Pour bien entrer dans la démarche, changer sa façon de penser - 07012019

izabelle
Animatrice forum

Le moins évident, quand on commence Linecoaching, c'est le changement en profondeur de sa façon de penser

façon de penser son alimentation

façon de penser son corps

façon de se penser soi-même

et surtout….. de se ressentir

 

en fait, Linecoaching est réussi quand on passe de la pensée au ressenti

car la pensée sera toujours du contrôle, même si elle porte sur la faim et la satiété, même si on pense sa dégustation

 

ressentir, par contre……   c'est s'autoriser à être soi, c'est laisser véritablement les rênes aux systèmes de régulation de notre corps, c'est vivre aussi plus intensément

 

notre mental est plutôt effrayé à l'idée de laisser les rênes, bah bien sûr il est hyper contrôlant

 

c'est pourquoi il est réellement important d'en prendre conscience afin de ne pas aborder Linecoaching comme un "régime",  ce serait alors un régime de la faim et de la satiété

un régime, c'est  "tout bien faire comme il faut et alors je maigris, je me sens mieux et tout va bien"

une belle illusion de notre mental….

généralement ça ne marche pas, ou ça ne dure pas

parce que c'est une illusion

parce qu'on n'est pas des machines, mais des êtres complexes et multidimmensiionnels

et c'est notre complexité qui fait notre charme…..  et nos émotions aussi, c'est dans le pakage  ;-)

 

 

Pour bien aborder Linecoaching il est essentiel, déjà,  de 

- faire confiance

- lacher nos objectifs de perte de poids pour l'instant,  car cela nous fait rester automatiquement dans le mental et entretient les compulsions

- communiquer, parler, utiliser les forums, ne pas rester seul dans son coin

- apprendre à aimer ses envies, ses impulsions

- se traiter comme on le ferait avec son propre enfant, avec amour, beaucoup d'amour

- se faire du bien, apprendre le plaisir

- s'autoriser à ressentir et se féliciter quand on le fait

- se brancher à la gratitude et tout ce qui nous fait vibrer profondément

 

tout ceci afin d'entamer le changement dans le rapport à nous-même

Commentaires

Toutentiere
Ancien abonné

coucou

La claque "le régime de la faim et de la satiété"... excellente image, bingo je pense ne pas être loin de tomber dedans....

Merci, il y a encore du chemin

Belle journée

const59
Ancien abonné

Bonjour,

 

Je me retrouve également dans le régime de la faim et de la satiété... j ai également encore du boulot!!

Bonne soirée 

izabelle
Animatrice forum

bravo les filles pour en prendre conscience

notre cerveau est tellement branché  sur la résolution de problème qu'il est prêt à prendre toute méthode comme un outil de résolution de problème

 

ce qui est essentiel c'est de ne plus considérer notre alimentation comme un "problème" afin que le cerveau ne soit plus aux commandes, il continuera à blablater et s'inquiéter, oui, mais on lui prêtera moins d'attention,   et on commencera à se considérer de manière plus complète, avec beaucoup plus d'amour

voir moins de problèmes, plus d'amour et d'attention envers soi

c'est un simple équilibre avec notre cerveau sur-puissant, il sera toujours là, mais juste moins agissant dans cette partie de vie où il devrait normalement être en arrière plan comme pour tous les mangeurs régulés 

paca58
Ancien abonné

bonjour

je commence tout juste pas evident lol

se concentré sur la nourriture j'évitais mais je m'y met 

laissons du temps au temps lol

à bientôt

Plume62
Ancien abonné

Bonjour, effectivement il ne faut pas se stresser, c’est un apprentissage qui prend du temps, la bienveillance et le maître mot de cette méthode. Alors courage paca58 et à très vite 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plume62

Fanny95
Ancien abonné

Bonsoir,

Comme c'est long, pour moi en tout cas, ce changement en profondeur. Cela fait au moins 2 mois que j'ai entamé cette méthode et j'en suis toujours au même point - voire je me demande si mes crises de fringales ne se sont pas aggravées. Donc pas de perte de poids mais plutôt le contraire. Se pourrait-il que cette méthode ne me convienne pas ; je ne sais plus quoi penser ? Et comment rester dans un corps que je ne reconnais plus avec mes 20 kg en plus.

