Trouver la juste quantité de nourriture qui permet de perdre du poids La bonne faim - 19062021

Marie42
Abonné

Notre métabolisme est différent.  Nos besoins alimentaires ( je ne parle pas du plaisir mais juste physiques) sont différents.  Ce n'est pas facile de trouver ce point d'équilibre. On croit avoir mangé juste et on a encore mangé  trop par rapport à nos besoins énergétiques. Je sais, il faut attendre la bonne faim...je propose d'en parler...

Commentaires

Marie42
Abonné

Bonjour à  tous et à  toutes,

Il y a quelque chose de comique pour moi dans l'introduction de ce thème de discussion. Je vous ai posé la question de grand matin, parce que je me la posais à  moi- même,  prête à  prendre mon petit déjeuner  mais sans ressentir les signaux de la faim. Le temps d'écrire sur le forum et les signaux m'appellent. Oui, à un moment, il me paraît essentiel de mettre la priorité à  l'identification précise de ces signaux.  Qu'en pensez-vous? Quelle est votre expérience ?

 

 

 

 

 

 

Lydie_
Abonné

Bonjour de bon matin !

Je crois avoir déjà lu sur le forum dans de vieux échanges que oui il s’agit bien là de l’effort à faire pour changer. Comme tout changement demande un petit effort quotidien, minime pour ne pas être remarqué et donc que la résistance ne soit pas enclenchée, il faut tout de même s’y « astreindre ». Vraiment s’accorder à sa bonne faim et son rassasiement, mais vraiment vraiment, sans se mentir.

De mon côté le matin j’y arrive bien (pas faim le matin en général, ancienne fumeuse qui ne prenait jamais de vrai petit déjeuner, l’habitude est ancrée), le midi à peu près bien, par contre à 19h c’est plus compliqué.

Au moindre petit signal j’utilise l’excuse de cette « petite faim » pour m’accorder le repas… Je sens bien qu’il y a des habitudes d’horaires, un enjeu social (je fais à manger pour le couple), de l’émotion aussi…

Pour cela le mieux serait de moins manger au repas précédent et finir sur un « creux » mais là pour l’instant je n’ai pas encore fait les exercices de cette partie donc ce sera l’étape d’après :-)

Sinon côté signal du corps, c’est assez clair et précis pour moi la faim, si c’était ta question initiale, moi je le sens au niveau du ventre la bonne faim, ça gargouille, ça tiraille et parfois ça gronde même :) et si j’ai des doutes je bois un verre d’eau et si c’est la faim ça revient vite. La petite faim pour moi, c’est dans la bouche, une salivation, un gratouillement, en fait à l’époque c’était mon signal aussi pour aller fumer… aujourd’hui je défusionne en me disant : c’est l’envie de la bouche, pas la vraie faim.

Par contre le rassasiement là je verrai avec les exercices car aujourd’hui c’est encore trop confus pour les sensations.

Et pour toi c’est clair côté faim et rassasiement ?

Belle journée 

 

 

 

 

izabelle
Animatrice forum

ce qu'il y a c'est que nos besoins se mêlent à nos habitudes

pour le rassasiement surtout, je me suis rendue compte combien nos habitudes de 'sensations" agissent sur le sentiment de satisfaction et donc de rassasiement

c'est souvent là où en fait on mange encore trop, oui

mais le programme est conçu pour ça, je ne me souviens plus quelle étape

réduire un peu et observer quand la faim revient

ensuite de nouvelles habitudes peuvent se construire mais pour moi il faut surtout de la patience et accepter que dans la phase de transition cela n'aille pas de soi

Marie42
Abonné

Ah, Lydie, tu as trouvé le mot qui fait écho "vraiment ne pas se mentir", moi je me disais qu'on a vite "triché"( je l'entends quand je commence à me trouver des excuses pour terminer un petit morceau de chocolat ou un autre "presque rien").  Et puis idéalement, il faudrait pouvoir mettre tout le temps la priorité à  la nourriture pour devenir précise.  Or, me sentant beaucoup mieux, j'ai plus de projets au point d'oublier les collations  et de m'en tenir souvent à  trois repas par jour,  sans difficultés puisque moins d'EME. Mais alors, au repas, je mange avec l'idée de m'arrêter au bon moment et avec l'impression de me "priver" ce qui n'est en fait pas le cas. J'ai l'impression que je suis comme au point de la rencontre entre LC et la diététique. Je mange plus vite aussi et dois presque me forcer pour ralentir. Comme j'en ai conscience et que cela fait partie du parcours je ne me révolte pas. Mais je suis consciente d'une véritable difficulté.  Comme si, après avoir planché  sur les émotions et les pensées automatiques, quelque part une petite voix me disait bon maintenant, ça suffit, on ne rigole plus. Degustation, c'est ok et ça aide mais faim et rassasiement manquent de clarte. De plus, les circonstances font que les invitations se multiplient...je pratique " la faim prévisionnelle. En fait, c'est une période difficile pour moi mais au moins j'ai maintenant de bons outils pour y faire face.

