Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Manger en compagnie

Maigrir sans régimes : La méthode Linecoaching La démarche Linecoaching: comment changer en profondeur
Ancien abonné Félicité (13) Actif (25)
13 déc 2020 à 12h

J'ouvre un nouveau fil de discussion... au cas où je ne serais pas la seule dans cette difficulté spécifique ! Manger à plusieurs, en couple, en famille, avec les collègues, avec les amis, pour moi ce n'est pas si simple. Comment réussir à alterner entre l'attention à la conversation et aux sensations, comment ne pas se laisser par une discussion enthousiasmante et morose sans perdre le fil de ses sensations ? Comment faites-vous ? Personnellement, après des décennies de vie joyeusement solitaire, je vis en couple voire en famille tous mes repas à la maison, et j'avoue que ce n'est pas si facile. 

Voir le dernier message

56 commentaires
Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
16/08/2021 - 10:57

Mariepoppins Abonné lun 02/08/2021 - 22:21
Hello à toutes!
Oui pour moi c’est parfois compliqué ! Hier soir je suis allée dans un très bon restau avec un ami venu passer le week-end avec moi. En prévision de ce dîner je ne voulais pas trop manger. Je le lui avais annoncé. Il est revenu avec des viennoiseries de la boulangerie en précisant qu’il avait pris ça pour le goûter. J’ai dit ok ça avait l’air vraiment délicieux et que j’allais les garder pour le lendemain matin car j’aurais du mal à profiter du dîner sinon. Devant son insistance, je lui ai dit que j’allais en prendre un morceau. Et en fait son attitude étrange, comme s’il voulait me faire manger, à provoqué une sorte de mal être et de malaise chez moi. J’ai continué à manger comme pour me punir de ne pas être assez forte pour ne pas résister à son espèce de chantage ou de perversion? Bon il s’agit d’un personnage étrange et parfois très toxique. Difficile à expliquer ici. 

Bonjour Marie,

en fait les compliments ne fonctionne qu'avec les personnes bienveillantes

si je me souviens bien dans un livre le Dr Apfeldorfer expliquait que pour les personnes toxiques ou non-bienveillantes qui veulent en fait vous faire manger, il faut appliquer la technique du "disque rayé"  qui consiste à répéter exactement la même phrase de type "je ne souhaite pas en manger maintenant" ou autre, mais toujours la même phrase quelle que soit la phrase de l'autre

c'est une technique pour résister aux vendeurs insistants, mais c'est à faire uniquement avec les personnes qui vous pompent, car pour les personnes bienveillantes ce n'est pas nécessaire

Ancien abonné En or (44) Très actif (30)
16/08/2021 - 11:32

Merci Izabelle

Ancien abonné En or (44) Très actif (30)
10/08/2021 - 11:27

Autre chose... je ne suis donc pas la seule à avoir trouvé  certains (c'est un euphémisme) repas familiaux pénibles :-)

Ancien abonné En or (44) Très actif (30)
10/08/2021 - 11:25

Je relis ton message Mariepoppins.   Pendant longtemps j'ai eu ce sentiment de comprendre après coup et de me dire "si j'avais su... j'aurais dit ça  ou j'aurais fait ça.... Puis j'ai réalisé  plus vite les "pièges" dans lesquels j'avais l'impression de tomber... A un moment donné,  j'ai commencé  à  oser revenir sur le sujet et rectifier la situation avec la personne concernée. Puis j'ai commencé  à  dire en riant " vous savez moi je réagis toujours en deux fois" . Mais au fur et à mesure je suis devenue plus lucide au présent et je m'étonne de répondre parfois du tac au tac sans agressivité : comme on m'avait dit un jour : ni hérisson ni paillasson.  Bon courage.

