"Le travail autour des sensations alimentaires et des émotions est génial!"

Agnès

Agnès, 69 ans, Paris.

Pourquoi Linecoaching?

Agnès:

Enfant je n’avais aucun problème de poids. C’est avec la puberté et la fracture entre mon enfance libre dans la nature, et la pension internat au Lycée qui m'a brisé, que j'ai commencé à expérimenter "la nourriture réconfort". Puis vers 30 ans, après avoir pris quelques mois la pilule, je n’arrêtais pas de grossir. J’ai consulté un grand ponte homéopathe qui m’a fait descendre à 57 kg en à peine un mois avec un régime à base d'œufs durs. Certes, j’étais contente quand je me regardais dans la glace, mais j’étais épuisée et j’avais l’impression que j’allais "me casser en deux", j’ai perdu mes cheveux etc. Évidemment ça n’a pas duré, un deuil, puis d'autres deuils ont tout déréglé, et les régimes et leurs yoyos se sont enchainés. Pour finir je suis arrivée un jour à 100kg, que je me suis jurée de ne pas dépasser. J'ai réussi à perdre avec Weight Watchers mais j’en avais rasl-le-bol de « compter les points », bref d’être en « restriction calorique » depuis des années et de ce combat permanent et épuisant avec les kilos et la nourriture. J’ai vu une énième émission sur les problèmes de poids et j’ai vu le Docteur Zermati qui expliquait sa méthode. Vu mon rejet de tout régime, et que malgré mes légumes vapeurs et mes menus « équilibrés » ça ne marchait pas, ça m’a intéressée. Je voulais savoir comment maigrir sans reprendre et quelques jours après je me suis inscrite sur Linecoaching.
Avec le programme j’ai rapidement réalisé qu’alors que je croyais manger peu et bien, j’avais en fait d’encore plus " petits besoins". Je me suis permise de manger tout ce que j’aimais mais sans comptabiliser cette fois. Très vite je n’avais plus faim, donc tout naturellement, je n’en avais plus envie. Cela m’a vraiment stupéfiée ! Mon poids quand j’ai commencé n’était pas stable. J'étais à 96 kilos. Il a baissé assez vite au début, puis tous les 15 jours je perdais un kilo. J’ai perdu 7 kilos sans jamais reprendre. Mon objectif c’était surtout d'arrêter le yoyo. Ce qui a changé dans ma vie, c’est que j’ai l’impression d’avoir « déposé les armes », quel soulagement ! Je ne me bats plus avec la nourriture, je ne me dis plus sans arrêt : « ah si je mange 30 grammes de ce fromage avec 30 ou 50 grammes de ce délicieux pain, je ne mangerai pas ceci ou cela », « ah si je sors ce soir, je ne mange rien pour le déjeuner ou juste des légumes vapeur et rien d’autre ». Je me permets de mettre davantage de très bonnes huiles sur mes légumes ou féculents et ma peau s’en porte mieux alors que le poids baisse. J’ai d'ailleurs conseillé ce programme à une amie et elle en est très contente.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Agnès:

Elle est complètement différente! L’année dernière j’ai essayé LE DIET : il me fallait manger comme un ogre, or j’ai toujours fait partie des « petits mangeurs », je ne pouvais pas manger tout ce qu'on me disait et l’ordinateur me disputait à tous les coups. Linecoaching ne ressemble à rien d’autre même si elle me déstabilise car en fait je reviens à ce que je faisais spontanément quand je ne faisais pas de régime : je ne mange que quand j’ai faim, je saute allégrement le petit déjeuner, etc. Linecoaching a une logique imparable qui déculpabilise et tout le travail autour des sensations alimentaires et des émotions est génial !

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Agnès:

Le parcours alimentaire m’a bien aidé par ses exercices simples et précis. Les vidéos sont précises aussi et ça encourage bien. J’apprécie aussi qu’on puisse faire les choses à notre rythme et sans culpabilité, ça permet de ne pas se mettre trop de diktats. J’ai mis un certain temps à faire le parcours forme parce qu’étant fibromyalgique tout mouvement m'est un danger. Mais je m’y suis mise et à part les exercices au sol où j’ai trop de mal pour me relever ensuite, je le trouve très bien. C‘est doux et progressif et comme je ne suis pas sportive, c’est très important. J’aime bien les vidéos qui permettent de ne pas se faire du mal en faisant les exercices n’importe comment. Le coach sportif m’a appris à marcher mieux, et j’espère que comme je commençais à me voûter ça va m’améliorer, je me sens déjà un peu mieux.

Vos interactions avec la communauté ?

Agnès:

J’ai peu le temps d’aller sur le chat des experts. J’y suis allée une fois pour chacun des experts et j’ai bien aimé, mais après les horaires ne me correspondaient pas. Chacun d’eux m’a apporté la réponse qui m’a aidé à avancer dans la méthode en me rassurant. J’ai abondamment utilisé la messagerie avec ma coach Marie, qui m’a bien soutenu, c’est essentiel, car j’avais beaucoup de doutes surtout au début du programme et en cours de route. J’ai participé à quelques forums, dont un après la journée du 18 mai avec le docteur Zermati, journée qui m’a beaucoup apporté. Je discute aussi par messagerie privée avec une ou deux personnes que j’apprécie. J’ai aussi entrainé une amie de province sur le programme et c’est mon « binôme », nous nous soutenons beaucoup pour le programme, par mail, sms, et téléphone.

Votre outil favori ?

Agnès:

J’apprécie bien l’ensemble du programme, les vidéos, les exercices. J’aime beaucoup la respiration « pleine conscience » et tous les exercices qui s’y rapportent, cela m’aide beaucoup pour le poids certes, mais aussi pour mon équilibre personnel et physique, cela permet une unité retrouvée. C’est très important pour moi.

Votre défi préféré ?

Agnès:

Les défis de pleine conscience, surtout ceux qui sont courts. Cela m’aide énormément dans la gestion de mes émotions et du parcours alimentaire, dans les retrouvailles avec les sensations de faim et de satiété.

Par Claire de Line… 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X