Vous avez commencé en juin-juillet 2012? - le 04/06/2012

izabelle
Animatrice forum

Bonjour et Bienvenue !

Voici presque un an que Linecoaching a été lancé et nous sommes heureux de vous aider à faire vos premiers pas dans cette communauté accueillante!

La communauté linecoaching prend tout son sens pour ce cheminement de développement personnel, car elle est portée par des personnes qui comme vous, ont décidé de sauter la case "régime" et d'entreprendre une évolution plus profonde et durable de leur comportement alimentaire.

Nous vous proposons de vous présenter ici pour faire connaissance avec d'autre nouveaux membres de la communauté. Celà vous permettra de bénéficier de l'entraide du groupe et d'avancer plus vite, et probablement aussi de faire de belles rencontres.

Si vous souhaitez vous trouver un binôme, n'hésitez pas en complément  à aller déposer votre recherche dans la rubrique " trouver un binôme"

G Apfeldorfer et JP Zermati répondent également à vos questions dans le forum qui leur est dédié...

Bon coaching!

Claire de Linecoaching

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Elena33.
Abonné

Bonjour, je viens de commencer LC lundi dernier.

J'ai un gros surpoids et une relation difficile à la nourriture. Je n'ai jamais pris de poids de façon massive, mais 1 à 2 kilos tous les ans depuis l'âge de 40-45 ans, depuis que j'ai renoncé aux régimes. J'ai aujourd'hui 62 ans et je suis non seulement très malheureuse de mon physique mais je commence à m'essoufler quand je marche un peu vite.

Pour le moment je remplis mon 1er carnet et me suis lancé un défi pour 8 jours : au cours d'un repas, je m'arrête de manger si je n'ai plus faim. Très difficile pour moi car je n'arrive pas à évaluer si j'ai encore faim ou pas ! La faim, j'arrive plus ou moins à la reconnaître, mais la satiété, c'est une autre histoire ! Mais je suppose que vous êtes tous plus ou moins dans ce cas en début de parcours !      Bien amicalement à tous.

tamar.
Abonné

Rebonjour Elena ! D'après ce que tu dis, je pense que la méthode peut vraiment t'aider. J'ai connu aussi ces 1 à 2 kg de plus tous les ans, et je me souviens que je me disais: mais pourquoi? mais qu'est-ce qui se passe? Je mange pourtant exactement pareil qu'avant, alors où est la logique?

La logique est tout simplement qu'avec l'âge on a de moins en moins de besoins caloriques, mais comme quand on a l'habitude des régimes on est totalement incapable de prêter attention à ses sensations alimentaires, et comme par ailleurs personne ne prend jamais la peine de nous en informer dans le monde de l'amincissement, ni ailleurs d'ailleurs, nous ne le savons tout simplement pas. Nous nous disons: je mangeais XYZ à 40 ans, pourquoi est-ce qu'à 50 ans ça ne marche plus ? Tout simplement parce qu'à 50 ans nous devrions manger beaucoup moins, et moins encore à 60. C'est la grande découverte que j'ai faite sur LC : que je mangeais trop sans m'en douter du tout (parce que si j'ai connu des périodes de très graves EME dans ma jeunesse, depuis que ma vie s'est stabilisée ça n'est pas trop grave de ce point de vue-là, j'ai peu d'EME et pas très sévères).

Mais par ailleurs, quand nous aurons découvert les véritables besoins de notre corps, il faut s'attendre à ce qu'il prenne beaucoup de temps avant de réagir. Bon courage dans ton parcours !

Lodie.
Abonné

Bonjour à tous et à toutes

Je suis toute nouvellement inscrite depuis cet apres midi.J'ai donc parcouru le site et j'essaie de m'y retrouver et de comprendre "comment ca marche" :)

J'ai 54 ans maintenant et ma vie a été ponctuée par des régimes ..suivis invariablement par des periodes de reprise de poids.....en periode de regime la nourriture et la perte de poids deviennent une telle obsession qu'au final je finis pas lâcher prise et j'arrête tout...

Du coup je me dis qu'il me faut une autre approche que le calcul des calories et voila pourquoi je suis ici aujourd'hui :)

En théorie tout est simple ..si on faim , on mange...quand on n'a plus faim , on s'arrête de manger...mais en pratique et pour moi en particulier cela devient bien plus difficile !

Lodie

Elena33.
Abonné

"La logique est tout simplement qu'avec l'âge on a de moins en moins de besoins caloriques"

Tamar c'est incroyable, quand j'ai vu ça écrit noir sur blanc, ça m'a fait un choc ! Mais c'est bien sûr !

Je n'avais tout simplement jamais envisagé le problème sous cet angle ! Je me culpabilisais en me disant que, forcément, puisque je prenais régulièrement du poids c'est que je mangeais de plus en plus !

Je réalise que je mange effectivement trop, mais par rapport à mes besoins physiologiques, pas par rapport à ce que je mangeais "avant".

Bon, ce n'est quand même pas top de se dire que, rien à faire, il faudra arriver à manger moins, et peut-être de moins en moins avec les années. Mais chaque chose en son temps...

Bienvenue Lodie, je vois que nous sommes inscrites à peu près en même temps. Oui, en théorie ça parait simple... Rendez-vous dans quelques semaines !

Lodie.
Abonné

Merci Elena33 :)

Pour le moment je lis beaucoup, j'apprend et je me suis lancé mon premier défi : a chque repas, je vais essayer d'arreter des que je n'ai plus faim....sacré défi pour moi en fait qui mange souvent sans faire attention a ma faim ! On verra !

Cara.
Abonné

Bonjour à toutes,

Merci Tamar, ton message vient d'être une révélation pour moi, non pas que je ne savais pas cela quelque part au fin fond de ma conscience, mais tu l'énonce si facilement et distinctement que j'en ai une illumination.

Effectivement, je démarre le programme depuis trois jours, et j'essaie de ne manger que lorsque j'ai faim et d'arrêter à satiété, et je me rends compte que je n'ai pas besoin de manger grand chose.

