La faim "par habitude" peut-elle supplanter la véritable faim ? - 16022012

choco12.
Abonné

Bonjour,

Toute nouvelle sur le site, depuis lundi, je tâtonne encore beaucoup. Pour l'instant, je cherche à ressentir la faim et la satiété, grosse affaire.

Ce matin, j'ai pris un petit déjeuner trop copieux, mais je m'en suis rendue-compte trop tard, lorsque j'ai eu l'estomac trop plein. Du coup, je n'étais pas très bien toute la matinée. A midi, je suis allée faire une petite ballade de 30-40 mn, comme tous les jours où je suis au bureau, puis rentrée prendre mon déjeuner, seule dans une petite salle (je boycotte la cantine depuis presque 2 ans).

A l'heure de mon repas, j'ai eu faim, faim moyenne, prévisible. J'ai mangé dans le calme, seule, sans lire cette fois, et je n'ai mangé que la moitié de mon plat et 2 fromages blancs 0% (j'en suis encore à privilégier des aliments "sains"...), mais à peine ai-je eu fini que je me suis sentie lourde, comme si j'avais beaucoup trop mangé. Depuis j'ai mal au ventre.

D'où ma question: est-il possible que ma faim d'avant repas ne soit pas une vraie faim, mais juste une faim parce que c'est l'heure ?? Ce qui expliquerait le sentiment de "trop plein" d'après repas, puisque je n'avais pas vraiment faim avant... Si oui, comment les différencier ?

Bonne journée,

Choco12

Commentaires

Nikaia.
Abonné

Bonjour Choco

Tu dis que tu avais une faim moyenne au repas ... tu as peut etre tout simplement trop manger ... tu dis que tu as laissé la moitié de ton plat : excellent ... mais derrière tu as pris deux fromages blancs à 0% .. en avais tu vraiment faim? ne les as tu pas manger "parce qu'il faut manger des laitages à tous les repas et puis d'abord un fromage banc à 0% ça ne fait pas grossir" ? ... peut etre que le deuxième (voire les deux) étaient en trop après ton demi plat ...

Même un yaourt à 0%, s'il est pris sans faim, contribue à faire grossir ...

bon courage

Nikaia

choco12.
Abonné

Bonjour Nikaia,

Je n'avais pas très faim, mais ces fromages blancs me faisaient envie... Je pense que même en mangeant peu, c'était trop, car ma faim était certainement une "fausse faim". D'où ma question sur cette faim, ressentie physiquement, mais pas forcément vraie ?? Est-ce possible ?

Nikaia.
Abonné

tu donnes la réponse toi même ... tu n'avais pas faim mais tu avais envie ... donc clairement, au moins pour ces fromages blancs tu as mangé sans faim.

Pour ton demi plat .. demande toi si c'était de la faim ou de l'envie de manger parce que tu savais que tu avais ton plat et que tu avais envie de manger ce plat (tu as fait une EME - envie de manger émotionnelle - un grand "classique" sur LC)... la faim et l'envie de manger sont de choses différentes .. même si parfois nous essayons de prendre l'une pour l'autre pour avoir bonne conscience ...

bonne continuation

lola74.
Abonné

Moi si je mange deux fromages blancs, 0% ou pas, je suis toujours ballonnée après... mais bon, ça m'est peut être propre... à mon avis tu avais peut-être faim au repas et tu as peut-être trop mangé tout simplement. De toutes façons tu débutes et tu n'as peut-être pas encore bien appréhendé les différentes faims. Une fois qu'on a fait lexercice sur la faim on n'a plus de doute, là tu n'en es qu'à l'observation, c'est normal que tu ne saches pas distinguer tes sensations, attends les premiers exercices.

Patience et indulgence avec toi-même,

et bon voyage avec nous

ccil.
Abonné

 

Ce billet fait une résonnance avec ce que je vis depuis que j'ai commencé (6 jours). A certains moment j'ai l'impression d'avoir faim pendant trop longtemps et du coup après j'ai du mal à savoir si j'ai trop mangé ou pas, j'ai l'impression qu'avoir eu faim longtemps me fait ensuite rater l'impression de satiété. Comme si je voulais "me rattraper"....

