Manger seulement en suivant sa faim ? - le 20/10/2011

Laurette2.
Abonné

Bon, ma question peut sembler bizarre mais je la pose tout de même : si on ne mange qu'en suivant sa faim, est-ce suffisant pour ne pas grossir (et accessoirement pour maigrir) ?

Je n'ai pas beaucoup de contraintes sociales. Et j'ai du mal (pour l'instant ?) à savoir quand je n'ai plus faim.

Par contre, j'arrive facilement à identifier la faim.

Donc je me dis : si je mange quand j'ai faim, et si j'attends ensuite d'avoir faim à nouveau pour re-manger, ça devrait aller, non ? Même si sans faire exprès je dépasse ma faim ?

C'est vraiment fiable sur un assez long terme, ça, sans continuer à grossir ?

Commentaires

Lily.
Abonné

Bonjour,

C'est le principe même de cette méthode : respecter sa faim, c'est bien sûr ne pas grossir, mais c'est surtout maigrir, en particulier si l'on mange habituellement au delà de notre faim (et donc au dessus de nos besoins).

Le Dr Zermati a déjà répondu à cette question au cours des chats du mercredi soir. En voici un extrait :

"Pour maigrir il faut manger moins. Et même moins de n'importe quoi. La perte de poids est la même que retiriez 500 calories de fromages ou 500 calories de légumes ! Or la plupart des personnes qui ont des problèmes de poids ne respecte plus leur faim. Elles s'imposent des règles qui les font manger plus - faire 3 repas par jour, manger équilibré à tous les repas...), elles ne reconnaissent plus leur faim ou leur satiété, elles mangent pour calmer leurs émotions... Au bout du compte, pour ces personnes, respecter sa faim conduit tout simplement à manger moins. Voilà ce qui pourra les ramener à leur poids d'équilibre. A bientôt. "

Voilà !

C'est fiable... sauf si "sans faire exprès tu dépasses ta faim"... C'est tout l'objectif : être capable de ne pas dépasser sa faim... ! Consciemment au début, en apprenant à reconnaître les signes de la satiété, en ne mangeant pas pour de mauvaises raisons (EME)... puis inconsciemment, quand on sera devenu des grandes championnes !!! ;-)

babydols.
Abonné

merci Lily pour cet extrait du chat, je me posais aussi la question;

car si on mange quand on a faim et qu'on s'arrete dés qu'on a plus faim, on "remplit" le reservoir de carburant utile qui sera utilisé.

Mais pour perdre du poids, il faudrait qu'il y ait moins dans le reservoir , non ?? donc manger moins que sa faim ?

Paquito
Parrain

Je me suis longtemps posé cette même question, et voici ce que j'ai compris : lorsqu'on se trouve à un poids au-dessus de notre poids d'équilibre, ce qui est notre cas pratiquement à tous sur ce site, pour le maintenir il faut ingurgiter plus de calories que notre corps a réellement besoin. Donc, si on se met à manger en fonction de nos besoins, on va consommer moins de calories, et notre poids va réduire, jusqu'à atteindre ce fameux poids d'équilibre, où on consommera les calories dont on a besoin pour maintenir ce nouveau poids. Certains sites proposent un calcul, qui consiste à connaître le nombre de calories nécessaires pour se maintenir à un certain poids. Plus ce poids est élevé, plus le nombre de calories l'est aussi.

J'espère avoir été clair.

Francisco

babydols.
Abonné

merci Paquito pour l'explication, cette fois c'est plus clair !!

zouzou.
Abonné

super j ai la reponse a une de mes questions ! merci a vs ! mais quand on a etait ds ce cercle vicieu des regimes pas facil de penser differement dc faut aussi que l on apprenne a voir les aliments d un autre oiel non?

dreamscometrue.
Abonné

Merci beaucoup pour cette réponse, cela prend plus de sens dans mon esprit maintenant. =^^=

Laurette2.
Abonné

Oui, Francisco, merci, c’est bien ce côté « technique » qui me manquait.

