La dégustation en pleine conscience, vos expériences...

Claire de Linecoaching
Abonné

Bonjour à tous et toutes,

 

je profite du programme depuis 15 jours maintenant et j'en retire beaucoup. j'ai commencé hier la dégustation en pleine conscience et cela m'est très difficile... je voulais partager cela et avoir un retour de vos expériences?

 

j'ai commencé hier par la pomme. j'ai fait l'exercice en ayant mis la vidéo, de façon à suivre les instructions au fur et à mesure. mais pffff !! dès que j'ai eu mis en bouche mon morceau de pomme, j'ai eu du mal à le garder sans le croquer. ce que j'ai fini par faire rapidement, car en réalité j'avais plutôt envie de le recracher! mâcher lentement m'a paru extrèmement difficile aussi. j'ai eu donc très vite fini mon premier morceau, alors même que sur la vidéo c'est à peine s'il avait croqué sa première fois! j'ai poursuivi avec quelques autres morceaux (plus petits), ce qui a été un peu mieux.

je ne savais pas très bien jusqu'où aller (terminer la pomme, s'arrêter quand on n'a plus faim/plus envie, faire seulement un morceau comme dans la vidéo?), j'ai donc arrêté en "pleine conscience" après 4 ou 5 petits morceaux. par curiosité, j'ai encore mangé quelques morceaux plus "naturellement" et j'ai été très surprise de constater qu'ils m'ont semblés bien meilleur...

 

j'ai fait l'exercice avec la baguette aujourd'hui, cela a été mieux...

 

une autre chose qui m'a étonné c'est que je ne ressens pas l'odeur quand c'est dans la bouche (l'arôme donc).

je précise que j'aime beaucoup les pommes, et que par ailleurs j'apprécie beaucoup la RPC, que je fais sans difficultés, même si cela m'amène beaucoup d'émotions.

 

merci de vos retours,

sucrésalée

Commentaires

Lia.
Abonné

Je ne vais pas t'aider énormément je crois mais témoigner en tous cas de ce qui se passe pour moi.

Expérience du café. En fait je n'aime plus le café, je prends de temps en temps un décaféiné plutôt par nostalgie je crois. J'ai fait l'expérience, lentement, en dégustant bien sans soucis particulier. Mais finalement vraiment je n'aime pas trop ca et le gout reste trop longtemps en bouche pour moi.

Fondant au chocolat: expérience délicieuse de laisser longtemps en bouche, savourer, mâcher, respirer etc.....bon du coup je me suis arrêtée à la moitié du fondant ca doit bine être une des premières fois de ma vie. A un moment donné j'étais saturée de sucre et de chocolat et d'un arrière gout farineux.

Bon bref pas de difficulté particulière. Par contre le constat que si je mangeais chacun de mes repas de cette manière je mangerai surement moins, je jetterai plus et je deviendrai très experte en gout et difficile sur les repas style à la cafétéria.

Je me dis que c'est un exercice à faire et à refaire avec différents aliments, un nouveau comportement à apprendre.J'aime bien l'idée de la dégustation comme mode de vie, mais de là à y arriver très souvent il y a un monde..........

Anjana.
Abonné

Un e de mes difficultés , c'est que je n'aime pas mastiquer et sentir l'aliment en bouche se transformer en étant broyé

c'est surtout  le cas de certains aliments plus que d'autres (jaime manger lentement du chocolat, mais pas du tout la viande)

je n'ai pas encore commencé l'exercice de dégustation en pleine conscience (par faute de temps libre)

A suivre...

lucullus.
Abonné

Bonjour,

Pour que le goût du café ne reste pas trop longtemps en bouche, boire un peu d'eau après ou manger un carré de chocolat ou encore prendre un bonbon à la menthe ou autre parfum.

jpzermati
Votre coach

Bonjour à tous,

La dégusation est une expérience qui réserve bien des surprises. Des bonnes et des mauvaises.

On peut ainsi se rendre compte que certains aliments ont bien moins d'intérêt qu'on ne le pensait et que d'autres ne sont pas si inintéressants que ça.

L'évolution du goût des aliments dans la bouche est différente d'un aliment à l'autre. Si on prend le temps de déguster, on s'aperçoit qu'après la mastication le pain devient un aliment sucré. La viande libère tous ses aromes au début puis devient insipide.

Sucrésale, vous disiez que vous aviez du mal à détecter les arômes de la pomme. Certains aliments nous surprennent. Ils sont forts sous le nez et faibles en bouche. C'est le cas de de certains fromages ou de certaines fraises. Pour d'autres c'est l'inverse, comme par exemple les cerises qui réservent souvent de bonnes surprises.

