quand il n'a plus faim. Ils sont tous les 2 capables de ne laisser pratiquement rien dans leur assiette et de prendre un dessert. Moi je finis mon assiette et après je n'ai plus de place pour le dessert !!!
izabelle
Animatrice forum

la mienne a 10 ans et je pense qu'à 6 ans, elle n'allait pas se servir dans le frigo

c'es qqchse que j'ai installé peu à peu ces dernières années pour qu'elle devienne plus autonome, mais aussi pour que cela ne soit pas toujours moi qui me lève

ensuite, elle me demande toujours avant de prendre un truc, ça c'st parce qu'elle est très sage, mais je dois dire que c'est sans doute parce que je l'accompagne encore à savoir si elle a encore faim ou non, si elle a besoin de ci ou de ça....

j'aime bien simplement la questionner, sans intervenir sur sa décision de manger ou non, mais j'ai tendance à la prévenir que si elle mange trop, cela ne sera pas très confortable au niveau digestion

et je l'aide aussi avec l'appétit prévisionnel parce que ça c'est pas inné

par exemple si elle fait la grass mat, je l'incite à petit déjeuner plus léger pour qu'elle ait faim en même temps que moi à midi

mavo.
Marraine
Longue longue discussion avec la mienne (10 ans aussi) la semaine dernière, après visite pédiatre qui a pointé une courbe de corpulence qui prend une mauvaise direction. En gros, elle dit que la poussée de croissance a débuté, que c'est un moment utile pour faire "attention à l'alimentation", qu'on peut facilement remettre la courbe dans le bon sens. Inutile de vous dire que je n'ai pas vécu ça très bien... mais je me suis dit que je lui devais un temps d'explication. C tombait bien, on avait un moment seules toutes les deux. Je lui ai parlé des régimes, qui ne marchent pas. Je lui ai parlé de notre corps, de la faim, de la satiété. Je lui ai parlé de sa valeur, qui ne se mesure pas sur une balance. Mais aussi qu'il lui serait plus facile d'apprendre à respecter ses sensations à son âge qu'au mien. Je lui ai parlé de faim du ventre, de faim de la tête et de faim du cœur. On a convenu ensemble qu'on ne mettait pas d'interdit. Mais quand même quelques idées : manger seulement si elle a faim, ne jamais se forcer, s'interroger toujours avant de manger, ne pas se resservir dans le sens où, sauf exception, une assiette doit suffire. La discussion s'est très bien passée... Mais je flippe carrément à chaque fois que j'y pense. Entre trop en faire et la mettre en restriction, et ne rien faire et la laisser se diriger vers l'obésité, la voie du milieu est difficile à trouver. Évidemment beaucoup de culpabilité, de projections, etc... Voilà, je vous livre le tout, c'est encore très récent et peu abouti dans la réflexion.
Lotus Flower.
Abonné

J'ai allaite a la demandema fille pendant 8 mois, et apres j'ai continue, tout a la demande. Maintenant je paieles pots casses - elle est incapable de'prevoir' son appetit. Interessant, Izabelle, ce que tu dis - 'ca n'est pas inné, ca'! Il faut croire que non! J'ai enfin compris ce qu'etait l'appetit previsionnel tres tres récemment et comment ca marchait encore plus récemment, donc je vais encore tatonner, pour moi et donc encore plus pr elle. Je ne vois comment m'y prendre. Des tuyaux? Pour elle je veux dire. Elle vit vraiment ds le présent et, d'apres ceque je comprends, doit s'arrete de manger des qu'elle n'a plus faim. Donc pas d'appetit previsionnel. Il faut dire qu'a cet age-la (5 ans), ils n'ont pas vraiment encorela notion de temps... Par contre ma 2eme, j'ai fait a la demande au sein, mais apres au passage a l'alimentation diverisifee, j'ai essaye d'instaurer rapidement des horaires. Il etait hors de question que j'aie une autre qui elle aussi ait des horaires encore differents del'autre et des miens!! Et le, ca semble avoir bien marche. Elle mange bien (a 10 mois), et regulierement. Un reve a cote de l'autre! Mais sinon cote frigo/placard, elle peut se servir mais en fait elle a souvent besoin demoi encore pourl'aider (genre sandwich, couper une pomme etc) donc elle me demqnde presque a chqfois. Elle est tres sage aussi!!

izabelle
Animatrice forum

oui je pense sincèrement que l'on doit éduquer les enfants sur certaines choses et que tout n'est pas inné, surtout disons avec notre façon de manger moderne et tous les aiments bizarres qu'on a à disposition (industriels)

par ex ma soeur et moi on ne savait pas consommer des aliments riches tout simplement parce que ma mère ne nous donnait que des trucs "régimes", cuisinait sans graisse,  le nutell  proscrit à la maison

l'appétit prv, c'est pareil, ma mère donne parfois un gouter à ma fille à 17h30  sachant qu'on dine à 19h, y'a comme un problème.....

tout ça c'est une éducation que je n'ai pas reçue, et que je donne à ma fille depuis sa naissance, parce que je pense sincèrement que si j'avais eu cette éducation, cette accompagnement, en plus d'une présence à mes émotions (au lieu d'une fuite) je n'aurais pas pris ces habitudes qui sont aujourd'hui si longues à défaire

la chance que j'ai,  c'est de ne pas avoir le stress qu'elle soit en sur-poids  (merci les genes de papa)

du coup, elle clame haut et fort que sa façon de manger (à sa faim, ce qui étonnera toujours ma mère), c'est moi qui lui ai appris....