J'ai du mal avec la satiété. Je me suis rendue compte en lisant certains billets que je l'associais avec "ventre plein" et que ce n'était pas vraiment ça. Du coup ça me srtesse c'est idiot...

lola74.
Abonné

La satiété c'est super dur, moi ça fait deux mois que j'ai commencé et même si je la ressens parfois, je crois que dans 90% des cas je ne la respecte pas. Mais je ne me culpabilise plus et j'attends le retour de la faim. et ça marche, je ne grossis pas. Faut du temps en fait...

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

 

 

C’est vrai, beaucoup d’entre vous ont fait des régimes qui conduisent à perdre la perception de ses sensations alimentaires. Ou bien, on n’a pas appris à les reconnaître.

C’est la raison d’être des exercices sur la faim et le rassasiement, qui sont dans le programme !

Je vous rappelle ces éléments, qui vous approfondirez avec les différents exercices :

La faim se manifeste par de nombreux signaux, variables d’une personne à l’autre et que vous allez apprendre à reconnaître: la gorge serrée, un creux ou un vide à l’estomac, des gargouillis dans l’intestin. Un peu plus tard: une tête lourde ou mal à la tête, de la fatigue, une sensation de faiblesse ou malaise, une difficulté de concentration. On peut aussi de sentir irritable, agressif, anxieux.
La faim évolue par vagues successives, qui deviennent plus fortes à chaque fois, durant quelques heures. Puis, on passe à un état de jeûne, durant lequel la faim ne se manifeste plus jusqu’à ce qu’on mange quelques bouchées ou qu’on soit stimulé par un contact avec un aliment appétissant.
Si la faim ne vient décidément pas, vous pouvez la tester en commençant par vous détendre, puis en prenant quelques bouchées, et en attendant quelques minutes, pour voir si la faim se réveille.

 

Et comment on s’arrête ? Le rassasiement gustatif consiste dans la fin du plaisir gustatif procuré par un aliment riche. Il n’est perceptible que si on mange attentivement, bien entendu. C’est le point d’arrêt normal pour les aliments riches. Quant aux aliments « légers » (fruits et légumes par exemple), on en mange une quantité modeste, fixée par apprentissage : la quantité qui convient habituellement.

La satiété, c’est l’absence de faim. Une absence de sensation, donc. Un désintérêt pour la nourriture.

 

Les « fausses faims » : une envie de manger peut être due à la faim, ou bien à une envie de manger émotionnelle (EME). Quand on n’a pas faim et qu’on a envie de manger, cest une EME !

Quant aux habitudes, où on mange sans faim parce que c’est l’heure, cela conduit à négliger complètement ses sensations alimentaires. On ne sait plus à quelle faim se vouer !

ccil.
Abonné

Merci pour votre réponse. J''ai l'impression aussi que manger beaucoup d'aliments riches dérègle complètement mes sensations de faim. Cette nuit je me suis réveillée en ayant très faim (ou l'impression de?) alors que j'avait trop mangé la veille( estomac très lourd une bonne partie de l'après-midi) puis diner "normal" , je n'ai rien mangé jusqu'à l'heure du petit dej que j'ai fait copieux, et là j'ai à nouveau une sensation de ventre très lourd et de malaise...

Je ne suis qu'au début de la méthode mais c'est dur de retrouver des sensations "vraies" par rapport à la nourriture. Pour l'instant je me sens surtout un peu perdue car déconnectée de mes besoins réels...

choco12.
Abonné

Bonjour et merci pour ces réponses.

Je n'en suis qu'au début, et je me rends compte à quel point j'ai du chemin à faire ... Je vais esayer de vraiment prendre plus en compte mes sensations.

 

bonne journée ,

Choco12

Haut de page 
X