Le piège du bonheur de Russ Harris - 29112012

Sylvie75.
Abonné

//www.amazon.fr/Le-pi%C3%A8ge-bonheur...z/dp/2761926404

Voici un livre à vous offrir et ensuite à offrir à vos proches pour Noël. En particulier, à tous vos proches qui souffriraient (cochez la bonne réponse) d'alcoolisme, d'addiction à internet, de boulimie, de dépression, d'anxiété, de troubles du comportement... et j'en passe, et des pires !
D'abord parce qu'il est extrêmement abordable et ensuite parce qu'il est d'utilité publique. Ce livre, c'est l'ACT (Acceptance and Commitment Therapy) ou Thérapie de l'acceptation et de l'engagement, expliquée aux nuls. Et l'ACT (prononcez acte), c'est une école des thérapies Cognitives et Comportementales, sa dernière mouture en fait (TCC3), qui m'inspire une grande confiance.

Si j'ai bien compris, nos chers docteurs A et Z appliquent en France et aux troubles du comportement alimentaire cette méthode ACT. Mais je dois avouer que ça fait du bien de lire la méthode au delà de notre strict problème de comportement alimentaire ou de poids.

Combien de fois par semaine ou par jour vous dites-vous "Je suis nul(le)." ou "Je n'y arriverai jamais !" ou "Mon travail me suce le sang !" ou "Je m'ennuie" et autres joyeusetés. Et bien ce livre nous apprend 1) que nos pensées négatives ne sont pas forcément vraies, ni importantes, et moins encore utiles ! 2) Qu'il ne s'agit pas pour autant de les chasser, mais de les laisser vivre, et de les remettre à leur juste place, nos pensées, ce sont des histoires que l'on se raconte, et une histoire... on sait ce que ça vaut. Même une histoire vraie, par exemple l'histoire vraie d'un tueur en série, ce n'est que la narration d'événements, bref, une suite de mots, qui n'a qu'une relation lointaine, biaisée, partielle avec l'événement lui-même. Or notre cerveau ADORE nous raconter des histoires, 24H sur 24 en fait : des histoires sur les événements passés (rumination) ou sur les événements présents ("ça sert à rien") ou sur les événements futurs (angoisse de trucs qui n'arriveront jamais pour la plupart).

Au travers de la théorie puis de petits exercices pratiques, ce livre nous rééduque pour mieux vivre au présent et remettre nos pensées à la bonne distance pour pouvoir vivre notre vie, c'est à dire agir davantage en accord avec nos choix et se sentir de moins en moins coincé(e). Et ça fait un bien fou.

A lire, à pratiquer, à faire passer à vos proches en souffrance !

Commentaires

viviette.
Abonné

Bonjour Sylvie 95,

Ton  message me va droit au coeur. Il faut que je reflichisse un peu sur que que tu viens de dire, qui est très important pour moi.

J'en suis au point port et peut-etre cela va me faire repartire !

Allez, je suis ce post et vous donne des mes nouvelles bientôt.

Bonne contuation.

 

Tepacap.
Abonné

Il a l'air très bien ce livre et tu en parles super bien

Posset.
Abonné

Quel beau résumé, Sylvie, tu donnes vraiment envie de lire ce livre. Merci

izabelle
Animatrice forum

ce livre est absolument sensationnel, je confirme

j'ai lu celui-ci, ainsi que  l'amour engagé 

je suis en train de lire   le grand saut  "the confidence gap"

et aussi son dernier, de 2012  :   the reality slap  (pas encore traduit)

 

foncez les yeux fermés sur "le piège du bonheur"....  c'est vraiment très facile à lire et très utile

ce que j'ai apprécié, ce sont les méthodes pour prendre du recul sur ces images et ces mots qui nous font mal, ces "histoires" que notre cerveau nous raconte

 

c'est l'arme absolue anti-emewink

Daan.
Abonné
Tout à fait d'accord, je viens de le finir et de pratiquer les exercices, c'est d'un éclairage indispensable ! Izabelle, pourra-tu nous dire si ses deux derniers livres valent le coup aussi ? Apportent-ils des choses nouvelles par rapport au "piège du bonheur ?"
izabelle
Animatrice forum

hello Daan

concernant le livre "l'amour engagé",  il est vraiment centré sur les relations de couple, et comment y appliquer les fondements de l'ACT, notamment les valeurs : quel partenaire je veux être

mais ceci dit, en tous cas pour moi, je trouve que cela m'a beaucoup moins apporté  (peut-être parce que mon couple va bien...)

cela reste bien écrit, facile à lire et certainement utile

 

les deux autres je ne les ai pas encore fini, comme je les ai en anglais, ça me demande plus d'effort..

dans le tout dernier "the reality slap"  ça concerne les coups durs de la vie, notamment pour lui quand il a appris que son fils était atteint d'autisme

donc ça a l'air super intéressant, j'ai à peine entamé mais déjà j'ai aimé

d'ailleurs c'est la première fois que j'arrive à lire en anglais de façon presque fluide

même en anglais, c'est donc facile à lire....

 

dès que je les ai fini, je viens vous faire le topo

Daan.
Abonné
Cool, merci. J'attends la suite de ton avis. (Je lis l'anglais sans problème, et pour "the happiness trap" 3,60 € en ebook versus le prix du livre en français, y a pas photo.)
Sylvie75.
Abonné

En plus, il est drôle !

