Y a-il des personnes de "poids normal" ici? - le 26/01/2012

alicegi.
Abonné

Bonjour

J'ai commencé la "méthode Zermati" en automne 2008 suite à une prise de poids résultant de 3 mois d'interim stressant chez une patronne stressante ;)

Cependant je n'ai jamais dépassé les 70 ou 72 kg, pour une taille de 1m78. On ne peut donc pas parler de surpoids, juste de quelques rondeurs qui me déplaisent !!! Par contre comme beaucoup de gens j'imagine, j'ai toujours eu du mal à manger lentement, à ne pas vider mon assiette parce que je suis au resto et que j'ai payé, ou parce que je suis invitée...

Ma dernière prise de poids est de fin 2011  suite à l'hospitalisation de ma mère. Je me suis mise à finir l'assiette de mes enfants, à manger au-delà de ma  faim sans même m'en rendre compte.

J'ai suivi quelques régimes il y a longtemps... Je me suis bien faite à l'idée qu'ils ne servent à rien sinon... à grossir ! Je n'ai presque plus d'aliments tabous. je ne me  pèse quasiment jamais (les pantalons suffisent). J'aimerais essayer la RPC. Pour l'instant j'en suis au carnet alimentaire : je sais détecter la faim, je mange ce qui me fait envie, mais je n'arrive pas à savoir si j'ai assez mangé.

J'essaie d'apprendre à mes enfants (j'ai 2 garçons de 7 ans et 8 ans et demi) les principes de base que vous lisez ici : arrête toi quand tu n'as plus faim, mange de tout (sauf avec les bonbons : le problème ce sont les caries!!!), mange assis à table. D'ailleurs ils sont tout minces. L'ennui, c'est qu'à la télé et à la cantine, c'est le refrain des 5 fruits et légumes par jour.

Si d'autres sont dans une situation similaire, je suis à l'écoute :)

A bientôt !

Alice

 

Commentaires

Bedaseca.
Abonné

Bonjour,

J'ai pendant longtemps été dans la même situation. Juste quelques kilos de trop dû à mes grossesses (un ou deux kilos à chaque fois que je n'ai pas réussi à reperdre). J'avais envie de perdre mais je n'y arrivais pas. Il y a trois ans j'ai fait une dépression à cause du travail (et de problèmes de garde) et en quelques mois, j'ai pris 10 kilos.

Je suis la méthode depuis quelques mois pour qu'elle me rappelle les préceptes que j'avais avant, soit manger de tout, manger que lorsque j'ai faim, de bouger ... et enfin j'arrive à me reprendre en main. A ce jour, j'ai reperdu 5 kilos et j'en suis fière. 

En ce qui concerne mes enfants, ils mangent bien, de tout et sainement. Je ne veux rien leur interdire pour qu'ils grandissent comme moi, c'est-à-dire en découvrant quelles sont leur limites, en se connaissant et en reconnaissant leur faim et pour l'instant ça fonctionne bien. Ce sont des poids plumes : ils ont hérité de papa et sont tout en longueur.

Et ils adorables avec moi, ils me soutiennent dans ma démarche et comprennent que parfois je ne mange que très peu parce que je n'ai pas faim. Ils ont compris que nous n'avons pas les mêmes rythmes alimentaires!

A bientôt!

Zéphyr.
Abonné

Bonjour!

Je suis aussi dans ce cas, mais j'ai joué au yoyo pendant plusieurs années. Aujourd'hui j'ai le poids qui me convient mais il m'arrive souvent d'avoir de grosses compulsions qui me pourrissent la vie. J'ai encore peur de grossir et je crois que je parviens à y échapper en me "recalant sur ma faim" comme le dit le Dr Zermati. Mais combien de temps vais-je tenir?

Aujourd'hui, mon rêve c'est de retrouver le plaisir de manger sans me prendre la tête, manger définitivement avec mes envies et mon corps, pas avec mon cerveau car je pense que je raisonne parfois comme un mangeur restreint.

