Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Sortir du mode "lutte"

L’alimentation émotionnelle Les envies de manger émotionnelles
Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
20 Aoû 2013 à 18h

Je voulais partager avec vous une expérience que je viens de faire,  et vu que je ne trouvais pas vraiment où le mettre,  je crée un nouveau post,   et à mon sens  on peut l'alimenter  à chaque fois que l'on veut sortir du mode "lutte"

le mode "lutte",  pour moi, c'est un état que j'ai vécu très souvent dans ma vie,  avec de rencontrer l'ACT-Therapy  (via LC bien sûr),  et de comprendre que ce n'était pas une fatalité

c'est fondamentalement lié aux EME, bien sûr,  puisque les EME sont un outil de lutte très répandu  contre les ressentis désagréables

le mode lutte (Russ Harris l'appelle le bouton de lutte), c'est quand on lutte contre des émotions, des ressentis,  qu'on essaie de les éviter, de ne pas les faire émerger à la conscience,   en fait on refuse de ressentir certaines choses, soit des émotions,  soit le plus souvent pour moi, des pensées-ressentis, notamment sur soi-même

souvent, on ne se sent pas bien, pas content (raleur) mais on ne sait pas vraiment pourquoi,  ou plutôt  on ne veut surtout PAS savoir pourquoi

si à ce moment là, on nous propose une RPC, il est clair qu'on a envie de dire à la personne d'aller se faire voir ailleurs.....

on n'a aucune envie de faire de la RPC,  en mode lutte.....    ben oui, elle nous propose l'inverse....

ceci dit, si on se force, ça fait un bien fou

mais moi me forcer à ce moment là, j'ai juste envie de tout envoyer balader.....

 

Alors ce qui m'aide le plus à sortir du mode lutte, c'est bien sûr la défusion

je renvoie à ce post  pour ceux qui ne connaissent pas

 

et voilà mon expérience d'aujourd'hui :

entrée en mode lutte.... pataugeage   et sortie instantanée avec la défusion....

 

depuis hier je me sens zen (hum, hum) prête à affronter les hordes familiales qui vont s'abattre sur moi (des deux côtés de la famille, et sans interruption pendant plusieurs jours)

je sais j'exagère, mais depuis que je sais que je suis HSP  (high sensitive person)  grâce à Mandala,  je ne culpabilise plus de me sentir totalement débordée quand 10 personnes parlent en même temps avec force rire et excitation,  tout en gérant, le repas, les lits, les enfant et Cie

bref

 

tout allait bien,  mais cet après-m,  je fais les courses en prévision de prochains jours, et soudain une mini-angoisse me saisit  (ou pas tellement mini, mais déjà je luttais contre,  genre : "non non je suis zen"),   ça devait être une angoisse par rapport à cet envahissement programmé  (et quand c'est des amis, je suis contente, mais la famille, bon c'est pas pareil), et aussi peut-être une angoisse à l'idée d'oublier un truc  (genre si on n'a pas de mozza, ça va être la fin du monde)

comme j'étais devant le rayon des bonbons, bof ça tombait mal, j'en ai pris un paquet, ainsi qu'un tourteau fromagé

et puis j'avais pris des biscuits apéritifs....

 

je commence à déguster mes bonbons dans la voiture, pleine conscience et tout ça, et là ça va, je m'arrête gentiment au bout de qq uns....

en revanche, de retour à la maison, j'attaque le tourteau ET les biscuits apéro

 

or il était 18h  et j'étais attendue à 19h pour diner, donc autant dire que je me ruinais totalement l'appétit,  ce qui est en totale contradiction avec mes valeurs (si, si)

 

et ce qu'il y a dans ces moments-là, c'est que je me mets en mode "lutte" contre moi-même,   comme tout le monde je m'énerve sur mes comportements qui défient la loi du bon sens et du bien être

comme j'ai l'énervement calme (trop calme)  au lieu de fulminer, je me contente d'être  "en mode lutte"..

les pensées automatiques sont de l'ordre de  "je suis trop nulle, jamais je ne changerai, gna gna gna" ou une variante à la deuxième personne  "t'es trop nulle, tu ne changeras jamais"  (à la deuxième personne,  elle peut être plus vache, la voix, des fois elle rajoute des trucs en plus)

bon ok, sympa..... 