Dans tous les cas, la dégustation risque de nous rendre plus exigeants. C'est une vraie expérience sensorielle. On mange les aliments pour ce qu'ils sont et non en fonction de l'idée qu'on s'en fait. Le chocolat n'est pas bon parce que c'est du chocolat. La dégustation permet d'apprendre à manger des aliments et non plus des idées.

Surtout, manger sur ce mode permet d'augmenter le rassasiement et donc de réduire les quantités tout en augmentant le plaisir. Sous réserve naturellement qu'on ait bien choisi son aliment. Manger moins c'est bon pour le poids. Augmenter le plaisir c'est bon pour la stabilisation qui suivra. Bref on est vraiment gagnant.

 

Bonne Dégustation à tout le monde.

JOEL
Abonné

J'ai réalisé les exercices de dégustation et je dois avouer que çà a été plus dur que je ne le pensais. il m'a fallu m'y prendre à plusieurs reprises pour ressentir complètement toutes les notions indiquées dans le compte rendu et je m'y suis pris en plusieurs séances  pour les compléter.
je dois dire que les questions posées sont pertinentes et incitatives à ressentir.

Pourtant je pensais être familiarisé à la dégustation avec le vin car je suis un amateur.Mais j'ai vite réalisé que je manquais d'attention et de rigueur dans le relevé  de mes sensations même en dégustant un bon vin.

Cet exercice m'a beaucoup apporté en terme d'attention, de précision dans mes comportements et même de plaisir car j'ai relevé de nouvelles sensations (notamment avec le pain car je ne m'étais jamais vraiment interrogé sur le salé ou sucré de la mie)

Du coup j'ai relevé le défi de déguster avec attention chaque jour un aliment. C'est vraiment bien et formateur . Je suis sûr que çà peut devenir pour moi un réflexe sur le long terme pour mieux faire attention au gout des aliments .

Ps : j'aime beaucoup le poisson et je réalise que les chairs peuvent vraiment être tres tres différentes selon le type et la cuisson ... c'est super  

Qui s'est lancé dans la comparaison gustative d'aliments relativement proches ?

Applepie.
Abonné

Moi.. Mais je le fais depuis longtemps en fait... :)

Bon d'une façon pas aussi poussée que la dégustation pleine conscience telle que décrite dans le site (j'ai toujours du mal et ça me gonfle vite :) )

Mais par exemple, la viande.. La bavette n'a ni lâ même texture ni le même gôut que la côte de boeuf...

Le cabillaud (morue) rien à voir quand c'est cuisiné en papilotte ou en aïoli, ou même rien à voir avec un autre piosson blanc de mer, comme la raie par exemple...

Pareil pour les crus de café ou les différents thés...

 J'ai toujours été très sensible aux odeurs et textures, et ensuite au goût... Même si j'ai toujours eu tendance à manger trop vite et parfois trop...

Minidou.
Abonné

L'exercice de la dégustion en pleine conscience a été très difficile pour moi. J'ai du mal à me concentrer sur les aliments. En fait, je ne suis détendue que rarement au moment des repas.

Martine.
Abonné

Personne ne semble avoir de problème avec le carnet de dégustation en ligne.

Mais moi je n'arrive pas à le remplir, il ne prend pas mes réponses en compte ? Ni d'un PC, ni d'un Mac.

erin94.
Abonné

@ martine, ne serait ce pas parce que tu n'as pas rempli les 2 ou 3 pages de la degustation (avant/ pendant /apres) avant de valider ??

louane.
Abonné

De mon coté, j'ai fait les exercices de la découverte de la dégustation pleine conscience, sans trop de difficulté. Ce qui me pose plus de problème c'est d 'arriver à déguster les 3 premières bouchés d'un aliment. Je n'arrive pas à m'y mette. Soit je n'y pense pas, soit je suis entourée des collègues de travail  et ne prend pas le temps. bref, j'ai encore beaucoup de travail de ce coté là.

A suivre donc...

sandry.
Abonné

J'en suis au même stade que toi Louane, et j'ai les mêmes difficultés, je me rend compte que ce midi je n'ai pas fait l'exercice sur les 3 premières bouchées, j'ai zappé, faut dire que le midi quand on mange entre collegue c'est particulièrement difficile.

claudine.
Abonné

je commence lundi, mais la pomme en cette saison j'ai pas trop envie et le café j'aime pas trop

j

Minidou.
Abonné

J'ai enfin trouvé une solution pour la Dégustation en Pleine Conscience ! Après avoir un peu désespérée...

Je note TOUT sur un cahier que je garde à côté de moi lors des repas (quand c'est possible, bien sûr) : goût de l'aliment, sensations gustatives, émotions que l'aliment évoque, souvenirs, mots qu'il m'inspire, qualificatif,...

