Comment respecter sa faim en ayant bu ? - 29082012

xanaka.
Abonné

Bonsoir tout le monde,

Je me rends compte que quand je prends un alcool (que ce soit une bière, ou autre), j'ai du mal à ressentir après mes sensations alimentaires et mange trop.

J'ai bien pensé à faire le repas d'abord et boire l'alcool après. Mais cela me convient à moitié.

Comment faites-vous ?

Bonne fin de journée,

Xanaka

Commentaires

Marie-Paule.
Abonné

J'ai remarqué ça aussi alors j'ai fait un choix : je ne bois quasiment plus et si je prends un verre de vin, je le sirote en mangeant.  Maintenant en cas de sortie, je bois "raisonnablement" et le lendemain... ben j'attends la faim !  L'alcool est apéritif, c'est comme ça....

xanaka.
Abonné

Merci beaucoup Marie-Paule pour ta réponse.

J'aime bien de temps en temps boire un verre (je le fais que quand je suis accompagnée) et le supprimer systématiquement me fait craindre une frustration.

Du coup, tu régules le lendemain.

C'est ce que j'ai fait du coup.

Mushroom.
Abonné

Je fais une hypothèse mais il me semble que l'alcool est très calorique, donc il serait logique qu'il nous rassasie. Quand tu dis que "tu as du mal à ressentir tes sensations alimentaires" après avoir bu, c'est peut-être que l'alcool a commencé à te rassasier, et que tu n'as pas voire plus faim ? 

pumpkin.
Abonné

Moi je pense qu'il y a sans doute un effet rassasiant de l'alcool, mais qui me semble souvent assorti du besoin (de l'envie?) de manger pour "éponger", pour éviter de se sentir complètement ivre au bout de deux verres... Du coup je suis devenue assez méfiante avec la consommation d'alcool car elle me déconnecte de mes sensations et me fait manger trop, invariablement (je pense qu'elle rouvre aussi un peu la porte de la compulsion et que si je suis face à une table d'apéro bien garnie, je passe en mode grignotage intensif).

Et franchement ça m'ennuie car ma foi trainer un peu en terrasse en bonne compagnie sans se mettre à compter les gorgées et partir dans des calculs pénibles, ça fait quand même partie des bonnes choses de la vie non ? Mais du coup la clé est peut être en effet dans la dégustation, appliquée à nos verres d'alcools.

080413143151_Libellule2.
Abonné

l'alcool me donne une sensation de lachage et c'est pas évident d'entendre et découter ses besoins alimentaires réels je trouve

J'imagine que dans le temps ça ira mieux et en tous cas rarement quand m^me car le côté desinibition, est plutot synonyme de laisser faire laisser manger au delà de ma faim

xanaka.
Abonné

Bonsoir Mushroom,

C'est vrai que l'alcool a un pouvoir rassasiant au même titre que les jus de fruits.... mais comment dire, c'est comme s'il court-circuitait tous mes sens en fait.

Merci de ton message

xanaka.
Abonné

Bonsoir Mushroom,

C'est vrai que l'alcool a un pouvoir rassasiant au même titre que les jus de fruits.... mais comment dire, c'est comme s'il court-circuitait tous mes sens en fait.

Merci de ton message

xanaka.
Abonné

Bonsoir Pumpkin (ton surnom viendrait-il de Geisha ?),

Oui il y a cette notion d'éponger, de supprimer les effets indésirables de l'alcool.

C'est comme si finalement, ça m'ouvrait la porte du "je fais n'importe quoi, j'ai bu de l'alcool".

La modération et la dégustation, je l'ai fait mais sans succès.

Merci en tout cas de ton message ;)

xanaka.
Abonné

Bonsoir Libellule,

Ca rejoint ce que m'a dit le docteur Z sur le chat, le côté déshibinition.

On a toutes plus ou moins les mêmes soucis avec l'alcool et je vais faire attention quand je boirais....

Bonne soirée,

pumpkin.
Abonné

Mon pseudo vient tout simplement du potiron, qui est un légume que j'adore :) Geisha, connais pas (c'est un jeu? un film?)