On nous a rebattu les oreilles avec le "think positive". Et il donne un exemple de "think positive" infiniment funeste. Le gars qui sort d'un dîner arrosé se sent en général hyper bien, et hyper capable de conduire. Lol, on connaît la suite.

Il y a une autre expression qui me parle, c'est "le despotisme" de nos pensées. C'est exactement ça !

izabelle
Animatrice forum

oui c'est vrai que c'est un super exemple

et son humour aide beaucoup, sa volonté de clarifier les choses, en utilisant notamment beaucoup d'images et de métaphores facile à comprendre

 

un passage aussi très libérateur :   'laisser tomber les enjeux d'estime de soi"

ça m'a fait tilt par rapport à beaucoup de personnes que je connais et qui luttent sans cesse pour se prouver à elles-mêmes qu'elles sont "bien",  il explique avec une métaphore de jeu d'échec que cette lutte nous fait gaspiller beaucoup d'énergie et nous empêche de nous connecter au présent

je trouve cela très vrai

Zéphyr.
Abonné

De mon côté j'appelle ça "la tyrannie de l'idéal", je crois bien qu'il s'agit de ce dont vous parlez aussi... ennemi identifié! ;)

C'est vrai que toutes ces idées parasites sur nous-mêmes et ces idéaux impossibles à atteindre nous écrasent et nous tyrannisent, puis finalement nous poussent tout droit dans les bras de ces satanées compulsions, on ne peut pas se sentir à la hauteur de quelque chose qui est placé trop haut, déraisonnablement haut alors on fuit, on se dit qu'on manque de volonté et on se déteste...

La pleine conscience est j'en suis sûre l'outil parfait pour affronter calmement la réalité et grâce à la RPC ce qui nous parait si inaccessible reprend une place "normale" et réaliste, ne nous écrase plus.

Je vais aller jeter un coup d'oeil sur les ouvrages de ce Russ Harris!

Bon WE à tous

Sylvie75.
Abonné

Pour celles qui ont du mal à voir les tenants et les aboutissants de la pleine conscience, et je sais que nous sommes nombreuses ici, ce bouquin est vraiment utile. Il distingue, ce que je trouve clair, le moi observateur du moi pensant, il donne aussi une image géniale de monstres sous-marins qui se cachent sous le bateau quand on erre en pleine mer et qui envahissent le pont quand on souhaite se rapprocher des côtes, image qui m'a sacrément bien parlée.

Autre chose, un raisonnement du bouquin plutôt iconoclaste et qui me fait bien réfléchir : faire des choses POUR se sentir mieux, bof bof. Ca ne peut pas nous satisfaire profondément à long terme. Agir selon nos valeurs, il n'y a que ça qui nous satisfasse profondément. Aussi, nous ne faisons pas de pleine conscience (lui appelle cela expansion) pour nous sentir mieux, mais pour accepter nos émotions (surtout les désagréables) et faire ensuite ce que l'on croit bon, avec ou sans ses émotions, peu importe finalement, car à trop écouter ou croire ses émotions ou ses pensées négatives, on ne va pas bien loin. Nos pensées négatives doivent être comme des voitures qui passent dans la rue, de temps en temps, une pétarade alors on jette un coup d'oeil à la fenêtre, mais on ne passe pas son temps à se poser des questions pour rien sur ses voitures. On fait ce qu'on a à faire dans cet appartement.

Ce que je veux vraiment faire et qui me procure une satisfaction durable et profonde ?

Ce qui serait nouveau

1) Du développement web, même pendant mes loisirs. Du développement selon mes goûts, explorer des techniques que je n'ai pas le temps d'explorer au travail.

2) De la rando à Paris et de temps en temps, de la rando en forêt.

3) Et seulement en 3, avoir un comportement plus adulte avec l'alimentation.

Ce que je dois conserver

1) Une relation à la fois très respectueuse, pleine d'amour, d'égalité, douce et franche avec mon chéri.

2) Un travail avec beaucoup de technique intéressante et peu de rapports humains (mais un peu quand même) est parfait.

080413075303_Rikki.
Abonné

J'ai pas lu le bouquin, mais je suis volontaire pour une rando dans Paris avec toi, un de ces quatre, tu me raconteras le livre, ça m'économisera de devoir le lire ! wink

 

J'adore marcher dans Paris. 

Ann.
Abonné

Merci Sylvie75 pour toutes ces explications et informations concernant le livre. Ca donne envie de le lire (la seule chose qui me retient encore perso c'est que j'en ai déjà énormément dans cette même catégorie et je voudrais m'arrêter un peu). Ce que tu décris est très intéressant. Et ton exemple pour ce que tu veux faire et qui te donnerai satisfaction est aussi, en plus d'y voir clair pour toi, un bon exemple pour nous de réfléchir, et de voir à ce que l'on veut pour nous aussi.

Alpha.
Abonné

Merci Sylvie pour ce compte-rendu très intéressant !

J'avais acheté du même auteur "L'amour engagé" mais ne l'ai pas commencé encore ; sur LC il y a quelques livres qui sont régulièrement cités et ma PAL (pile à lire) est en train de s'étoffer plus vite que je ne prends le temps de lire. ;)

Sylvie75.
Abonné

Un exercice fort utile du livre :

Se connecter chaque jour à deux ou trois activités utiles et agréables, et se connecter chaque jour à deux ou trois activités utiles et désagréables.

