Rassasiement gustatif essai 1 - 26042013

liegama.
Ancien abonné

Bonjour à tous et toutes, 

Après des mois de résistances contre cet exercice j'ai enfin compris, lors de la journée "mon poids et moi" du 20 avril dernier à quoi il servait et ça m'a remotivée pour le faire. 

Dr Zermati a expliqué que pour pouvoir se réconforter avec un aliment, il est important de combiner 3 conditions : 

1) l'aliment doit être apprécié

2) l'aliment doit être dégusté

3) l'aliment doit être mangé sans culpabilité

Je me suis rendue compte que je n'étais pas capable de me réconforter avec des aliments (sans faire de compulsion) car je mangeais avec beaucoup de culpabilité. 

J'ai décidé de poster un petit compte rendu (comme SacripAnne) de mes 4 jours pour partager mon expérience.

Je me suis lancée aujourd'hui dans la deuxième partie de cet exercice avec un aliment sucré. Pour celles qui ne connaissent pas encore l'exercice, voici le protocole : remplacer durant 4 jours le déjeuner avec un aliment gras et sucré, en quantité que l'on choisit, et le déguster en ayant une bonne faim. Quand on a plus envie de manger de cet aliment spécifiquement, on arrête de manger. Si l'on a de nouveau faim, on attend au moins une heure et on remange le même aliment. Ensuite on mange ce que l'on souhaite au diner, toujours si l'on a faim. 

J'ai choisi l'aliment sur lequel j'ai le plus compulsé de ma vie, et le plus en cachette : la glace Häagen Dazs Pralines & Cream (durant un séjour aux USA j'en ai mangé plus d'un pot par jour pendant plusieurs mois, avec bien sûre plusieurs kilos au bout du compte). 

J'avais pris mon pdj à 9h donc j'ai eu faim à 13H15.

J'ai mangé 1/2 pot de glace en dégustant, j'ai ressenti un peu de culpabilité et une sorte d'excitation, je crois que c'était le plaisir de transgresser. J'ai pris du plaisir à manger, et bien qu'en commençant j'étais persuadée de manger le pot entier (c'était la quantité que j'avais choisi) je me suis arrêtée à la moitié. 

A 17h j'ai eu de nouveau faim et j'ai remangé 1 boule de glace, j'en avais pas hyper envie. 

Il est 21H et je n'ai pas faim donc je ne mange pas ce soir. Pour l'instant (mais la soirée n'est pas terminée) pas d'EME en vue. 

A demain pour la suite

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

ouh c'est la révolution !!!!

 

bravo Liegama !

Lyphaé.
Abonné

Super, je vais suivre ton "aventure sucrée" avec beaucoup d'intérêt. D'autant plus que j'ai compris récemment en lisant le forum que cet exercice servait aussi à se débarrasser de la culpabilité. Du coup, ça m'intéresse !

sorcièresucrée.
Abonné

c'est génial liegama !!! je vais suivre attentivement ton post aussi !

liegama.
Ancien abonné

Deuxième jour de l'expérience. 

On est samedi et je me suis levée plus tard donc j'ai pris mon pdj vers 11H donc j'ai pas eu faim avant 17h. J'ai eu une pensée du type : c'est pas l'heure de mon déjeuner habituel, je ne vais pas pouvoir faire (parfaitement j'entends) l'exercice. J'ai accueilli cette pensée et me suis lancée dans l'exo. 

Ce n'est qu'en écrivant maintenant, après avoir fait l'exo que je me rends compte de pleins de choses.

Tout d'abord, hier en remplissant le compte rendu j'ai vu que je ne savais pas exactement combien j'avais mangé de glace, n'ayant pas pesé ma glace avant.

Du coup aujourd'hui j'ai voulu mieux faire. Et vous savez ce qu'on dit, le mieux est l'ennemi du bien.

Ah ce foutu perfectionnisme!

Dans un souci de savoir exactement combien j'allais manger de glace j'ai pesé ma glace. Cette action m'a rappelé toutes les fois où j'ai pesé mes aliments quand j'étais au régime et ça a généré un certain stress chez moi et de la culpabilité.