Grâce à une psychotherapie j'ai découvert pourquoi j'avais ces compulsions, je mange pour me punir, étouffer mon sentiment de culpabilité, et la méthode de LC m'aide à associer à nouveau nourriture et plaisir. Je l'espère définitivement.

Voilà, j'espère ne pas avoir été trop longue. Mais non tu n'es pas la seule à avoir un but autre que l'amaigrissement!

alicegi.
Abonné

Merdci pour vos réponses les filles. Ce matin j'ai enfin retrouvé la sensation de satiété en mangeant une bonne tartine de miel, d'un coup je l'ai trouvée beaucoup moins bonne : ça y est :) et à midi pareil avec le dessert, un gateau roulé au chocolat pourtant  : j'ai laissé le morceau pour plus tard :)

J'ai oublié de préciser que j'aime beaucoup cuisiner aussi, et mes enfants aiment bien m'aider comme je le faisais avec ma mère au même âge. Le roulé au chocolat, c'était à leur demande. Et cette fois je l'ai réussi ;-)

Par contre je vois qu'on parle beaucoup ici de l'exercice des 3 bouchées : c'est quoi???

Zéphyr.
Abonné

Génial tes découvertes!

Moi aussi j'ai deux loulous et je suis contente de pouvoir leur apprendre le plaisir de manger plutôt que les 5 fruits et legumes par jour.

Les trois bouchées ça doit être dans l'étape de la dégustation. Je n'y suis pas encore mais j'ai lu pas mal de choses entre les bouquins et le forum. Je crois que ça permet justement d'aider à ressentir la baisse du plaisir gustatif donc la satiété.

Mais on dirait que tu as pris de l'avance du coup !

Bedaseca.
Abonné

C'est déguster les trois bouchées d'au moins un plat par repas pour en identifier les ingrédients, le mode de cuisson et les assaisonements. Donc c'est prendre le temps de manger et de redécouvrir le plaisir.

J'en suis maintenant à approfondir mes sensations et émotions mais je me réjouie d'arriver à celui de la gestion des fins de journée parce que c'est toujours un moment qui peut être difficile ...

Ma fille va avoir 11 ans et je sais qu'avec l'adolescence je veux qu'elle soit bien dans ses baskets et surtout dans son corps. Alors je trouve important de l'aider à se contruire aussi dans ce domaine, qu'elle ait une relation saine l'alimentation.

Irimi.
Abonné

Je suis ici aussi pour arranger mon comportement alimenteire. Quelques kilos qui vont qui viennent et que j'aimerai définitivement voir partir.

J'ai trois enfants et je suis arrivée à ce qu'il ne soit pas des mangeurs "restreints". Il mangent lorsqu'ils ont faim et s'arrêtent lorsqu'il n'ont plus faim quitte à laisser dans leur assiette. Je ne les ai jamais disputés pour cela.

J'avoue que c'est une de mes plus belle réussite avec mes enfants et j'essaie de prendre exemple sur eux! (je n'y suis pas arrivée pendant des années, j'espère que cette fois est la bonne!)

Lyphaé.
Abonné

J'ai aussi un poids normal (ce qui ne m'empêche pas de me trouver trop grosse) (enfin, ça va mieux, je commence à m'accepter).

Si je me suis inscrite à LC, c'est surtout pour me débarrasser des crises d'hyperphagie qui me pourrissent la vie. D'ailleurs, ça va beaucoup mieux, après six mois de programme je ne compte plus mes progrès et je parviens enfin à gérer mes émotions sans avaler des kilos de chocolat. 

alicegi.
Abonné

Bonsoir,

 

Merci de vos réponses, Lyphaé, j'adore les desserts aussi et... la Belgique ! Ca fait un bail que je n'y suis pas allée :) Ayant grandi dans le Nord de la France, je me sens un peu chez moi outre-Quiévrain.

