impressions fin de 1ère journée

sikkim.
Abonné

Bonjour,

J'arrive à la in de la 1ère journée... J'ai donc effectué les 2 RPC, relevé les défis consistant à ne pas manger devant la TV et manger lentement un repas. J'ai tenu compte autant que possible de ma sensation de faim et de satiété. Et bien, quelle journée !!!  Si j'ai appris certaines choses, j'ai l'impression de n'avoir pensé qu'à ça (faim, nourriture, etc.). Rassurez- moi, cela va passer n'est ce pas ?

Commentaires

Giamilla.
Abonné

C'est un point que je voulais soulever, mais j'osais pas trop, donc merci de l'avoir fait !

C'est vrai que, depuis que j'ai commencé, j'ai l'impression de passer mon temps à penser à la nourriture ainsi que de savoir si j'ai faim ou pas... à tout moment de la journée. 

Alors même question : ça va passer ? est-ce qu'on y pense toute le temps car nous sommes au tout début de notre "apprentissage" ?

Tourmaline.
Abonné

Je suis bien d'accord avec vous ! Je ne pense "qu'à ça" !

Mais de manière différente me semble-t-il avec une anticipation plaisante. J'ai  (je n'ose pas encore dire "j'avais") l'habitude de manger lorsque je défaille, pas avant.  Depuis quelques jours, je me demande ce que j'ai envie de manger. Comme je peux manger de tout, c'est parfois vertigineux. Mais mon corps commence à se détendre si ma tête ne pense qu'à ça : mon corps a l'air de croire qu'il va avoir ce qu'il a envie et besoin d'avoir.

mais quelle gestion cérébrale !!!

Votre coach
Votre coach

Bonjour Sikkim,

Le phénomène que vous décrivez est très habituel. Au début, il y a un côté un peu "prise de tête" dans ce questionnement sur soi et cette auto-observation. Mais très vite les choses évoluent et tout se simplifie.

Les processus d'apprentissage se déroulent généralement en 4 étapes.

Au début, on est inconsciemment incompétent. On se doute bien que quelque chose ne va pas bien, mais on ne sait pas vraiment quoi.

Puis on prend ou on vous fait prendre conscience de ce qui cloche. On devient alors consciemment incompétent. On sait bien ce qui ne va pas, mais on n'arrive pas encore à le changer. C'est très frustrant !

On finit par changer ce qui ne va pas. Mais ça ne fonctionne que si on y pense. Il faut y faire attention. Ce n'est pas vraiment naturel. A ce stade, on devient consciemment compétent. Ca marche, mais c'est fatiguant. Il faut encore y penser.

Et puis, au bout d'un certain temps, on s'aperçoit que tout roule. On oublie même d'y penser. Et là tout est redevenu naturel. On a la tête en vacance.

 

En fait, les choses vont vraiment changer quand vous aurez retrouvé votre sensation de faim. A ce moment là, vous éprouverez un véritable soulagement et une grande impression de liberté. Ce ne sera pas encore la fin du travail. Mais là, vous commencerez à vous dire : "il se passe quelque chose".

 

A très bientôt.

JP

fitzie.
Abonné

[quote=Votre coach]

[...]

Les processus d'apprentissage se déroulent généralement en 4 étapes.

Au début, on est inconsciemment incompétent. On se doute bien que quelque chose ne va pas bien, mais on ne sait pas vraiment quoi.

Puis on prend ou on vous fait prendre conscience de ce qui cloche. On devient alors consciemment incompétent. On sait bien ce qui ne va pas, mais on n'arrive pas encore à le changer. C'est très frustrant !

On finit par changer ce qui ne va pas. Mais ça ne fonctionne que si on y pense. Il faut y faire attention. Ce n'est pas vraiment naturel. A ce stade, on devient consciemment compétent. Ca marche, mais c'est fatiguant. Il faut encore y penser.

Et puis, au bout d'un certain temps, on s'aperçoit que tout roule. On oublie même d'y penser. Et là tout est redevenu naturel. On a la tête en vacance.

 

[...]

[/quote]

J'aime beaucoup ces 4 étapes, ça me "parle" bien, merci !

Chantalou62.
Abonné

[quote=fitzie]

[quote=Votre coach]

[...]

Les processus d'apprentissage se déroulent généralement en 4 étapes.

Au début, on est inconsciemment incompétent. On se doute bien que quelque chose ne va pas bien, mais on ne sait pas vraiment quoi.

Puis on prend ou on vous fait prendre conscience de ce qui cloche. On devient alors consciemment incompétent. On sait bien ce qui ne va pas, mais on n'arrive pas encore à le changer. C'est très frustrant !

On finit par changer ce qui ne va pas. Mais ça ne fonctionne que si on y pense. Il faut y faire attention. Ce n'est pas vraiment naturel. A ce stade, on devient consciemment compétent. Ca marche, mais c'est fatiguant. Il faut encore y penser.

Et puis, au bout d'un certain temps, on s'aperçoit que tout roule. On oublie même d'y penser. Et là tout est redevenu naturel. On a la tête en vacance.

 

[...]

[/quote]

J'aime beaucoup ces 4 étapes, ça me "parle" bien, merci !

[/quote]

Bonsoir tout le monde,

Merci Coach pour ces explications! J'espère vraiment qu'elles vont me permettre d'évoluer vers cette 4e étape qui, pour moi, tient encore de l'inaccessible et du Graal vers lequel je veux croire que m'entraîne une quête à ce jour assez insatisfaisante.

Néanmoins, je veux continuer d'y croire et donc, je reste mobilisée.

A bientôt!

mereleub.
Abonné
  • c'est vrai que les choses changent progressivement. Ce midi mon mari s'est etonné de voir que je ne finissais pas ma glace; c'est la première fois, je me suis dit que je la retrouverai une autre fois:première victoire???
Haut de page 
X