Peut-être il y a t-il un ou une abonné sur le forum qui a rencontré les mêmes difficultés et qui a trouvé la porte de sortie.

Merci d'avance

izabelle
Animatrice forum

je pense que beaucoup ont rencontré les mêmes difficultés, moi la première, enfin un peu différemment sans doute, mais c'est bien pour cela que j'ai créé ce poste

généralement quand les compulsions augmentent, c'est parce qu'on essaie de les  "contrôler", par exemple en utilisant la pleine conscience

c'est à dire qu'on continue à être en restriction dans sa tête, à essayer à tout prix de moins manger

parce que l'urgence de la perte de poids est trop forte

 

plus on essaie de controler les compulsions, plus elles empirent, eh oui…..

 

pour moi la porte de sortie, ça a été  l'ENVIE

me centrer sur mon ENVIE

est-ce que j'ai ENVIE de manger ça, oui ou non?

ainsi j'ai pu vraiment me recentrer, l'envie nous guide, ce n'est pas toujours de la faim, certes, parfois c'est du réconfort, mais quand je la suis, elle me guide très parfaitement

 

bien sûr cela n'est pas évident, surtout quand on se met la pression (la société aussi)

tu dis que tu ne reconnais plus ton corps, mais cependant, toi, à l'intérieur, tu te reconnais n'est-ce pas?

 

je pense que ce qui est crucial c'est aussi de se détacher de l'apparence via la ligne pour investir qui on est vraiment à l'intérieur

se fiche du regard extérieur, se sentir de l'intérieur

 

alors notre corps nous guide, l'envie prend en compte la faim et le réconfort,  et on trouve ce fameux poids d'équilibre

 

mais c'est vraiment un rapport à soi-même qu'il faut travailler au quotidien : être son meilleur ami, s'aimer, vivre la vie que l'on souhaite, faire fi des contraintes diktats, jugements, etc...

 

tiens nous au courant surtout!

Fanny95
Ancien abonné

Merci Izabelle,

Oui je me reconnais à l'intérieur et justement je vois la réalité de ma prise de poids et donc mon mal être.

Je me mets dans l'état d'esprit de me centrer sur l'envie que tu évoques mais cruellement mes vieux démons réapparaissent à un moment ou à un autre. Quoique je fasse ou essaie de faire je perds vite le contrôle.

Si la journée j'observe un léger mieux, la nuits et mes insomnies sont propices "aux craquages".

Quant à être indifférent aux regards extérieurs, c'est déjà le mien que je ne supporte pas, me voir dans une glace me dégoûte et de voir ces bourrelets me plonge dans un état de tristesse implacable. Alors de m'habille vite fait avec des pulls  trop grands et des vieux pantalons ; pas envie d'en acheter d'autres.

Ne crois-tu pas que ce dégout pour mon physique et mon attitude devant la nourriture ne me permettent pas de suivre cette méthode avec succès. Pour moi j'y mettais tous mes derniers espoirs pour retrouver un poids de forme convenable.

En tout cas merci pour ces échanges opportuns.

Kroline
Ancien abonné

Bonjour, 

Je me permets de réagir car la discussion m'interpelle... 

J'ai commencé LC depuis octobre. C'est une évolution de tout instant. Au départ, j'étais très motivée, bonne élève, présente sur les forums, bref: programme presque parfait!

Puis, la claque: Pas perdu 1 gr! J'ai eu beaucoup de mal. Vraiment. Mais je n'ai pas abandonné. J'ai eu besoin de ralentir le programme, de discuter avec les coachs.

Et j'ai compris: LC je l'avais déjà fait avec une diététicienne mais j'ai compris que c'était en régime. Je n'ai jamais de ma vie lâché mon contrôle.

Donc, maintenant, c'est plus sincère. Je veux réellement changer en profondeur, ne pas faire semblant, devenir régulée avec la nourriture. J'ai repris plus sérieusement le parcours forme et j'ai accès  au body Scan. Cela me permet de me ressentir physiquement. Je me force à la PC car c'est la clé pour moi d'après les bilans.

