"Linecoaching, c'est du bon sens. J'ai perdu 11 kilos"

Marina

Marina, 33 ans, Sarthe

Pourquoi Linecoaching?

Marina:

J’étais très mince et très sportive lorsque j’étais jeune, à 20 ans je pesais 56 kg pour 1m71. J’ai commencé à prendre un peu de poids lorsque j’ai rencontré mon compagnon et arrêté le sport à cause de ma fin d’études (+15kg en 2 ans).  J’ai essayé un régime hyperprotéiné, j’ai perdu 8 kg en 1 mois… J’en ai repris 15 dans les 6 mois qui ont suivi. Je suis montée jusqu’à 97-99 kg fin 2011. Depuis Linecoaching, je mange naturellement moins. Je cède moins sur certains aliments car ils ne sont pas interdits. C’est surtout sur les quantités que ça joue. Et si je n’ai pas faim, je ne me force pas à manger pour respecter les 3 repas. Je suis à l’écoute de mon corps.  Je suis passée de 98 à 87 kg depuis janvier-février et je n’ai pas repris un gramme. Aujourd'hui je m’habille de façon beaucoup plus féminine (je mets des robes alors que je n’en mettais plus même quand je pesais 70 kg !). J’ai appris à relativiser mon poids. A me dire qu’il faut être patient. Mon corps doit retrouver un fonctionnement normal car je l’ai martyrisé. J’ai l’impression d’être à un seuil et mon corps a un nouveau cap à franchir je pense. J'ai perdu 11 kilos et je compte bien poursuivre sur ma lancée. Linecoaching permet une perte de poids sans souffrance et effectivement de mincir sans régime, à ma grande surprise. C'est une méthode complète et originale qui permet d’apprendre certaines notions que nous avons oubliées bien qu’elles soient évidentes (faim, goût, satiété, les envies émotionnelles etc). C'est du bon sens mais mis en pratique de façon intelligente pour comprendre par nous même. C'est encore mieux qu’un livre.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Marina:

La méthode m’a semblé différente dès le départ. J’ai trouvé l’approche combinée « alimentation-émotions et exercices physiques » très intéressante. Ce qui m’a surprise c’est que rien n’était interdit. Qu’il fallait manger quand on avait faim. J’ai démarré très très très dubitative. Je n’ai pas beaucoup perdu au départ, mais les exercices physiques m'ont fait du bien. Les exercices sur la faim m’ont fait prendre conscience que je mangeais sans faim très souvent, en trop grande quantité et sous le coup des émotions. Je conseille cette méthode à mon entourage car elle est douce, et elle respecte le rythme de chacun. Elle met des mots sur certaines souffrances psychologiques. Les envies de manger émotionnelles en sont l’expression. Je pense que la majorité des gens gros ou obèses le sont pour des raisons de souffrance psychologique. Cette méthode m’a aussi donné envie de consulter un psychologue (ce qui est compliqué car je vis en milieu très rural). Je pense que cela me permettrait de faciliter ma perte de poids.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Marina:

Le parcours alimentaire est la clé. Il propose des exercices réguliers, qui permettent de prendre conscience en pratique de certaines choses. Quand on lit qu’il faut manger quand on a faim, cela parait évident et on ne voit pas très bien où on veut en venir. Mais faire l’exercice et ressentir les différents degrés de faim, ça c’est parlant. Je n’ai pas du tout fini, car j’en suis à l’étape de la dégustation (trois bouchées). Le parcours forme m’a relancé au niveau physique, sans que cela me mette en difficulté. D’ailleurs, j’ai repris le fitness, je fais aussi du yoga et du badminton de temps en temps. Je pèse aujourd’hui 87 kg, mais les gens ont l’impression que j’en ai perdu beaucoup plus car le sport affine.

Vos interactions avec la communauté ?

Marina:

Je n’ai pas encore utilisé la messagerie au coach, mais j’aurais dû. Quand j’ai lu sur le site qu'on avait un coach, je me suis dit que c’était encore un truc automatisé. C’était une erreur, le coach est bien réel. J'ai essayé de mettre en place un binôme, mais les deux personnes contactées n’ont pas donné suite. Peut être qu’il faudrait avoir un « parrain », c'est-à-dire une personne qui est toujours dans le programme Linecoaching, mais plus avancé. Et volontaire pour envoyer des messages régulièrement.

Votre outil favori ?

Marina:

Il y en a plusieurs dans la rubrique « mes outils ». Certains sont intéressants (ma lettre aux proches, l’image refuge, etc.) J’ai beaucoup de mal avec la pleine conscience, j’ai essayé à plusieurs reprises, mais je n’arrive pas à me concentrer, mon esprit part toujours ailleurs et je « m’ennuie » vite. Je réessaierai.

Votre défi préféré ?

Marina:

Refaire l’exercice sur la sensation de faim. Mais sinon, j’apprécie la diversité des défis. Enfin, faut que je m’y remette !

Par Madinina 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X