Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Vous avez une EME venez partager

L’alimentation émotionnelle Les envies de manger émotionnelles
04 déc 2012 à 16h

je voulais créer un petit coin tranquile ou nous pourrions nous retrouver quand une EME nous summerge!!

Je me sent si seule quand cela m'arrive et ça ne fait qu'accroitre la chose.

Je vous attend !!

Voir le dernier message

Répondre
962 commentaires

Merci Fitzie, ça m'a ému aussi ta réponse ^^

Très joli et bien joué le coup de réfléchir avant/pendant son EME et surtout de se rendre compte en mordant dans le chocolat que ce n'était pas ce dont tu avais envie et du coup de ne pas le finir! :D

Je commence seulement à faire la même chose (ce midi : "je veux du sucré, ai-je vraiment envie d'un muffin? je les ai déjà goûté et ils me semblaient gras en texture, et puis ils seront encore là demain au pire, je vais tenter un cookie". Résultat : cookie délicieux, dégusté en pleine conscience, ravie d'avoir pris du sucré et reboostée pour l'aprem!).

Tu fais limite des EME en pleine conscience là non? ca à l'air hyper apaisé et apaisant ta manière d'appréhender l'EME :) ca fait du bien.

J'ai remarqué que souvent les chocolats au lait avec des ajouts qui semblent super bons (comme ton noisette/crêpe dentelle) sont en réalité très sucré au goût, et que limite le seul goût qu'on sent au final... c'est celui du sucre! Oo alors quand quand même : c'est du chocolat à la base!

Hahahahaha j'adore la métaphore des gagnants du loto ! elle m'a bien fait rire :') c'est exactement ça !

super  c'est exactement ce qu'il faut faire

l'EME n'est pas avortée, mais simplement la réponse est très bonne très adaptée

surtout la bienveillance que tu as soudain porter à toi-même,  en t'observant  et en faisant preuve de compassion

du coup  tu as pu réellement te réconforter avec ce chocolat et citron

mais le plus grand réconfort  reste cette présence à toi-même que tu as eu

bravo bravo à toi pour ça  et merci pour le partage

En plein dedans... Pas faim, mais il y a une baguette délicieuse juste derrière moi et j'ai envie de manger.

Bon donc c'est une EME.

Why ??

Je procrastine et je me sens coupable. Au boulot il y a des trucs qui n'avancent pas comme je le voudrais. La journée va se finir tard. A la maison je suis en retard sur des sujets importants. C'est déjà pas mal, j'ai l'embarras du choix. 

Bon si j'analyse plus finement ce dont j'ai envie, ce n'est pas tant qde manger cette baguette que 'avoir qq chose dans la bouche. Comme j'avais envie d'une cigarette à l'époque où je fumais...

hier EME mais en fait j'étais presque contente  car c'est tout de même signe que je reprends de la santé

un petit cake à la chataigne pour me réconforter

par contre alors là régulation sans problème par la suite

Panique à bord cet après midi ... Au retour d'une sortie (dans le cadre de mon travail) je m'apperçois que j'ai perdu mon portable ... je commence à angoisser car je ne le retrouve pas dans la voiture, et j'imagine que je l'ai perdu là où nous étions. Le problème est que je ne peux  retourner le chercher, je suis coincée !  je n'arrive pas à prendre le recul nécessaire et à penser de manière efficace. J'essaie de joindre mon homme pour qu'il aille vérifier là où je pense l'avoir perdu ... je lui en veux de ne pas répondre ... bref, l'émotion monte, le stress ... et je ne suis plus du tout dans mon travail. Je deviens nerveuse, irritable ...

J'apperçois une tablette de chocolat dans mon sac et je me jette littéralement dessus ... je vais avaler deux barres coup sur coup, sans aucun plaisir, ni dégustation, ni pose respiratoire avant de le faire d'ailleurs. Mais j'ai conscience de ce que je suis en train de faire et c'est celà qui a changé ! je comprends pourquoi je le fais et je me l'accorde, du moins je ne culpabilise pas et je me dis juste que j'ai besoin de ce chocolat pour m'aider à traverser ce moment un peu compliqué.

Le chocolat ne m'a cependant pas réconfortée ! et c'est important que j'en prenne conscience.

plus tard je vais retrouver mon portable et l'euphorie qui va avec !  et ce soir je vais déguster plus tranquillement deux autres carrés de chocolat .. avec plaisir.

Ce que je repère :

j'ai porté jugement sur le fait que je commence à perdre des choses qui quand même sont chargées (photos, contacts, messages ... des trucs très persos) ... est-ce que je suis pas en train de perdre un peu les pédales ?

j'ai aussi imaginé la gentillesse d'une personne le retrouvant et me le rapportant (pensées positives)

j'ai pesté contre mon homme en me disant qu'il n'était jamais là quand j'avais besoin de lui (ben c'est même pô vrai ) il était juste pas là à ce moment là ... c'est tout !  mais ce soir je lui en veux encore ... sentiment d'abandon

kesceque c'est facile de faire porter la moitié de votre inconfort sur le dos de l'autre ... non mais ... c'est bien moins lourd comme ça ...

Voilà, j'en ai déjà oublié une bonne partie car il me semble que j'étais quand même bien "chargée" émotionnellement et que la perte du portable n'était qu'une part de quelque chose de plus profond qui s'est joué ... mais quoi ? je vais essayer de m'endormir dessus et demain sera un autre jour ....

bravo Anmary d'être restée consciente au milieu de ce tsunami émotionnel !