Fabuleux pour voir les choses avec un oeil neuf :

Mes activités agréables

- manger bien sûr

- marcher

- me doucher

 

Mes activités (un peu) désagréables (des corvées quoi)

- faire la vaisselle

- préparer la cafetière pour demain

Quand on commence à se dire "pfiou, ça veut dire quoi se connecter, c'est ennuyeux les 3 opérations pour faire le café", on se reconnecte immédiatement, on porte le café à son nez, comme si on faisait le café pour la première fois, et là on sourit et la pensée négative disparaît, parce que l'on est connecté.

Cela m'a fait également remarquer que je suis déjà connectée aux activités agréables et que ça n'a rien changé donc. Ce sont les activités désagréables auxquelles je ne me connectais pas, je n'en avais même pas l'idée, et je vois très bien en quoi ça change bien des choses de le faire.

Courtepatte.
Abonné

Sylvie75, un grand merci pour ce petit conseil qu'on peut tout de suite appliquer dans sa vie quotidienne en quittant son ordinateur.

C'est le genre de posts pour lesquels je voudrais qu'il y ait un bouton "J'ADORE" en plus du simple bouton "j'aime"!!!

Ton post, c'était mon petit cadeau du dimanche, aussi bon qu'un petit chocolat avec le café!

reine des prés.
Ancien abonné

Merci Sylvie ! Je trouve ta chronique du bouquin très bien ... elle me donne envie de lire ce livre dont les docteurs avaient déjà parlé. 

Hop, commande passée ;-)

Et merci aussi de transmetrre ta motivation depuis le début, cela fait du bien de voir que tu es tenace dans la bienveillance ;-)

Sylvie75.
Abonné

Bienveillance ?

Envers moi-même tu veux dire ? Je ne sais pas. Je m'en veux de regrossir. Mais bon, au lieu de me complaire dans cette culpabilité, c'est vrai que grâce à ce livre, je parviens à l'accepter, (pas le fait que je regrossisse, ça, c'est indéniable, mais le fait que je m'en veuille de regrossir) tout en me concentrant sur mes objectifs profonds et les moyens de les atteindre, il n'y a bien sûr pas que le poids. Je vais vivre une semaine avec de très grosses pressions au travail, et j'espère arriver à utiliser ce que je viens d'apprendre. Je vois déjà tous mes chefs défiler dans mon bureau parce qu'il y a une démo prétendument cruciale, en cédant totalement à la panique. Je les range par avance dans une scène de films et les vois comme une nuée de guêpes, bzzzzzzzz bzzzzzzzz et il faut faire ça bzzzzzzzzz bzzzzzzzzz et aussi ça bzzzzzzzz bzzzzzzzzzz... C'est toujours énervant, mais ça m'évite de leur ressembler. Et je prépare déjà ma petite phrase, quand ils vont arriver dans mon bureau pour me mettre un coup de pression, comme si je ne l'avais pas toute seule, la pression (pourquoi je me réveille à 4H du matin hein dis ?) : "Ne cédons pas à la panique."

Je vais vivre une semaine où je vais devoir respirer la peur, l'anxiété, la tension, et vendredi soir, le soulagement, la joie. Bref, une semaine riche en émotions. Voyons-le comme une excellente occasion de tester mes nouvelles connaissances sur l'ACT. Tandis que mon esprit se projettera inlassablement sur des scénarios catastrophes, je défusionnerai, puis me reconnecterai et me pencherai sur ma tâche du moment, en savourant ce merveilleux travail : être payé pour réfléchir, moderniser mon administration en automatisant des tâches ingrates (et souvent assez stupides) mais indispensables.

Isana.
Abonné

J'ai demandé le livre pour ma Nauwêllll ... j'ai hâte de le recevoir !

En tout cas, merci Sylvie pour y donner goût comme ça :-).

mims68.
Abonné

Hé hé, moi je l'ai déjà acheté,Isana, tralala, tralala.....mdr...lol....ptdr.....haha je rigoooooooooole, je suis sûre qu'il te plaira, bonne lecture !!!!!

rory24.
Abonné

Très bon teaser Sylvie !!! Je sens que je vais me faire un cadeau bonus sous le sapin de "moi à moi même": ce livre, il a l'air passionnant et hyper instructif.

En ce qui concerne les rando dans Paris, j'adore ça aussi, j'ai même le bouquin "paris à pied" c'est dire !!! On pourrait se programmer une rando LC, et à charge de revanche, les parisiennes viendront dans ma belle forêt des Yvelines pour s'oxygéner. ;-) ;-)

A bientôt, bonne lecture et bonnes aventures à toutes!

rory24.
Abonné

Très bon teaser Sylvie !!! Je sens que je vais me faire un cadeau bonus sous le sapin de "moi à moi même": ce livre, il a l'air passionnant et hyper instructif.

En ce qui concerne les rando dans Paris, j'adore ça aussi, j'ai même le bouquin "paris à pied" c'est dire !!! On pourrait se programmer une rando LC, et à charge de revanche, les parisiennes viendront dans ma belle forêt des Yvelines pour s'oxygéner. ;-) ;-)

A bientôt, bonne lecture et bonnes aventures à toutes!

rory24.
Abonné

Très bon teaser Sylvie !!! Je sens que je vais me faire un cadeau bonus sous le sapin de "moi à moi même": ce livre, il a l'air passionnant et hyper instructif.