Finelement, en avancant, je suis à l'étape cruciale des EME. Le choc! Je crois aussi que le noeud est là... Alors j'ai prolongé le carnet des EME. J'ai envie d'approfondir sans tomber dans la perfection (ça aussi, je l'ai appris).

Tout ça pour dire qu'à un moment, dans le parcours, on se retrouve face à soi même avec ses problèmes. On voit une montagne, on est perdu. On se sent ridicule. Mais j'ai l'impression que c'est un cap. Il faut passer par là.

Soit tu occultes et tu fais semblant. Soit tu décides que c'est terminé, les problèmes, tu veux les affronter. Tu veux te connaitre, savoir pourquoi tu agis comme cela. 

Tout cela, c'est bien plus qu'un poids. Le vrai problème, c'est pas combien tu pèses. 

Moi, j'ai pris le parti de continuer le parcours car je suis persuadée que c'est la clé du bien être.

Je n'ai toujours pas perdu 1 gr. Mais je sui certaine que lorsque ce ne sera plus du tout une priorité, le lâcher prise m'amènera au poids de forme.

Vous n'êtes pas seules à affronter vos problèmes et c'est très courageux. Nous devrions nous féliciter heart

Bonne journée tout le monde!

Caroline wink

Divanana
Ancien abonné

Bonsoir à toutes 

Merci Caroline d exprimer avec cette justesse ton parcours avec Linecoaching. 

Moi qui ait commencé le programme fin juillet 2018, je n ai pas perdu de poids et je suis à l étape des ÈME. Pourtant et malgré des moments de découragement, je sais que je suis sur la bonne voie. J ai réussi à dédramatiser mes excès et "craquages" et ils ont du coup moins d ampleur. 

J utilise la pleine conscience pour être plus calme et attentive à mes émotions et aussi à mes besoins alimentaires ou non.

Je suis plus indulgente avec moi si je ne parviens pas à réussir mes défis et je m accorde des jours de pause entre les étapes du parcours alimentaire.

Si besoin je contacte mon coach pour me rassurer et m encourager.

Line coaching est un outil extrêmement riche et complet pour retrouver un équilibre alimentaire et même un équilibre de vie. C est formidable et en même temps il est parfois difficile de ne pas s éparpiller et d y consacrer le temps quotidien.

C est pourquoi compte tenu de nos existences bien remplies et bien occupées voire trop occupées, il faut se donner du temps et remettre le métier sur l ouvrage autant de fois qu il le faut.

Je suis sûre que la patience va payer et que d ici quelques semaines ou plus il y aura des progrès et des déclics et que cela se verra sur notre silhouette et plus encore à notre sourire et notre bien être. 

Bon courage à toutes.

 

paca58
Ancien abonné

bonjour
j'en suis à la dégustation
très dur pour moi de l'appliqué
je recommence à avoir des crises de boulimie décourageant
je n'arrive plus a réfléchir je mange sans reflechir
après coup oui je reflechi lol
mais je continue

izabelle
Animatrice forum
Fanny95 Abonné dim 17/02/2019 - 08:57

Quoique je fasse ou essaie de faire je perds vite le contrôle.

Si la journée j'observe un léger mieux, la nuits et mes insomnies sont propices "aux craquages".

Quant à être indifférent aux regards extérieurs, c'est déjà le mien que je ne supporte pas, me voir dans une glace me dégoûte et de voir ces bourrelets me plonge dans un état de tristesse implacable. Alors de m'habille vite fait avec des pulls  trop grands et des vieux pantalons ; pas envie d'en acheter d'autres.

Ne crois-tu pas que ce dégout pour mon physique et mon attitude devant la nourriture ne me permettent pas de suivre cette méthode avec succès. Pour moi j'y mettais tous mes derniers espoirs pour retrouver un poids de forme convenable.