 

à 5 ans, ne l'embete pas avec l'appétit previsionnel, mais essaie de mettre en place des heures de repas régulières car c'est comme ça qu'elle pourra prendrel'habitude des quantités adéquates de façon automatique,  si les heures de repas sont trop irrégulières,  cela ne peut pas se mettre en place je pense ....  enfin c'est un point de vue, je ne suis pas sûre que ça soit vrai....

Lotus Flower.
Abonné

Merci Izabelle. Ses/nos horaires de repas sont réguliers, et maintenant qu'elle est à l'école ils le sont encore plus, mais le week-end elle vit de nouveau au présent et a tendance a manger moins ( voire pas du tout) et après ça fait boule de neige sur les autres prises alimentaires. Heureusement, avec la 2e, c'est un vrai bonheur, elle mange de tout aux mêmes moments que nous :-) 

izabelle
Animatrice forum

essaie de copier les horaires de la semaine sur le week-end, alors, ça sera peut-être plus facile pour elle de se caler vu qu'elle le fait déjà la semaine....

bon bien sûr des fois on voudrait faire la grass-mat.....

Hénée.
Abonné

Cette discussion est passionnante!

Mon fils de 21 mois n'a encore que 5 dents et mange beaucoup de petits plats, mais bientôt va se poser pour moi la question de lui préparer moi-même ses repas, de le faire manger avec nous, et c'est une grosse angoisse pour moi.

Je sais que je suis épidermique sur la question du poids de mon enfant... Il n'est pas gros mais a toujours été bien joufflu et chaque fois que les gens me disaient "oh il est bien dodu, la nourriture est bonne à la maison!" j'avais des envies de meurtre.

Je pense qu'on vit toutes dans l'angoisse que notre enfant vive ce qu'on a pu vivre à l'enfance et/ou à l'adolescence si on y a été en surpoids.

J'espère que j'arriverai à lui inculquer les bonnes notions qui l'aideront, et pas l'éducation que j'ai reçue, à savoir le "finis toujours ton assiette", "ne gaspille pas", "si tu n'as plus faim pour le plat tu n'as plus faim pour le dessert" etc.

Merci pour ce fil, il est génial :)

LadyNath.
Abonné

Bonjour à toutes,

Quel soulagement de vous lire ! Autour de moi les jeunes parents ne se posent pas ce genre de questions. Il faut dire qu'aucun d'entre eux n'a de troubles du comportement alimentaire...

J'ai relevé quelques uns de vos principes, pour mon fils de 22 mois. Il a une courbe de croissance tout à fait dans la moyenne, et ça me soulage. J'essaie de le cacher, mais c'est toujours un stress pour moi quand le verdict de la balance tombe chez le pédiatre. Evidemment je m'en veux. D'autant que le petit semble avoir la morphologie de son papa (merci !).

Je l'ai allaité à la demande, puis au moment de la diversification, j'ai préparé ses repas, le plus souvent, en variant les légumes, les céréales, en pesant... Je veille surtout à lui éviter les conservateurs, colorants, mauvaises graisses, du coup je crois que je suis en train de faire une grosse erreur : il ne s'en rend pas encore compte, mais je crois que je suis en train de créer des aliments tabous... Mais quand je lis la liste des ingrédients du nutella, ça me fait frémir ! Dimanche nous sommes invités chez des amis, je sais qu'il y aura, sur la table basse, des chips, du coca (oh my god... du coca dans ce petit estomac...). Je redoute déjà ce moment. Interdire ? J'en ai suffisamment souffert, étant petite, et ça m'a conduite très jeune à manger en cachette, avec de vraies crises d'hyperphagie dès que c'était possible. Le laisser libre ? Quand je vois mes neveux et nièces dévorer des bols entiers de chips et ne plus rien manger au repas, je trouve ça dommage et dérangeant...

Quand nous recevons, je choisis la composition de l'apéro avec tomates, carottes, dés de fromages, et on le prend à table... mais là ce n'est pas moi qui décide... Je ne veux pas faire comme ma mère, qui m'interdisait tout et insistait dessus, en public, longuement (quelle honte...), mais j'ai peur d'être alors trop permissive et de laisser s'installer de mauvaises habitudes.