J'ai 44 ans et depuis quelques années, je m'empâte et me sens vieillir. Je pense qu'il s'agit de cela, un ralentissement de métabolisme, physique, et même psychologique, plus envie de me faire violence notamment au sport, plus rien à prouver à personne, mais avec l'inconvénient de se laisser aller à un refroidissement général de ma vie. Moins d'envies (à part manger !), j'accuse le coup de l'âge. C'est pourquoi je suis ici aussi, pour remonter un peu la pente (Bon, je sais que je ne rajeunirai pas, mais retrouver la pêche psychologique que j'avais avant mes 40 ans).

En fait, pour tout vous dire, c'est la deuxième fois que je fais le programme, et la première fois j'ai foiré. Je n'étais pas prête, j'étais en rébellion, je voulais continuer à manger, et c'était même pire car ayant "l'autorisation" de manger ce que je voulais, je me suis fait des orgies de trucs interdits. Ce qui fait que je suis toujours restée en restriction cognitive, car voyant ce que je mangeais, j'avais toujours en arrière pensée de me mettre au régime (pour la santé surtout).

Aujourd'hui, je sais et je sens que je vais réussir. Ce n'est pas un voeux pieux mais un réel ressenti. J'ai totalement confiance en la méthode, ce qui je pense me manquait la première fois.

Ce que j'ai appris aussi, c'est que si on prends son temps, même sans trop de temps morts entre les activités, le programme dépasse légèrement 6 mois (serait-ce fait exprès ? Non! Je ne peux l'imaginer !wink). Mais cette fois, je ne vais pas bâcler, et je prendrais le temps qu'il faudra, à savoir sans doute plutôt un an que 6 mois. Mais ce qui compte n'est pas d'être impatiente d'arriver au résultat, mais de profiter de l'enseignement de chaque jour. Une fois cela acquis, ce sera acquis, et il vaut mieux ça que refaire le programme une deuxième fois !

Bon démarrage Elena et Lodie, et à bientôt ici !

tamar.
Abonné

Bonjour Cara, il me semble que ce qui te serait le plus bénéfique (à part LC bien sûr!) c'est de te remuer physiquement, de la façon qui te convient bien sûr, chacune a ses goûts là-dedans aussi, mais je peux te dire qu'avec de l'exercice on se sent bien quel que soit le poids et quel que soit l'âge. 

Lodie.
Abonné

Coucou Cara

 

Il me semble que tu as bien raison de vouloir prendre ton temps.

Chaque fois que j'ai fais des regimes j'ai voulu maigrir "vite" et du coup je faisais une sorte de course anti calories..mais c'est une erreur et je suis convaincue que la méthode qui peut vraiment m'aider est de prendre le temps de bien me comprendre et de bien reconnaitre les signes que me donne mon corps.

 Par contre je suis tout aussi convaincue qu'il me faut un apprentissage pour cela :)

 

Bonne journée a toutes !

tupenses.
Abonné

Je suis une nouvelle adepte de cette méthode. Ce que j'ai constaté assez rapidement c'est à quel point la peur de prendre du poids devenait obsessionnelle, penser sans cesse à ce que l'on va manger à chaque repas !!! Chaque nourriture absorbée était  potentiellement dangereuse, rien ne pouvait être bon pour moi ! J'espère que cette méthode va m'aider à me reconcilier avec la nourriture.

Elena33.
Abonné

Lodie,

moi aussi je fais le défi "à chaque repas, m'arreter dès que je n'ai plus faim". Ce n'est pas évident pour moi, loin de là ! Pour le moment, je m'arrête surtout quand ma tête me dit : tu as mangé de bonnes portions, donc tu dois être rassasiée ! Bref, à fond dans la restriction cognitive...

Lodie.
Abonné

Comme je comprends  Elena ! C'est exactement ce qui m'est arrivé ce midi !

Incapable de dire si j'avais encore faim ou pas...quand j'y pense je trouve cela assez  incroyable  quand même que je ne sois plus capable de  ressentir les besoins basiques de mon corps..cela me laisse présager un long temps d'apprentissage je crois :)

Mais peu importe au final car le premier pas est deja de se poser la question, la sensation viendra ensuite je pense:)

 

Bonne journée !

 

Lodie

laurie8202.
Abonné

Bonjours a tous,

Je viens tous just de m'inscrire, et je  découvre petit a petit l'espace et le fonctionement du site.

J'espère que cella fonctionera pour moi.

A 23 ans, j'ai régulièrement des compulsion alimentaire des que je me trouve seul,et mon imc est passée de puis 8 mois a la limte de l'obésite, mais voyons le bon coté des chose mon poids est stable depuis 6 mois.

je vais bientôt m'installer avec mon amis et entrer dans la vie active dés le mois de septembre,je souhaite donc pour ce nouveau départ me débarasser de tous mes problème lié à l'alimentation. pour apprendre a aimer mon corp à m'aimer car au jours d'aujourd'hui, je ne me supporte pas du tous et j'ai tendance a me renfermer sur moi même alors que je ne suis pas de nature renfermer.

Bon dimenche a tous

Zabouillette.
Abonné

Bonjour à tous et à toutes, et merci de ce forum qui nous permet de nous mettre en contact.

J4ai commencé jeudi. J'ai 41 ans et je prends du poids régulièrement depuis que j'ai commencé à travailler à 23 ans. Chaque année, un kilo ou deux. POurtant, il ne s'agit pas de ralentissement m"tabolique...juste la vie professionnelle, la vie de coupe, .... J'adore préparer des supers apéros pour mes mais : tapas maison et cocktails maison par ex.  Il y a deux ans, je n'en pouvais plus car mon surpoids commençait à me bloquer dans ma vie sociale. Alors j'ai fait un régime hyperprotéiné sans sachet, juste de la viande, ...). J'ai perdu 15 kilos et je suis arrivée à un pods tout-à-fait acceptable. Et  j'ai tout repris   + 4 kilos. Aujourd'hui, j'ai un IMC juste à la limite de l'obésité et ça devient une obsession. c'est terrible. Je ne sais pas reconnaître si j'ai vraiment faim ou si c'est une angoisse qui me creuse le ventre, je ne sais pas qdécerner quand je n'ai plus faim..... Et je n'arrive pas à supprimer mes apéros avec mes amis.
Je susi dans la phase d'observation (je remplis mon carnet) et ça me stresse presqu'encore plus car je ne sais plus quoi penser!