 

 

et finalement, soudain, une illumination,  je me suis traitée intérieurement de   "coupeuse d'appétit"

et ça m'a fait rigoler,  je me suis sentie redevenir moi-même en l'espace d'un clin d'oeil,  libre,    sans "chape de plomb"  au dessus de moi

car c'est autre chose que de se "dire"  c'est pas grave  (mais ressentir exactemetn l'inverse)  et de ressentir VRAIMENT que ce n'est pas grave

 

 

voilà, je voulais partager cela avec vous

je me disait qu'ici, on pourrait venir quand on se sent  en mode "lutte",  en rumination intense  contre un ressenti quel qu'il soit,   avec éventuellement   qq petites idées de défusion pour nous aider à sortir du mode lutte et accepter ces ressentis qui ne sont pas la fin du monde......

Voir le dernier message

Répondre
164 commentaires
Choupy, peut-être tu as trop de choses à faire et à gérer. Tu n'as pas assez de temps pour toi? Y-a-t-il quelque chose que tu pourrais arrêter ou à remettre plus tard?
Pour les chocos bonbons, ça arrive. Ce n'est pas grave, et puis même ça fait du bien. C'est genre EME zen. Attends à nouveau la faim, ou mange un peu moins...même que ça va se remettre en place dans les 10 jours.
Fais toi un Big Hug! 
Le je ressens de la tristesse. Et ben je la laisse couler. Mais je n'approfondis pas en communiquant avec elle. Je la vois, je la ressens, j'ai ma petite idee pourquoi, et puis voila je suis humaine c'est normal. J' ai besoin de la ressentir...
 
Bisou
 
Xx
 
Fred, comment vas-tu?
 
Bisou
 
Xx
 
oops en retard, Faut vraiment que je les coupe ces patates en frites...lol

Bonjour,

 

Je m'incruste après avoir lu le mode "lutte". Perso, c'est mon quotidien. Je me suis améliorée lors de mon 1er passage à LC en 2012 mais il reste là, tapi...:) Ce qui m'épate ce sont les gens qui ne pensent pas comme çà, ceux qui ne se sentent pas nuls, bêtes, incompétents, etc...Cà me parait extraordinaire!! Il me reste donc BEAUCOUP de boulot!!

Bon après-midi!

[quote=misia]

Ce qui m'épate ce sont les gens qui ne pensent pas comme çà, ceux qui ne se sentent pas nuls, bêtes, incompétents, etc...Cà me parait extraordinaire!! Il me reste donc BEAUCOUP de boulot!!

[/quote]

je ne sais pas si cela t'épaterait tellement si tu le vivais finalement, de l'intérieur

c'est certes plus confortable, mais cela s'assortit  d'une sensibilité assez peu fine,  on ne ressent pas grand chose au final

souvent j'ai voullu être moins sensible, et maintenant je me rends compte que je me priverais du "sel" de la vie

surtout maintenant que j'ai appris à réapprivoiser ma sensibilité

 

de plus, je pense que la plupart des gens ressentent ça,  mais simplement tout le monde le cachelaugh

ceci dit, c'est vrai que les hypersensibles le ressentent plus que la moyenne

mais quand on le sait, on comprend que ce sont simplement des histoires qui s'activent plus vite que chez d'autres, et que c'est comme ça  (c'est paaaaas grave, mais pas confortable)

choupy juste je voulais te dire rapidement parce que je pars au boulot dans 5 minutes: il n'y a aucune personne illegitime sur ce forum, on est tous là pour la meme chose...bravo d'avoir tenu le coup pour ne pas tout effacer, tu exprimes une vraie souffrance, ça aurait été dommage de te priver des réponses que nous allons t'appporter.

je reprendrai ce soir ma réponse quand aux solutions mais je tenais au moins à te dire ça à la lecture de ton message.