J'ai alors fait l'erreur de regarder les calories sur le pot de glace (vieux réflexe de régimeuse).

Et j'ai commencé à cogiter, je vous mets ici ce qui se passais dans ma tête (à toute vitesse bien sûre, je n'en avais pas pleinement conscience au moment où cela se passait) 100ml de glace = 246 calories, dans l'exercice précédent tu avais droit à 100g d'aliment, car 100g de chocolat = environ 500 calories soit moins qu'un repas "normal" qui est à environ 700 calories, c'est pour ça que tu pouvais maigrir en faisant cet exercice; donc ne dépasse pas 500 calories, voir en dessous, et puis tu as mangé très léger ce matin, encore une chance de pouvoir maigrir. A cela j'ai trop attendu d'avoir faim, donc j'avais une presque grande faim. Bref toutes les erreurs que je fait d'habitude : croire que d'avoir plus faim me permettra de plus maigrir, continuer à vouloir maigrir, laisser mon mental diriger et l'écouter, et agir en fonction plutôt que d'écouter mon corps sans intervenir.

Du coup j'ai pesé 150g de glace. Mais cette décision a été faite par mon mental, pas à l'écoute de ce qu'on corps voulait. L'intervention du mental a eu raison de moi, j'ai eu beau déguster comme hier j'ai ressenti plus de culpabilité à manger et à la fin du bol j'en voulais encore (pour compenser l'effet contrôle mental) et encore faim. J'ai essayé alors de dédramatiser le tout, me suis resservie une dernière boule que j'ai dégusté plus calmement et sereinement, à la fin de cette boule je peux pas dire que j'ai ressenti le rassasiement de manière net comme hier mais j'ai senti par contre que j'avais évité une plus grosse EME sur le moment (EME résultant du contrôle mental). 

Ce deuxième jour me confirme ce que je découvre depuis une semaine, à savoir que je suis encore beaucoup dans le contrôle mental, sans toujours en avoir bien conscience tellement c'est automatique. 

A demain pour la suite.

Noelle
Marraine

Merci Liegame, c'est vraiment  particulièrement interessant de suivre ton experience en quasi temps réel!

a  suivre, alors!

KAFECHOCOLAT.
Ancien abonné
Qu'elle expérience ! Moi a travers l'expérience que tu as vécu je découvre une chose : quand il y a l'interdis on fait tout pour l'enfreindre. C'est vrai. Lors de cette journée on ta autoriser à manger ce que tu aimais et la ce n'est plus les mêmes sensations. Le cerveau de l'homme est vraiment compliqué. Et le deuxième jour nous ne sommes plus dans le plaisir car d'une part on est plus avec un instructeur et dans le cadre de l'exercice mais dans la vrai vie et donc.... Ça ne se passe plus de la même façon. Qu'est ce qu'on est complique n'est ce pas. Mais ton expérience de cette journée me fais très envié et j'aimerai bien essayer. Bon accroche toi pour le trois jour et du sais déjà ce qu'il ne faut pas faire. Je pense qu'à la fin de cette expérience tu ne voudras plus manger de glace du tout. Cool ! ! ! J'attend la suite avec impatience. Bs
Ibode.
Abonné

 

Merci beaucoup pour ce post ....... grâce à Vous j'avance un peu plus aujourd'hui, alors que j'étais en grand désespoir frown

 

Mille MERCIIIIIIIIIIII

liegama.
Ancien abonné

Suis contente de savoir que ça t'aide Ibode. 

Pour partager la fin de la journée, j'ai donc manger mon "déjeuner" glace vers 16h puis à 19H30 j'ai eu une soudaine envie de faire du sport (suite à la lecture du défi sport lancé par Isabelle). 

Je me suis dit que j'allais faire 20 mn de mon DVD Turbo (sorte de mélange de dance hip hop, mouvement de capoera, et arts martiaux). 

En fait j'ai fait 1H en m'éclatant, ça m'a fait du bien. 