 

mnémosine.
Abonné

Bonjour tout le monde !

 

Petite nouvelle, comme beaucoup d'entre vous, rescapée du yoyo et qui tente de s'en sortir. Malgré un poids revenu à la normale (69kg pour 1m76), je ne suis toujours pas sereine face à mon alimentation. Pourtant je suis jolie, je plais beaucoup, mais l'ex ado en surpdoids a toujours du mal avec des tas de choses. Et je ne vous parle pas des angoisses que peut générer la grossesse simplement au niveau poids...

Cela fait déjà quelques mois que j'essaie d'appliquer quelques principes de Zermati (notamment la faim/satiété), j'arrive pour la première fois à me maintenir mais pas encore à éviter de manger un demi paquet d'horriblement délicieux petits gâteaux anglais.

Même si on n'est pas toutes dans la même galère, nos bateaux se ressemblent pas mal ;)

mamzelzoï.
Abonné

Mon parcours ressemble beaucoup au vôtre : des années de compulsions alimentaires avec yoyo, mais par chance mes kilos de l'adolescence sont partis il y a 10 ans et ne sont jamais revenus. Malgré tout même à un poids "normal" les crises d'hyperphagie ne me laissaient pas en paix, c'est pourquoi la lecture de "maigrir sans régimes" et autres a été une révélation, et l'inscription à LC un soulagement.

J'ai moi aussi 2 enfants, encore tout petits, à qui je vais essayer d'apprendre à "bien manger"!

Selina.
Abonné

Bonjour à toutes,

Je relance ce sujet car je me sens proche de vos contributions. Je crois être un peu plus ronde puisque je pèse environ 59 kg pour 1.60 m. Je suis dans la norme mais je ne me considère pas comme faisant partie des minces puisque dans mon esprit je pense comme une "grosse". Je pense qu'au fond je n'aime pas vraiment manger. Ce que j'aime c'est le réconfort que la nourriture m'apporte.

J'ai aussi une alimentation "à deux vitesses" : la journée, je mange normalement (voire peu) et plutôt diététiquement correct, puis je me jette sur la bouffe en rentrant le soir (de préférence tout ce qui est gras, salé, sucré).

Y a-t-il d'autres personnes qui suivent encore le programme (ou qui viennent de le commencer) qui sont dans ce cas ?

elsab.
Abonné

Je trouve ça très bien que les personnes minces ou presque s'intéressent à la méthode LC. Pour moi qui me traine plus de 20 kilos en trop, je me dis que si j'avais commencé par LC je n'en serai pas là, car je n'étais pas une enfant en surpoids et à peine un peu ronde à l'adolescence. Alors allez-y à fond, il vaut mieux prévenir et celà prouve bien que LC ne s'attaque pas au surpoids mais au comportement alimentaire!!

Autour de moi, j'essaie de prévenir les tentés de régimes type D...an, mais pas facile!

Alors bravo à vous!

Selina.
Abonné

Ah ce Monsieur D., j'essaie aussi de déconstruire l'idée du régime autour de moi mais c'est pas facile ! Le pire : entendre mes copines dire "ah non, pas de ci ou de ça, ça fait grossir!" :)

Je suis allée lire ton profil et je me retrouve bcp dans ton histoire, si ce n'est que j'en suis déjà à la phase où tout régime est impossible!

Arrives-tu à tenir les principes de LC ?