 

Coucou Fanny

oui c'est sûr, quand on est dans le contrôle, on le perd…. plutôt vite….  c'est plutôt le signe d'une bonne santé psychique, voilà enfin une bonne nouvelle!

si la nuit tu te sens "craquer" c'est parce que tu contrôles trop la journée

pourquoi tu contrôles ?  parce que ce regard sur toi est difficile, l'image que te renvoie le miroir te remplit de dégout

cela est un obstacle  pour TOUTE perte de poids, avec une méthode ou une autre

mais tu as mis le doigt dessus

 

c'est un cercle vicieux

on mange en excès, souvent, pour se donner de l'amour

or, quand tu te regardes dans la glace, j'ai l'impression que tu ne te donnes pas beaucoup d'amour, mais du dégout, de la colère, de la peur

comment veux-tu ensuite que ton enfant intérieur se sente suffisamment bien pour ne pas avoir envie de s'engloutir sous une tonne de chocolat réconfortant?

 

cela a été vraiment important pour moi de comprendre que lorsque j'ai envie de pain, de fromage ou de chocolat, c'est que mon enfant intérieur a besoin d'etre AIME

alors c'est là l'essentiel cette attitude que l'on a avec soi

 

je ne te demande pas d'aimer tes bourrelets, mais la personne qui est en dessous, toi !

par exemple si tu voyais ton enfant ou ton chéri ou ta meilleure amie avec des bourrelets, est-ce que tu lui dirais : tu me dégoutes, je suis faché contre toi, tu es nul, etc....

je ne pense pas, on traite souvent les autres beaucoup mieux que nous même

 

alors considère toi comme ta meilleure amie et parle-toi comme telle :  donne toi de l'amour inconditionnellement, au delà des bourrelets, des pertes de poids

ton poids n'a rien à voir avec ta valeur, c'est un élément de santé important, tu veux en prendre soin

 

mais la meilleure et première façon d'en prendre soin c'est de t'aimer, aimer ton intérieur et aussi ton corps (pas forcément le gras, mais le corps en lui-même)

parce qu'en toi il y a quelqu'un qui a vraiment beaucoup besoin qu'on s'occuper de lui, qu'on soit PRESENT

et il n'y a personne de mieux placé que toi pour le faire

izabelle
Animatrice forum
Divanana Abonné dim 17/02/2019 - 18:38

 

Line coaching est un outil extrêmement riche et complet pour retrouver un équilibre alimentaire et même un équilibre de vie. C est formidable et en même temps il est parfois difficile de ne pas s éparpiller et d y consacrer le temps quotidien.

C est pourquoi compte tenu de nos existences bien remplies et bien occupées voire trop occupées, il faut se donner du temps et remettre le métier sur l ouvrage autant de fois qu il le faut.

Je suis sûre que la patience va payer et que d ici quelques semaines ou plus il y aura des progrès et des déclics et que cela se verra sur notre silhouette et plus encore à notre sourire et notre bien être. 

 

 

oui il faut se donner du temps, on n'est pas des machines!

bravo à toi  pour être plus humaine avec  toi-même, tu as constaté que là se situait le vrai travail

c'est vrai que ça suppose de lacher l'urgence, l'urgence de maigrir

et prendre en compte une autre urgence : se traiter bien, se traiter humainement, se traiter comme on le ferait avec son propre enfant, avec amour et patience

izabelle
Animatrice forum
paca58 Abonné jeu 21/02/2019 - 08:13

bonjour
j'en suis à la dégustation
très dur pour moi de l'appliqué
je recommence à avoir des crises de boulimie décourageant
je n'arrive plus a réfléchir je mange sans reflechir
après coup oui je reflechi lol
mais je continue

mais ce n'est pas tellement réfléchir qu'il faut, c'est ressentir !

pour la dégustation, ne te prends pas la tête

laisse simplement fondre l'aliment dans ta bouche, ressens les sensations qu'il te procure

et ne réfléchis plus…. surtout… car c'est cela qui déclenche la boulimie

réfléxion, contrôle…… compulsion

 

ici on t'invite à entrer dans un monde de sensations, sans pensées, sans jugements, juste ressentir

je ne dis pas que c'est facile avec notre cerveau sur-actif

mais c'est la porte d'entrée vers la liberté alimentaire et la régulation naturelle du poids

Fanny95
Ancien abonné

Coucou Izabelle,
Que tes mots sont justes et me font du bien; Je réalise que tout tourne autour de mon physique que je n'accepte plus.
Et c'est vrai que j'essaie de contrôler et je ne peux que constater que cela n'apporte rien de bon.
Je crois que je vais lire et relire tes mots qui m'ont touchée et permise d'ouvrir une petite brèche dans le mur invisible que j'avais devant moi.
Mais que la route sera longue !
Encore merci Izabelle

reborn60
Abonné

Bonsoir Izabelle et bonsoir la communauté,

Envie de partager avec vous cette "formation" sous forme de podcast de Denis BOUCHER, un médecin canadien, pile dans le sujet de ce forum, comment changer d'abord sa façon de penser avant d'envisager changer son physique.