Et la faim est revenue hyper nette (c'est vraiment l'avantage avec le sport ça aiguise les sensations de faim et de satiété). J'ai donc mangé mon dîner à 21H, une salade de roquette, haricots noir, pâtes complètes et truite fumée, pleins d'herbes avec une vinaigrette bien moutardée comme je les aime. Je me suis vraiment régalée, j'ai pris du plaisir même si j'ai mangé un peu vite et la satiété est tombée, très nette. 

Pas d'EME de fin de repas, même si j'ai entendue une voix dans ma tête qui me disait de ralentir quand je mangeais. 

A demain pour la suite.

Soleluna.
Ancien abonné

Häagen Dazs m'a tuer...
MDR!
J'adore ton post Liegama et c'est super intéressant.
Je n'ai pas encore fait cet exercice, je viens de regarder, la satisfaction est en avant-dernière position chez moi (1,5 an sur le site et même pas fini le parcours! Pas besoin de m'exercer à la tortue, j'en suis une déjà mais je le savais pas :) mais il me tarde. Patience patience.
Comme les autres, hâte de lire la suite.
Belle journée

Didoune.
Abonné

Merci pour ce partage d'expérience ! C'est passionnant de voir comment tu évolues et les mécanismes de contrôle ont la vie dure ! Ce qui est dingue c'est de voir que même quand on a le droit de manger ce qu'on aille dans culpabilité, le contrôle et la culpabilité résistent...Moi j'arrive a cette étape et pour l'instant je ne m'y suis pas encore mise. J'avais déjà fait cet exercice il ya un an mais je me rend compte que j'étais dans la culpabilité, et le contrôle. du coup jet prends le temps pour la faire cette année. J'attends la suite de ton expérience! 

liegama.
Ancien abonné

Troisième jour de l'expérience. 

On est dimanche mais aujourd'hui je suis réveillée à 7h par la lumière du jour. 

J'ai attendu d'avoir une bonne faim qui s'est manifestée à 9H30, j'ai encore attendu un peu (des fois j'attends encore un peu histoire d'être sûre) et je me suis demandée ce dont j'avais envie. Comme pour le reste de la semaine j'ai pris conscience de "The Voice" dans ma tête. J'ai décidé d'appeler ces voix dans ma tête qui n'arrêtent pas de me dicter ce que je dois faire : "The Voice". Ce matin elle me disait : tu devrais manger des protéines, ce serait mieux pour commencer la journée, sinon tu vas moins bien gérer l'exercice à midi, et en plus tu as fait du sport hier, non vraiment il te faut des protéines, mange des oeufs, non des blancs d'oeufs, sans le jaune c'est mieux, c'est moins gras etc... Ca a duré au moins 10 mn avant que je lui dise d'aller se faire voir ailleurs et que je me reconnecte à ce que je désirais manger. J'ai réalisé que je voulais une tartine de pain grillé, purée d'amande et miel de tournesol et des fruits sur du yaourt de soja. Je me suis préparée tout ça avec un de mes thés préférés. 

Comme en ce moment j'arrive à me mettre à table plus détendue (une fois que je me suis débarassée de The Voice), je suis parvenue à déguster ma tartine, je me suis même étonnée du nombre de bouchées dont j'ai eu besoin pour la déguster. Et à la fin de ma tartine j'ai ressentie la satiété, du coup j'ai remballé tout mon petit yaourt pour plus tard non sans entendre de nouveau The voice qui me disait que ce serait quand même bien de manger ces fruits pour les vitamines et les fibres, décidément elle est toujours là. 

Réapparition de la faim à 13H00, après m'être activée la mâtinée, j'évite la même erreur qu'hier et je ne pèse pas ma glace. Je regarde à peu près combien j'en prends du pot. Je me sers 1/3 du pot et je m'assois à table, 3 respiration, connection avec mon corps, où se situe la sensation de faim et je commence.

Je note après 3 bouchées que je n'arrive pas à me concentrer car mon homme s'active non stop à côté de moi pour prendre des photos (que je viens de lui demander de faire) pour le blog.