En tous cas, bon courage dans ton aventure!

emy3443.
Abonné
Bonjour, Je réponds à ce post, car je suis un peu dans ce cas la aussi. Je fais 1m74 et mon poids tournait autour de 68 kilos. Sauf que ce poids je l'ai atteint très tôt et brusquement (a environ 11 ans). Je suis mince du haut du corps et je traine les kilos dans les cuisses les fesses et maintenant les genoux... Je n'ai jamais aimé mon physique mais j'ai du faire avec. Jusqu'à l'année dernière ou j'ai atteint 75 kilos, et ca a été le déclic. Je ne trouvais plus de pantalons, je ressortais en pleurant des magasins. Je ne pouvais pas supporter de le voir en photo.... J'ai donc entamé le régime de notre ami D.... Je suis redescendue à 58 kilos. Et oui....magique ! Privations extrêmes, plus de vie sociale, une haleine a faire tomber les mouches, une paleur extrême, des crampes dans les pieds, les jambes et les mollets tous les jours, de fros pbm de digestion...A part ça, je rentrais presque dans du 38 ! Mais ca n'a pas changé ma morphologie pour autant. J'était d'une extrême maigreur dans le haut du corps, et je commençais simplement a supporter mes cuisses. Et j'avais toujours de la cellulite...malgrés mes 4 séances de sport par semaine et la marche le midi. Et puis...comme chacun le sait, la privation ne dure qu'un temps. Ensuite je suis passée aux crises d'hyperphagie, avec alternance de privations et d'orgies. Puis un jour je me suis dit qu'il fallait que ca cesse. J'ai commencé progressivement à remanger normalement. Et forcément, j'ai repris du poids. Il ne faut pas se leurer, je savais bien inconsciemment que 58 kilos, n'est pas mon poids de forme. Je devais peser ce poids là à 9 ou 10 ans. Donc aujourd'hui, je consulte un psy car ce régime a fait bcp de dégâts sur moi et avec LC j'essais surtout de retrouver un rapport sain à la nourritture. Cela fait 2 mois que je suis inscrite et au niveau de mon comportement je vois du changement. Par contre je continue de prendre du poids ! En esperant que ca se régule par la suite. Mais s'il y a bien une chose que j'ai appris, c'est que quand on ne s'aime pas a 75 kilos, on ne s'aime pas plus a 58 kilos ! C'est plus facile de trouver des vêtements et on a moins de mal a se bouger mais à part ça ? Il y a donc un gros travail de fond a mener..et ca va prendre du temps.
elsab.
Abonné

Selina, je suppose que ta question s'adresse à moi... C'est pas toujours simple de lesavoir car les messages s'accumulent les uns après les autres.. 

J'ai commencé à suivre LC sans trop de problèmes à oartir du moment où je n'ai intégré que LC n'était pas un régime et que je devais faire mon propre apprentissage...

Je ne me pèse plus, je sais que j'ai perdu du poids grâce à mes vêtements, une taille en moins mais j'évite pour le moment de remonter sur la balance car je ne suis pas prête à affronter des chiffres que j'assume très mal. Je dois encore progresser pour ça. Le chemin sera assez long mais ma vie avec tous ces kilos a été plus longue encore donc je vais patienter...

Continue à déconstruire les régimes, je pense que c'est une question essentielle pour les années à venir et toutes les générations à venir!

elsab.
Abonné

Emy 3443,

Ah ce D..an, on devrait le trainer en justice pour atteinte à la santé publique!!! Il va falloir que tu patientes Emy car je sais(en lisant le forum surtout) que quasi tous ceux qui viennent de faire D..an ne perdent pas de poids au mieux ou continuent à en prendre parfois.. Il parait que le corps doit retrouver son équilibre, il a beaucoup souffert de ce grand n'importe quoi. Tiens bon tu y arriveras mais d'abord fixe toi comme objectif de modifier ton comportement alimentaire sans penser à la perte de poids. Moi j'ai perdu du poids mais ça faisait 6 and que je ne faisais plus d régime et que je mangeais "normalement" mais un peu trop...

Courage!

Selina.
Abonné

Elsab

Ah, j'aimerais bien en arriver au stade où j'oublie la balance ! Pour l'instant, ça reste une torture de rester une semaine sans me peser ! 

Mais je pense que tu as raison quand tu conseilles à Emy d'avoir pour objectif le changement de comportement alimentaire plus que la perte de poids.

