"J'ai perdu 10 kilos et je suis redevenue gourmande"

Valérie

Valérie, 53 ans, Paris

Pourquoi Linecoaching?

Valérie:

Née d’une famille de bons mangeurs, j’ai toujours eu entre 5 et 10 kilos «  de trop », que je ramenais tous les dix ans à un niveau plus sage avec un régime, puis que je reprenais progressivement malgré des contrôles et en fait de la restriction la moitié du temps. Les grignotages et compulsions avaient peu de conséquences, constitués en partie d’excès d’eau et de légumes. Par ailleurs je me préparais à une lourde chirurgie reconstructrice, je voulais bien rester à IMC de 25, mais je ne voulais plus continuer à grossir. Quelques photos bien moches ont fini de me convaincre qu’il fallait faire quelque chose ! Quand ma sœur m’a parlé d’anti régime, de rééducation alimentaire, je suis allée sur le site qu’elle m’a recommandé, Linecoaching. Je me suis dit que nous pourrions bien réapprendre à manger ensemble, plus de 50 ans après nos premiers apprentissages. Si nous ne maigrissions pas, nous avions au moins une chance d’arrêter de grossir et de nous débarrasser de nos compulsions.
En suivant le programme j’ai eu la chance immédiatement de ressentir la faim, de pouvoir manger lentement en dégustant  presque tous les plats, de diminuer rapidement les quantités. J’ai arrêté la cantine-remplissage diététique (un laitage, un fruit etc, d'autant que je me nourris vite) pour ne manger que ce qui me plait, en prenant mon temps et laisser dans l’assiette ce qui n’était pas vraiment bon.  Je n’ai plus jamais mal à l’estomac, ni dans la poitrine après les repas. Je me sens légère et tonique, apaisée et heureuse d’avoir retrouvé une gourmandise déculpabilisée, non pas maitrisée mais harmonieuse.
Au début je pesais 65 kg. J’ai perdu régulièrement et progressivement: j'ai réussi à perdre 2 kilos par mois, un peu plus lentement les deux derniers mois, pour arriver à 55kg, le poids de mes 15 ans. En cherchant à arrêter de grossir, sans objectif d’amaigrissement, j’ai retrouvé une ligne et une légèreté que je n’attendais pas et dont les bénéfices ont largement dépassé les domaines physique et alimentaire. J’ai aussi perdu 2 tailles de vêtements et accumulé les compliments, ce qui booste aussi la confiance en soi !

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Valérie:

Elle est très respectueuse des différences, elle s’adresse aussi bien à la sportive un peu ronde qu’à la personne qui souffre d’obésité sévère handicapante, dans les techniques de rééducation alimentaire comme dans les activités physiques qui sont très progressives. Elle accompagne sans ordonner ou interdire, nous laissant adultes et responsables. Les problèmes de poids sont d’origine et de traitement psychologique et nutritionnel et le principal est d’apprendre à ne plus grossir, en déculpabilisant et rééduquant. Cela prend du temps et remue sans doute des problèmes anciens parfois douloureux, mais c’est le prix du changement. Il s’agit de retourner à une alimentation harmonieuse et confortable, en accord avec nos besoins, nos goûts et traditions culinaires et non de faire une parenthèse de nourriture artificiellement légère où on se remplit le ventre de kilo de légumes-ou de protéines- non assaisonnés. La méthode propose un accompagnement personnalisé nutritionnel et psycho-comportemental.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Valérie:

Le parcours alimentaire est une vraie progression pédagogique, chaque étape de l’alimentation est envisagée, avec des allers-retours entre théorie et pratique, textes et vidéos, qui permettent de bien comprendre puis apprendre de l’intérieur, vivre chaque notion. Après les déjeuners de dégustation d’aliments gras, les dîners se sont organisés d’eux-mêmes autour des fruits et légumes. Je me suis laissée guidée par «  ce que j’avais envie de manger ». J’ai réappris le plaisir de déguster à chaque repas, à ne plus craindre la faim mais à m’en servir pour mieux déguster, à ne plus avoir peur de certains aliments. Bref, que la vraie gourmandise peut être heureuse et n’est pas un péché !
J'ai également suivi le parcours forme. Même si je m’étais un peu remise au sport quelques mois avant de commencer le programme, j’ai bien intensifié ma pratique grâce aux exercices du charmant coach sans excès de muscle et d’ambition : à chacun selon ses moyens ! Il donne de très bons encouragements à chercher le sport dehors, loin de l’ordi, grâce aux sessions de « cardiotraining ». J’ai d'ailleurs beaucoup pratiqué dans les escaliers du métro parisien !

Vos interactions avec la communauté ?

Valérie:

J’ai lu avec intérêt les sessions de chat, un peu participé, trouvant des réponses à des questions que nous nous posons tous (toutes le plus souvent…) des conseils de lectures ou même d’éducation et j’ai écrit régulièrement à « ma » coache, obtenant des réponses adaptées et intelligentes, ici encore pratiques et théoriques. Je n’ai pas utilisé le blog personnel mais j’ai participé à plusieurs forums et j’en ai lu beaucoup. Ce système multiplie le nombre de sources d’information, coaches et marraines, on se sent donc très soutenu dans l’effort, puis rapidement on peut aider et soutenir, «  enseigner » n’est-il pas le meilleur moyen d’apprendre ?

Votre outil favori ?

Valérie:

Ils sont très nombreux, mais mon choix va à l’étirement en pleine conscience qui permet de méditer, réfléchir et de bouger en même temps.

Votre défi préféré ?

Valérie:

Un des premiers choisis : abandonner l’ascenseur, sauf les jours de paquets- j’ai enfin réussi à monter mes 5 étages tous les jours, grâce au côté ludique du défi.

Par Claire de Line… 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X