Je sens monter en moi une frustration de "ne pas arriver à déguster". Je finis par changer de pièce pour être plus au calme et continue à manger. Je suis alors assaillie par pleins de souvenirs de moments où j'ai mangé cette glace. Ces souvenirs sont douloureux, chargés des émotions de l'époque. Comme je le disais hier cette glace était mon doudou, me rassurait et me soutenait quand j'allais mal. Aujourd'hui c'est comme si toutes ces émotions étaient associés dans mon esprit à cette glace, et qu'elles décidaient de sortir. 

J'ai terminé mon bol et j'ai fait une pause de 3 mn pour accueillir un peu ces émotions.  J'ai noté que j'avais encore bien faim, et que je n'avais pas ressenti le rassasiement. Je me suis resservi 1 boule. Quand j'ai resssorti le pot du congélateur, j'ai eu alors une immense envie de manger à même le pot, comme je le faisais toujours, jusqu'au bout, comme pour engloutir de nouveau toutes ces émotions. J'avoue que je ne m'attendais pas à ça. 

Comme j'avais encore bien faim, quand je me suis resservie, je ne peux pas dire que c'était une EME, mais il est clair que ces émotions étaient inconfortables. J'ai essayé d'accueillir comme j'ai pu et j'ai continuer à manger doucement, et j'ai fini par sentir que j'en avais plus envie, plus d'intérêt. Je ne sais pas si c'est la satiété ou le rassasiement qui m'a fait arrêter mais c'était pas ma tête, donc je me dis que c'est déjà ça. 

On verra comment se déroulé l'après midi.

Lyphaé.
Abonné

Liegama, merci beaucoup pour ce partage, c'est vraiment très intéressant et très instructif. En tout cas, je pense que l'exercice t'est très bénéfique, tu as l'air d'apprendre des tonnes de choses sur ta relation à la nourriture !

liegama.
Ancien abonné

Tout à fait Lyphaé, cet exercice me permet d'apprendre pleins de choses de ma relation avec la nourriture. Ce qui me confirme encore une fois que les exercices sur lesquels on résiste le plus sont généralement ceux desquels on apprend le plus. Encore faut-il jouer le jeu de l'exo. 

Suite de la journée, je n'ai pas eu faim de l'après midi. J'ai ressenti de nouveau une bonne faim vers 20h et j'ai attenu 30 mn histoire de confirmer que c'était bien une bonne faim. 

J'ai mangé avec plaisir un petit bol chinois de salade lentilles/petits pois/asperges et quelques chips au vinaigre. J'ai ressenti clairement la satiété et j'ai également ressenti clairement le rassasiement gustatif mais cette fois pour les chips (aliment beaucoup moins tabou pour moi).

Mais au moment de ranger les 5 pauvres chips restantes dans le bol, j'ai eu une mini EME causée par la peur de manquer. En effet ces chips viennent de Paris et j'habite en Suisse où je ne les trouve pas. Comme c'était la fin du paquet, je me suis rendue compte que j'anticipais ma peur de ne plus pouvoir prendre du plaisir à les manger. 

J'ai mangé une chips debout dans la cuisine avant de me rendre compte que c'était le début d'une EME. Dès que j'ai identifié l'émotion "peur de manquer", j'ai pu l'accueillir et je me suis sentie mieux. 

Je me dit que j'ai quand même fait du chemin depuis mes EME du début de LC dont je n'avais même pas conscience que c'était des EME, puis les EME de fin de journée que je suis arrivée à mieux gérer avec la pause de fin de journée, puis les EME de fin de repas qui ont disparus cette semaine quand je suis parvenue à lâcher le contrôle mental. Et ce soir, je dois avouer que de pouvoir reconnaître en une bouchée que je fais une EME, l'accueillir et me sentir mieux c'est une vraie victoire.

Je trouve marrant de constater que je sais bien reconnaître le rassasiement gustatif mais aujourd'hui pas sur l'aliment de l'exercice. Comme je le disais dans mon billet précédent, j'ai fort conscience que la charge émotionnelle liée à la glace est encore bien présente. 