Je crois que je suis confuse dans mes propos, mais c'est à l'image de mes pensées. J'essaie de résumer : mon fils n'a pas de problèmes de poids, je voudrais qu'il mange sainement, mais du coup je crée des tabous, donc je risque de provoquer chez lui une attirance pour ces mauvais aliments... donc une potentielle prise de poids...

Aaaaaaargh....

Help !

Lavienrose.
Abonné
22 mois!!! Non pas de frustration à mon avis. Pour le moment tu lui proposes des aliments sains c'est normal il est dans la découverte. Tu le verras quand il fera ses demandes pour avoir la même boisson que son copain.... Le même T shirt..... Tu pourras discuter avec lui si le nut coulera à flot ou ça sera un pot tous les 3 mois ou non tu es contre car pas bon pour la santé mais la pâte bio oui.... Et puis j'ai du mal avec la notion d'aliment tabou, surtout que tu parles toi aussi,de la composition du Nut. Je ne vois pas en quoi cela est tabou si tu considéres que c'est mauvais pour la santé. Je pense que ce sont les mots que l'on met autour de la nourriture qui sont pervers, comme ceux cites " finis ton assiette....." Je pense que c'est super dur pour un enfant d'être stimulé par autant de trucs dans les supermarchés.... Et que ça c'est super toxique....j'évite encore d'aller dans les grandes surfaces avec fillette 7 ans ( dans une semaine) car c'est comme nous c'est tentant de goûter au paquet de gâteau car vue à la télé chez sa copine( on a pas la télé).... C'est leur demander d'être super mega raisonnable et du coup dans le contrôle.... Et ça c'est impossible jusqu'à 4ans.... En expliquant à son enfant pourquoi y'a du coca chez le copain et pas à la maison c'est simple quand on explique.... Et puis c'est cool d'en boire chez lui... Et puis moi j'expliquais le côté néfaste pour la santé et le côté anti lobbying.... Comme pour les chaussures Hello Kitty.... Fais comme tu le ressens!!!!!! Avec bienveillance.
FRED73
Marraine
Bonjour Lady Nath, Pourquoi penses tu qu'il y a de bons et de mauvais aliments ? Les aliments que tu considères comme mauvais sont essentiels pour le réconfort. Si tu n'en fait pas des aliments tabous, ton fils n'en fera jamais des compulsions. Mes enfants mangent du nutella tous les matins au petit-déjeuner et ils sont loin du surpoids. Comme je ne leur interdit rien, quand ils n'ont plus faim ils s'arrêtent de manger même du nutella ! Ça paraît fou mais c'est pourtant vrai et cela parce qu'ils savent qu'ils n'ont seront jamais privés. Par contre, s'il n'en mange vraiment pas souvent, il risquera de se gaver quand il y aura accès provoquant ainsi le cercle vicieux : "je le savais bien qu'il ne fallait pas lui en donner il ne peut plus s'arrêter". Tu as peur de quoi avec le nutella ? Le nutella ne le fera pas grossir s'il n'en mange pas au delà de sa faim. Chose que tu risques de favoriser en le restreignant
LadyNath.
Abonné

Merci pour vos réactions, elles me confortent bien dans l'idée que je me fais une montagne d'un truc qui est encore naturel pour mon fiston. 

Oui, Fred73, le nutella est pour moi l'incarnation du mal ! angry Petite, je n'avais pas le droit d'en approcher, et, des années après, c'est encore un aliment particulier dans mon esprit, particulièrement nocif, gras, sucré... mais ô combien jouissif ! Mais pour le petit, j'essaie aussi, tant que je le peux, de contrôler les ingrédients, donc l'idée soumise par Lavienrose de choisir la pâte à tartiner bio me rappelle que j'avais trouvé une recette pour la faire soi-même.

Mais ce que vous me dites m'est bien utile : c'est vrai que lorsque j'allais chez mes amies, étant petite fille, elles mangeaient quotidiennement des sucreries, du nutella, mais c'était banal pour elles. Et elles étaient minces...

Donc je vais suivre vos conseils et me calmer un peu avec tout ça... et lui faire confiance.

Mais pour le chocolat, par exemple... je ne l'ai jamais rationné, il adore le chocolat noir. Or jusqu'à présent, j'ai tujours dû, à un moment donné, dire stop... après la 5e mignonette de chocolat (10g pièce quand même), j'avais peur qu'il ait des maux de ventre... Mes neveux, lorsqu'ils ont un aliment de ce genre, se goinfrent très vite pour en manger un maximum... pourtant ils ne manquent de rien et leurs parents n'ont pas mes névroses sur l'alimentation... J'aimerais que mon petit n'agisse pas comme ça...

Bref, merci pour vos messages qui nourrissent ma réflexion. Il paraît que je suis une maman qui se prend beaucoup la tête, incroyable, non ? wink

Haut de page 
X