Ancien abonné En or (44) Très actif (30)
10/08/2021 - 09:55

Je me questionne aussi  beaucoup sur la solitude et la solidarité. Je découvre au fil des jours d'aujourd'hui  qu'il existe plusieurs solitudes et plusieurs solidarités.  J'ai même lu une phrase particulière : on n'est jamais moins seul que quand on est seul. Je crois qu'on se sent seul surtout quand on ne se sent pas compris. Les moments de plus grande solitude pour moi ont été des moments auprès de gens en qui je croyais pouvoir faire confiance.  Mariepoppins, et si au lieu de penser être plus vulnerable tu pensais être plus attentive? Évidemment, nous ne vivons pas les mêmes événements  mais je suis triste de façon indéfinissable  et ce qui m'aide c'est d'être attentive... il y a la solidarité dite "organisée" qui vaut ce qu'elle vaut... Puis il y a une solidarité naturelle, je crois que c'est Nathalie ou Lydie qui a parlé d'humanité, celle-là  nous rapproche tous. Bon courage

Ancien abonné En or (19) Très actif (30)
10/08/2021 - 09:44

Mariepoppins Abonné lun 09/08/2021 - 21:56
Oui mais le problème est que souvent la lumière sur une situation arrive après coup et ce n’est que plus tard que les faits s’avèrent limpides! 

 

Oui effectivement je suis aussi comme ça, mais ça peut donner des pistes pour une prochaine fois ( ne serait ce que pour apprendre à refuser un aliment, les tactiques peuvent être variables selon les gens. Pour ma part je trouve que c'est une tâche difficile)

Bon courage à toi,

 

09/08/2021 - 21:58

Merci à toutes pour vos messages ! Mes vacances sont particulières cette année et je traverse un grand moment de tristesse et de solitude qui me rend plus vulnérable aux événements.

Ancien abonné En or (19) Très actif (30)
09/08/2021 - 15:09

Joli message Marie.

 

Moi aussi en ce moment je mange en compagnie, quelques jours en famille. Bons repas, mais en général ça me réussit plutôt bien de manger avec d'autres, dans un cadre serein ( ce qui est le cas dans ma famille).

Je me rends compte que ma vraie difficulté est de manger seule : mieux pour se concentrer, certes, mais je n'ai que la nourriture pour lutter contre la solitude... même si j'arrive à trouver d'autres choses, des occupations qui me plaisent après le repas.

 

Marie Poppins j'ai lu tes messages, curieuse attitude de cet "ami" en effet. Pas possible de lui dire, sur un ton humoristique " mais tu veux me gaver pour que le repas de ce soir te coûte moins cher " ? Quelquefois dire les vérités ( ou ce qu'on suppose comme tel) sur le ton de la blague, ça peut aider, et dédramatiser. A voir selon la personne bien sûr.

09/08/2021 - 21:56

Oui mais le problème est que souvent la lumière sur une situation arrive après coup et ce n’est que plus tard que les faits s’avèrent limpides! 

Ancien abonné En or (44) Très actif (30)
08/08/2021 - 16:07

Avec ce qui est arrivé, je ne cuisine pas. ( ma cuisiniere est hors service). Nos amis cuisinent pour nous... Belle expérience  ( décidément j'ai de la chance de voir le positif dans les situations difficiles). Bientot un mois d'inondation et de ses suites ... une lecon de vie comme une autre et je suis tout a fait stable au niveau pondéral.  Pourtant les envies de manger emotionnelles ne manquent pas. Mais j'ai l'impression que mon corps s'adapte et trouve son equilibre entre les repas "équilibrés " que nous preparent gentiment nos amis et les diverses sucreries que l'on nous distribue et/ ou que j'achète de temps en temps dans le seul depot boulangerie qui n'a pas été dévasté.  Je vous avoue que je ne cherche pas à perdre du poids pour le moment et suis surtout contente d'etre stable. Il y a des milliers d'années que l'on ne m'a plus aidée comme aujourd'hui. Ca rechauffe plus que tous les chocolats du monde.