Bon courage Emy!

emy3443.
Abonné
Merci les filles. Effectivement il faudra du temps pour se remettre de tout ca. Sinon Selina, en ce qui concerne la balance j'ai été comme ca aussi, je me pesais tous les jours. Et il arrive un moment ou on comprend que ca nous fait plus de mal que de bien et alors on arrête, et même pire, on ne veut plus y remonter, temps qu'on est pas prête. De toute façon on voit dans nos vêtements si on a perdu ou pris, la balance ne fait que confirmee. Bon courage a toutes
fadinarde.
Abonné

Bonjour!

Je suis inscrie depuis peu de temps sur LC, mon premier carnet alimentaire sera fini demain (j'ai fait une pause d'une semaine après 3 jours car j'étais en vacances donc mon rythme alimentaire était bien chamboulé, même si j'ai essayé de m'écouter quand-même!)

Je suis contente d'avoir trouvé ce fil de discussion "poids normal" car à force de lire des blogs ou autres témoignages concernant cette méthode, je commencais à trouver ma présence ici fort illégitime. 

J'ai 31 ans, célibataire sans enfant, je suis suissesse. Je pèse envireon 62kg pour 1m68. 

J'ai toujours pesé aux environ e 57-58 kg, jusque vers 26 ans. Sans régime et sans privation. D'ailleurs à 18 ans j'avais franchi la barre des 60 kg car je n'étais pas très heureuse dans ma tête, très timide, très renfermée. Et j' reperdu ces quelques kilos sans rien faire, juste en commençant à travailler, donc en ayant une vie sociale plus épanouie.

 

Et puis vers 26 ans il y a eu plein de choses qui se sont passées dans ma vie: mon travail que j'adorais est devenu un enfer car j'ai subi plus d'un an de mobbing débouchant sur un licenciement. En même temps on a diagnostiqué un cancer à ma mère. Pendant 3 ans elle a altérné traitement-rémission-rechute sans trève. C'éatait très difficile à vivre, car nous sommes une famille très soudée. Au début de sa maladie je fréquentais un homme dont j'étais amoureuse, mais pas lui. Je connaissais les règles de notre relation et les acceptais. Je n'étais pas sereine avec cette histoire, alors je n'arrivais pas à manger en sa présence. Au moins je maintenais mon poids! Puis j'ai rencontré un chanteur lyrique italien (je travaillais dans un théâtre). On est tombé amoureux, et assez vite il est venu s'installer en Suisse avec moi. On se voyait assez peu car il travaille un peu partout en Europe. Mais je partais souvent le rejoindre pour quelques jours. Lui avait une alimentation "de sportif", car se produire sur scène demande une vraie énergie. Mais du coup je mangeais à son rythme: petit déjeuner copieux, repas équilibré avant le spectacle ou la répétition, et puis ensuite rosse bouffe après les spectacles. Forcément que lui n'avait aucun problème à rester mince vu qu'il grillait beaucoup de calories. Il avait même tendance à perdre du poids, donc maintenait une alimentation copieuse pour se maintenir. C'est pendant cette relation que j'ai augmenté mon poids pour arriver aux 61-62 kg que je fais aujourd'hui et  je n'arrive pas à retrouver le poids dans lequel je me sentais bien, vers 58kg.

 

Je n'ai jamais fait de réel régime. Car c'est difficile je trouve de se priver quand on fait un poids normal! Je me rends compte maintenant que c'est certainement un bon point pour moi... Mais je m'impose quand-même quelques restrictions. Mais je suis gourmande. J'ai la tête bourrée de principes diététiques (ma mère était très attachée à la nourriture saine, même si très cool)

Ces derniers mois j'ai eu beaucoup de stress au travail, donc je me suis pas mal jetée sur du chocolat surtout la journée sur mon lieu de travail, car mes collègues sont aussi des becs à bonbons! J'ai aussi eu quelques "crises" le soir, alors que j'étais couchée en train de regarder la télé, et je me relevais pour manger n'importe quoi, debout devant mon frigo... J'ai aussi eu beaucoup de problèmes digestifs (constipation, crampes de ventre après chaque repas...) pendant des mois.

