Vivement, je suis si triste. - 26082011

Aurélia78.
Abonné

Bonjour,

Juste un petit message pour vous dire que j'ai hâte de pouvoir commencer. J'en suis à mon 6ème jour de carnet alimentaire "observation" et le moral est au plus bas.

Je sors juste d'un régime et depuis que je me suis inscrite sur votre site, j'ai ouvert les vannes : je mange tout ce qui m'avait été interdit jusqu'alors. Boulimie ou plutôt hyperphagie sur hyperphagie. Vous imaginez bien dans quel état de desespoir, de detresse, de tristesse et de dévalorisation je me sens. Spirale négative. Je suis à ramasser à la petite cuillère ce matin.

Mes kilos reviennent (je n'ose pas me peser), je le sens, je le vois : mes hanches, mes fesses se remplissent, je suis à l'étroit dans mes vétements, la cellulite prolifère, mes jambes sont à nouveau douloureuse.

Donc oui un petit message pour vous dire que j'ai hate de pouvoir enfin trouver la sérénité avec la nourriture et mes sensations, j'ai l'impression que je vais finir à l'asile sinon.

A bientôt,


Aurélia

Commentaires

Ingalill.
Abonné

Bon courage Aurélia ! C'est vrai que la phase de carnet de découverte peut être difficile mais en même temps, elle est indispensable au diagnostic ! Moi j'ai reçu mon bilan ce matin, je dois avouer que je suis ravie d'entrer un peu plus dans l'action. Allez, haut les coeurs, tu vas y arriver !!! smiley (c'est dommage qu'il n'y ait pas un smiley qui fait des câlins, tiens!)

Pomdereinette.
Abonné

Sortant d'un régime, tu dois te trouver face à une double difficulté : ton corps rattrape et toi tu lâches les vannes après trop de frustrations.

Déjà, félicite-toi d'être ici au lieu de replonger dans une spirale infernale.

Ensute, dis-toi qu'il s'agit d'une phase, d'une étape. Et que même si pour l'instant tu prends du poids tu es déjà en travail.

Peut-être tu peux jeter un petit coup d'oeil sur les exercices proposés ?

Je débute, comme toi, et j'essaye d'avoir recours à l'image refuge (pas si simple). La partie mise en forme aide aussi. Il s'agit d'exercices adaptables, pas forcé(e) de suivre le rytme, et ça t'aiderait à vivre ton corpsde l'intérieur au lieu de le juger de l'extérieur.

Bon courage à toi, et bonne continuation.

Soleluna.
Ancien abonné

Aurélia,

tu as déjà commencé en réalité ! sauf que tu ne le réalises pas encore. Je suis comme toi, j'en suis à mon 8e jour et contrairement à d'autres qui ont commencé peu ou prou en même temps, je n'ai "rien" à faire, si ce n'est pas remplir le carnet découverte, alors que les filles elles font des RPC et des trucs de dingue ;) et je suis pas très patiente, je peux te le dire... mais si je mets le petit diablotin de côté je vois que durant cette semaine j'ai appris une chose : à me poser la question si j'ai faim et après si j'ai plus faim. J'ai pas toujours la réponse d'ailleurs, mais c'est une nouveauté et qui a son importance, je le sais au fond de moi. J'ai été comme toi, tenté de me laisser aller et de changer mon comportement. J'ai d'ailleurs posé la question sur le chat, je ne savais pas si je devais continuer comme avant (restriction) ou lacher les vannes comme tu l'écris. Et la réponse que j'ai reçu et que j'ai lu sur un autre post, c'était d'attendre un peu, d'avoir les outils, d'y aller par phase, et continuer comme jusqu'à présent. Donc je continue et fais de mon mieux. Je résiste. Et quand je "craque", je décide de craquer, consciemment, et je décide au préalable à combien je fais le faire, je me mets une quantité. Je sais pas si c'est bien, mais ca me déculpabilise et mon bol de choco hier je l'ai drôlement apprécié ! et ca aussi c'est nouveau :)

Si j'ai bien compris ce qu'on raconte ici, c'est que c'est un travail de longue haleine, ce qui veut dire qu'il faut qu'on s'accroche. Qu'on s'accroche. Comme des moules à un rocher, on lache pas. :) et quand la peine t'envahit, pense que tu as déjà commencé et que tu es sur le bon chemin.