J'essaye de pas trop me projeter, on verra, si demain je n'arrive pas à ressentir le rassasiement gustatif je pourrai toujours refaire l'exo sur une autre période. Pour les chips en deux jours j'ai ressenti nettement mais peut être que pour la glace j'ai besoin de plus de temps; 

A demain pour la suite.

Stinguy.
Abonné

Juste pour te dire : bravo pour ton courage de faire cet exercice, d'accueillir ces émotions et souvenirs difficiles. Et merci de partager tout cela avec nous, c'est très enrichissant de te lire.

A demain pour ton dernier jour :)

Didoune.
Abonné

Merci encore pour ce partage et bravo tu accueilles tes émotions avec une vraie bienveillance du coup ça interpelle. Je bloque un peu sur cette partie et je crois aussi que c'est parce qu'elle est clé ! Pour le rassasiement gustatif je pense qu'il est plus compliqué avec la glace, je ne saurai dire pourquoi mais ça me fait pareil je reconnais le rassasiement gustatif du chocolat parce que c'est gras et très onctueux et très riche du coup je le ressens mais sur la glace je dois être vraiment très attentive pour me étendre comme que je n'en veux plus, c'est peut être pareil pour les vous c'est plus riche et gras d donc ça rassasie plus vite ? En tout cas je Tyrone ton expérience vraiment enrichissante 

NEIGE ET LIN.
Abonné
Merci mille fois pour ce que tu partages. Ca me donne envie de persévérer Bon courage !
doremi.
Abonné

C'est très intéressant , Liegama ! Merci de nous faire partager cette expérience, car l'exercice est difficile.  J'attend la fin avec impatience .

Bon courage.

liegama.
Ancien abonné

4ème et dernier jour. 

J'ai commencé la journée tôt avec un verre de jus vert concombre/céleri/fenouil/poire/citron (c'est mon truc du moment j'adore, et c'est pas du tout parce que c'est healthy, j'ai même réussi à convaincre mon homme qui aime aussi beaucoup, pour dire). 

La bonne faim est arrivée vers 11H et comme j'avais yoga à midi suivi de réunions tout l'après midi, je me suis dit que j'allais manger mon pdj (c'est ce dont j'avais envie) à 11h. Mon pdj du jour (car j'essaye de me demander chaque fois que j'ai faim ce dont j'ai envie plutôt que de faire des plans à l'avance) c'était 1 petite tranche de pain grillée avec 1/2 avocat, une noisette de mayonnaise et de la fleur de sel. Une autre de mes lubies du moment, je prends un plaisir fou, j'adore ce goût et la texture de l'avocat (dont je m'étais privée durant mes années de régime car trop gras). J'ai mangé 3 myrtilles (encore étonnement sur les quantités, 3 myrtilles c'est micro-mini pour moi).

J'ai attendu d'avoir de nouveau faim l'après midi et c'est revenu vers 17H. Donc j'ai fait l'exo à 17H15. 

Je me sers 2 boules de glace avec bien peu d'enthousiasme. J'ai envie de salade, de salé, de fraîcheur, j'en peux plus de la glace (et je ne pensais pas ça hier, quand j'étais sûre qu'il me faudrait refaire l'exo).

Je fait mes 3 mn de respiration, je déguste, le goût était toujours bon et je m'arrête après les deux boules en ayant encore super faim mais vraiment plus envie de glace. 

Il reste maintenant 3 pots dans le congélateur (mes vieilles habitudes de stockage sur lesquelles je dois encore travailler).

J'avoue ne pas être sûre d'avoir "réussi" l'exercice mais je suis sûre que je n'avais plus envie de glace et encore faim (encore une nouvelle expérience puisque les 3 derniers jours j'ai mangé jusqu'à satiété).

Je m'en vais attendre une heure ou ma prochaine faim pour enfin pouvoir me régaler de ma salade.