En ce qui concerne les rando dans Paris, j'adore ça aussi, j'ai même le bouquin "paris à pied" c'est dire !!! On pourrait se programmer une rando LC, et à charge de revanche, les parisiennes viendront dans ma belle forêt des Yvelines pour s'oxygéner. ;-) ;-)

A bientôt, bonne lecture et bonnes aventures à toutes!

rory24.
Abonné

Très bon teaser Sylvie !!! Je sens que je vais me faire un cadeau bonus sous le sapin de "moi à moi même": ce livre, il a l'air passionnant et hyper instructif.

En ce qui concerne les rando dans Paris, j'adore ça aussi, j'ai même le bouquin "paris à pied" c'est dire !!! On pourrait se programmer une rando LC, et à charge de revanche, les parisiennes viendront dans ma belle forêt des Yvelines pour s'oxygéner. ;-) ;-)

A bientôt, bonne lecture et bonnes aventures à toutes!

Sylvie75.
Abonné

Bon, puisque je sens qu'il y a un créneau, je vais ouvrir un fil dédié avec un doodle et reviens ici vous mettre le lien.

//www.linecoaching.com/content/balades-de-decembre-paris

Et hop, fini le hors-sujet. :)

sasa1985.
Abonné

Je l'ai acheté aujourd'hui :) hâte de le démarrer! :) bonne après-midi à tous

JoD7.
Abonné

Je viens pourrir l'ambiance : je l'ai acheté, poussée par l'enthousiasme de Sylvie ... et je trouve (bien sûr ça n'engage que moi) que ce n'est qu'un nième "self help book" dont les américains sont friands, sans grand intérêt, infantilisant et superficiel.

izabelle
Animatrice forum

Jo D7    as-tu essayé de mettre en pratique les exercices?

JoD7.
Abonné

[quote=izabelle]

Jo D7    as-tu essayé de mettre en pratique les exercices?

[/quote]

 

Oui, j'ai essayé et suis restée comme deux ronds de flan : aucune perception différente. Il est vrai qu'en ce moment, je ne suis pas en situation de trop grande souffrance, loin de là, cela explique peut-être le peu d'effet des exercices.

mims68.
Abonné

Désolée, mais moi je l'ai commencé, je suis enchanté par cette approche, j'ai démarré les exercices et je me rends compte que des portes insoupconnées se sont ouvertes et je n'ai pas tout découvert :)

Alors merci à Izabelle et Sylvie, moi , il me convient bien, l'écriture est agréable, je ne la trouve pas infantilisante, mais je pense que l'auteur veut toucher un maximum de personnes et mettre cela à leur niveau, ce qui n'est de loin pas le cas de tous les auteurs de ce genre de bouquinswink

Mais, chacun à le droit de s'exprimer, je referme cette parenthèse,@+

izabelle
Animatrice forum

Jo D7 c'est intéressant

c'est vrai que moi, comme Sylvie, cela a vraiment transformé ma vie

il est sans doute probable que cela s'adresse aux personnes qui ont une problématique particulière

par exemple moi j'avais beaucoup de pensées et de sentiments négatifs qui m'incitaient à manger pour les éviter, les faire disparaitre

donc en faisant les exercices, soudain je n'ai plus eu d'EME puisque je n'avais plus besoin d'éviter mes ressentis

 

mais bien sûr si l'on n'est pas dans ce cas et qu'à la base on n'a aucun problème d'évitement, sans doute que le livre ne doit pas être très utile

bon à savoir!

 

Sinon, pour info, je suis en train de lire celui sur la peur : le grand saut, enfin je le lis en anglais   the confidence gap, d'où mon retard vu que je ne lis pas souvent en anglais

je trouve qu'il y a beaucoup de redites par rapport au piège du bonheur, en même temps c'est un peu normal, il faut pouvoir lire l'un sans avoir lu l'autre

par contre sur la peur, pour ma part (une ancienne phobique quand même), ça m'aide beaucoup même s'il n'y a pas de grande révélation

il compare la peur à un étalon sauvage, si on veut utiliser sa force, sa puissance  (ou pour la peur, son adrénaline), il faut d'abord l'accepter (sa présence), l'apprivoiser et puis le monter

donc je n'ai pas fini, mais déjà depuis plusieurs fois où j'ai commencé à stresser, par exemple pour une échéance professionnelle, j'ai eu cette idée que je peux utiliser cette peur pour booster mes performances

et c'est vrai que cela a changé pas mal de choses, je vivais du coup cette adrénaline comme quelque chose de positif (alors qu'avant je le vivait comme qqchse de dangereux), et en effet j'ai largement amélioré mes performances

je ne suis pas sûre d'avoir fini à temps pour vous en faire un vrai compte-rendu, mais voilà déjà ce que j'ai retenu pour l'instant qui m'a été utile

et franchement pour le coup, c'est vraiment différent de pas mal de trucs que j'avais lu, sur la peur, même si ce n'est pas assez développé à mon goût, je trouve que cela a beaucoup de sens et surtout que pour l'instant, pour moi, c'est vraiment très efficace (le truc que je préfère)

Sylvie75.
Abonné

[quote=JoD7]

Je viens pourrir l'ambiance : je l'ai acheté, poussée par l'enthousiasme de Sylvie ... et je trouve (bien sûr ça n'engage que moi) que ce n'est qu'un nième "self help book" dont les américains sont friands, sans grand intérêt, infantilisant et superficiel.

