Pourquoi les régimes ne font pas maigrir ?

2
Pourquoi les régimes ne font pas maigrir ?

Plus de 90 % de gens qui font un régime en espérant maigrir reprennent du poids ensuite. Sans compter ceux qui abandonnent ou craquent pour des aliments hypercaloriques en pleine diète... Il est peut-être temps de changer de méthode.

Faites-vous plaisir et mangez ce que vous aimez en quantité limitée pour maigrir

Pascal s’impose des repas sans sucre ni dessert (son péché mignon) et il compte les calories ingurgitées chaque jour dans l'espoir de maigrir. A midi, il aperçoit une brioche en vitrine, il en rêve, il salive mais il résiste. Le soir, il se venge sur un steak tartare en repensant à son acte de bravoure. Pourquoi Pascal s’inflige un tel régime pour maigrir ? Il adore la brioche. Pourquoi ne pas s’en offrir une de temps en temps, sans associer cela à un craquage et sans pour autant relâcher l’attention sur son alimentation. Au bout de trois semaines, Pascal a abandonné son régime amaigrissant, bien trop dur selon lui. Il se considère comme "trop faible pour y arriver". Céline, elle, a perdu 4 kilos en deux semaines grâce à un régime hyperprotéiné à base de blanc de poulet. Elle en a repris cinq en trois mois. Le plaisir de retrouver des aliments interdits, les changements brutaux imposés à son corps ont eu raison de sa motivation initiale.

Si vous vous privez de ce que vous aimez manger, vous risquez de "craquer"

Les régimes amaigrissants basés sur la privation sont ressentis comme une agression par le corps. Face à cette violence, il est facile de céder voire d’exploser. Et de dévorer des aliments caloriques en bien plus grande quantité que ce que l’on aurait mangé sans régime !
La restriction semble encourager les comportements  "gloutons", un mécanisme parfaitement expliqué par les spécialistes du surpoids Evelyn Tribole et Elyse Resch. Par exemple, en grandissant dans une famille nombreuse, on peut prendre le réflexe de se servir et de manger vite, de peur de manquer. Le même genre de comportement apparaît en rentrant à la maison après une longue absence, un voyage à l’étranger : manger tout ce qu’on retrouve, même sans faim. Toute restriction, imaginaire ou réelle, se traduit ensuite par une surconsommation de nourriture. En somme, faire un régime pour maigrir, c'est le meilleur moyen de grossir !
 
Ce mécanisme se répète en entamant un régime amaigrissant basé sur l’élimination de certains aliments prétendument mauvais. Un décompte précis de calories et des règles fixes viennent remplacer la sensation de faim naturelle. Un cadre tellement rigide qu’au moindre écart, le mangeur se sent nul, il abandonne la partie et mange bien plus que nécessaire ! C’est "l’effet foutu pour foutu" (what-the-hell effect) défini par les chercheurs canadiens Janet Polivy et Peter Herman.
Le spécialiste des troubles du comportement alimentaire, Gérard Apfeldorfer, suggère d’abandonner ce mode de discrimination des aliments, source de frustration, de régimes à répétition et d’insatisfaction. Il propose de maigrir sans régime, en mangeant de tout mais en acceptant de se modérer, de limiter les quantités en fonction de son appétit. Oubliez les régimes pour maigrir durablement.
 
Pour en savoir plus :
Maigrir c'est dans la tête, aux éditions Odile Jacob (1997), de Gérard Apfeldorfer
Intuitive Eating, ouvrage en anglais aux éditions St. Martin's Griffin (1996) d'Evelyn Tribole et Elyse Resch
2

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X