Petit bilan de cet exercice :

Tout d'abord, je suis très très étonnée de voir les si petites quantités de nourriture que j'ai mangé en dehors de la glace (aujourd'hui 1 verre de jus de légume et une tartine). Comme si le fait de m'être octroyée sincèrement le droit de manger cet aliment tabou m'a permis, à côté, de respecter ma faim/satiété plus facilement. J'ai bien eu "The voice" qui a continué à me juger, me dire de manger des fibres et pleins d'autres messages inutiles mais j'ai réussi à la mettre de côté. 

Cet exo a un réel inconvénient cependant (en ce qui me concerne) c'est le déséquilibre intestinal qu'il m'a apporté. Il faut dire que je suis passée de 3 repas jours avec beaucoup de légumes/légumineuses/graines et fruits et pas de laitages et pas de viande ni poisson (c'est parce que j'aime manger ainsi, c'est pas pour maigrir, je tiens à préciser, d'ailleurs je ne maigris pas) à 1.5 repas/jour dont 1 entièrement constitué de glace.

J'avoue que je suis contente que ça se termine et que je puisse retrouver mes salades multicolors à midi. Je vais observer ce qu'il se passe la prochaine fois que j'aurai envie de glace, est-ce que j'arriverai à en manger sans culpabiliser? Là tout de suite j'ai envie de dire oui, j'ai bien l'impression que c'est maintenant une possibilité. Il n'aura fallut que 4 jours ! Et qu'est-ce que j'ai appris sur moi durant ces 4 jours. 

Autre avantage de cet exo. J'étais persuadée avant de me lancer dans cet exo que j'étais intolérante aux laitages.  Il y a plus d'un an je mangeais un yaourt, du fromage presque tous les jours + gâteaux divers et glace (le pot entier) sous EME. En janvier 2012 après un voyage j'ai arrêté de consommer des laitages, et au bout de 3 mois j'ai constaté que je me sentais mieux, je n'avais plus de migraine, plus d'acné, et surtout plus de rhume et de sinusite (pas été malade une seule fois en 1 an comparé à 4 à 5 rhumes/sinusite/an depuis petite). Du coup je m'attendais à retrouver mon nez bouché, désordre intestinal et acné. Mais rien de tout cela n'est arrivé, j'ai même très bien digéré cette glace. J'en conclus que je ne suis pas intolérante aux laitages mais sûrement à la quantité que j'ingérais avant, quand je ne respectais pas mes sensations de faim/satiété et mes appétits spécifiques. Cette découverte m'apaise et m'aide à apaiser un peu plus ma relation avec la nourriture en générale et avec les laitages en particulier. Il y a plus d'un an je mangeais un yaourt, du fromage presque tous les jours + gâteaux divers et glace (le pot entier) sous EME. 

Ce qui m'a aidé, avant de me lancer dans l'exo c'est d'abord de comprendre le but, à savoir, retirer la culpabilité liée à la consommation de l'aliment, ensuite c'est de me rappeler (c'est la coach qui me l'a dit) que la régulation se fait sur 10 jours et que je ne vais pas être carencée de manger de la glace pendant 4 jours. 

Je suis censée faire l'exercice avec un aliment gras/salé. J'ai pas vraiment d'aliment aussi tabou que la glace et j'ai jamais fait d'EME sur du salé mais je serai curieuse de faire l'exo avec du fromage, aliment que je mangeais en grande quantité. Je vais toutefois laisser passer au moins une semaine avant de me lancer, ne serait-ce que pour retrouver mon confort intestinal. 

J'espère que mon témoignage pourra aider certaines qui ont du mal (comme j'ai eu) à se lancer dans cet exercice. 

liegama.
Ancien abonné

Ah oui j'ai oublié (comme quoi c'est plus ce qui m'obsède) je me suis pesée au début et je me pèse demain à la fin de l'exo. Je n'ai pas d'attente de perte/prise de poids car pour moi le but de l'exo n'était pas là. Mais tout de même, je pense que ça m'aidera dans ma confiance si je vérifiais que la consommation de mon aliment le plus tabou sur 4 jours d'affilé ne m'a pas fait grossir. 