[/quote]

Tu ne pourris rien du tout, mais je ne rembourse pas le bouquin (lol).

J'en suis à la fin, et je la trouve moins bien que la première moitié, je retrouve effectivement ce côté self help book... Mais je garde quand même un très bon souvenir de la première moitié, le moi observateur, ce n'est pas de la méditation. Il me semble que c'est un concept opérationnel, ce "moi" observateur. Bon enfin, on verra surtout ce que je peux en faire dans ma vie.

Sylvie75.
Abonné

Il y a une autre idée qu'il développe sur la fin du Piège du bonheur :

Un but n'est pas une bonne fin.

La fin, ce sont les valeurs, les valeurs qui guident l'existence.

Pour rendre concrètes ces valeurs, il faut des buts, (à court moyen et long terme), et pour atteindre ces buts, il faut un plan d'actions.

Banal ? Self help book ?

Pas du tout ! Pour moi, une révélation, sur la fin du bouquin. Si vous voulez, une valeur, c'est "Je veux aller à l'Est", en gros, vous ne l'atteindrez jamais, car c'est une direction général, pas un jalon.  Un but à court, moyen ou long terme, c'est une ville plus ou moins proche sur cette route orientale. Un plan d'action c'est l'argent, le temps et les moyens que vous consacrez à votre but. En gros, du plus matériel au plus dématérialisé. Et paradoxalement, avoir une visée abstraite donne une âme au but matériel que l'on s'assigne.

Du coup, le "je veux maigrir" est devenu bien plus articulé.

Mes valeurs : élégance, stabilité, santé.

Mes buts : 500g cette semaine,  90K en mai lors de mon voyage, 72K in fine

Mon plan d'action en 4 quartiers

- PC 2 fois 20' par jour

- manger lentement en me concentrant bien sur mon plaisir

- activité physique plaisir 4 fois par semaine

- M'acheter des vêtements dans lesquels je me sens belle et bien, sans attendre

 

Si je ne maigrissais pas, j'aurais au moins profité du voyage, car la vie c'est maintenant, pas seulement quand j'aurai atteint mon but.

Toutes ces idées, je les ai trouvées à la fin du bouquin finalement.

Bliss.
Abonné
J'aime bien l'idée des valeurs et du plan d'action. j'attends daileurs avec impatience que le livre revienne à la bibliothèque! Mais personnellement je ne souhaite pas mettre de chiffres ou des buts de poids ou de nombre de fois pour faire du sport, trop tressant pour moi. Trop irréaliste aussi le corps ne réagit pas de manière linéaire, et il y a tous les aléas du quotidien, la maladie, la grosse fatigue etc.... Donc pour ma part mes plans d'action c'est au jour le jour faire ce qui me fait du bien, manger des bonnes choses avec faim, me reposer si besoin, sortit faire du sport quand j'en ai l'énergie. Tout ca 24 heures à la fois et sans espoir de perte de poids. Le poids sera ce qu'il sera et peut être qu'il restera haut?
Bliss.
Abonné

Je me réjouissais d'avoir ce bouquin en mains! un ami me l'a donc prêté pour quelques jours. Et je suis déçue. POur le moment je ne lis rien de vraiment nouveau mais je continue. Et j'ai feuilleté la partie qui traiterait éventuellement de pleine coscience ca a l'air maigre.

Bon je ne vais pas le rendre direct. Je vais le poser et observer ce qui se passe dans mon quotidien et faire l'exercice. Et ensuite reprendre un peu.

Je suis tellement enthousiaste de toutes mes lectures et pratiques de pleine conscience que ma disponibilité pour l'ACT n'est peut être pas d'actualité?

J'accepte que pour le moment c'est comme ca. 

reine des prés.
Ancien abonné

Bonjour Bliss

De quelles lectures et pratique de la pleine conscience parles-tu ?

Je me suis moi aussi procuré le livre du piege du bonheur mais ne l'ai pas commencé encore, je cherche aussi des lectures sur la pratique de la RPC...

A bientôt !

Bliss.
Abonné
Voici quelques titres à partir desquels tu as accès à 10000autres références en la matière. Je les ai emprunté dans un premier temps a la bibliothèque mais au des mois je me les suis tous offerts ce sont mes "bibles" de la pleine conscience. "L éveil des sens de jon kabat zin hyper complet peut être pas le plus facile au premier abord. "Là ou tu vas tu es" du même auteur pas cher en poche. Facile d' accès et pleins de petites idées d' activités en pleine conscience. "Méditer jour après jour" Christophe André. Avec un cd de fichiers audio de pleine conscience. Très beau livre poétique même. "Méditer pour ne plus déprimer" collectif d'auteurs je ne sais plus lesquels. Avec un cd aussi mais très axé sur la dépression et la prévention des rechutes par la pratique de la pleine conscience. "Méditer 108 leçons de pleine conscience" jon kabat zin encore surtout super pour le cd avec des méditations guidées par la voix de giraudeau je recommande
Bliss.
Abonné
Mon doigt a dérape sur la clavier je disais donc je recommande le fichier de bodys an avec la vois de giraudeau qui se fait couché. Voilà pour mes "chéris" de la pleine conscience. Pour ceux qui comprennent bien l anglais sur you tube il y a pas mal de vidéos. Et aussi sur l association française pour la mindfulness. Merci de ta question en te répondant je me rend compte de mon enthousiasme et de ma certitude que c est dans cette voie que je dois aller. Voie qui ça tombe bien correspond à ce que propose ce site de manière plus spécifique pour les troubles alimentaires.
izabelle
Animatrice forum