Mais j'ai quand même du mal à me représenter le mécanisme... sad

Lia.
Abonné

Je rajouterai juste qu'il est possible de maigrir ainsi pour autant que nous ne soyons pas à notre "set point". Et pour mon cas, beaucoup de régimes de 13 à 35 ans, yoyo etc....il est fort possble que mon set point se soit déplacé au fil du temps vers un poids "haut" et dans ce cas je ne pourrai jamais maintenir un poids plus bas sans grosse frustration.

Et il n'est pas possible de savoir ou se trouve notre set point. Quelqu'un de 70 kilos qui s'acharne à vouloir rejoindre 65 kilos, que ce soit avec cette méthode ou une autre risque de ne pas y arriver si son corps est désormais fait en sorte de vivre avec 70 kilos.

jpzermati
Votre coach

Bonjour Laurette2,

En effet, respecter sa faim permet de retrouver et de se maintenir à son poids d'équilibre. Et ceci quel que soit le sens des variations de notre poids.

Certaines personnes maigrissent à la suite de maladie, d'opération, de choc psychologique. Elles reviennent ensuite à leur poids d'équilibre simplement en se remettant à l'écoute de leur faim.

La plupart des personnes de ce site ont grossi en dépassant leur faim et leur rassasiement. En se remettant à l'écoute de leurs sensations alimentaires, elles diminuent leurs apports caloriques. Ce qui leur permet de maigrir et de revenir à leur poids d'équilibre. Sous réserve que celui-ci ne se soit pas déplacé.

En fait, les sensations alimentaires jouent un rôle de curseur qui permet à chacun d'ajuster ses apports énergétiques à ses besoins pour rester ou revenir à son poids d'équilibre dés lors qu'il s'en est écarté.

La faim, la satiété et le rassasiement ont pour seule fonction .de nous dire ce que nous devons manger, en quelle quantité, pour assurer le maintien du set-point. Elles n'ont aucune autre raison d'être. Il en est de même pour la soif qui nous renseigne sur ,nos besoins hydriques. Et qui n'existe pas chez les poissons qui sont constamment immergés dans un mileu liquide. Quand les premiers êtres vivants sont sortis de l'eau, il a bien fallu que la nature invente un moyen de les informer de leurs besoins en eau. Elle a inventé la soif. Ceci afin de maintenir la stabilité de notre milieu intérieur.

C'est quand même bien commode toutes ses sensations.

 

JP

Laurette2.
Abonné

Merci pour cette réponse précise et détaillée, Monsieur JPZ ! wink

Je vais en faire ma devise : "Ne mange jamais sans faim".

jpzermati
Votre coach

Attention tout de même à ne pas être trop rigide sur les sensations alimentaires et à ne pas basculer dans une forme de régime de sensations alimentaires où les transgressions pourraient entraîner des compulsions.

Donc on respecte globalement sa faim et sa satiété mais pas strictement.

 

JP

Laurette2.
Abonné

Ok Doc ! Merci.

lys.
Abonné

Bonjour Dr Zermati

je suis nouvelle sur le site et c est donc mon premier message

la réponse que vous donnez est trés importante pour moi , puisqu il me semble que chez moi la difficulte c est que tout ces parametres sont perturbés car il m est difficile lorsque je lis votre message d insérer le plaisir dans tout cela si comme le poisson qui n a plus besoin d eau je ne mange que si j ai faim , je n arrive pas à faire une place à mon désir de manger un gateau par exemple alors que mon corps n 'en a pas rééllement besoin . Comment trouver la juste place de tous les aliments délicieux que nous avons à notre disposition et qui sont pourtant pas nécesssaires justes excellents.......... Voila une difficulté de taille pour moi la place du plaisir sans la peur de ne plus du tout le limiter le contenir

lys

capuccino
Marraine

Pourquoi notre corps n'aurait-il pas besoin de gâteau ? 500 calories = 500 calories de Haricots verts. L'organisme prendra dans le gâteau les éléments dont il a besoin et te fera envie d'une grosse salade verte ou de laitages  s'il a besoin de nutriments qu'il n'a pas trouvé dans le gâteau...C'est comme ça qu'on allie plaisir et régulation alimentaire. Mais bien sur le gâteau, la salade, les laitages ne sont à manger que lorsqu'on a faim.

