Boulimie non vomitive - Forum - 24082012

Laurem
Abonné

Bonjour,

 

j'ai 35 ans,je zermatte depuis un an 1/2...

J'adhère à ses écrits....mais voilà,toujours ces compulsions....

J'en suis consciente,elles sont moins violentes....moins de culpabilité aussi.

 

Ce we,je tombe sur le site Boulimie.fr...et là,la révélation....je m'y reconnais à fond!!

Je ne me fais pas vomir,pas de laxatif.....Un peu plus de sport,un peu plus de "contrôle",d'écoute de sensation après une crise........Mais je suis obsédée par la bouffe,j'y pense tout le temps!

Pour moi,une boulimique avale une qtt de nourriture énorme bien inférieure à mes crises.....(même si j'en sors pliée en deux de douleurs abdominales)..........et vomit ensuite.

Je ne m'imaginais donc pas boulimique....pourtant,en réfléchissant,en regardant mon comportement depuis l'adolescence.....si je suis honnête,oui,je suis boulimique.

 

Ça m'a ouvert les yeux,j'ai ht  livres dont "Les toxicos de la bouffe"....

Et pris rendez-vous chez mon médecin afin qu'il me conseille une thérapie...

 

D'autres Boulimique NV ici?

Commentaires

Pomdereinette.
Abonné

S'agit-il vraiment de boulimie ?

Je me permets cette question car c'est le 1er terme que j'ai mis sur ma "maladie" (déjà énorme de se découvrir malade et non pas faible, sans volonté etc). Avant de découvrir celui d'hyperphagie.

Malheureusement je serais aujourd'hui dans l'incapacité de te donner la différence entre les deux termes. Peut-être une question à poser aux Drs. Ou alors sur le site VLR (Vive les Rondes). C'est là que j'ai le mieux compris ce que je vivais (subissais).

Tout ce que je sais aujourd'hui c'est qu'avec le programme LC mes obsessions alimentaires ont très nettement diminuées. Et pourtant j'avais jadis des crises dantesques ! J'ai aussi effectué un travail thérapeutique. Pour moi l'un n'aurait pas suffi, ni l'autre d'ailleurs !

@ +

emy3443.
Abonné
Bonsoir, si je peux me permettre une précision je croix que quand on est boulimique, on se fait vomir, alors que l'hyperphagie, on ne se fait pas vomir. J'ai découvert cela quand je cherchais a mettre des mots sur ma maladie ! Et c'est comme cela que j'ai découvert que j'était plutôt hyperphage ! Mais depuis que je suis sur LC j'ai bcp moins de crises et moins de culpabilité !
Automne.
Abonné

//ww.w.boulimie.fr/boulimie/quest-ce-que-la-boulimie

 

C'est sur cette page que j'ai fait la différence.....

Après,tout est question de mots.

La boulimie ou l'yperphagie est un symptôme.Le vrai problème est dans le manque de confiance en moi,le vide que je ressens,cette impression d'être décalée par rapport au monde,aux autres....

 

Mais il est vrai que Dr Z me déculpabilise de ma crise,de ne pas manger après la crise parce que je n'ai pas faim,de sauter un repas,de manger avec faim un aliment "tabou"...

 

Je sais maintenant que j'ai besoin de plus pour aller mieux...

sasa1985.
Abonné

Salut emy! Pareil que toi, je pensais être boulimique après de nombreuses recherches je suis tombée sur ce mot : hyperphagie...  

Depuis combien de temps es-tu inscrite sur ce site et est-ce que la méthode t'aide ou t'a aidé pour les crises d'hyperphagie??

Merci!

KYNA976.
Abonné

J'ignore encore qui je suis vraiment,

 

Je passe mon temps a me cacher derrière un masque, j'ai une attitude un peu décaler des autres, faire rire les gens leur faire sentir comme des personnes importante, peu importe qui ils sont.

Faire le clown est mon bouclier, quand je suis trés déçu de quelqun je n'ose pas vraiment le montrer et a l'intérieur c'est autrement.

ça me rend triste, je ne sais pas m'affirmer et je ne suis pas vraiment moi, c'est comme ça ke je me protège des mots des autres, m'entendre absolument avec tout le monde pour ne pas être jugé et j'ai énormément peur de ce que les gens pourrai penser de moi.

j'ai peur de ne pas être la personne que tout le monde aimerai que je soi. je n'arrive pas a vivre pour moi, voila c'est les mots juste, je vie pour les autres et je n'arrive pas a faire autrement.

Et dire que je donne toujours ces conseils que je suis imcapable de suivre moi même, et j'ai l'impression que je ne m'en sortirais jamais.

Juste un besoin de vider un peu ce qu'il ya au fond de moi.

Hervée.
Abonné

@Kyna976 quand tu dis :

"Et dire que je donne toujours ces conseils que je suis imcapable de suivre moi même"

n'oublie pas que c'est le lot de presque tout le monde, les conseils sont plus facile à donner pour quelqu'un d'autre car on est extérieur à la situation qu'on voit les choses sous un autre angle, mais pour soi-même c'est beaucoup plus complexe car on a le nez sur le guidon, il y a des "détails" qu'on ne voit pas alors qu'ils sautent aux yeux de nos proches smiley

Je te souhaite de pouvoir trouver/te rendre compte de qui tu es et que ça t'apportera de la sereinité.

Automne.
Abonné

Kyna,

 

tout ce que tu as dis,je le comprends parce que je le ressens....