Comme je ne peux mettre de lien, ça ne marche pas, la marche à suivre est :

denisboucher.com
BLOGUE
Les 3 étapes pour reprendre le contrôle de votre poids.

Bonne écoute, si vous cela vous dit, et bonne soirée.

Evelyne

"Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre liberté, le pouvoir de choisir notre réponse." Victor Frankl
evvalyne
Abonné

Bonjour à tous
Comme je me reconnais dans vos messages !
Oh faut que je vous laisse, j'ai envie de me faire un gros calin plein d'amour pour me réconcilier avec mon corps et ses besoins !

chemin80
Ancien abonné

Bonjour, merci beaucoup pour ce post très intéressant! Je débute et çà me parle beaucoup. Rien que réduire mes pesées à un jour sur deux m'angoisse! Il y a du travail.

izabelle
Animatrice forum
Fanny95 Abonné dim 24/02/2019 - 07:33

Coucou Izabelle,
Que tes mots sont justes et me font du bien; Je réalise que tout tourne autour de mon physique que je n'accepte plus.
Et c'est vrai que j'essaie de contrôler et je ne peux que constater que cela n'apporte rien de bon.
Je crois que je vais lire et relire tes mots qui m'ont touchée et permise d'ouvrir une petite brèche dans le mur invisible que j'avais devant moi.
Mais que la route sera longue !
Encore merci Izabelle

je suis contente que cela t'ait touchée, je vais tacher d'être plus présente prochainement sur le forum

on est tous dans le même bateau, moi aussi j'apprends à m'aimer en ce moment, bien aidée par mon chéri, mais surtout j'apprends à m'aimer autant qu'il m'aime

izabelle
Animatrice forum
evvalyne Abonné ven 01/03/2019 - 22:32


Oh faut que je vous laisse, j'ai envie de me faire un gros calin plein d'amour pour me réconcilier avec mon corps et ses besoins !

super,  y'a rien de tel que les calins et l'attention dont on a besoin

izabelle
Animatrice forum
chemin80 Abonné sam 02/03/2019 - 10:58

Bonjour, merci beaucoup pour ce post très intéressant! Je débute et çà me parle beaucoup. Rien que réduire mes pesées à un jour sur deux m'angoisse! Il y a du travail.

coucou

eh bien c'est normal que ça t'angoisse se peser donne une impression de contrôle, mais c'st bien illusoire et ça peut vous gacher la journée

d'autant que tous les jours ça veut vraiment rien dire

une fois par semaine est suffisant, moi je ne me pèse plus  en fait car je ne veux plus me voir depuis un chiffre extérieur, je vois bien à l'œil nu et aux ressentis intérieurs ce qui se passe en moi

pour te rassurer, je me suis pesée tous les jours pendant vraiment vraiment longtemps….  et aujourd'hui cela me semble vraiment…. inutile

chemin80
Ancien abonné

Merci beaucoup pour ce beau témoignage, quelle belle victoire!

Ajna29
Ancien abonné

bonjour, je commence aussi, j'ai lâché la balance depuis 15 jours ! plus pile donc je n'en rachète pas (sourire) . un pas à la fois cette fois ci j'ai le temps !

chemin80
Ancien abonné

Oui c'est çà en fait le noeud de départ je trouve, le temps que l'on s'accorde pour faire les choses. D'où les régimes, c'est vrai, çà va vite! Et ils promettent tous de modifier son comportement alimentaire!

izabelle
Animatrice forum

eh oui mais pour modifier son comportement alimentaire, il faut en fait modifier son mode de fonctionnement à un niveau plus profond

d'abord arrêter de courir

s'occuper de son enfant intérieur qui crie dans un coin pendant qu'on s'occupe de tout le monde sauf de soi

pour moi c'est cela la clé, donc oui c'est du temps, mais c'est aussi, surtout de la conscience, de l'attention