En fait, Izabelle, dans la méthode, on parle aussi de 4 étapes pour changer. Cela a clarifié bien des choses pour moi et cela m'a déculpabilisee( quand on sait, on ne change pas aussitôt). J'en suis, si je comprends bien entre l'incompétence consciente et la compétence consciente.  

 

 

Marie42
Abonné

J'ai l'impression que marcher aide à équilibrer l'alimentation et à  trouver la ration de nourriture appropriée Qu'en pensez-vous ?

Marie42
Abonné

Je fais une  experience aujourd'hui. En debut d'après-midi,  j'etais prête à  manger de facon compulsive. Je me suis consciemment autorisee à manger chocolat et biscuits  et l'aspect compulsif a disparu. J'ai  arrêté de manger comme j'avais commencé. Rassurant. De plus, je me suis laissé  attendre la faim et le soir comme elle ne venait pas, j'ai mangé quelques tomates  cerises, histoire d'être présente à  table avec mon mari. Autre chose : un soda zero calories pour rester à  table un peu plus longtemps sans grignoter et sans tricher:-)

Lydie_
Abonné

Coucou, 

Bravo tu as l’air sur la bonne voie !
Pour la marche je ne pourrais pas trop t’aider à comparer car je marche quotidiennement depuis plus d’un an… donc je ne sais pas si cela modifie quoique ce soit si ce n’est que pour moi cela fait du bien et même devenu indispensable (nature, respiration, calme les émotions, recentrage, ramène la conscience dans le corps…) bref que du bon :)

Bonne soirée 

Marie42
Abonné

Il y a une autre réflexion qui paraîtrait anodine mais loin de l'être : dans un régime classique on se dirait  : j'ai faim, "vivement midi"  ou " vivement  16h" je pourrai manger à  nouveau.  Dans notre démarche,  "ouf, je pourrai manger quand j'aurai de nouveau faim". De l'écrire,  je prend encore plus conscience d'une sorte d'absurdite dans la démarche du régime. 

reborn60
Ancien abonné

Bonjour Marie et la communauté,

Comme tu l'écris justement, Marie, il est question, avec ce programme, de lâcher régimes et restriction cognitive pour S'AUTORISER à reprendre les manettes et CHOISIR, par et pour soi-même.

Reprendre sa responsabilité, finalement, et s'autoriser, plus largement, à dire non, s'affirmer, vivre selon ses valeurs, vivre tout court..

Ce n'est pas le chemin le plus facile, ça confronte à soi, à ses émotions... mais c'est le plus durable, un chemin avec des avancées, des arrêts, des bifurcations... la vie quoi, et c'est du boulot 😉 !

Belle journée à toutes et tous.

"Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre liberté, le pouvoir de choisir notre réponse." Victor Frankl
Marie42
Abonné

Je pense d'ailleurs que cette méthode remet en question, ou plutôt permet de remettre en question la quantité d'énergie que nous dépensons dans le cadre alimentaire mais aussi non alimentaire... comme tu dis  ..la vie quoi :-) trouve la juste mesure qui nous permet de nous épanouir pleinement. Cette recherche est exigente. Mais je crois qu'elle n'a rien a voir avec le perfectionnisme ( je me suis posé la question à  un moment ). Qu'en penses-tu? 

 

 

Mariepoppins
Ancien abonné

Hello à toutes! 

Intéressant ce sujet sur la quantité!

J’aimerais beaucoup avoir votre retour d’expérience par rapport à ça.

Je constate que lorsque je suis vraiment attentive à ce que je mange dans le cadre d’une dégustation, non seulement mes quantités ingérées diminuent drastiquement mais globalement je perds l’envie de manger.

Et je contaste que j’ai un tout petit appétit.

Et vous? Quelles sont vos constatations quant aux quantités et au suivi du programme? 