A demain alors.

liegama.
Ancien abonné

Je suis la première étonnée de constater que j'ai perdu 300g, après 4 jours à manger de la glace. Je ne pensais vraiment pas que je pourrai perdre du poids, même si c'était pas ce qu'il y avait de si important au début ça me conforte encore plus dans le fait qu'il est possible de manger un aliment tabou, gras/sucré et perdre du poids.

Compte tenu du fait que depuis 6 mois j'ai pris deux kilos et que je n'avais pas perdu 1g après la semaine de fractionnement, ça m'étonne encore plus.

doremi.
Abonné

Formidable expérience, merci de nous l'avoir fait partager !

Et en plus, c'est un plaisir de te lire, tu relates de façon très vivante.

Quand j'ai fait cet exercice, avec beaucoup de difficultés, je n'ai pas réussi à en tirer de bénéfice;  j'étais dérangée, comme toi d'ailleurs, par mon envie de salé quand j'ai faim.  Bref, ça n'a pas marché.   Par contre, avec l'aliment gras et salé, ça avait bien fonctionné et j'avais perdu 600g.

Il faudra peut être que j'envisage de recommencer mais je me demande si c'est bien utile car je n'ai aucun aliment tabou.  J'ai bien intégrée depuis longtemps que l'important c'est d'avoir faim, pas la nature de l'aliment.

Par contre, je me demande si ça peut aider sur le long terme à ne plus avoir des envies compulsives d'un aliment particulier, toujours le même.( En l'occurence, pour moi, le nutella,par exemple )   Et pourtant, si j'ai faim, je n'ai aucun scrupule à en  manger;  le problème, c'est que quand j'ai vraiment faim, je n'ai pas envie de nutella.   Et quand j'en ai envie, je n'ai plus vraimant faim.

Quel dilemne !

FRED73
Marraine
Bonjour Doremi, Peut être faudrait-il que tu prennes le nutella comme aliment réconfortant et que tu fasses l'exo de l'EME zen avec. D'abord à froid : avec une petite faim, tu le déguste vraiment puis à chaud. Tu peux regarder le post nom de code 20.4 dans gérer les difficultés du quotidien, Soleluna explique cela très bien. Bon courage à toi !
mavo.
Marraine
Merci liegama pour ce récit détaillé et très vivant, c'est super intéressant ! Je n'en suis pas là dans le programme, mais je garde l'idée de tenir ici un journal de bord pour suivre cet exercice de près ! Bravo !
NEIGE ET LIN.
Abonné
Moi aussi je n'en suis pas encore là mais l'idée de ce journal est à retenir. Je pense le faire pour l'étape que je travaille en ce moment : j'expérimente ma faim, je suis sure que ça va m'aider. A + bonne journée !!!
maggy.
Abonné

Doremi, je suis très intéressée par ton témoignage, car je ne pense pas avoir d'aliment tabou non plus.. en revanche, je culpabilise énormément quand je mange sans faim.. tellement énormément que ça génère une EME, histoire de compulser un peu plus, et bim = cata, culpabilité, cercle vicieux, on n'en sort pas! :)

J'aimerais que cet l'exo fait par Liegama me sorte de cette culpabilité, mais j'ai un gros doute. Pour le moment, je travaille particulièrement sur les fins de journée, donc si tu fais l'exercice de rassasiement gustatif avant, moi, je suis très intéressée par ton retour d'expérience.

 

Liegama, malgré ce que je viens de dire ci-dessus, ton témoignage sur 4 jours était très riche et je te remercie de l'avoir partagé de cette manière.

liegama.
Ancien abonné

Bonjour Doremi, 

Merci de tes compliments. Tu dis que tu n'as pas d'aliments tabous mais tu dis quand même compulser sur le même aliment. Je me permet d'ajouter que je n'avais pas vraiment de culpabilité à manger de la glace quand j'avais faim mais comme toi, quand j'ai faim je n'ai pas envie de glace et je n'ai souvent plus vraiment faim voir pas du tout quand j'en ai envie. 