Viens, on fait les moules :)

bises, hélène

attiredelle.
Abonné

Plus on est de moules plus on rit !!!

Oui Aurélia tu as réellement commencé le programme...ton attitude actuelle face au "tout permis" est légitime après le "tout interdit".

Tout cela va se réguler tu vas voir...les outils nous arrivent au bon moment, lorsque petit à petit nous avons compris une chose, puis deux..

 

Et un jour les moules auront l'illumination...mais c'est bien sur !

Courage et patience.

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

Bonjour Aurélia,

Elle a bien raison, Soleluna, de vous dire de ne pas anticiper les étapes. Vous avez commencé le travail, mais vous ne pouvez pas vous permettre d'ouvrir les vannes sans plus attendre, comme vous dites. Prenez votre temps, avancez pas à pas, comme le programme vous le propose. Pour lec moment, faitres ce que vous savez faire, de votre mieux, et observez comment vous mangez, quoi, combien, quels sont les déclencheurs, quelles émotions, quels discours intérieurs vous vous tenez ("Je n'y arriverai jamais", "Je suis nulle", etc.)

Vous réintroduirez les aliments problématiques en temps et en heure, après avoir appris à identifier vos sensations alimentaires et avoir une meilleure maîtrise des situations qui déclenchent des prises alimentaires!

Rappelez-vous: dans "le lièvre et la tortue", c'est la tortue qui gagne. Alors, on se calme! Et bon courage, et bravo pour votre décision de prendre ce chemin-là.

Aurélia78.
Abonné

Merci Ingalill, Oh oui ton smiley m'aurait fait du bien, mais ton message c'est tout comme.

Demain 10ème et dernier jour d'observation, j'ai hate de découvrir la suite, mais ça vient !

Bonne continuation,


Aurélia

Aurélia78.
Abonné

Merci à toutes pour vos témoignages et réponses rassurantes, merci Docteur bien sur.

Mais là je suis totalement perdue : je suis une moule à mon rocher ou une tortue après le liève ?!

Bon vous le voyez ce matin, le moral est presque là, c'est juste que ces comportements d'hyperphagie n'étaient pas apparu depuis très longtemps et ça m'a fait très mal psychologiquement.

Je pense reconnaitre la faim et savoir quand je n'ai plus faim mais je ne sais pas m'arreter. Oui il va y avoir du travail, j'en suis très consciente mais si nous travaillons sur du long terme et que je peux enfin être débarassée de toutes ces questions, je vais être délivrée et je vais continuer.

9ème jour de carnet alimentaire aujourd'hui, bientôt la prochaine étape.

Et je vais allez explorer un peu plus le site et les autres exercices.

Un grand merci encore,

 

Aurélia

Pomdereinette.
Abonné

Je ne sais pas comment on appelle les paquets de moules ? Un essaim ? En tous cas, je me joins à vous !

tartine.
Abonné

je suis comme toi Aurélia, je prends du poids pour le moment mais j'analyse mieux sans pouvoir encore intervenir vraiment

je suis décidée à continuer, car je sais que les régimes me détruisent encore plus, mais faire une analyse des habitudes alimentaires, voire les délires, c'est pas mal perturbant, mais une phase obligatoire pour y arriver

 

bon courage !!!

Sciuc.
Abonné

Si on rigole comme des baleines, on est mal vu?

Plus sérieusement, il est vrai qu'apprendre à se connaître est un aventure et parfois, on est un peu démuni. Il faut faire confiance à la démarche et la suivre jusqu'à ce que ça fasse sens, même si parfois, ça semble un peu confus. Au fur et à mesure du temps, il y a des choses qu'on fait pour faire, d'autres qui nous semblent plus plaisantes. Pour ma part, j'appuie surtout sur celles-là, et "fais" les autres, parce que je me dis que ça ne peut pas faire de mal et que j'attends un déclic.

Bon courage à tous

tartine.
Abonné

le problème aussi c'est qu'il n'y a plus d'aliment interdit mais il n'est pas dit de se goinfrer, juste manger ce qu'on veut, quand on a faim et de s'arreter à satiété,........

temps que l'on n'a pas acquis cette foutue satiété, on se gave de peur de manquer de tout ce dont on a été privées longtemps

courage, les exercices nous mènent à reconnaître la satiété, la perte des kilos viendra de là

Haut de page 
X