Je fais déjà régulièrement du sport mais j'ai rajouté les séances de LC car je les trouve sympas.

Et je me suis fixée un premier défi.

Je suis super sceptique sur cette méthode, mais en même temps, elle me paraît bien plus intelligente que tout le reste. Et j'en ai la preuve à la maison : mon mari mange ce qu'il veut sans grossir. Je l'ai observé et il ne mange que lrsqu'il a faim et qu'il s'arrête quand il n'a plus faim.

Je vous souahite à tous bon courage et à bientôt

 

HIPPOPHILO.
Abonné

bonjour

moi aussi je viens de commencer, mais pour l'instant cela me semble compliqué.

je suis surtout attirée par les aliments sucrés et il n'y a pas d'interdiction dans ce programme. 

Si je m'écoute et que je respecte ma faim j'ai peur de grossir

HIPPOPHILO.
Abonné

bonjour

 

j'ai 42 ans et j'ai commencé il y a quelques jours, j'ai carrement peur  et pourtant cette méthode me parle, j'ai 15 kg à perdre mais j'ai beaucoup de pulsions pour le sucre dès que je suis seule et manger est devenu un vrai calvaire de culpabilité

bon courage à toi 

 

 

 

 

Marjoline.
Abonné

Bonjour,

je termine mes 8 premiers jours... premier bilan et nouveaux défis (le seul 1er à peu près réussi a été de ne plus prendre l'ascenceur...) ! LC me plait bien, le 1er carnet m'a donné une vision de ma façon de manger (en famille, à table... ) et met en évidence que je ne sais pas m'arrêter !

Je viens de tester la RPC... bonne séance de détente... j'ai programmé mes séances pour demain et mardi ! à suivre...

Pour le moment sur la balance, rien n'a bougé... par contre je n'ai mangé QUE des choses qui me faisaient envie (et pas juste des tomates à la croque au sel!) et j'ai aussi sauté 1 ou 2 repas... sans conséquence!

On continue alors!

A plus tard...

 

 

PS : j'ai juste quelques kg dont je n'arrive pas à me débarasser et qui progressent d'année en année malgré de petites périodes de régime

sof70.
Abonné

Bonjour,

 

Moi aussi je commence juste le programme. Mon poids et moi, c'est une très longue histoire qui a commencé dans l'enfance et qui a pourri mon adolescence et ma vie d'adulte jusqu'à aujourd'hui. J'ai 41 ans. En fait, je n'ai jamais été pleinement heureuse à cause de ce problème là. C'est triste de faire ce constat là...

J'espère que je vais enfin réussir à régler mon problème. J'en suis à la première phase et personnellement, j'ai du mal à m'arrêter de manger qd je n'ai plus faim car je ne veux pas renoncer au dessert...du coup, j'essaie d'anticiper afin de n'avoir plus faim, seulement après le dessert...et j'ai l'impression d'y arriver. La preuve c'est que j'ai justement faim au moment du repas suivant. Est-ce que c'est une preuve ? Je ne sais pas et c'est trop tôt pour vérifier sur la balance. En tous cas, je sais que je dois manger correctement à midi sinon je craque entre 17 et 19h... C'est toujours à ce moment là que je grignotte. Jamais à un autre moment de la journée.

Voilà, je suis contente de vous "connaître", vous qui débutez le programme en même temps que moi.

A bientôt !

Lodie.
Abonné

Je vois que nous avons toutes une longue histoire avec notre poids, notre culpabilité, notre mauvaise image de nous...cette méthode est la seule qui attaque le problème sous cet angle et je suis convaincue que c'est la bonne méthode.Les régimes restrictifs ne servent qu'a nous culpabiliser un peu plus.

Apres 15 jours de repos je reprends le travail aujourd'hui, et je ne sais pas trop comment je vais reussir a concilier ma faim et les contraintes d'horaires...cela va etre difficile de s'ecouter dans un open space de 80 personnes!

Bonne journée !

 

Lodie

joliebrune.
Abonné

Bonjour,

Je me présente sur le forum : je viens de m'inscrire, j'ai 40-bientôt-41 ans. Depuis toujours, mon poids est une préoccupation et manger une prise de tête : quand, quoi, combien.. Un calcul quotidien pour savoir quoi manger, assorti de moments de lacher-prise où là, je me remplis de nourriture, le plus vite possible.

Et pourtant, je suis plutôt mince (58kg pour 1m65) et j'ai conscience de ne pas avoir de problème de poids à proprement parler. J'étais beaucoup plus lourde étant ado mais j'ai maigri et depuis j'ai peur de grossir, ça me hante ! je surveille mon poids tous les jours, je déprime si je prends 1 kg, je suis tout le temps en hyper-control de ce que je mange, ras-le-bol !

C'est pourquoi je suis ici, j'ai lu le livre de Zermati et je pense que cette méthode peut m'aider à faire la paix avec la nourriture et avec mon corps. Je compte aussi sur la communauté car je n'ai jamais partagé mes difficultés avec personne, et personne ne soupsonne mes démons intérieurs. D'autant plus que ça ne se voit pas..

A bientôt donc !

poneyville92.
Abonné

[quote=joliebrune]

Et pourtant, je suis plutôt mince (58kg pour 1m65) et j'ai conscience de ne pas avoir de problème de poids à proprement parler. J'étais beaucoup plus lourde étant ado mais j'ai maigri et depuis j'ai peur de grossir, ça me hante ! je surveille mon poids tous les jours, je déprime si je prends 1 kg, je suis tout le temps en hyper-control de ce que je mange, ras-le-bol !

[/quote]

Oui, ce n'est pas parce qu'on a un poid dit "normal" qu'on a un rapport sain avec la nourriture, mais je suis convaincue que cette méthode peut t'aider, car en respectant ta faim tu arrêteras de surveiller ce que tu manges pour te concentrer uniquement sur tes sensations.