C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je compulsais sur la glace c'est que j'avais l'impression au final que ce n'était jamais le moment d'en manger. Je pense que si je m'écoutais (mais je n'en sais rien car c'est mon mental qui parle là) j'aurai peut être envie de glace 2 ou 3 fois dans l'année, en Italie par exemple, pour goûter dans l'après midi. A ce moment, je pourrai en profiter en la dégustant en ayant faim. 

Tout ça pour dire que tu serais peut être étonnée de découvrir des choses en faisant l'exo avec le nutella. 

Le nutella a été longtemps un aliment tabou pour moi, et j'ai beaucoup, beaucoup compulsé dessus étant plus jeune. C'est l'exercice de la dégustation qui m'a fait prendre conscience que je n'aimais pas le goût. J'avoue avoir été fortement destabilisée de réaliser que je n'aimais pas le goût d'un aliment que j'avais tellement consommé. J'en ai même pleuré durant la dégustation ! C'était comme si on m'enlevait mon "doudou", ma béquille. J'ai voulu réitéré l'expérience de la dégustation et j'ai racheté un autre pot. Je confirme que je n'aime pas du tout cela, et le pot est toujours dans le placard depuis plusieurs mois maintenant, je pense le jeter. 

doremi.
Abonné

Après ces 15 jours de vacances scolaires ou ma maison a été remplie comme un oeuf par les enfants et petits enfants, je reprend le contôle et entame l'exercice du bodyscan.  Mais en même temps, je retenterais bien un exercice sur la dégustation.

Je n'ai plus de nutella, les enfants ont tout mangé;  j'ai envie de le faire avec mon chocolat préféré, le Lindt noir à 85%.

Je viens de faire mes 20mn de bodyscan, j'ai trés faim , j'y vais !

A demain

Pascaline.
Abonné

"The voice"est un probleme pour moi....moins je l'entend mieux je me porte.

Merci enormement pour tout!!!

liegama.
Ancien abonné

Ah "the voice", elle est à fond les mannettes dans ma tête en ce moment et sur tous les plans. Je n'entends que des "il faut/je dois" toute la sainte journée, bref l'horreur. 

Mais je suis déterminée à reprendre des pauses dans la journée pour mieux identifier the voice et moins y réagir. 

aster.
Abonné

Merci Liegama pour ton compte-rendu d'expérience, c'est très très intéressant!

Je n'en suis pas encore là dans le programme, mais ça débloque des choses en moi ce que tu en as dit.

Bonne continuation!

miniloutre.
Abonné

merci  vraimetn beaucoup d avoir partagé ton experience au quotidien, ta conclusion m a fait chaud au coeur, car tout comme toi, tous les exercices precedents ne m ont pas fait perdre de poids ( ca fait 4 mois) et je me retrouve avec 1,5kg supplementaire sur la balance. j en suis pour l instant a l exercice des EME. je suis impatiente d arriver a ton exercice, car c est peut etre grace à lui que je vais comprendre la satieté . en plus tu as peut etre declenché cette fameuse perte de poids ! là c est le top ! ^^. en te lisant, c est vrai que j ai eu peur pour le bilan final de la balance, parce que l aliment qui me fait le plus peur est tout comme toi la glace, puisque moi elle  m a traumaatisée.

il y a 2 ans, un ete j ai pris 3 kilos sans jamais les reperdre et sans comprendre d où il venaient... il a fallu attendre l hiver , pour m apercevoir que ça devait etre les glaces, que je consommais sans faim, car pour moi encore aujourdhui, une glace ne peut pas etre rassasiante. je vois ca comme de l eau... par exemple j ai faim, je ne penserai meme pas a me dire mange une glace ça va te caller, pour mi c est comme avaler de l air ! loool.

d où mes 3 kilos.du coup la glace est passée pour moi , d un aliment inoffensif, beaucoup trop d ailleurs, à un aliment dangereux , donc tabou ! alala la juste mesure n existe pas  encore pour la glace !!

je sens que cet exercice va etre interessant...

en  tout cas, tu m as rendu optimiste, alors que j avais peur d arriver a la fin du programme et qu on ne puisse plus rien pour mon cas...

 

donc un immense merci.. tu nous redonnes du courage !

où en es tu maintenant?

Haut de page 
X