ça inclue le lacher prise, ou bien déléguer : laisser les autres faire les choses, ça ne sera pas parfait mais ce n'est pas grave

arrêter de caser deux journées en une….

c'est surtout ça le grand changement

EST_elle
Ancien abonné

Merci izabelle pour ton témoignage très éclairant pour moi ! ça me donne vraiment matière à réflexion...

j'avais déjà fait le parcours LC il y a un an environ, mais la bonne élève que je suis avait tout bien fait et j'avais obtenu une perte de poids rapide (10 kg en 4-5 mois) avec beaucoup de sport à côté, je pensais avoir tout compris de la méthode et je pensais m'être débarassé de tous mes vieux démons. j'ai presque considéré que ça avait été magique...
et puis au bout de quelques mois avec des périodes de stress professionnels et personnels retour à la case départ, EME sur EME, déconnexion entre le corps et l'esprit et les 10 kg sont de retour ..

avec le recul je me rends compte que j'ai fonctionné exactement comme si je faisais un régime : au lieu de contrôler sur le qualitatif (aliments tabous...) je contrôlais sur le quantitatif... très paradoxal puisque j'étais totalement convaincu du principe de cette méthode anti régime! je n'avais réalisé ce que cela signifiait exactement et que je n'avais opéré de changement en profondeur réellement ce qui impliquait une remise en question totale. probablement pas prête à ce moment là..

j'ai recommencé LC il y a 2 mois maintenant, je n'avance pas très vite mais c'est pas grave, certains moments n'étaient pas propices... j'ai du peut être perdre 1 kg depuis le début mais je sais que ce n'est pas l'essentiel (même si j'en garde une pointe d'amertume)
j'ai beaucoup appris sur mes EME et je commence à réaliser que je dois laisser parler mon monde intérieur qui bouillonne en moi et me provoque ces EME. je commence à peine à le toucher du doigt.
mais honnêtement j'ai plus l'impression que tout ça me laisse avec plus de questions que de solutions pour l'instant.
je n'arrive quand même à lâcher cette idée que je serai mieux et plus heureuse avec ces 10 kg en moins, complètement idiot alors que ma vie n'a jamais été aussi bien qu'à ce jour sur tous les plans!

en tout merci pour vos témoignages très touchants et très parlants !

izabelle
Animatrice forum

bravo Estelle pour ces prises de conscience 

Eh oui on a vite fait de s'emparer de la méthode comme d'un régime, car le cerveau prendrait n'importe quoi comme méthode de "contrôle", il aime contrôler c'est comme ça, il déteste l'incertitude, le flou

et pourtant le monde intérieur, qui bouillonne, oui, il est incertain, il est flou, mais il est aussi plein de force de vie

c'est lui qui nous permet de nous développer, d'être heureux, de traverser des ouragans et de trouver des ressources incroyables

mais il n'obéit pas à un plan bien carré bien net bien rangé

c'est pourquoi il est essentiel, en effet, de lui ouvrir la porte et pour cela se remettre en question, nos vies à 1000 à l'heure, notre urgence, notre volonté de tout mettre au carré

pour trouver du sens, et pour se laisser vivre exister, dans toute sa dimension

et pas seulement en référence à son tour de taille comme marque d'adéquation à notre société

 