J'ai presque 41 ans, un fort surpoids (à la limite entre obésité modérée et obésité sévère). J'ai commencé il y a 2 semaines environ. 2 semaines, c'est peu mais je sens déjà de forts changements outre 2 kilos de moins. Je suis assez surprise d'avoir perdu déjà 2 kilos alors que je ne m'affame pas du tout.  Je me demande même si c'est bien de perdre aussi vite (ne hurlez pas !). J'ai tellement l'habitude d'avoir du mal à me stabiliser que ça me laisse une impression étrange.

En faisant simplement attention à mes sensations, je m'aperçois vraiment que souvent je mangeais par habitude. Je ne suis pas une grande compulsive mais je prenais systématiquement un dessert par exemple ou un goûter alors qu'en fait je n'avais plus faim. Pas si facile de ne pas le faire quand toute ta famille le fait. J'ai quand même eu une période où le distributeur de "cochonneries" du boulot me voyait au moins une fois par jour. Je pense retrospectivement qu'il sagissait bien d'EME.

Du coup exit les problèmes digestifs récurents du soir. Je découvre la satiété, le goût des aliments qui CHANGE quand je n'en ai plus envie : je ne pensais pas que c'était  possible mais je l'ai expérimenté très nettement à 2 reprises déjà.

Il faut accepter de lacher prise et de s'écouter, peut-être dans un premier temps essayer de ne pas te peser tous les jours, ça va sûrement te paraitre difficile mais viser une fois par semaine serait très bien. Et ne pas hésiter à poster tes interrogations et tes soucis, ça me parait important de pouvoir se sentir soutenue. Il n'est pas toujours facile de partager cette démarche avec des gens que l'on connait bien car, au mieux on a peur d'être jugée si on ne réussit pas même avec des gens de confiance, au pire son entourage n'est pas en mesure d'accepter ou de comprendre notre démarche.

Personnellement, j'ai prévenu mon conjoint que je ne voulais pas lui en parler pour le moment, lui détailler la démarche...mais que je souhaite qu'il me laisse gérer mon alimentation comme je veux sans faire de commentaire. Je sais qu'il le fera car il n'est pas trop attaché à la dimension sociale de la nourriture. J'ai la chance d'avoir son soutien silencieux de ce côté là ;)

 

Bon courage, à bientôt !

joliebrune.
Abonné

Merci pour ta réponse Poneyville. ça fait plaisir d'échanger avec d'autres qui ont choisi cette voie d'en finir avec les régimes.

C'est vrai que ce n'est pas facile d'expliquer notre démarche autour de nous, et je ne me vois pas en parler ne serait-ce qu'à mon mari. Pour l'instant c'est une affaire de moi-même avec moi-même. 

Je n'ai pas encore véritablement commencé le programme, je vais faire mes premiers clics cet a.midi comme je ne travaille pas et que le plus petit est à la sieste. C'est donc à moi de jouer..

Bonne suite à toi et à bientôt

Marjoline.
Abonné

Bonjour,

de mon coté, les choses avancent, j'ai découvert et testé pendant 2 jours la RPC... que j'ai menée assez tranquillement, et que je trouve très relaxante.

Hier pour le 1re fois, je suis allée passer l'heure du déjeuner dans une librairie au lieu de rentrer manger chez moi en famille. J'ai passé un très bon moment et j'ai ensuite mangé seule vers 15h je crois... du coup pas envie de gouter avec les enfants et pour le repas du soir j'ai eu faim à retardement par rapport à nos horaires de repas... j'ai encore mangé seule et en ayant faim...

Aujourd'hui je lis ce qui concerne les EME, je fais mes exercices de gym... bonjour les muscles des cuisses... et j'ai mangé un pain au chocolat au petit déj... ce que je m'interdissais depuis des années! Demain j'attaque le carnet de suivi des EME... de penser à tout ça me donne des gargouillis dans l'estomac... Envie de manger, faim ?? je vais essayer de patienter jusqu'à midi en prenant un petit café au lait... non sucré !

A bientôt

sof70.
Abonné

Coucou Marjoline...et les autres !

Je voulais juste te préciser un truc que tu ne sais peut-être pas c'est que le lait est un aliment, donc si tu bois un café au lait à 11h, il faut le noter comme prise alimentaire. J'ai posé la question à ma coach il y a 3 jours justement...

Biz et bonne continuation.

Sophie

Marjoline.
Abonné

sof70... et les autres!

certes le lait est un aliment mais si tu mets juste un nuage de lait dans le café, ce n'est plus considéré comme un aliment... cf ce qui est indiqué en début de programme quand tu remplis ton carnet de découverte... cf copier/coller ci-dessous!wink

Le lait nature est considéré comme un laitage et donc un aliment. Ainsi, lorsque vous buvez un verre de lait, il s'agit d'une prise alimentaire.
Si vous ajoutez un nuage de lait dans votre café ou votre thé, ne le comptabilisez par comme une prise alimentaire. Vous n'avez donc rien à saisir. En revanche, si votre café au lait contient plus de lait que de café, comptez-le comme une prise alimentaire.

pour ma part, j'aime bien un petit café au lait dans la matinée et je continue à m'octroyer ce plaisir... j'ai juste supprimé le sucre et je ne bois pas l'équivalent d'un bol de lait!..

Bonne fin de journée !

sof70.
Abonné

Ah, ok, je ne savais pas que c'était une question de quantité. Merci pour l'info !

Sophie

Lodie.
Abonné

Coucou a toutes !

Cela fait presque une semaine que je suis inscrite et demain sera la derniere journée de mon suivi alimentaire et ensuite j'aurais mon premier bilan.

En une semaine il y a une foule de choses qui se modifient et se  bousculent.
La premiere chose c'est que je me sens mieux malgré les courbatures que je ressens parfois(comme aujourd'hui) apres les exercices de remise en forme. Je découvre quelques voire beaucoup de muscles qui se la coulaient douce hein !