40 mio de bisous et tous mes voeux Delphdelph tu verras c'est génial la 40aine et grâce à LC t'as pris de l'avance par rapport à la pleine conscience, aux EME, etc.

La méthode LC devrait être remboursée par la SECU hihihi et proposée dès la puberté ! Je ne pense pas être la première ni la dernière à le dire.

 

Excusez-moi d'arriver comme ça je n'ai même pas lu de quoi vous parliez. Je voudrais de l'aide si possible parce que ça ne va pas fort ce soir. Demain soir je fête mes 40 ans chez nous avec beaucoup d'amis. On dirait que c'est génial mais je ressens de la panique et d'autres émotions : de la colère contre mon copain qui me stresse depuis des semaines avec l'organisation de la soirée, la peur d'être au centre de l'attention, la honte parce que je me trouve grosse, la culpabilité de ne pas avoir perdu du poids avant cette soirée, etc etc etc Je souffle, je lutte. Je suis en mode lutte. J'ai peur parce que quand je me sens à ce point d'exaspération avec les autres et d'auto-déception avec moi-même, l'alcool aidant (avec la fête ce sera le cas demain) je sais que je pars facilement bien au-delà de la réalité dans des crises de colère ou de larmes intarissables. Je voudrais être calme et heureuse demain soir. Je voudrais garder un bon souvenir de cette soirée et que mes amis ne me voient pas sous un mauvais jour. En fait j'ai peur du regard des autres et je voudrais fuir. Est -ce que la RPC peut suffire à m'aider ? Comment faire pour calmer cette panique ?
Delphdelph Je te souhaite un Happy Birthday pour demain. :) C'est ta journée a toi! Ah oui j'étais comme toi avant, encore mais beaucoup moins intense. Rpc oui bien sur ca aide, ça m'aide quand je ne lutte pas contre mes émotions et surtout les commentaires dans la tete mais en même temps ne pas faire conversation avec elles car ç'est panique total. On est souvent surprise que tout s'est bien passé et que nos inquiétudes trop lourdes n'étaient pas nécessaire. Mais en pratiquant à ne pas lutter elles s'estompent . Je t'embrasse bien fort :)

[quote=delphdelph]. Demain soir je fête mes 40 ans chez nous avec beaucoup d'amis. On dirait que c'est génial mais je ressens de la panique et d'autres émotions : de la colère contre mon copain qui me stresse depuis des semaines avec l'organisation de la soirée, la peur d'être au centre de l'attention, la honte parce que je me trouve grosse, la culpabilité de ne pas avoir perdu du poids avant cette soirée, etc etc etc Je souffle, je lutte. Je suis en mode lutte. [/quote]

ah là là la chance!!!!

c'est mon anniv aussi mardi, je n'aurais que 39 ans, mais.... je reverais qu'on m'organise une fête comme ça

au lieu de ça, mon homme va me cuire (mal) des Saint-Jacques (surgelées)  et pour le gateau j'ai plutôt intérêt à me le faire moi-même (ce dont je n'ai aucune envie)  (caliméro....)

bref mon rêve c'est d'avoir des amis autour de moi,  donc je suis envieuse!!!!