 

Lydie_
Abonné

Coucou 

Pour moi c'est encore difficile de détecter correctement le rassasiement donc je ne saurais pas dire... (je suis encore dans les exercices) mais c'est sûr que déguster et prendre son temps fait moins manger, on savoure plus et une bouchée amène plus de plaisir. Ça marche si on trouve le plat bon, car sinon cela enlève le plaisir et crée pour moi une sorte de frustration et j'ai envie de manger autre chose...

La vraie difficulté je trouve c'est quand on n'a assez mangé de s'arrêter, ne pas finir son assiette (pensée), ne pas enchaîner sur un fruit par habitude mais réellement changer d'habitude et s'écouter vraiment. Là commence la "bataille" dans la tête... et il ne faudrait pas car cela s'apparente du coup à un régime... Ce serait mieux d'être en paix et d'écouter simplement ce que le corps nous dit.

Sinon sur le perfectionnisme dont parle Marie dans le message d'avant, moi j'ai tendance à penser que si quand même, un peu, c'est une sorte d'"optimisation". Mais en fait le corps la trouve seul la juste mesure et le cerveau n'a qu'à écouter. (pour une fois) donc lâcher prise sur son perfectionnisme à lui pour une autre régulation, bien plus complexe...

Belle journée 

Marie42
Abonné

Bonsoir Lydie,  je recommence donc tout le programme à zéro  avec l'expérience d'un parcours complet. Pour trouver cette juste quantité  et étant donné que le premier parcours m'a permis de ne (presque) plus jamais avoir de compulsion et donc d'être rassurée, j'ai décidé  d'évaluer le nombre de calories que je prenais à  chaque repas (un passé de régimes rend la chose facile). Attention! Je ne le fais pas d'une façon répressive  comme dans un régime.  Je fais  le chemin inverse. Je me dis " voilà  la quantité qui semble me permettre d'être  rassasiée"  tiens, à quel nombre de calories ça peut bien correspondre  ? Et cela en toute quiétude. 

Marie42
Abonné

Comme je le dis dans la conversation sur la balance, je me rapproche de jour en jour de la quantité qui correspond à la bonne faim et qui semble être une quantité compatible avec un amincissement.  

Marie42
Abonné

Après avoir évalué le nombre de calories pendant trois jours, je n'en eprouve plus le besoin, l'essentiel étant déplacé ailleurs.  LC nous change effectivement en profondeur...:-)

Lydie_
Abonné

Oui, l'approche de tester ce qui nous convient, de se sentir un peu moins "esclaves" de nos comportements...En plus tu as fait un gros travail sur les pensées aussi, c'est chouette pour toi, si tu as les outils pour naviguer seule désormais. :)

Marie42
Abonné

Oui, Lydie, mais je ne suis pas sortie de l'auberge  ! J'ai encore un chemin à parcourir et je préfère ne pas le faire seule :-) Bonne soirée  !

Marie42
Abonné

Bonjour à tous et à toutes, 

J'ai eu un entretien avec une coach hier soir.  Elle m'a donné  une idée pour trouver la juste quantité. Je vous la transmets  dans les grandes lignes. La coach parle de "volume" plutot que de calories comme point de repère. Manger 6 bouchées  permet de " tenir" deux heures ( satiété). Noter sur une échelle de 1 à 10 l'intensité des perceptions gustatives qui vont en diminuant... s'arrêter à  cinq, quand l'aliment ne présente plus d'intérêt gustatif particulier. Normalement, on ne ressent plus la faim. Remanger quand la faim réapparaît. Cela me convient à moi qui ai besoin d'un repère  concret pour évaluer de facon plus intuitive. Cela me rassure. Je vous ferai part du suivi.

Bonne journée. 

Lydie_
Abonné

Bonjour Marie, oui c'est une très bonne idée, focaliser sur le perte du goût et la sensation de faim. (et nombre de bouchées si besoin)

Je me rends compte que je la ressens cette perte de goût si je suis concentrée mais une part de moi me dit de continuer... c'est là ma difficulté, en fait, changer assez pour l'écouter (modifications de pensées). Par contre il m'est plus facile aujourd'hui de ne pas manger si je n'ai pas faim, même en ambiance de vacances. Petite victoire 

 

Mariepoppins
Ancien abonné

Ah super Marie d’avoir partagé ça avec nous! Je vais tester les 6 bouchées ! Aujourd’hui j’ai avalé mon déjeuner sans déguster en 3 secondes 1/2 😩

Ce soir je dé-guste! Je vais compter le nombre de bouchées pour voir à combien de bouchées je n’ai plus faim. C’est marrant. 