@Bliss   : moi j'ai lu tous les livres dont tu parles et je les ai trouvés super mais l'act therapy m'a permis d'aller plus loin

je l'ai compris quand j'ai vu que c'était l'acceptation qui généraient les plus grands effets sur moi

c'est complémentaire, et l'ACT intègre la pleine conscience

par contre bien sûr tu ne trouveras pas dans ce livre plus d'infos sur la pleine conscience que dans ceux que tu as déjà lu  qui sont plus approfondis sur cette question spécifique

en revanche, concernant les ressentis liés aux pensées, je le trouve bien plus "efficace" pour accepter les pensées sans y être 'scotché' (et donc sans avoir besoin de les faire disparaitre, par de la nourriture par exemple), ce qu'il appelle la "défusion" dans le livre, et qui me semble très importante pour un grand nombre de personnes (surtout ceux qui sont très identifiés à leurs idées)

personnellement j'ai pratiqué des mois et des mois de pleine conscience, tant que je n'arrivais pas à savoir comment aborder ces ressentis-pensées, les EME étaient toujours là et bien là

avec la défusion cela a fait toute la différence

il y a aussi une choses surlaquelle l'act-therapy insiste, ce sont les "valeurs" (terme pas très bien choisi, mais qui définit ce que nous voulons exprimer dans notre vie)

dans l'act, à la base, il y a 6 principes, et la pleine conscience en fait partie

mais concernant le piège du bonheur c'est un livre pour le grand public, la partie pleine conscience est réduite à sa plus simple expression

et ce n'est pas du tout un livre poétique par contre, mais ce que j'aime, personnellement, c'est l'utilisation des métaphores pour faire comprendre des choses, en tant que "visuelle" (qui n'a presque que des pensées par image); cela me parle beaucoup

mais je suis prête à parier que les personnes de type verbal doivent beaucoup moins apprécier que moi ce type d'écriture

mais je te conseille de le lire quand même entièrement, car il y aura bien un ou deux trucs qui pourront t'aider dans ton chemin 

de plus ce livre est utile pour les personnes qui ne sont pas particulièrement attirées par la méditation, je pense aussi que cela peut t'être utile dans ton travail (mais je m'avance peut-être)

bises

Sylvie75.
Abonné

Moi, la méditation, je m'en fiche. L'acceptation n'a juste rien à voir avec la méditation / relaxation et autres spiritualités bouddhistes, malgré les apparences ! Et si j'ai 30 kilos de trop, ce n'est pas par manque de spiritualité, lol.

Le livre explique bien que cela n'a rien à voir, la méditation et la RPC. On fait de la RPC (Harris appelle cela de l'expansion) POUR accepter nos émotions désagréables POUR cesser de tenter de les étouffer sous de la nourriture. C'est tout sauf de la méditation transcendantale !

Bon sinon, je revenais ici pour vous montrer ceci, à celles qui ont apprécié le bouquin tout du moins (au moins Izabelle et moi, pour l'instant :) )

//www.theweightescape.com/

C'est le site dédié au livre, qui a une section sur la perte de poids, pour les anglophones.

Bliss.
Abonné
Juste pour préciser que pour moi méditation équivaut à "pratiquer la pleine conscience" et n'a rien à voir avec un philosophie ou pratique boudhiste ou autre. J'utiliserai pleine conscience sur le forum pour moins de confusion. PLus le temps passe et plus pour moi la pleine conscience est le truc le plus simple et direct pour accepter, rien à faire, même pas de défusion ou autre, s'asseoir , respirer, observer, revenir sans cesse aux sens, écouter, sentir ce qui se passe dans son corps. Et dans cette pratique les pensées, obsesssions émotions et autres se dissolvent d'elle même. Maintenant je veux bien croire que cela marche plus ou moins pour certaines personnes. POur ma part le fait d'avoir fait des séances de TCC il y a quelques mois m'a bien aidé à oberver mes pensées et en prendre distance au quotidien. Je continue à lire le livre et à pratiquer les exercices recommandés, on fait ca en famille c'est assez drôle d'ailleurs. Le truc est de bien repérer la pensée. J'aime particulièrement le fait de mettre en chanson et d'utiliser une voix particulière (celle d^homer simpson pour moi). Je prend toutes les bonnes idées qu'on me donne et ma foi j'essaie ca ne me coûte pas grand chose d'essayer. Et ensuite je retourne sur mon tapis m'asseoir et faire de la pleine conscience;)
Sylvie75.
Abonné

Merci de tes précisions Bliss, nous sommes donc d'accord.

Sylvie75.
Abonné

[quote=Izabelle]il y a aussi une choses surlaquelle l'act-therapy insiste, ce sont les "valeurs" (terme pas très bien choisi, mais qui définit ce que nous voulons exprimer dans notre vie)[/quote]

J'ai d'abord pensé comme toi, que c'était (encore) un souci de traduction de plus (le livre est vraiment mal traduit).

Je me disais que c'était sans doute les "choix de vie". Puis j'ai lu le chapitre, et ça m'a fort parlé. Et (voir ma signature) j'ai trouvé les 3 valeurs qui faisaient sens à mes yeux. Et à ma grande surprise, ce sont bien des valeurs, des concepts assez théoriques qui me motivent. Je les ai "trouvés" dans cet ordre : Elégance puis stabilité puis efficacité en dernier.