 

Là je suis en vacances depuis 3 semaines (je recommence mardi) et mes problèmes digestifs se sont calmés comme par enchantement. Je devais probablement réagir au stress. Je n'ai pas pour autant retrouvé un poids en-dessous des 60kg. En fait je m'en fiche du chiffre. Je ne me pèse pas souvent. Mais je sens mon ventre qui retombe sur mon jean, et mes cuisses à l'étroit dans mes slims... Je ne cherche pas à être parfaite, mais je sais qu'avec 3 ou 4 kilos de moins je serais mieux dans ma peau et mes vêtements.

 

J'ai fait connaissance avec la " méthode" Zermati grâce à un blog, et j'ai tout de suite acheté le livre et me suis inscrite sur LC.

Ce que j'ai lu a été comme une révélation: c'est tellement évident... Et puis ma maman se comportait exactement comme ça avec la nourriture: elle adorait manger, mais ne prenait jamais de poids. Elle était mince. Je ne l'ai jamais entendue dire: "j'ai trop mangé" après un repas. mangeait de tout sans aucune restriction sinon d'arrêter quand elle n'avait plus faim... Donc en effet... Ecouter sa faim et sa satiété c'est le secret d'un poids normal et stable..

 

Moi depuis ces quelques jours j'apprends à ne manger que quand j'ai vraiment aim, ce qui supprime pas mal de grignotage ;o) mais j'ai encore beaucoup de peine à comprendre quand je suis rassasiée... C'est normal il paraît... Alors je m'arrête avant d'avoir le sentiment d'avoir trop mangé. Et je remange dès que j'ai faim. 

Savoir que l'on peut manger de tout n'importe quand a un effet incroyable: cela diminue l'envie... c'est génial! Je ne me jette plus sur du chocolat ou des biscuits, car je me dis que demain et tous les autres jours j'y aurais toujours droit!!

 

Je ne pense pas avoir encore perdu de poids, mais ce n'est pas grave, cela viendra sûrement! Je suis là avant tout pour me rééduquer!

 

Je m'excuse de ce message si long, je ne sais pas qui aura eu le courage de le lire jusqu'au bout!!! Mais c'est pas grave, coucher son histoire par écrit a déjà des effets thérapeutiques en soi!!

 

Bon dimanche à tous et bonne route sur le chemin de la sérénité!

lorraine
Marraine

Bonjour Fadinarde,

 

Tu écris : "Je m'excuse de ce message si long, je ne sais pas qui aura eu le courage de le lire jusqu'au bout!!! Mais c'est pas grave, coucher son histoire par écrit a déjà des effets thérapeutiques en soi!!"

Moi, j'ai eu le courage de te lire jusqu'au bout ! Ca va ce n'était pas une torturewink Effectivement, se raconter sans être interrompue c'est génial....On a le temps de faire le point dans sa tête aussi.

Dans ce que tu livres sur toi, on voit bien les Envies de Manger Emotionnelles (EME). LineCoaching te donnera l'occasion d'y travailler : comment les repérer, les tolérer sans forcément y répondre par de la nourriture

Dans un de ces tchats, le docteur Apfeldorfer rappelait l'aspect grignotage si possible  à éviter (liées aussi à des EME) ...Pour la prise de poids, c'est mortel...C'est ce qui  priori t'as fait grossir ces derniers temps.

T'as déjà bien  fait le tour sur ton rapport à la nourriture et le parcours alimentare proposé ne devrait pas présenter un gros obstacle pour toi, après il y a bien d'autres outils  que tu découvriras au fur et à mesure

 

Bienvenue sur LineCoaching et Bonnes expérimentations

Zéphyr.
Abonné

Bonjour Fadinarde,

 

J'ai trouvé ton histoire très touchante, tu as un regard très apaisé et bienveillant sur ton histoire et je pense aussi que ta non-expérience des régimes est un atout!