 

Je m'en fou du regard des autres,de ce qu'ils pensent.........oui,ok,mais des que je suis avec qqun,je ne peux m'empêcher de séduire,de plaire,de faire ce que l'autre attend de moi.Impossible de dire ce que je pense vraiment...

Je sais si je suis d'accord avec la personne,mais je fuis le conflit,j'écoute,je dis oui même si je pense non.....

 

KYNA976.
Abonné

Merci Hervée de ton attention,

j'espère aussi qu'un jour j'y arriverai a être vraiment moi et je peux te dire que pour moi ça va être une grande bataille.

Mais je vais essayer.

Bien à vous.

Automne.
Abonné

En fait,comment faire pour s'exprimer,pour dire ce que l'on pense?

Faut-il vraiment le dire?

Après tout,on peut avoir un avis,savoir que l'on n'est pas d'accord mais le garder pour soi.....non?...

Souvent,les gens cherchent à convaincre,ne respectent pas l'avis de l'autre,n'écoutent pas,ça tourne au vinaigre,au discours stérile,je préfère me taire,faire semblant...

KYNA976.
Abonné

Automne,

Mais pourtant ça pourrait être une bonne chose qu'on puisse s'affirmer, dire non quand on pense non qu'on blesse ou pas.

j'ignore comment on se sent aprés ça mais ça doit être une vrai libération, aprés ça je pense que notre confiance en nous sera bien bousté.

ça va être dure mais il faut qu'on essaie.

Automne.
Abonné

Kyna,

 

tu sais qd tu es en désaccord avec les autres et tu n'oses t'exprimer ou tu t'en rends compte après?

 

Tu as des passions,des envies?

Tu aimes quoi dans la vie?

 

Je me dis que je ne sais pas qui je suis non plus.....

Je suis solitaire mais c'est une façade souvent.

J'aime le sport,lire,la méditation,les séries....

J'ai tendance à m'emballer vite sur un sujet,une activité...paraît que c'est un signe d'un trouble de la personnalité des personnes boulimiques....

Je veux le respect,l'attention,la sincèrité(que je n'arrive pas à donner moi-même)....

Je ne sais pas qui je suis,mais j'ai des pistes...

 

Je suis sûre que toi aussi...;-)

Automne.
Abonné

Oui kyna,ça doit libérer....

 

Avec mon chéri,j'essaie de m'exprimer,de bien penser ce que je ressens(quitte à en parler 1 h après le ressenti,le tps d'avoir analysé)...

 

Mais avec mes amis(hum....pas vraiment d'amis en fait puisque je ne me laisse pas approcher,que je donne une façade,que je me sens décalée...),collègues,patrons.....bah je n'y arrive pas......

 

Comme tu dis,il y a du boulot!!

 

On va y arriver!:-)

Ann.
Abonné

Bonjour,

Les toxicos de la bouffe, c'est un livre ou je m'étais bien retrouvée il y a longtemps (lors de sa 1ere édition). Cela m'a confortée dans le fait que j'avais un problème grave, insoluble sauf à aller dans les groupes fait pas son auteur... Aujourd'hui avec le recul, je n'ai plus confiance dans la thérapie préconisée par "boulimie.fr", et je pense que des médecins reconnus comme JP Zermati et G Apfeldorfer sont les plus à même de m'aider dans mes problèmes, après avoir lu leurs livres. Et maintenant avec Linecoaching.

Pour les "boulimiques NV" (comme tu les appelles) je crois que cette méthode sur ce site est parfaitement adaptée. Après il reste quand même à faire l'effort de faire les exercices, suivre la méthode...Mais puisque tu as choisis cette méthode, je crois que le mieux est de continuer. Et ça ne t'empêche pas de faire une thérapie.

Automne.
Abonné

Merci Ann pour ton témoignage!:-)

 

Oui,je continue de Zermatter,pour moi,c'est une façon de manger normale,saine que j'aimerais acquérir,ne plus réfléchir.

Par exemple,là,j'ai mangé par faim du chocolat et du pain......je sais que je ne vais pas avoir faim à 13h pour le repas avec mon chéri,je ne vais donc pas manger....bon,le tout est que lui l'accepte.....enfin,qu'il l'accepte ou pas,ce sera comme ça!

 

Et une psycho ne sera pas de trop...

Déjà,avec le livre Les toxicos de la bouffe,j'avance un peu,je prends des notes,je surligne,commente..lol...bah quoi,c'est une façon de s'exprimer puisque je DOIS m'exprimer!rire....Sérieux,je dois travailler sur ça...

emy3443.
Abonné
Salut Sasa, je suis inscrite depuis 2 mois. En ce qui concerne les crises j'en ai un peu moins, et elles sont moins violentes (je mange moins) et je culpabilise moins aussi. Mais ceci dit, j'ai quand même parfois des envies de nourriture en tête, mais j'arrive a ne pas manger a chaque fois. Les séances de Rpc me font du bien. Et le fait de manger ce que j'aime quand j'ai faim, m'aide a limiter les crises. Toutefois quand j'ai une crise, j'attend toujours que la faim revienne pour manger. Au niveau de la fréquence, on va dire que je fais une petite crise par semaine, liée a une émotion négative (une ou deux barres chocolatées avec quelques bonbons par exemple). Si ca arrive quand je rentre du travail, je ne mange pas le soir. Et sinon le plus gros travail qu'il me reste a faire c'est le week end, ce ne sont pas vraiment des crises, c'est juste qu'entre resto et repas entre amis je mange bcp plus que ma faim et il faut absolument que j'apprenne a m'arrêter. Mais on est là pour ça !
Haut de page 
X