c'est un travail peut-être plus exigeant, mais O combien plus enrichissant

tu peux compter sur nous pour te soutenir

Djumpy31
Abonné

Bonjour,
J'avoue ne pas trop savoir dans quel forum poster ce message. Mais je me dis que mes difficultés actuelles tiennent (peut-être) au fait que je ne suis (peut-être) pas bien entrée dans la démarche, que n'ai pas changé ma façon de penser ?
Après pratiquement deux mois de programme LC sans difficultés particulières (mais sans perte de poids non plus, mais ça, ce n'est pas ma priorité), je rencontre un passage à vide : je me sens complètement "perdre les pédales".
Je m'explique...
En début de semaine dernière, j'ai commencé l'étape "J'apprends la dégustation en pleine conscience". Jusqu'à présent, tout s'était bien passé pour moi depuis le début du programme. Pour information, mon problème majeur est le respect de la satiété. Je sais bien identifier ma faim, je ne souffre pas d'hyperphagie et je n'ai pas trop souvent d'EME (1 fois par semaine et encore). A partir du milieu de la semaine dernière, les choses se sont gâtées car mon conjoint a subi une intervention chirurgicale. Même si celle-ci était programmée, je me suis retrouvée à tout gérer (clinique, maison) et continue à le faire (mon compagnon étant actuellement convalescent, je dois tout assurer à 100 % : la maison, les trois enfants pourtant grands, les tâches habituellement assumées par mon compagnon...). Je suis en "non-stop" du lever au coucher, je me sens nerveusement fatiguée, particulièrement irritable... Forcément puisque mes propres besoins sont par la force des choses complètement mis en veilleuse. J'ai eu plusieurs EME en moins d'une semaine (voire plusieurs EME par jour, chose qui ne m'arrive jamais), je n'arrive plus à respecter ma satiété, je suis très peu dans la dégustation et la pleine conscience. Bref, en résumé, je me sens complètement perdre pied, je sens que je décroche du programme. Et je sens poindre en moi une (vilaine) petite voix me disant ("de toute façon, fichu pour fichu... la petite voix du perfectionnisme et du tout ou rien). Aïe aïe aïe :-/.
Que puis-je faire pour "rester à flots" sachant que je n'arrive plus à me poser ? Je sens que je ne vais pas pouvoir me (re)consacrer tout de suite à l'étape de dégustation en pleine conscience. Mais je voudrais au moins "minimiser les dégâts", rester sur mes acquis. Car là, c'est comme si j'avais tout oublié ou comme si je voulais mettre LC "au placard", envoyer promener le programme en quelque sorte.
Du coup, je me demande s'il n'y aurait pas du contrôle derrière tout cela ? Je pensais pourtant être bien en contact avec mon ressenti, à l'écoute de mes sensations. Je n'ai jamais fait de régime amaigrissant de ma vie ; mais j'ai toujours été dans le contrôle car très au fait des règles diététiques.
Etes-vous déjà passé par ce genre de "phase d'affolement/découragement" ?
Que me conseillez-vous pour rester dans le programme, sachant que je n'arrive pas à dégager du temps pour m'y consacrer actuellement ? Je crois que je me suis "déconnectée" de moi-même en moins d'une semaine.
Merci beaucoup pour votre aide,
Djumpy

izabelle
Animatrice forum

coucou

tu as bien raison de venir poser la question

dans ces phases où on n'a pas le choix que de vivre une vie en accéléré, il est nécessaire :

- de poser des priorités : certaines choses comme le ménage, peuvent être zappées temporairement, ça veut dire beaucoup moins perfectionniste sur tout, ton repos doit passer avant un ménage impeccable, un jardin impeccable ou même correct, ne fais que l'indispensable (genre les impots en temps et en heure)

- demander de l'aide : tes enfants, ta famille, tes proches, tu n'as pas à tout gérer toute seule,  demande de l'aide, mets tes enfants à contribution, cela leur fera le plus grand bien, ils peuvent faire la cuisine par exemple pour toi

- rester conscient :  ça c'est le point essentiel

certes tu es dans une phases où tu n'as pas assez de temps de repos et pas assez de temps pour toi

dans ces moments là, on a tendance à partir ou repartir dans des fonctionnement "tête dans le guidon" c'est à dire  anesthésier la conscience de cela, afin de "tenir"

en gros être le moins conscient possible de sa fatigue, son ras le bol, pour pouvoir continuer et tenir le coup

car oui, quand on est conscient de sa fatigue, on pourrait arrêter d'assumer certaines choses pour vraiment faire qqchose pour sa fatigue

mais bien sûr, on charge la mule et alors on se maltraite en niant totalement ses besoins

 

 

Il faudrait au contraire rester conscient de ce que l'on ressent : y compris la fatigue, y compris l'impuissance, y compris la colère, y compris la tristesse, y compris la solitude, y compris le besoin d'affection, y  compris le besoin que l'on prenne soin de nous

le ressentir en toi  et être ainsi centrée en toi, consciente et en acceptation de tout ce que tu ressens

c'est ce sentiment de centrage qui permet de faire mille choses sans péter les plombs