C'est pourquoi, pour ne prendre qu'un exemple, je prends mon pied parfois au travail : quand je produis un programme qui possède ces 3 qualités, j'éprouve une satisfaction à la fois profonde et intense. Mon couple aussi, présente ses 3 qualités auxquelles je tiens. Et mes deux grands projets du moment et sur les années qui viennent : maigrir et acquérir un appartement devront répondre à ces 3 qualités à la fois.

Et toi Izabelle, si je ne suis pas indiscrète, quelles sont tes valeurs ?

izabelle
Animatrice forum

eh bien je dois dire que dans tous les bouquins de l'act en français que j'ai lu, c'est toujours le terme "valeur" qui est employé

ensuite je lis un livre de Russ Harris en anglais en ce moment (je mémorise moins bien en anglais alors c'est long), et du coup, en fait, en anglais, le mot employé  c'est "values" 

j'imagine que c'est Steven Hayes qui a utilisé ce mot à la base, moi je le trouve pas trop adapté, peut-être parce qu'ici, en tous cas, en France, on l'applique à des concepts plutôt de type "moraux" (enfin pour moi du moins à la base)

mes valeurs?

la beauté, la légèreté,  le rythme,  la compréhension profonde,

la capacité à évoluer, l'échange

 

voilà ce qui me booste le plus!   

même s'il y a plein d'obstacles (ah ah la légereté....)   le fait d'avoir cerné ces choses importantes pour moi, qui me motivent, qui me font me sentir vivante  est un bienfait pour l'action

c'est vrai que ça change tout   de se dire qu'on va traverser des tempêtes émotionnelles (pas marrant)  pour vivre quelquechose qui nous comble dans l'instant présent (sentir la légereté)  et pas pour un objectif de kilos qu'on atteindra peut-être dans un long moment hypothétique

parce que juste traverser la tempête, parce que c'est bien, parce qu'il faut, parce que c'est comme ça, parce que....   ça ne marche pas sur le long terme, la rebelle qui est en moi finit toujours par envoyer tout promener

en restant connectée à mes valeurs, rien de tout ça, je suis juste heureuse, à l'instant T, si mon estomac ne pèse pas une tonne, sans penser à tout le reste (kilos et compagnie, et tout ce qui s'ensuit)

lorraine
Marraine

Allez, je m'immisce pour de petits avis supplémentaires.....smiley

Je lis  et continue à lire et à relire (des passages)  "le piège du bonheur".......que j'ai fini par acheter smiley j'ai même lu -en gros- le livre sur la thérapie de l'ACT plus destiné aux thérapeutes ....C'est dire !

Quand des livres sont conseillés tant et plus, et par des linecoachées et par  les toubibs, c'est que forcément ils sont intéressants  .....en tous les cas c'est une évidence pour moi! . Mal traduits peut être mais comme je ne lis pas l'anglais je ne m'en rends pas compte ! wink

Je trouve qu'il est plutôt bien, ce livre, et pas si vulgarisé que ça. L'auteur se donne les moyens de communiquer au plus grand nombre une méthode bien définie, pour un changement de comportement.  Respect. Sauf que bien sûr  ça, changer de comportement faut en avoir envie  ....................

J'en avais pas une impérieuse nécessité (comme je l'ai ressentie qd j'ai lu "Au coeur de la tourmente par exemple) de ce livre mais j'ai fait connaissance avec une nouvelle thérapie et  j'aime bien apprendre des nouveaux trucs. Je regrette de ne pas avoir connu la thérapie de l'acceptation y a une 20taine d' années, j'aurai peut être gagné du temps mais sûrement aussi que j'avais à vivre ce que j'ai vécu !....

Et puis ce rappel sur l'importance de donner un sens à sa vie, par le choix de valeurs qui nous importent et de ne pas toujours attendre que tout soit rose -le bonheur à tout prix- (etc) c'est très intéressant

 J'ai réalisé que "la défusion"  (...) je l'ai apprise assimilée rapidement  avec la rpc de GA.(j'ai compris à LC que j'avais déjà une intimité certaine avec mes émotions ; mon problème c'est que je me jugeais continuellement  et que je me laissais embarquer par mes pensées stériles et à complètement fusionner avec ces pensées desfois)Jai ensuite développé "ce concept" avec les livres de Jon Kabat Z in( autour de "les pensées ne sont que des pensées", "l'instant présent" " moment après moment"," le mode Etre" etc etc)  en particulier et le CD guidé par Christophe André.

J'ai vraiment bien aimé les chapitres sur l'estime de soi et l'acceptation, éclairages importants ..Je vais relire....

Et alors Russ Harris je "l'aime bien" aussi parce qu'il conseille de lire le livre de ...Jon KZ ! "Là où tiu vas tu es"; (p 159) et qu'il préconise aussi les longues  séances de rpc pour ceux qui le souhaitent smileywink

Ce livre là, conseillé par Bliss,  je l'ai acheté aussi en même temps. Et j'aime beaucoup. Il complète bien le CD , que j'aime bien maintenant, de Bernard Giraudeau (vendu avec livre sur les leçons de conscience de JKZ que je n'aime pas !) et se rajoute à mes 3 autres livres de cet auteur.....+ tous les autres d'auteurs différents !

 

Merci pour tous les conseils et  partages de bouquins.