Mariepoppins
Ancien abonné

Bon bah je l’ai pas fait! J’avais faim après ma séance de sport et j’ai dîné devant le TV! On fait mieux en termes de dégustation 🤪😜😝

izabelle
Animatrice forum

hahaha, il y a bouchée et bouchées, et puis ça dépend tout de même de la taille de la personne, donc à adapter

pour moi dès que l'on compte qqchse, ça active le mental, donc pas terrible pour être vraiment dans la sensation

super Marie que tu aies renoncé avec les calories, je l'ai fait bien souvent, même pendant LC, et à chaque fois j'ai constaté que ça fait plutôt repartir en arrière en terme de "satisfaction alimentaire", même fait sans restriction

ça aide un peu à se donner un repère, mais en fait dès qu'il se passe un truc, pouf, ça tombe à l'eau et on a perdu nos acquis sur le rassasiement

bref, moi le truc c'est de sentir ce fameux rassasiement qui est lié à la satisfaction

désintérêt de la nourriture car on est "satisfait" et "léger"

la satisfaction sentie "en bouche" et non pas dans l'estomac

tout est dans le plaisir des papilles pour moi

Marie42
Abonné

Bonjour à  tout le monde,

 

Je continue à  trouver les indices qui me permettront de trouver la juste quantité qui me convient pour mincir.

Savoir que 6 bouchées  sont suffisantes pour atteindre la satiété est un indice qui m'est utile. Ce matin, les circonstances font qu'ayant ressenti la faim  vers 7h30, je ne mange qu'à 10h. Et ce n'est pas un drame :-).  6 bouchées d'aliments choisis et appréciés ( plaisir), bonnes conditions de détente pour ce repas ( bien fait d'avoir géré tous les imprévus de cette matinée  avant de manger). Puis je continue à  manger...7, 8, 9.... je ne compte plus... puis je me demande si j'ai encore faim, petite question que j'interprète comme le fait que je n'ai probablement  plus faim... désintérêt ... tout s'est fait en douceur... je termine ma tasse de thé... je crois que ce repas est juste.  

Je le raconte comme un témoignage.

Marie42
Abonné

Bonsoir à tous et à toutes,

Depuis quelques repas, un nouvel indice se présente que j'avais d'ailleurs déjà rencontré  mais auquel je prete une attention plus grande : c'est comme un début de nausée. C'est comme si je me disais "non" Et que la seule raison a ce moment là de continuer a manger serait le plaisir. il est probable que j'aie été forcée à  avaler un aliment ou un médicament il y a très longtemps ( une séance d'E.F.T l'avait un jour suggéré). Pour le moment, j'ai décidé de respecter cette sensation et d'arrêter de manger aussitôt (afin d'éviter inconsciemment de me forcer à manger ), quitte à  terminer mon repas plus tard si la faim réapparaît. Je précise que je ne ressens pas ce debut de nausée parce que j'ai "trop" mangé. Il y a quelque chose de différent  que j'essaie d'identifier. Quelqu'un a déjà eu cette sensation ?

Mariepoppins
Ancien abonné

Hello Marie,

Non cela ne m’est pas vraiment arrivée pour ma part.

C’est intéressant en tout cas le lien que tu fais avec un événement traumatique que tu aurais pu vivre ainsi que ton souhait de creuser cette piste.  

Je ne connais pas l’EFT mais ce que je peux dire c’est que je fais en ce moment des séances d’EMDR pour traiter la charge émotionnelle inconsciente liée à des évènements traumatiques du passé et que c’est très efficace. 
 

LC m’a beaucoup aidée et m’aide encore beaucoup néanmoins je ne saurais me passer d’une thérapie cognitivo comportementale et d’EMDR pour avancer dans la gestion de mes troubles du comportement alimentaire. 
 

Bonne soirée et merci pour ce partage! 

Marie42
Abonné

Merci de donner ton avis Mariepoppins,  je viens de terminer un repas de fête à  l'instant...les invités sont partis...quel vide !  Bon, le rangement de la cuisine, c'est pour demain matin sinon je risque de terminer les plats. Il y a des moyens plus constructifs de faire face à  ce moment de vague à  l'âme.  Bonne nuit, moi je dessine un peu... les couleurs me font toujours du bien.

Mariepoppins
Ancien abonné

Je pense bien à toi pour accueillir ce vide suite au départ de tes invités! T’as bien raison de prendre soin de toi en dessinant. Tu peux lire les posts publiés par Izabelle dans le sujet sur la rencontre avec les émotions. Peut être que cela pourrait t’aider pour traverser ce vide et les émotions que tu ressens et te donnent envie de te remplir ? Mille excuses si je suis complètement à côté de la plaque mais en tout cas je suis de tout cœur avec toi pour traverser ça!