La seconde chose c'est que en essayant d'etre attentive a ma sensation de faim, je mange beaucoup moins qu'avant.Du coup c'etait quoi ? Faim complusive?

Et la troisieme chose qui me surprend vraiment c'est que ma perception du gout des aliments change . Et cela me surprend vraiment beaucoup ! Du coup certains aliments m'ecoeurent vite alors que je n'y pretais pas attention auparavant.

Constatez vous les mêmes choses?

Donc je ne sais pas exactement ou cela va me mener ...mais en tout cas j'apprend et je decouvre des choses et j'ai l'impression que mes découvertes ne sont pas finies!

 

 

 

 

cerise32.
Abonné

Bonjour à tous !

Comme toi Lodie, cela fait une semaine que je suis Linecoaching. Si je devais résumer cette 1ère semaine en un mot ça serait : apaisement.

Apaisement dans ma relation amour-haine avec la nourriture. Comme je sais que j'ai droit à tout du moment que la faim est là, je n'ai même pas touché aux gâteaux qui sont dans mon placard. Je sais que j'en mangerai au moment où j'aurais envie, sans culpabilité.

Je vais commencer les exercices de RPC sur 2 jours, j'ai hâte de voir ce que ça donne et ce que je vais découvrir sur moi. En général, je suis constamment en surcharge cognitive, toujours en train de penser, me projeter, me remémorer...ça a être dur de me détacher de mes pensées et de me concentrer sur ma respiration !

Et vous, qu'est-ce que les exercices de RPC vous ont apporté ?

Lodie.
Abonné

Coucou Cerise 32,

 

Tu as trouvé le bon mot "apaisement" est bien ce qui caracterise mon sentiment du jour. Pour la premiere fois depuis tellement d'années je ne me pose pas trop de questions sur ce que je vais manger.Et je me donne le droit de manger un morceau de pain sans culpabilité !

 

Pour la RPC je n'ai pas commencé, et heu...je ne sais pas trop ou trouver les explications pour démarrer...Cela vient apres le bilan ?

cerise32.
Abonné

Oui, pour moi les exercices de RPC sont venus après le bilan : j'ai eu le droit de continuer mon parcours alimentaire et mon challenge est de pratiquer de la RPC deux fois par jour pdt 2 jours. Je vais commencer demain !

Lodie.
Abonné

Voila ca démarre pour moi aussi car je viens juste d'avoir mon premier bilan !

Du coup je démarre demain les exercices de RPC :)

Aujourd'hui ciel bleu sur la Loire !:)

Bonne journée a toutes!

Zabouillette.
Abonné

Bonjour,

 

Comment ça va aujourd'hui?  Pour moi, c'est mon premier jour dans ma nouvelle mission professionnelle. Beaucoup de changements et un gros stress. Ce qui provoque cez moi des comportements alimentaires pas super super.....frown

JE termine mon carnet aujourd'hui, je vais voir comment ça évolue. Je n'avais choisi qu'un défi afin de me cocnentrer et j'y susi à peu près arrivée : il s'agissait de prendre mon temps pour manger. Du coup, je viens d'en sélectionner un autre : m'arrêter quand je n'ai plus faim.

 

Ce matin, je n'ai pa faim mais j'ai pris un bon petit-déjeuner quand même car j'ai peur d'avoir faim dans l'entreprise et que je me sente pas bien. Bref, encore une fois, une émotion : la peur! je commence à décrypter un peu. Et vos messages, vos témoignage m'aident beaucoup.

 

A très bientôt

poneyville92.
Abonné

[quote=Zabouillette]

Ce matin, je n'ai pa faim mais j'ai pris un bon petit-déjeuner quand même car j'ai peur d'avoir faim dans l'entreprise et que je me sente pas bien. Bref, encore une fois, une émotion : la peur! je commence à décrypter un peu. Et vos messages, vos témoignage m'aident beaucoup.

[/quote]

 

Bonjour Zabouillette,

 

Si tu as peur d'avoir faim, ne peux-tu pas emporter une collation pour le cas où la faim arriverait avant ton heure de déjeuner ?

C'est ce que je fais si je n'ai pas faim le matin avant l'heure de partir et il m'arrive d'avoir faim quand je suis dans la voiture ;) (c'est pas le top mais bon)

Sinon, il arrive aussi que je la prenne en arrivant sur mon lieux de travail ou plus tard.

 

Courage à toi.

Zabouillette.
Abonné

Merci Poneyville92,

C'est tout simple et je suis certaine que ça va marcher. J'aurais dû y penser moi-même, mais dans ces moments-là, je suis tellement obsédée par mes angoisses que je n'ai pas de recul!

encore merci

poneyville92.
Abonné

Tu sais, c'est toujours plus simple quand on n'est pas directement plongé au coeur du  problème.

Je sais très bien aider les autres à ranger mais chez moi, c'est une autre histoire ;)

 

De plus, j'ai un peu d'avance sur le programme par rapport à toi, et ça fait partie d'un des exercices suivants.

Zermatietnous.
Abonné

Bonjour,

Je m'appelle Laure et commence LC à partir de lundi certainement

Pour le moment je me contente de faire le tour des outils, applications, regarder les vidéos etc

Maman de 2 petits bouts, j'attends beaucoup de cette expérience

Passez un bon week-end si je vous relis pas d'ici là

cristalex.
Abonné

Bonjour a tous

Je commence aujourdhui et j'ai hate de me faire des amies

Karine60
Abonné

Bonjour à toutes et tous.

Je m'appelle Karine, 34 ans et je commence aujourd'hui. Il y a 1 an et demi j'ai suivi un régime hypocalorique qui m'a fait perdre 12 kilos (kilos pris suite à plusieurs régimes précédents, tiens c'est rigolo çà), j'étais super bien dans ma peau MAIS pour maintenir ce poids j'aurai du "régimer" à vie. Or, à la moindre contrariété, fatigue, ... je mange !! Comprenez donc que j'ai tout repris !! J'ai tenté de refaire ce régime en début d'année mais en vain, en fait, plus j'allais moins je perdais. Mon conjoint me connait bien et voit bien que dès que çà va pas je mange ... pour lui y'a pas grand chose à faire !! Et bien moi je pense encore que je suis "récupérable", je vais donc me lancer dans cette méthode à fond, essayer de retrouver les sensations qu'ont mes enfants à savoir la faim et la satiété, ce serait déjà bien (et dire que je rale quand ils ne finissent pas leurs assiettes), lutter contre mes pulsions avec les petits outils mis à dispo et puis, arrivera ce qui arrivera.