Je crois que ces effets liés à la consommation d'alcool sont un peu inévitables, en tout cas à ce jour je ne vois pas trop comment les limiter mais peut être que lorsque nous serons devenus des êtres 'inconsciemment compétents', nous n'aurons plus à nous en soucier ;)

reine des prés.
Ancien abonné

Sujet très interessant ! Je me retrouve tout à fait dans ce que vous décrivez. L'heure de l'apéro est souvent synonyme de lâchage pour moi car il y a aussi cette idée que je dois "éponger" le liquide en grignotant. Du coup je ne respecte plus rien : ni ma faim, ni ma satiété ... D'ailleurs j'ai rarement faim lorsque je commence à boire. Xanaka : pourquoi tu ne parviens pas à déguster l'alcool ? Je vais essayer la dégustation aussi même si Parfois je me demande si c'est vraiment bon l'alcool ... Un peu comme la cigarette !

xanaka.
Abonné

Bonjour Pumpkin,

C'est vrai qu'il s'agit d'un légume délicieux.

Geisha, est avant tout un livre d'Arthure Golden : Geisha qui a été adapté en film en 2004 : //www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18411637&cfilm=28572.html

Eh bien, en gros soit je prends de l'alcool quand j'en ai vraiment envie (et voir si éventuellement je peux le boire après manger) ou sinon, j'en prends pas. En temps normal, j'en bois que quand je suis en forme et et en compagnie (dîner festif) donc pas si souvent que ça.

En tout cas je rêve de ce jour là, manger normalement ;)

xanaka.
Abonné

Bonjour Medine,

En fait le soir où nous avons bu notre bière. J'avais soif (il aurait été judicieux après mûre réflexion de boire un verre d'eau avant, ce qui m'aurait permis de déguster ma bière) et j'avais faim. Nous avons mangé à 3 (plutôt 2) une petite assiette de frites. Et en plein milieu de cet apéro, j'étais incapable de savoir si j'avais suffisament mangé, car j'avais besoin d'éponger.

La dégustation d'alcool, je peux le faire, si je prends le temps d'étancher ma soif avant ^^ mais après je ne crache pas sur un bon verre de vin, un cocktail. Je pense qu'avec modération, c'est aussi bon que le chocolat ;)

pumpkin.
Abonné

Ah ok Xanaka, j'ai pourtant vu le film au ciné lors de sa sortie mais je ne me souviens pas du tout de 'pumpkin'...mais peut être que j'avais bu un verre ce jour là ;)

080413075303_Rikki.
Abonné

Pour moi, il me semblait IMPOSSIBLE de contrôler quoi que ce soit en ayant bu. Vraiment impossible. 

 

Et puis là, au bout de plusieurs mois (ça en fait plus de 4, à force), je me demande si je ne commence pas un peu à intégrer des trucs et à tenir un peu compte de ma faim même quand j'ai bu un coup...

 

Sinon, quand j'étais au régime, dès que je buvais un verre, je faisais strictement n'importe quoi ! 

xanaka.
Abonné

Voilà Pumkin dans le film : //tinyurl.com/crpojjr

l'excuse du verre dans le nez est plausible mais c'est surtout que je connais le film par coeur ;)

xanaka.
Abonné

Bonsoir Rikki,

Ton message est rassurant vraiment !

Merci pour ton témoignage.

En attendant d'être à ton niveau, je vais me modérer ;)

080413075303_Rikki.
Abonné

Oui, bon, enfin, "mon niveau", comment dire... il n'est pas si génial que ça ! 

 

Je n'ai pas tenté les trois flûtes de champagne, sinon, je sais que je vais me dire "Et allez donc, c'est pas mon père !" et dégommer le buffet ! Mais il est vrai que je me sens maintenant capable de gérer UNE flûte de champagne. 

 

Hips ! 

pumpkin.
Abonné

Merci pour la petite photo mais qui sait, peut etre qu'à l'issue du programme la citrouille va se transformer en cette ravissante jeune femme :) Je plaisante bien sur, il y a quelques années que je ne nourris plus de rêves délirants d'être quelqu'un d'autre et avec un peu de chance LC me poussera un peu plus loin sur le chemin de l'acceptation de soi!

En attendant merci d'avoir ouvert ce sujet car c'est intéressant de lire l'expérience de chacune. A priori, le lacher prise alcoolisé comporte quelques pièges!

xanaka.
Abonné

Mais c'est super Rikki de savoir gérer une coupe de champagne ;) moi ma bière, je n'ai pas su la gérer, et j'ai été quelque peu pompette ;)

Bonne journée,

xanaka.
Abonné

De rien Pumkin, mais être soi et s'accepter est le plus merveilleux cadeau que l'on puisse se faire non ?

purée il y a du boulot pour ma part ^^

De rien ;) je me posais la question, je n'ai pas vu la lumière j'ai donc posé et j'en suis contente car c'est instructif.