J'avance dans le programme et j'entame l'étape où il s'agit de remplir un carnet sur les EME.

Je viendrai ici partager avec vous mes observations et mes découvertes!

EME au cours du déjeuner ce midi dû à l'énorme contrariété de ce matin. Se faire réveiller par une mauvaise nouvelle, la journée ne commence pas au mieux. Les quantités ont été plus importantes qu'habituellement sachant que je mange peu le midi/matin. J'avais envie d'une journée off, je me prépare au plus vite pour apporter les documents demandés et finalement on me rappelle pour me dire que ce n'est pas la peine et que je n'aurai pas le job alors qu'hier c'était positif. Je me suis donc couchée tard hier en pensant qu'aujourd'hui, je n'avais pas d'obligation. Finalement, je me suis levée et je suis donc fatiguée. Pourtant, j'ai pris un petit moment pour sentir ce que ça faisait dans mon corps. En prenant ce moment, je me suis rendue compte que j'étais toute contractée, et en prenant conscience de ça mes épaules se sont relâchées.Du coup, pas de lutte, je ne comprends donc pas d'où a découlé cette mini compulsion/EME? Etait ce une compulsion ou juste une EME. Je n'arrive pas à le définir.

La fatigue reste toujours un terrain miné. C'est généralement dans ce cas où je suis plus vulnérable et pour que cela se passe en douceur il faut que je sois vraiment là et à mon écoute. Parfois c'est plus ou moins possible.

Il est 16h40 et j'ai de nouveau une envie émotionnelle de manger alors que je n'ai clairement pas faim. Me remplir de nouveau ne va pas aider mon corps. Avant de céder et si je cède, comme j'ai la flegme de me lever pour aller à la cuisine et il y a un témoin aussi, ce qui aide à ne pas céder à son appel. J'ai mis de la musique et mon casque pour être dans ma bulle.

Je sens la gorge oppressée et la cage thoracique contractée.

Voilà un bon moment que ça ne m'était pas arrivé. Une belle compulsion. J'ai mon ventre qui tire, qui me fait mal à cause cet excès important de nourriture.

J'ai remarqué dejà que je n'avais pas ce que je souhaitais pour me réconforter, je voulais un chocolat chaud. Dehors il pleut à torrent, j'ai perdu mon portable (1ère contrariété), ensuite j'ai essayé de le localiser grâce à des sites qui pullulent sur la toile et qui évidemment sont mensongers. Du coup, j'ai donné mes donnés mes coordonnés bancaires sans résultat (2ème contrariété). Ma bétise et mon impatience me sanctionnent, donc colère contre moi-même. Surtout que j'ai fini par remettre la main sur ledit portable qui a été récupéré par un tiers. Au japon c'est impossible de ne pas retrouver ses affaires, les gens sont honnêtes. J'étais pas plus inquiéte que ça mais embêtée, contrariée et surtout très, trop impatiente de régler le problème.

Et puis quand même en toile de fond, 2 sentiments, fatigue en ce moment impossible de dormir avant 3h30/4h du matin et aussi le petit pervers, un sentiment de rejet, sentiment de ne pas être aimé.

Je pense malgré tout que si je m'étais fait mon chocolat chaud dont j'avais vraiment envie, j'aurai évité la compulsion car j'aurai eu le réconfort escompté.

Bon, on va attendre le retour de la faim...

 

 

EME en pagaille ces derniers temps. Pas facile de se retrouver dans cette spirale infernale où l'écoute de ses sensations alimentaires est un lointain souvenir.

Difficile de savoir pourquoi celles-ci sont présentes. Mais a bien y réfléchir plusieurs facteurs peuvent en être la cause.

Peut-être le fait que je me sente seule, l'incertitude de la situation du moment.

On me propose de manger et même si je vois bien que je n'ai pas faim, j'accepte. J'ai envie de partager ça aussi pourtant ce matin ça avant bien commencé mais la prise de ce repas certainement suivi de culpabilité car je n'ai pas su dire non (alors que j'aurai pu) m'a fait basculer en EME.

Le reflet dans le miroir qui ne me sied pas, la reprise certaines de kilos dû aux EME. Je ne suis pas montée sur la balance, pour me confirmer un verdict que je connais déjà.

En fait, tout un tas de choses plus ou moins identifiables et me regarder retomber dans mes vieux shémas, en tentant à peine de réagir.

Comme si tout ce que j'avais appris ici n'avaient jamais existé ou à peine.

Je ne fais plus de sport depuis plus de 2 semaines, peut-être même 3 et ça c'est un indicateur que là ça ne va plus. J'en ai besoin pour me sentir bien, pour mon corps, pour l'image que ça me renvoie de moi et pourtant pas de courage.

Je traine tard sur internet pour m'abrutir devant des vidéos youtube où je n'en tire rien de particulier. En fait, je me fuis...

Qu'est ce que je refuse d'affronter toute la question est là?

Je crois qu'en ce moment je ne m'aime pas et ce n'est pas le maquillage pourtant mis avec soin, ni la coiffure ou les boucles d'oreilles que je porte aujourd'hui qui changeront la donne.

J'ai envie d'être de nouveau amie et bienveillante avec moi même mais la critique intérieure qui pointe tous mes manques est trop de sortie pour laisser de la place à autre chose.

 

X