« J'ai redécouvert mon corps et j'ai perdu 7 kilos »

Hélène

Hélène, 36 ans, République Tchèque

Pourquoi Linecoaching?

Hélène:

J'ai toujours été complexée par mes bourrelets, je ne me sentais jamais à l'aise dans mon corps. J'ai commencé à prendre du poids quand je me suis installée en couple. Nous étions tous les deux étudiants, avec le petit budget et la cuisine qui va avec. Je me suis stabilisée à 64 kg, j'ai bien essayé de faire un régime. Je suis même allée voir une diététicienne, mais les contraintes qui allaient avec ont fait que ca n'a pas duré longtemps. Puis le reste est venu avec les grossesses. Même si je ne prenais vraiment pas beaucoup de poids à chacune, je suis montée à 66 apres la première et à environ 70 kg après la deuxième. Même en faisant du sport, et plus ou moins attention, rien à faire. Une amie m'a parlé du programme cet été et je me suis lancée.
Aujourd'hui je ne grignote plus inconsciemment. Je mange moins et je fais plus attention à mes sensations en général, celles de de faim et de satiété en particulier. J'ai pris aussi conscience de mon comportement face aux enfants. On a tendance à leur faire finir leur assiette. Je le fais moins maintenant. J'ai perdu 7 kilos. Je fluctue entre 62 et 63 kg car comme on a changé de pays, on ne cuisine plus exactement pareil et je n'ai pas encore retrouvé de club de sport. Mais j'ai perdu mes rondeurs au visage, à la taille, aux fesses et aux cuisses. Maintenant je me sens mieux dans ma peau.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Hélène:

Je n'ai jamais trop essayé de régime ou d'autres sites. Sauf un basé sur un régime protéiné mais moi les oeufs au matin, c'est pas mon truc et je ne me suis pas investie. La méthode repérée sur le site Linecoaching n'est pas un régime en soi, ce n'est pas restrictif. C'est un apprentissage pour apprendre à (re)connaître ses sensations, se sentir mieux. J'ai redécouvert mon corps, non pas devant un miroir, mais de l'intérieur.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Hélène:

Le parcours alimentaire m'a fait prendre conscience de ma relation à la nourriture et de mes excès. Le fait qu'il n'y ait pas de contraintes sur ce que l'on mange est important. Je pense que la méthode a simplement été un declencheur psychologique et j'ai fondu d'un coup. Je sais que je mange moins, que j'ai une relation différente à la nourriture. Je n'hésite plus à ne pas finir l'assiette, à ne pas prendre de dessert. En fait je n'en prends plus que très rarement. Je ne culpabilise plus quand j'ai une envie de chips le soir, je mange donc moins au diner. Ca reste cependant encore dur de me séparer du paquet et de n'en prendre qu'une poignée. Je suis du genre "tout ou rien". Mais j'y travaille. Je suis gourmande, donc c'est aussi souvent difficile de me retenir de goûter ou de manger pour le plaisir si je n'ai pas faim; de piquer sans faim dans un paquet de bonbons ouverts sur le coin de la table...
Pour moi le parcours forme n'a pas été utile car on habite sur une colline et le bus est en bas, donc je fais de la marche active. De plus, je ne prends jamais l'ascenseur, je monte et descends les deux étages du boulot une dizaine de fois par jour.

Vos interactions avec la communauté ?

Hélène:

Je ne ressens pas le besoin de parler de mes problèmes de poids avec les autres. Je n'ai pas ressenti de difficultés pour échanger des messages avec le coach.

Votre outil favori ?

Hélène:

Mon outil préféré est la courbe de poids pour la motivation.

Votre défi préféré ?

Hélène:

J'ai bien aimé les défis, j'ai aimé relever les challenges. Mais je ne saurais pas dire lequel j'ai préféré. Tous, sans modération !

Par Claire de Line… 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X