 

.Bonne nuit  à tous

Marielle.
Abonné

J'aime beaucoup votre fil de discussions, que je découvre aujourd'hui à peine! Pour ma part, j'ai acheté  "Le piège du bonheur" gâce à Sylvie et à Isabelle, je suis toujours dedans (je suis scrupuleusement les injonctions de l'auteur à laisser passer un peu de temps entre chaque chapitre - perfectionniste et dans le contrôle mwoa, non ? ;-), raison pour laquelle sans doute je ne m'étais pas encore interrogée sur les valeurs qui pouvaient fonder mon quotidien. A suivre l'exemple de Sylvie et d'Isabelle, il me semble que les miennes seraient les suivantes (sans ordre de priorité): finesse, style, souplesse.

Très beau début de journée à vous toutes, et merci pour vos réflexions qui m'apportent toujours énormément!

Sylvie75.
Abonné

Au fait, pourquoi le livre s'appelle le Piège du bonheur ?

Beau titre, mais un tantinet paradoxal ?

Je résume (et ou paraphrase) comme je l'ai compris :

Si l'on fait les choses POUR  se sentir bien, ou se sentir mieux, pour se cajoler, se réconforter en permanence, on a perdu d'avance. (Le bateau qui erre sans but... et sans plaisir).

Tandis que si l'on fait les choses avec conviction, parce qu'on donne une ou plusieurs directions à sa vie, que l'on se sente bien ou mal (ça va ça vient de toute façon), on a le sentiment d'avoir une vie riche, une vie d'adulte accomplie.

Autrement dit "accepter ses émotions ou ses pensées ruminatives", ce doit être fait avec une ouverture d'esprit maximum pendant une séance de RPC... pour mieux passer à la suite de son programme d'actions ensuite, en ayant défusionné. Tant que l'on fusionne avec nos émotions, nos pensées ruminatives, elles sont invalidantes.

Aussi étonnant que cela paraisse au premier abord, on ne gagne rien à se materner, à s'infantiliser.

Ce doit être l'idée phare du livre qui me convainc le plus. Puisque ce sont nos actes et nos actes seuls qui donnent de la valeur à notre vie, il faut que nos actes fassent sens.

izabelle
Animatrice forum

c'est vrai que le titre, moi je ne l'aime pas trop, d'ailleurs malheureusement cela m'a fait perdre du temps car à cause du titre je n'ai pas acheté le livre tout de suite, j'ai bien attendu trois mois (faut dire que la facture de livres est assez salée par ici...)

pour moi ça serait plutôt  "le piège du confort"  ce que je ressens du message du livre

parce que le bonheur, en effet, pour moi, c'est quelque chose de plus profond, et justement ce que l'on trouve lorsque l'on vit selon ses valeurs

ensuite, je ne sais pas exactement quel signification recouvre "happiness" en anglais, s'il s'agit d'un bonheur profond ou pas, ou juste du confort

l'essayer c'est l'adopter....  même une super-adepte du confort comme moi (ben oui je vous avais dit que j'avais été la reine des EME, capable d'avoir une EME pour un simple inconfort physique passager),   faire l'expérience de sortir un peu de sa zone de confort pour aller vers une vie qui fait sens, c'est quelque chose d'assez extraordinaire....  vécu de l'intérieur...

 

il y a d'ailleurs un passage du livre qui m'a "parlé", en tant qu'intolérante à l'inconfort que j'étais depuis ma plus tendre enfance, et qui dit à peu près ceci:

ce que vous appellez votre "zone de confort", vous devriez plutôt l'appeller votre "zone de misère"  ou "zone où je passe à côté de ma vie"

 

Voilà qui m'a fait un électrochoc.....  j'y pense souvent à chaque fois que je n'ai pas envie de me bouger, de dépasser mes peurs, d'écouter les pensées qui me disent que je suis nulle, pas à la hauteur, pas formée, etc, etc....  cause toujours.....

Sylvie75.
Abonné

Traduire, c'est trahir, c'est bien connu !

"Happiness is a mental or emotional state of well-being characterized by positive or pleasant emotions ranging from contentment to intense joy."

Pour autant, le terme bonheur semble à peu près correspondre aux mêmes variations que happiness.

En gros, le bonheur ne se trouve que si l'on ne le cherche pas, c'est peut-être là que réside le piège ?

Mais je ne veux pas surinterpréter.

didil.
Abonné

Bonjour !

Je lis avec intérêt cette discussion sans avoir le livre.

Je pense que nous ne cherchons pas le bonheur là où il se trouve, car nous le cherchons à l'extérieur de nous. Or le bonheur est tapi en chacun de nous, même si tout ne va pas bien tous les jours, loin de là ! Pour moi, le bonheur, c'est l'évocation d'un souvenir agréable, c'est se concentrer sur l'instant présent et en vivre les douceurs, seul ou en compagnie, c'est la chance d'être en vie, avec tous nos défauts (certes, nous ne cessons de nous en plaindre) mais surtout toutes nos qualités (que nous sous-estimons le plus souvent).

Nous avons trop souvent la fâcheuse tendance à ressasser ce qui ne va pas au lieu de faire la liste des moments agréables de notre journée. Si seulement nous pensions aux trois premières bouchées dégustées à chaque repas, nous commencerions déjà une liste conséquente !

Bonne journée à tou(te)s et beaucoup de bonheur !

Haut de page 
X