lys.
Abonné

Bonjour capuccino

tu as raison, mais j ai peur de tous ces aliments que j aime , peur que ma satiete ne se manifeste pas avec un gateau alors qu il me semble quelle va se manifester si je mange des haricots verts

est ce que cette confiance et cette satiete va venir ???? Je ne le sais pas encore

j ai la trouille

lys

Laurette2.
Abonné

Oui, Lys, beaucoup d'entre nous ont ce genre de crainte. En avançant, tu apprendras peu à peu à ne plus avoir peur des aliments, de ta faim, etc. En attendant, lorsque tu manges un de ces aliments que tu aimes, efforce-toi de prendre ton temps pour bien le déguster. Et surtout, rappelle-toi que si par hasard tu en manges plus que tu n'aurais voulu parce que tu ne trouves pas la satiété, il suffit d'attendre que la faim revienne pour manger à nouveau.

lys.
Abonné

Bonjour Laurette2

merci pour tes conseils ,donc le plus important est d attendre la faim mais il est vrai qu' en mangeant ce dont j ai envie j'ai peur de prendre du poids, est ce que tu as constaté qu en suivant cette ligne se faire plaisir et respecter sa faim on reste stable et on peut perdre du poids? dans la mesure ou l objectif de poids est raisonnable?

lys

Laurette2.
Abonné

La première semaine je n'ai mangé QUE des choses dont je m'étais privée depuis longtemps. Des choses riches et succulentes, miam ! Sans maîtriser les quantités. Conclusion : j'ai pris plus de 2kg en une semaine ! Et puis j'ai lu sur le site qu'il valait mieux éviter de tout changer d'un coup si on voulait éviter ça. Depuis, je reste plus proche de mon alimentation habituelle, au moins quand je sais que je n'aurai pas le temps de déguster. Mais si quelque chose me fait envie, j'en mange. Je n'ai plus grossi et même un peu maigri... mais tu sais je n'ai commencé que depuis un peu plus d'un mois, donc mon expérience est encore limitée.

Quand tu réfléchis, c'est logique de dire qu'on peut se faire plaisir sans grossir si on respecte sa faim : 500 calories de chou ou 500 calories de chocolat, c'est toujours 500 calories (l'histoire du kilo de plume et du kilo de plomb !). Mais ce qui est étonnant, c'est qu'on peut avoir "le ventre plein" avec 500 calories de chou sans être satisfait, et être satisfait avec seulement 50 calories de chocolat même si on n'a pas "le ventre plein". Donc : il n'y a que des avantages à manger en se faisant plaisir ! Le seul problème, c'est que lorsqu'on a été en restriction, on mange bien plus que ces 50 calories de chocolat, dans un premier temps... justement parce qu'on en a été privé. Mais après, ça se calme. Il y a pas mal de témoignages en ce sens sur les forums. Moi-même, je suis devenue capable de ne pas finir un fromage en un repas, c'était pas gagné le premier jour !

Tu vas voir, c'est très intéressant d'expérimenter tout ça !

lys.
Abonné

Laurette2 ,tout d abord merci pour ton mail ,tout ce que tu dis me parait complètement vrai , je suis sur le site seulement depuis une journée et en fait je me suis inscrite car je fais de nombreux repas au restaurant et je suis gourmande aussi j ai peur de manger toujours trop et de prendre du poids j espere que le LC va m 'aider ainsi que le blog

lys

caramille.
Abonné

Lys ce n'est pas un problème d'être gourmande. Ce que tu dois changer dans ton comportement c'est de manger doucement, de bien déguster pour sentir les gouts des aliments. Curieusement on arrive plus vite à être rassasié parce qu'au bout de quelque bouchées le gout se banalise dans la bouche.