Et puis le fait que ta maman ait été une mangeuse régulée te donne de bons repères...

En fait il te reste juste à te réconcilier avec ces quelques petits kilos "en trop" ou simplement à comprendre pourquoi tu ne te sens pas bien avec, est-ce que les EME sont à l'origine de ce "surpoids" et si tu peux les perdre en respectant tes sensations alimentaires ou bien si tu es à ton set-point.

De mon côté, je suis aussi de poids normal voire mince mais j'ai une relation très tourmentée avec la nourriture, ce sont mes émotions qui guident ma façon de manger, donc même si je connais bien le programme LC je pense être ici encore pour un certain temps, alors si je peux t'aider avec ce que j'ai appris ici n'hésite pas!

Bon parcours!

Fabou

fadinarde.
Abonné

Salut Lorraine, merci pour ton écoute et ta réponse! Je commence à comprendre l'importance de ce forum: après avoir écrit un premier message j'ai déjà plus l'impression d'être dans la méthode... Comme si partager son histoire avec d'autres personnes me rend active dans la démarche. Ce n'est plus juste un bouquin sur ma table de chevet!!

Et me raconter c'est aussi faire un travail d'autoanalyse sur soi... Le poids n'étant, à mon avis, que la pointe de l'iceberg... 

Je prends conscience de plein de choses. J'ai des réflexes alimentaires basés sur "la santé". Ma mère était très attentives aux principes diététiques, en tout cas dans les 10-15 dernières années de sa vie. Alors j'ai des interdits santé: j'évite les graisses hydrogénées, j'essaie de manger mes 5 fruits légumes par jour et culpabilise si je ne le fais pas, même si la plupart du temps c'est justement ces fruits que je prends en dessert qui me crées des problèmes digestifs (et pondéraux sûrement aussi!!)

j'essaie de varier au maximum... mais pour finir je me prive de manger des choses qui me font plaisir, ou alors je es mange ensuite de façon irraisonnée! 

Peut-être aussi que j'ai peur de maigrir, inconsciemment. Car j'ai "vécu" la maladie de ma mère, elle qui luttait après chaque opération ou chimio pour regrossir. C'est vrai que la maigreur est souvent synonime de cancer ou d'anorexie pour moi (je connais plusieurs personnes qui se battent ou se sont battues contre l'anorexie, et j'ai en tête l'image de ma grand-mère et de ma mère, toutes deux mortes avec un corps décharné par le cancer.) 

D'ailleurs quand je croise des personnes très maigres dans la rue je détourne le regard car ça me répugne et m'angoisse.

Alors oui, j'ai peut-être vraiment un problème à ce niveau-là... J'ai envie de perdre ces quelques kilos qui me dérangent, mais parfois je me dis: mieux vaut avoir quleques kilos de trop, si jamais je tombe malade j'aurais quelques réserves... 

 

Je me rends compte à quel point Lc n'est pas une méthode de plus pour maigrir, mais une façon de faire un réel travail sur soi... Je suis certaine que cette méthode va m'aider dans mon deuil également... Car elle m'oblige à prendre le temps... Appuyer sur STOP, penser à moi, me reconstruire... Il y a des dizaine de façon d'avancer dans sa tête et dans sa vie, le levier de la nourriture en est un tout aussi valable qu'un autre!

Merci à tous! J'avais de la peine à me reconnaître dans les témoignages de personnes en grave surpoids, illégitime ici parce que j'ai un poids que la plupart des personnes sur ce site doivent m'envier... Et pourtant, je crois avoir néanmoins bien des problèmes à régler, y compris avec la nourriture! 

Bon chemin à tous et certainement à bientôt!!

Marie

fadinarde.
Abonné

Merci Fabou!