 

c'est vraiment bien que tu aies mis des mots sur toutes ces émotions :  colère, peur, culpabilité, honte, sur-stimulation

mais dis-moi, tu ne serais pas un peu hypersensible, toi????????   wink

 

le seul truc à faire c'est te focaliser totalement sur le MOMENT PRESENT

depuis que je fais ça dans les fêtes,  ça se passe beaucoup mieux pour moi

avant c'était un peu ce que tu décris : très envie et en même temps très peur, je me fermais de peur d'être déçue, et de peur ensuite du manque quand ça serait fini

 

maintenant je m'autorise à ressentir,  et surtout je recentre en permanence mon attention sur moment présent

 

tu peux commencer dès maintenant :  dès qu'une pensée de ci-ou ça vient te turlupiner,  tu en prnds note, mais tu te reconcentres sur le présent : la SENSATION

dans la fete, pareil,  tu te centres sur tes amis, le bonheur de les voir,   les rires, les bons moments

et à chaque fois que tes pensées te turlupinent,  tu dis :  ok mes belles, je vous laisse là, moi je vais faire la fête!!!!!!

 

je te souhaite une très belle fête  et aussi bon anniversaire!

Bonjour,

je lis ton message, je suis touchée par ta sincérité et j'ai envie de te répondre même si je me doute que tu t'adressais sans doute plutôt à l'auteure du blog. J'espère que ça ne gênera personne.

Je ne sais si je vais vraiment pouvoir t'aider mais je me lance donc tout de même!

D'abord bravo d'être capable de demander de l'aide en repérant ainsi tes émotions et ton sentiment d'être en difficulté. C'est difficile et tu le fais d'une manière claire et positive. Je prends une leçon!

J'ai eu plusieurs fois des expériences telles que celle que tu décris : pensées irrépressibles de projection sur un événement familial ou amical à venir. Ce qui me semble être au coeur de l'inconfort que je ressentais, c'est la projection du regard et des pensées des autres sur moi qui prenait toute la place dans mes pensées.

Voilà les pistes qui me viennent :

- trouver en pensée ce qui peut faire de ce moment un moment agréable pour toi, te recentrer sur une projection de toi vivant ce moment comme agréable. Par exemple, "Je pourrais parler avec cette personne qui me fait du bien ; je pourrais danser en me centrant sur ma propre joie à être entourée de personnes qui sont là parce que je compte pour eux ; je pourrais aussi prendre de la distance avec ce qui se déroule et m'adapter aux émotions qui viendront car je suis en droit de le faire même si cette fête est celle de mon anniversaire, etc". En gros, te faire le cadeau de vivre ta fête d'anniversaire comme tu ressens que c'est bon pour toi!

- dans la même idée, tu n'es pas tenue de boire de l'alcool car c'est "ta" fête. Chacun sera libre de vivre ce moment comme il le veut et toi aussi. Si tu évalues que c'est un risque pour toi, tu es légitime pour manger ou boire ce qui te convient. Même si je sais que concernant l'acool (et d'autres choses...), notre vie en société est incitatrice

- une séance de Bodyscan me semble en effet une bonne idée

- une dernière chose qui me vient : ton corps est beau et a une valeur en lui-même. Alors avec un peu de maquillage (ou pas), un bijou (ou pas) et ta joie d'être là, et tu seras magnifique!

Très bonne journée à toi!

Cécile

Joyeux anniversaire! Delph fais toi confiance!!! Reste à l'intérieur de toi, ne pense pas et surtout pas à la place des autres.... Facile a dire ... Car la tout de suite ça va pas fort, tu as peur de tes réactions , tu as peur du jugement et gérer tout cet intérêt. Ces idées, ces pensées ne sont pas toi, ce ne sont que des pensées. Alors laisse passer ces pensées, ne les fait pas tiennes. A chaque fois que tu sens que tu penses( et que ça te fais mal) prends note de la pensée et reviens à la respiration Pourquoi ne penserais -tu pas que tu seras la plus belle de la soirée, que tes amis sont la car ils t'aiment que ton ami est stressant car il est perfectionniste et veut le nec le plus extra pour sa Douce.... y'a plein de pensées ;-) Allez aujourd'hui c'est ta journée et soirée alors si tu te faisais un cadeau? Celui de t'aimer, de t'envelopper de bienveillance. La vie est belle
X