Bonne journée,

Odette.
Abonné
Pour ma part, préférant un bon vin, quand je peux je bois un verre mais ne mange pas derrière, un des progrès grâce à lc, mais il faut pouvoir, chez des amis, je mange peu.
reine des prés.
Ancien abonné

LC considère l'alcool et les boissons sucrées au même niveau que de la nourriture. Alors on devrait pouvoir juste boire et être rassasié... Moi je ne sais pas boire juste un verre, il y a toujours cette envie d'en boire plusieurs et d'être un peu euphorique et desihibée...

xanaka.
Abonné

Odette et Medine,

Pour ma part, cela me paraît pour l'instant impossible dans la mesure où je ressens le besoin de manger pour éponger.

Donc soit je ne bois pas soit je place l'alcool après tout en ayant dans la mesure du possible gardé une petite place.

Par contre ne boire qu'un verre est tout fait possible pour moi ;)

Marie-Paule.
Abonné

bon, les filles ! (je crois qu'il n'y a pas encore d'élement mâle sur ce fil de discussion....)

Je crois que toutes nous buvons de temps en temps un peu trop, que nous mangeons de temps en temps un peu trop : quand c'est la fête, c'est convivial, c'est bien normal. Voici une bonne  nouvelle : j'ai lu dans un post, je ne sais plus lequel, l'avis du Dr Zermati : boire (un peu ) trop, manger un peu trop en certaines occasions est normal et même... recommandé, car nous nous devons de faire honneur à nos hôtes, et d'apprécier ce qu'ils ont préparé.  De même, lors d'une soirée festive, c'est ainsi que nous participons à l'ambiance.  Nous nous nourrissons les uns des autres, je dirais. Mais ensuite, il faudrait impérativementn attendre une "bonne faim" pour recommencer à manger. Et le corps va réguler au cours des repas suivants, si on l'écoute et qu'on le laisse faire.

Les plus anciennes ne me contrediront pas : ça marche !  Cet été, pour moi, a été magnifique : j'ai profité des "petits rosés" dans mon jardin, grignoté un peu à l'apéro (ben oui, quand on prend l'apéro tous les jours, un demi-verre et 3-4 olives et on est comblé...), dégusté une glace de temps en temps et j'ai perdu du poids ! Quelle délivrance !

Que se passe-t-il quand nous "faisons attention" à un barbecue, au resto, à un dîner entre amis ? Nous sommes frustrées.  Et le lendemain, nous compensons, en mangeant sans doute plus que si nous avions mangé normalement à la soirée. Je me souviens avoir mangé les tomates crevettes sans mayo préparées par ma mère (à ma demande pour un régime WW) le soir du réveillon de Noël, plus une demi-portion de bûche. Que croyez-vous qu'il arrivât le 25 décembre ? Quand tout le monde dormait encore, j'ai littéralement explosé le foie gras de la veille, la bisque de homard... et le reste de la bûche.  Maman m'a dit qu'elle ne me ferait plus jamais de plats à part, et elle avait bien raison....

Alors, trinquons, buvons, profitons de la vie, mais dégustons et laissons revenir notre "bonne faim" !

Tiens, justement, c'est le week-end !

xanaka.
Abonné

Bravo Marie Paule yes

080413075303_Rikki.
Abonné

Marie-Paule, je ris, je ne devrais pas, mais je t'imagine en pyjama, nuitamment, en train de te relever, non pas pour chercher les cadeaux du Père Noël mais pour déguster le foie gras... je suis morte de rire, et je m'identifie tellement ! 

 

Tu as bien raison, mangeons avec les autres, partageons ce qui est à partager, buvons gaiement quand l'humeur est à la fête, et laissons revenir la faim par la suite. En plus, on pourra faire "bisque bisque rage" à tous ceux qui nous ont vu manger de bon cœur et qui ont médit ! 

Marie-Paule.
Abonné

Oui, parce que, franchement, les tomates-crevettes sans mayo.... c'est d'un triste....  wink  Tu as bien raison de rire, Rikki, moi aussi j'en ris !

080413075303_Rikki.
Abonné

Moi, z'aime pas la mayo, pis z'aime pas trop les crevettes non plus... 

 

Bon, alors, avec les tomates, je peux avoir un peu de foie gras ? Hmmm ? cheeky

Haut de page 
X