Je vois que nous avons au moins un point commun: avoir perdu notre maman. moi j'avais 29 ans quand elle est morte, mais le choc est là quand-même. Je n'ai pas pris de poids à sa mort. Par contre j'ai perdu du poids durant sa maladie, parce que la peur ce coupait l'appétit... Je pense (mais sans ceritude évidemment) que je suis un petit peu au-dessus de mon set-point, car je redescends assez facilement, sans régime, aux alentours des 58 kg, dès lors que je ne grignote plus. Le problème étant, évidemment, de ne pas grignoter!! Et je sais que je me laisse facilement entrainer à manger par gourmandise. Et également par peur d'avoir faim... Par exemple j'ai rareemnt faim le matin pour le petit déj, mais cet été je me suis forcée à manger avant de partir. je pensais manger pour ne pas avoir faim ou me sentir affaiblie  en milieu de matinée, sachant que je ne pourrais pas manger faute de temps avec mon travail. Le résultat étant que ce petit-déj forcé m'ouvrait en fait l'appétit et qe je remangeais dans la matinée. Pareil à midi: manger beaucoup pour supporter l'après-midi, avec comme résultat un horrible inconfort digestif me faisant souffrir tout l'après-midi... N'importe quoi!

Il était temps que je redresse la barre.. Car c'est mieux de se prendre en main quand on a 3-4 kg de trop plutôt qu'en en ayant 20 ou 30!!

Bon dimanche à toi et à bientôt peut-être!

lorraine
Marraine

Pour sûr, Fadinarde tu ne t'es pas tompée, t'es vraiment au bon endroit , et comme tu l'as pointée, toute la communauté t'aidera comme tu peux tous nous aider avec tes témoignages

De tout coeur,

Fabienne

elsab.
Abonné

[quote=fadinarde]

Merci Fabou!

Je vois que nous avons au moins un point commun: avoir perdu notre maman. moi j'avais 29 ans quand elle est morte, mais le choc est là quand-même. Je n'ai pas pris de poids à sa mort. Par contre j'ai perdu du poids durant sa maladie, parce que la peur ce coupait l'appétit... Je pense (mais sans ceritude évidemment) que je suis un petit peu au-dessus de mon set-point, car je redescends assez facilement, sans régime, aux alentours des 58 kg, dès lors que je ne grignote plus. Le problème étant, évidemment, de ne pas grignoter!! Et je sais que je me laisse facilement entrainer à manger par gourmandise. Et également par peur d'avoir faim... Par exemple j'ai rareemnt faim le matin pour le petit déj, mais cet été je me suis forcée à manger avant de partir. je pensais manger pour ne pas avoir faim ou me sentir affaiblie  en milieu de matinée, sachant que je ne pourrais pas manger faute de temps avec mon travail. Le résultat étant que ce petit-déj forcé m'ouvrait en fait l'appétit et qe je remangeais dans la matinée. Pareil à midi: manger beaucoup pour supporter l'après-midi, avec comme résultat un horrible inconfort digestif me faisant souffrir tout l'après-midi... N'importe quoi!

Il était temps que je redresse la barre.. Car c'est mieux de se prendre en main quand on a 3-4 kg de trop plutôt qu'en en ayant 20 ou 30!!

Bon dimanche à toi et à bientôt peut-être!

[/quote]

Alors là je suis bien d'accord, moi j'ai 20 kilos à perdre (enfin plus que 12) mais avoir un comportement alimentaire équilibré, loin des émotions et des compluslions, ça s'adresse à tout le monde. Quand j'avais 20 ans et 4 kilos en "trop" et que mon médecin m'a mis au régime "1000" calories par jour si j'avais su alors tout ce que je sais grace à LC..... tout aurait été plus simple, alors allez-y les filles, je ne vous souhaite que du bon bon bon, régulez vous tranquillement et surtout ne faites jamais de régimes!

fadinarde.
Abonné

Merci!!!

Bonne continuation à toi, et bravo, 12 kg en moins c'est énorme!! génial!

Haut de page 
X