Je sais déjà que je ne suis pas femme à être mince, donc le poids théorique, non merci, y'a une erreur de presque 10 kilos !! Par contre, pouvoir revenir à  ce poids de forme où je n'ai plus mal à mes genous, ou je ne suis pas essouflée, sans devoir lutter calories après calories pour le garder, ce serait pour moi une véritable victoire !

Voilà pour ma petite histoire. Au plaisir de vous lire bientôt.

moumoune.
Abonné

bojour à toutes et à tous. Voila prés de deux semaines que je me suis inscrite et que je tarde à m'impliquer réellement, en fait je suis convaincue du programme mais ai du mal a tout mettre en place. Ce matin j'ai débuté mon premier carnet, le sport que LC propose est plutot cool, mais je sens que les outils emotionnel et de pleine conscience ne vont pas etre simple a gerer. Mon parcours alimentaire et assez instable et après plusieurs régimes j'ai découvert cette méthode qui me parle doublement de part son coté thérapie et réeducation alimentaire, alors je vais dire qu'aujourd'hui et le premier jour d'une nouvelle vie  et me battre pour etre en accord avec moi-meme. Bon courage à tous et à trés bientot

Zermatietnous.
Abonné

Pour ma part, j'avais déjà entamé des exercices avant l'inscription sur LC donc déjà des bases mais ca ne sera pas plus facile pour autant.

On a toutes des parcours différents et des troubles alimentaires différents

Il faut se lancer et se tenir la main à mon avis ;)

maudou.
Abonné

Bonjour à tous,

 

Je viens de m'inscrire sur le site après plusieurs mois de réflexion et surtout après avoir constaté que toute seule je n'arrive que peu à changer mon comportement alimentaire! J' ai fait des régimes depuis l'âge de 14ans, ( j ai 27ans), j'étais un peu enrobée, et depuis j' ai alterné les phases de régime et les phases d'excès. Je n'étais jamais satisafaite de mon physique. J'ai compris depuis un an que les régimes ce n'était pas la solution et me faisait grossir. Depuis j'essaye de m'équilibrer mais n y arrive pas et je n'ai jamais été aussi lourde! 

J'espère qu'avec le programme j'arriverai enfin à un poid d'équilibre et y resterai. J'ai pas mal naviguer sur le site, j avoue que pour l instant c est un peu le bazare dans ma tête mais c est fait pour être utilisé sur du long terme, avec le temps et les coneils de tout le monde je pense m y retrouver!!

A bientôt :)

suzumy.
Abonné

Bonjour à tous! smiley

 

nouvelle également, inscrite ce week end. 

Mon histoire: des rondeurs dès le plus jeune âge, je ne saurais le dater précisément, mais j'étais déjà ronde à l'entrée au collège et mal dans ma peau. J'etais la seule de la famille a être dans cette situation.frown

Un traitement médical a aggravé la situation, je me souviens qu'au collège, je m'habillais déjà en taille adulte, j'ai du aller jusqu'au 44-46 je crois alors que j'entrais dans l'adolescence. Je déprimais d'être à ce point différente par rapport à ceux de mon âge

À l'arrêt du traitement, perte de poids, vite reprise sans comprendre comment ni pourquoi. Et toujours mal dans ma peau, critiqué par beaucoup de membres de la famille. C'est pas bien d'être gros...no

J'ai commencé mon premier régime sévère au lycée suite à un ras le bol. Moins de 1000 kcal par jour, j'étais affamée surprisemais j'ai réussi à perdre le poids en trop et revenir dans la norme! à 17ans, du haut de mon 1m55, je pesais mon poids le plus bas dont je me souvienne: 57kg, taille 38. Bien dans mes pompes, caractère plus affirmé, j'ai pris confiancesmiley. je me suis stabilisée jusqu'à la fac. Du moins momentanément...

Et à nouveau l'envie d'un régime, l'idée que le chemin n'était pas fini, que je pouvais perdre encore. Parce que selon les "normes", j'aurais du être plus près des 50kgs soi disant...surprise

et à partir de là je les ai enchainé, sans résultats... Enfin, si, un: une reprise insidieuse des kilos perdus avant!angry

Aujourd'hui, j'ai 27 ans et je pèse entre 68 et 69 kilossad. Un reccord. J'en suis profondément affectée, cela me renvoie à la période douloureuse de mon adolescence. Le pire fut sur ces deux dernières années: depuis janvier j'ai pris 3-4 kg, l'an dernier autant.

J'aimerais pouvoir reperdre ce poids et descendre à une taille normale, idéalement 38 mais un 40 m'irait tout aussi bien. Je demande juste de me sentir mieux dans ma peau.. 

J'ai eu une période hyperphage, aujourd'hui je gère mieux, c'est très occasionnel. En revanche, j'ai fait l'expérience de trop manger sous l'effet du stress et c'est catastrophique, car j'y suis très réceptive, j'ai un tempérament anxieux alors je vais apprendre à gérer ca.  D'ailleurs je pense qu'une bonne partie de mon poids s'explique par cela, l'an dernier j'ai eu ma première expérience professionnelle très très stressante, allant jusqu'au burn out, et cette année chomage, je ne sais pas où je vais, ce qui m'attend, je n'ai pas de perspective, ca m'angoisse.

J'ai rencontré un sophrologue samedi dernier, je vais tenter je cette méthode...

 

Parallèlement, j'ai réalisé que je mangeais beaucoup par émotion. Je ne grignote pas tellement, mais c'est sur les repas, notamment le gouter que cela devient prégnant. Toutes les émotions négatives enfouies rejaillisent à ce moment là, et la nourriture me réconforte. Comme j'ai pu le lire si judicieusement sur ce forum "j'avale mes émotions", je veux les apaiser. Ca a toujours été un réflexe malheureusement et une partie de mes kilos en plus s'expliquent...

