« Cette méthode est personnalisée et rend autonome : j'ai perdu 10 kilos »  

Julie, 28 ans, Cergy

Julie, 28 ans, Cergy

 

Pourquoi Linecoaching?

Julie:

J'ai été en surpoids depuis l'enfance, vers l'âge de 6-7 ans. On ne m'a pas fait suivre de régime, mais mon alimentation était sous surveillance pendant toute mon enfance et mon adolescence. Arrivée à l'université, le surpoids s'est aggravé. Obèse, je me suis laissée convaincre par mes parents de suivre un régime hypocalorique, suivie par une nutritionniste. J'ai perdu 25 kilos en 6 mois. J'ai stabilisé ce poids pendant 2 ans. A l'époque où j'ai commencé à sortir avec celui qui est aujourd'hui mon mari, j'ai réintroduit des aliments que je m'interdisais jusque-là : pizzas, fast-food, friandises et viennoiseries au petit déjeuner.
J'ai commencé à reprendre du poids tout doucement. J'ai voulu réagir en refaisant un régime, mais impossible cette fois de m'astreindre aux restrictions précédentes. En lisant des forums régime sur Internet, j'ai été amenée à connaître la méthode mise au point par les docteurs Apfeldorfer et Zermati. J'ai lu leurs livres et ai été convaincue du bien-fondé de cet anti-régime. Cependant, la mise en pratique s'est avérée difficile. Je me suis donc inscrite sur Linecoaching. J'ai démarré le programme en mars 2013, il y a donc 18 mois. J'ai terminé le parcours alimentaire en 6 mois puis suis restée pour approfondir les acquis.
Je suis désormais sur Linecoching en dilettante, pour les chats, le programme forme et revoir certains points encore et encore. Le programme m'a appris à faire confiance à mon corps. Si je n'ai pas faim, je peux sauter un repas. Si j'ai une grande faim, je mange jusqu'à satiété, avec bon appétit. En cas d'excès, je ne me culpabilise plus, j'attends que la faim revienne. J'ai expérimenté que ce n'est pas la nature des aliments ingérés mais bien le comportement alimentaire qui peut faire soit grossir soit maigrir.
J'ai encore à travailler la partie émotionnelle, mais j'ai désormais des outils à ma disposition, la pleine conscience notamment. Je suis plus sereine sur le plan alimentaire. J'ai réalisé que ni mon corps ni les aliments que je mange ne sont des ennemis. J'ai réussi à m'affirmer, même dans d'autres domaines. J'ai déjà conseillé Linecoaching à des proches! C'est selon moi la seule méthode qui donne des résultats durables parce qu'elle traite l'origine et non le symptôme des problèmes pondéraux, à savoir la restriction et/ou l'émotionnel. Elle propose des solutions durables, que l'on peut pratiquer seul par la suite. Elle responsabilise dans la relation que l'on a avec la nourriture. Avec Linecoaching, on apprend aussi à viser une perte de poids réaliste, que l'on peut maintenir dans la durée. Je pesais 70 kg en commençant Linecoaching. Je suis aujourd'hui stabilisée à 60-61kg.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Julie:

Cette méthode est très différente des autres. Elle est personnalisée, progressive et rend autonome. Pas d'aliments imposés: on part de son alimentation personnelle. Pas de tout ou rien: même si on n'applique qu'imparfaitement le programme, on peut voir des changements dans sa manière de s'alimenter, on perd du poids. Pas de changements radicaux du type « maintenant, je ne mange que des radis et je fais 15 heures de sport intense par semaine ». La découverte de la régulation a été magique pour moi: même après un excès festif, même après une ou plusieurs envies de manger émotionnelles, on peut « rectifier » le tir sans souffrir, juste en se remettant à l'écoute de ses signaux de faim et de satiété.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Julie:

C'est la base de la méthode. Il faut faire confiance aux exercices, à la progression. Au début, je n'ai pas du tout perdu de poids, mais j'ai continué les exercices de pleine conscience, la dégustation, etc. On ne comprend pas forcément tout de suite comment cela va changer notre comportement alimentaire, mais ça marche. Au moment d'aborder les fins de journée et les aliments tabous, j'ai enfin perdu du poids. Tout s'est enchaîné naturellement, avec des découvertes fabuleuses (je peux perdre du poids en mangeant de la charcuterie ou du chocolat, je suis capable d'arrêter de manger un aliment qui me plaît moins pour avoir faim plus tard pour un aliment que je préfère).
J'ai suivi irrégulièrement le parcours forme mais il est extrêmement bien fait, progressif là encore. C'est parfait pour perdre son ventre. L'alternance entre renforcement musculaire, exercices cardio et étirements est bien conçu.

Vos interactions avec la communauté ?

Julie:

J'ai peu utilisé ces éléments. Je lis les chats du mercredi mais ne participe presque pas. Je n'ai pas utilisé le blog. Les forums sont utiles pour échanger, créer du lien entre « Linecoaché(e)s ». Je les ai surtout consultés à la fin du programme alimentaire, pour approfondir certains points, faire des défis.

Votre outil favori ?

Julie:

L'EME-ZEN, car c'est le cœur du problème pour les mangeurs émotionnels comme moi : avoir la possibilité soit de calmer une émotion en mangeant (mais seulement une petite quantité), soit décider d'affronter une émotion pénible.

Votre défi préféré ?

Julie:

Difficile d'en choisir un seul : les exercices de dégustation me plaisent (les yeux fermés par exemple), ainsi que tous les défis qui visent à bousculer, mais tout doucement, notre comportement alimentaire de base.

Par Claire de Line… 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X