C'est ludique, intéressant, difficile, surprenant, révélateur, parfois... effrayant. Surtout lorsqu'il s'agit d'émotions. 

Je mâche également, jusqu'à ce que la bouchée devienne liquide dans la bouche.

J'apprends sur moi.

Martine.
Abonné

Moi pareil !

Martine.
Abonné

[quote=erin94]

@ martine, ne serait ce pas parce que tu n'as pas rempli les 2 ou 3 pages de la degustation (avant/ pendant /apres) avant de valider ??

[/quote]

oui Erin94, c'est ça, je voulais aller trop vite. Merci !

paquita.
Abonné

Première dégustation : la pomme

Beaucoup plus rapide que sur la vidéo!!!

J'ai fait la dégustation avec au moins 3 morceaux.

C'est un aliment qui se mâche facilement, et comme il produit du jus, il faut bien avaler.

Ni l'odeur, ni la dégustation ne m'ont rappelé quelque chose...à moins que je n'en ai aps eu conscience.

J'ai ensuite terminé la pomme , je l'ai dégustée, et çam'a fait plaisir...je n'allais pas la jeter quand même wink

Demain j'attaque le pain.

Patience
Marraine

En lisant vos posts, je me sens un peu moins seule face à cette étape de la dégustation !

En effet, j'ai été tellement dérangée par ma 1ère expérience que j'ai "fuis" le site pendant quelques jours... Et je me suis interrogée sur plein de choses. Bref, je n'allais pas bien...

Je trouve que c'est difficile à faire, que ce soit la dégustation en pleine conscience pendant 30 mn ou les trois premières bouchées. Je me rends compte que je vais assez vite car je n'aime pas la sensation de l'aliment mastiqué dans ma bouche...
Et c'est vrai que ça rend extrèmement exigeant !

Bref, j'en suis toujours à cette étape mais je la trouve très éprouvante !......

Severine2017.
Abonné

Je te comprends Patience même si je n'ai pas eu de difficultées mais je suis tres sensible aux goûts et aux odeurs;j'adore le bon pain et je t'avoues que cette espéce de pâte liquide dans ma bouche etait tout sauf agréable ,par contre, celà m'a permis de m'apercevoir que les pains les plus appetissants ne sont pas forcément les meilleurs! j'ai fait la pomme que j'ai trouvé quelconque et j'ai fait aussi un gros abricot qui etait tres parfumé ce qui n'est pas toujours le cas(en cette saison,pourquoi pas choisir un fruit qui te fait envi:celà te permettra peut-etre de faire cette expérience plus facilement!Courage,tu vas y arriver!

Patience
Marraine

ENFIN du plaisir à déguster ! Ca commençait à manquer !! Jusqu'à présent, je me rends compte de deux - trois choses :
- je n'aime vraiment pas l'effet que les mies (mie de pain, pain de mie, brioche...) font dans la bouche. C'est bizarre et désagréable... ;
- je ne suis pas une grande fan de sucré... Ca va à petite dose, sinon je trouve que c'est vite écoeurant...
- j'adore les oignons et les courgettes ! Je trouve les tomates trop acides sur la fin et les aubergines sans vrai goût...

Bref, voici un petit bilan enfin agréable... Je commençais à désespérer... Et je me dis qu'en fait je mange rarement des choses que j'aime... :-/

Lyphaé.
Abonné

Chouette Patience, ça fait plaisir de lire ça. J'ai trop hâte d'être à cette étape-là, j'ai vraiment envie de tester la dégustation.

Patience
Marraine

[quote=Lyphaé]

Chouette Patience, ça fait plaisir de lire ça. J'ai trop hâte d'être à cette étape-là, j'ai vraiment envie de tester la dégustation.

[/quote]

 

J'ai même décidé aujourd'hui de prolonger l'étape dégustation de quelques jours, histoire de continuer ma redécouverte de la nourriture !
Autant au début j'étais vite dégoûtée, autant là je crois avoir trouvé mon rythme de croisière et bien entamé le tri du "j'aime" ou "j'aime pas". Et ça ça fait du bien. Ca change du tri "aliment bien", "aliment pas bien" !...

lililouise.
Abonné

en ce qui me concerne je viens de faire la dégustation  du café  et surprise je n'aime pas ça !! donc supression le midi de la petite tasse après repas mais toujours accompagnée d'un petit carré de chocolat noir !

moi aussi je vais poursuivre cette dégustation qq jours et pourquoi pas avec du chocolat ? peut être que là aussi je vais décrouvrir que je n'aime pas !! mais ça c'est pas certain.

Haut de page 
X