Si tu fais bien attention au gout de ce que tu manges, tu vas arrêter plus vite de manger : il ne faut pas hésiter à laisser dans ton assiette (ça aussi ça s'apprend), ne pas hésiter à ne pas prendre de dessert si tu n'as plus faim. ce n'est pas grave tu mangeras du dessert au repas suivant puisque plus rien ne t'est interdit.

Tu peux manger de tout mais pas tout manger... et le fait de se dire que tu pourras remanger de nouveau tel ou tel aliment va te rassurer. Ce n'est pas comme dans un régime où on est privé de tout et que pour une fois qu'on mange un truc non autorisé on va s'en remplir la panse. Avec cette méthode rien n'est interdit, c'est ton rassasiement qui te guide. Si par exemple tu manges un steak frite et qu'à la moitié de l'assiette tu sens que tu n'as plus faim, ce n'est pas grave tu sais que tu pourras remanger ce genre de plat le lendemain si tu veux et que tu te contenteras alors d'une dizaine de frites et d'un peu de steak.

Avec cette méthode j'ai découvert que des aliments que j'aimais quand j'en étais privée ont perdu de leur intérêt. Par exemple la pizza : vu que c'était interdit ça me faisait toujours envie et ensuite j'ai découvert que bof ! ce gout de fromage chaud m'écoeure un peu finalement.

tu verras aussi que ton gout va s'affiner et tu vas découvrir que des trucs que tu pensais aimer, ont un gout médiocre et vu que tu ne te régalera pas vraiment tu vas en laisser.

lys.
Abonné

Bonsoir caramille

j espere bien que ce que tu m 'ecris va se confirmer c est mon deuxieme jour sur le site et il est vrai que juste à ce jour lorsque je m autorisais quelque chose que j 'aimais c etait en me disant que je n'en reprendrai plus avant longtemps et certainement cela devait contrarier mon envie qui devenait illimitee

a suivre je te raconterai dans les prochains jours lys

jpzermati
Votre coach

Bonjour Lys,

N'ayez aucune inquiétude. Les comportements que vous décrivez sont typiques de la restriction. Ils vont peu à peu disparaître et être remplacés par de nouveaux comportements qui vous surprendront vous-même.

Vous verrez qu'on peut se rassasier de gâteaux et même en laisser dans son assiette. Vous verrez qu'on peut même passer devant un gâteau et ne pas en avoir envie.

Qu'on peut avoir envie de légumes plutôt que de frites.

Surtout vous allez découvrir que c'est en retrouvant le plaisir de manger, sans la peur ni la culpabilité, que le corps trouve le mieux son équilibre. Aussi surprenant que cela paraît, c'est le plaisir qui devient le moteur de la régulation.

Sortir de la restriction, vous verrez, c'est un enchantement.

Bienvenue parmi nous.

JP

lys.
Abonné

Bonsoir Dr

Votre message est rassurant ,il m' est deja arriver de préférer des legumes à des frites par contre j 'ai le sentiment que face à des gateaux je ne serai jamais lassée et toujours avide ,mais je fais confiance à votre methode car elle est la seule issue possible et la seule maniere cohérente d' aborder  le problème de la restriction que je vis depuis trop d 'annees , en espérant que j'y parvienne  .....

Merci encore pour votre réponse qui m ' a fait du bien ,et de votre message de bienvenue

lys

ps j ai encore une question , je suis inscrite depuis le 11 nov et pour l instant je ne sais pas encore reconnaitre ma faim , j attends d avoir quelques tiraillements digetifs , est ce que je dois faire avant chaque repas une pleine conscience sur la sensation de faim ou bien est ce que les 10 premiers jours je dois juste me concentrer sur mes sensations ?

cath40.
Abonné

Lys,

Tu veux aller trop vite. Le travail sur la faim vient plus tard. Concentre toi sur les exercices de l'étape où tu te trouves, c'est déjà bien.
Bon courage

lys.
Abonné

 merci pour les encouragements ils sont les bienvenus

lys

Haut de page 
X