Je mange par ennui, pour me faire une coupure avec mes démarches de recherche d'emploi qui me dépriment, pour me donner du courage, de la force, pour me donner confiance, .....

Mes kilos sont des kilos carapace, car je me sens fragile intérieurement, et je veux me sentir forte. A défaut de l'être réellement, ca s'est traduit sur ma silhouette... et à l'inverse de ce que je voudrais finalement, car cette image me fragilise encore plus, j'ai tendance à me renfermer sur moi meme.

 

L'enchainement de mes précédents régimes a également abouti à des effets pervers:

- j'ai peur de la faim alors je ne l'attends plus pour manger

- je ne sais pas identifier la satiété ou le rassasiement

- je culpabilise si je ne mange pas équilibré, selon toutes les recommandations dont on peut nous abreuvoir.

- je n'ose pas jeter le trop plein de nourriture, cela me culpabilise

 

je n'ai pas d'aliments tabous, j'aime trop me faire plaisir cheeky

 

C'est un ras le bol des régimes, de la diabolisation de la nourriture et du constat d'echec qui m'a amenée vers linecoaching. Après avoir reculé devant l'épreuve pendant un temps, je me suis sentie prête, mure, de tenter l'aventure. Je veux me sentir plus sereine, plus confiante et ne plus être dépendante de mes peurs, de mes emotions. 

 

J'ai amorcé le carnet découverte. En trois jours je peux déjà en tirer des lecons, en observant ma facon de manger:

Comme je l'ai dit, certaines choses sont sans surprise:

- j'ai peur d'avoir faim, l'idée de la ressentir me perturbe...

- je suis dans une logique d'équilibre alimentaire, j'ai encore du mal à me défaire des grands principes en matière d'alimentation. Si je ne mange pas ce qui est habituellement préconisé, j'ai tendance à culpabiliser et je continue de manger "ce qu'il faut"

- j'ai parfois du mal à identifier la faim

- je mange trop, car je ne sais pas quand je suis rassasiée et quand j'arrive à satiété 

- le gouter est synonyme pour moi de plaisir, alors je le prends souvent sans faim (sans surprise)

- je ne parviens pas à profiter des aliments, je ne les déguste pas, je mange trop vite et mon attention est portée ailleurs

- je goute aussi car j'ai peur d'avoir faim pendant ma séance de sport (qui est en fin d'après midi un jour sur deux)

- je n'aime pas l'idée de jeter la nourriture, donc je fini souvent mon assiette

- j'ai l'habitude de finir mon repas par une touche sucrée meme si je n'ai plus faim

- j'ai envie de profiter des différents plats à table, proposés par ma mère, alors ne pas y gouter m'embête, je mange en famille (hébergée par les parents, dans l'attente de trouver un travail et un logement) et je mange plus que si je suis seule

 

Je me suis donnée comme défi d'essayer de manger lentement un repas par jour. C'est loin d'être évident pour moi, mais j'ose espérer que ca finira par revenir...

 

Voilà pour cette longue présentation, désolée pour le pavéblush

Marjoline.
Abonné

bienvenue... et merci de partager avec nous une partie de ton histoire et de tes projets!

Lodie.
Abonné

Bonjour et bienvenue à toutes :)

 

Le premier enseignement que l'on peut retirer de cette méthode est que d'une façon ou une autre , nous n'arrivons pas  à reconnaître nos sensations.Faim ou pas? Satiété ou pas? EME ou pas?

Je crois qu'il va falloir nous donner du temps et aussi que nous apprenions a être plus conciliante avec nous même :)

La reprise de mon travail + une grosse reunion familiale ce weekend  ont quelque peu bousculé mes sensations ou plutot mes perceptions..du coup j'ai bien plus mangé que je n'aurais du, bien au dela de ma faim ! Et j'ai repris le 1,5 kg que j'avais perdu en tout début de programme.

Cela aurait pu me décourager mais en fait c'est tout le contraire: cela me conforte dans l'idée que la réussite passe par l'ecoute et la comprehension de ses sensations.Donc me revoilà attentive  à moi même et apres tout je trouve cela bien agreable car dans nos emplois du temps souvent surchargés cela n'arrive pas si souvent:)

 

 

 

Hachi.
Abonné

Voilà j'ai fait le pas moi aussi...

Bonjour à toutes.

Le pas le plus dur ce n'est pas celui de s'inscrire pour moi mais de reconnaitre que malgré un pods "normal" j'ai un problème relationnel avec la nourriture. Et je pense que c'est là le vrai secret de cette méthode c'est de nous réconcillier avec nous même et avec a nourriture. 

Je ne peux pas en parler autour de moi car après toutes ces périodes de régimes dans lesquelles j'ai été soutenue et après lesquelles j'ai repris plus ou moins rapidement les kilos perdus je ne  veux pas en parler tant que je n'ai pas quelque chose de concret à montrer. Ne serais-ce qu'une relation apaisée avec la nourriture. Même mon fiancé est dans l'ignorance de ce qui m'arrive. Il est d'un excellent soutien lors des régimes de type classique et restrictif mais il m'a tellement connu au régime qu'il ne comprendra jamais cette démarche avant de lui avoir prouvé que cela fonctionne. 

Du coup c'est vers vous toutes qui commencez cette rééducation en même temps que moi pour trouver du soutien.

Cela fait 4 jours que j'ai commencé et tout se passait bien et de manière discrète mais voilà hier on avait du monde à la maison du coup j'ai trop mangé et je n'avais pas faim ce matin. Les premiers enseignements m'ont appris à ne pas me forcer si je n'ai pas faims aux heures conventionnelles, donc je recule mon petit déjeuner. Mais là mon fiancé m'a regardé comme si j'étais folle. Et oui nous qui vivons dans les principes des nutritionnistes depuis si longtemps j'ai bouleversé une habitude. Première difficulté et pourtant première réussite de ne manger que quand j'ai faim parce qu'après tout on ne boit pas quand on n'a pas soif et on ne dort pas quand on n'a pas sommeil! Bien maintenant on ne mange pas quand on n'a pas faim!