NB : Ce soir je me sentais seule et vide et j’ai un peu surmangé. Tant pis! Ça m’agace et j’aurais aimé réagir autrement.
J’attendrai d’avoir de nouveau faim demain pour manger demain

😖

Marie42
Abonné

Merci Mariepoppins,  j'ai dessiné puis j'ai quand même un peu rangé  car j'étais apaisée.  Me voilà prête pour une nouvelle journée que je te souhaite bien agréable  :-)

Marie42
Abonné

Tu sais Mariepoppins, s'il y a bien une chose qui change grâce au programme,  c'est que quand je me sents vide, je peux maintenant distinguer si c'est parce que j'ai faim de nourriture ou si c'est parce que j'ai"faim" d'autre chose. Quand je ne sais pas vraiment ce dont j'ai besoin comme hier soir, je dessine ( je ne sais pas dessiner :-) ). Je laisse juste des traces de couleurs  et j'imagine que les formes, les couleurs et la pression imprimées sur la feuille en disent plus long que tous les mots que je pourrais écrire. En tout cas, ça marche :-) belle journée à toi et à tous. 

christiane
Abonné

Mariepoppins Abonné sam 10/07/2021 - 22:37
NB : Ce soir je me sentais seule et vide et j’ai un peu surmangé. Tant pis! Ça m’agace et j’aurais aimé réagir autrement.
J’attendrai d’avoir de nouveau faim demain pour manger demain

😖

Je regrette de n'avoir pas lu ton message hier... je me sentais vide et désespérée également, on aurait pu essayer de passer l'étape ensemble ...

On repart de bon pied ce matin. Malgrè mes brulures d'estomac qui m'empeche absortion de quoi que se soit, même liquide inoffensif et réconfortant tel café, que je bois sans sucre (même de l'eau empire la sensation) je vais me traiter avec bienveillance, prendre une douche m'habiller, essayer de dégager un peu d'énergie pour sortir faire une petite marche. 

ʇɹoʇ ʇıɐ ǝpuoɯ ǝl ʇnoʇ ǝnb ǝlqıssodɯı sɐd ʇsǝ’u lı sıɐɯ 'ǝnʌ ǝp ʇuıod ǝɹdoɹd uos ǝp uosıɐɹ ɐ unɔɐɥɔ
(Ghandi)

Lydie_
Abonné

Bonjour Marie42,

Je te remercie pour les questions que tu as posées le 13 Juillet au chat avec le Dr Apfeldorfer (je viens de regarder le replay). Je n’avais pas conscience qu’on ne sentait pas forcément de rassasiement spécifique avec tous les aliments. Ça va m’éviter de le chercher à tous les repas avec des salades composées ou du melon :-)

Ce midi « curry de poisson », j’ai eu du mal à ressentir quoi que ce soit... Alors je (re)fais la technique des petites assiettes, je savoureet je me ressers uniquement si j’en ai encore très envie (bon goût toujours présent)… ça correspond à ton astuce du nombre de bouchées à peu de choses près. 
La coach m’a conseillé aussi de noter le goût des bouchées de 0 à 10 et d’arrêter l’aliment quand j’atteins 5.

Où en es-tu de ton côté ? Tu arrives à présent à trouver la juste quantité ? 

Belle journée à vous tou(te)s

Marie42
Abonné

Bonjour Lydie et merci une fois encore d'avoir reagi à  mon intervention. Quel plaisir d' ouvrir le forum ( qui m'a été inaccessible pendant 10 jours) et de pouvoir répondre a un " Bonjour Marie ".  Ma commune, ma région a été inondée.  Moi-même n'ai toujours ni électricité ni chauffage ni voiture et même si mon rez-de-chaussée n'est en apparence pas atteint ma maison et mon jardin ont été envahis par l'eau. J'espere pouvoir avoir accès a internet mardi pour converser avec Gérard Apfeldorfer. Bon après-midi 

Lydie_
Abonné

Oh !! C'est triste... Même si j'avoue qu'en ne te voyant pas répondre, l'idée que tu sois touchée par les inondations m'avait traversé l'esprit. Je suis de tout cœur avec toi... et petit à petit les choses vont s'arranger oui. Courage.

Bonne journée à toi 

Lydie 

izabelle
Animatrice forum

de tout coeur avec toi Marie dans cette période difficile

Marie42
Abonné

Merci Izabelle :-)

X