Bon courage à nous toutes et j'espère que nous serons là pour nous soutenir tout au long de cette démarche qui sera forcément longue et bourrée d'embuches...

Gala.
Abonné

Bonsoir à toutes (tous)

Voilà, j'ai franchi le pas... Je commence demain...

edithtorny.
Abonné

Bonjour,

Moi aussi je débute, d'autant plus doucement que je suis en vacances et que j'ai donc suspendu le carnet d'observation pour le reprendre, comme recommandé, quand je serai revenue à mes rythmes de vie et d'alimentation habituels.

Mais j'ai lu différentes rubriques du site, réfléchi à la faim et à la sasiété, essayé de les ressentir, je me suis engagée sur des défis... et je sens poindre des états d'anxiété que je n'avais pas connus depuis très longtemps ! Comme quoi c'est très affectif tout ça... et le prendre uniquement en termes de quantités ou de calories ne peut donc pas produire un changement durable.

Dès lors, mon sentiment à ce stade est que l'approche est tout à fait pertinente (le bon angle d'attaque), mais déstabilisante : il faut faire attention quand même !

Sinon, pour me "présenter" rapidement : 43 ans, un rapport au poids et à la prise alimentaire qui ont été difficiles dès l'adolescence, mais très peu de régimes (vite compris qu'ils conduisaient à la boulimie) et, surtout, un poids qui n'est devenu réellement excessif que récemment et rapidement, suite à l'arrêt du tabac et à une maladie hypophysaire (lequel des deux est le plus responsable, je n'en sais rien ; mais 20 kg d'un coup quand même, résultat : un IMC de 32).

J'aime l'activité physique et en ai fait, je crois, plus que l'employé de bureau standard (je veux dire : quelqu'un qui est occupé à temps plein par travail sédentaire) ; mais j'ai atteint un poids et un degré de fatigue qui m'empêchent littéralement de bouger, ce qui n'aide pas à retrouver la forme souhaitée... dans tous les sens du terme !

Bref : un démarrage en lenteur mais peut-être pas en douceur pour le coeur - ce qui ne veut pas dire que je sois pessimiste. Puisque l'approche me paraît la bonne, je m'accroche cool

edithtorny.
Abonné

[quote=Hachi]

Première difficulté et pourtant première réussite de ne manger que quand j'ai faim parce qu'après tout on ne boit pas quand on n'a pas soif et on ne dort pas quand on n'a pas sommeil ! Bien maintenant on ne mange pas quand on n'a pas faim !

[/quote]

 

C'est dingue comme l'évidence peut être révolutionnaire !

Il y aurait d'autres exemples qui n'ont pas leur place ici...

C'est tout simplement très bien dit, en tout cas.

Gala.
Abonné

Bonjour Hachi,

Bravo pour cette première réussite! C'est une belle victoire que d'être parvenue à délaisser tes habitudes et principes nutritionnels au profit de tes sensations alors que tu te reconnais un problème relationnel avec la nourriture!

Je débute aujourd'hui et j'ai très peur d'être incapable d'identifier ma faim et surtout ma satiété. Mon rapport à la nourriture est si compliqué et mes troubles alimentaires présents depuis tant d'années... C'est un rêve que j'ai encore du mal à croire réalisabe que de me réconcilier avec la nourriture... avec moi-même, n'en parlons même pas...

Pour moi non plus, le problème n'est pas vraiment mon poids mais plutôt ma relation à la nourriture même si ces derniers mois, les kilos se sont accumulés de manière plus conséquente. J'ai arrêté de fumer en janvier, c'est peut-être une des causes, mais elle ne justifie pas à elle seule l'hyperphagie subie depuis lors.

Tout comme toi, c'est ici que je viens chercher de l'aide et de l'écoute. Personne dans mon entourage n'est au courant de ma démarche. Ils m'ont déjà vue tenter tant de méthodes et tant de fois échouer...

Quand je n'ai pas sommeil, je ne dors pas, c'est vrai... Par contre, même boire, je le fais sans soif.... Une bouteille de Coca Light m'accompagne en permanence depuis plusieurs années. J'en bois entre deux et trois litres par jour. J'ai commencé pour me remplir l'estomac et me rendre un peu de forces durant les période de jeûne drastique que je m'imposais. Je crois qu'une réelle assuétude s'est maintenant installée et je me sens vraiment mal physiquement lorsque je le supprime.

Allez, on y croit ! Premiers objectifs pour moi: oublier l'ascenseur et manger lentement au cours d'au moins un repas par jour.

Bonne continuation à toi et bon courage à toutes!

 

 

 

joliebrune.
Abonné

Bienvenue Gala, bon chemin parmi nous !

Hachi.
Abonné

Bonjour à toute aujourd'hui!

Je suis contente que ma façon de voir les choses vous ait parlé. Je pense que ça veut dire qu'au final on est un peu dans la même situation...

Avant de venir ici j'ai essayé beaucoup de choses plus ou moins tordues pour perdre du poids et j'ai entraîné pas mal de gens dans ma folie restrictive. Maintenant que j'ai bien évidemment repris une partie (presque tout pour être honête...) je me dis que si ça ne fonctionne pas je suis foutue et les gens me verront toujours comme les 5% officiellement qui ont repris avec le fameux régime dont je sors... 

En attendant au bout de 5 jours de notre nouvelle méthode où j'ai commencé à manger sans savoir si c'était ce qu'il fallait mais juste de la manière que je ferais si je n'étais pas au régime en permanence je n'ai pas bouger je suis stable. J'espère qu'en avançant dans le programme le poids diminura légèrement... J'ai hâte d'avoir quelques résultats histoire de pouvoir en parler avec mon Homme. Dès que j'aurais quelque chose de concret à lui montrer ce sera plus facile de lui faire comprendre la démarche et de l'amener à me soutenir!

En attendant bon courage à toute et continuez votre observation alimentaire je pense que c'est le début de la prise de conscience!

Haut de page 
X