être soi, être authentique, être collée à soi-même et ce que l'on ressent

d'une part cela permet de pouvoir vraiment appliquer les deux premiers points que j'ai évoqué (priorités et demander de l'aide), mais surtout cela permet d'être avec soi, son premier soutien pour traverser une phase difficile

 

 

de tout cœur avec toi

Djumpy31
Abonné
Bonjour Izabelle, Merci infiniment pour ta réponse. Tu exprimes parfaitement la situation : le déni de mes propres besoins. "Rester collé à soi-même, à ce que l'on ressent". Evident en fait. Mais cependant assez difficile. Et pourtant c'est se respecter soi. Prendre soin de soi avant de (et pour pouvoir) prendre soin des autres. Question d'ordre pratique : comment fais-tu, concrètement, pour rester collée à toi-même et rester en contact avec ton ressenti ? J'ai l'impression de ne plus savoir faire. Tu respires en pleine conscience ? Je fais en principe une petite séance de méditation quotidienne mais ça fait plus de 10 jours que j'ai arrêté. J'ai prévu de m'y remettre dès demain car cela me fait énormément de bien. Encore merci pour ta réponse très éclairante. Djumpy
izabelle
Animatrice forum

avec plaisir

eh bien oui ce n'est pas évident de rester en contact avec ses ressentis

en effet la respiration en pleine conscience est tout à fait souveraine pour nous aider à cela

je dois dire que j'ai du mal à en faire, personnellement, avec mon type mental 

en fait je me rends compte que "ça ne va pas" quand mon humeur tombe

et alors pour ma part ça va être plutôt écouter de la musique ou l'eau qui me permettent de me reconnecter à mes émotions

cependant avec le temps ça vient plus facilement car on a fait l'expérience que le fait de ressentir n'est pas un danger mais une force

 

pour moi la musique est très importante car elle permet d'exprimer des émotions qui ne rentrent pas dans les mots, dans le mental

me mettre au piano et jouer m'aide beaucoup plus qu'une séance de pleine conscience

mais je dois dire que la pleine conscience me fait aussi beaucoup de bien, simplement j'ai vraiment du mal à m'y mettre….

peu importe le moyen,c 'est  déjà l'idée et l'envie, je dirai même le courage de ressentir

très souvent cela ne va pas venir tout de suite, ça dépend vraiment

 

quand on "rumine" c'est souvent que notre enfant intérieur, notre vulnérabilité est touchée, ensuite rentrer en contact avec, simplement….  difficile au début mais ensuite facile

je fais aussi du "tapping" (ou EFT) pour m'aider à ouvrir les portes en cas de besoin, là aussi j'ai tendance à ne pas y penser, mais franchement ça aide beaucoup, en tous cas moi

bon courage à toi

Bahia
Ancien abonné
Bonjour, Je me retrouve dans le témoignage de Jumpy, lorsque tout déborde et qu'il faut tenir malgré tout et que l'on représente la stabilité pour les collègues et pour la famille. J'ai démarré ce programme en grande parie pour cela, je me rend bien compte que ma façon de réagir dans les moments de stress, est de manger beaucoup et en grande quantité pour me réconforter. Cela procure un tel plaisir au moment ou je le fais (perte de contrôle, grisée par le fait de manger et de me lâcher) que le sentiment d'être alourdie ou ballonnée n'a que peut d'impact. Comme je ne me regarde pas ou si peut, je ne visualise pas que je grossi. C'est en essayant des vêtement et les réflexions (pas méchantes) de ma fille qui m'ont fait ouvrir les yeux. c'est vrais qu'il y a une vraie remise en cause de mon fonctionnement avec ce programme, Cela fait une semaine que j'ai commencé et je me rends compte que je commence à laisser parler mon corps. J'ai encore du mal à accepter l'idée de ne pas forcement maigrir, ou de maigrir lentement. Il faut du temps pour oublier ses habitudes et se reconnecter avec ses vrais besoins, en tout cas c'est pas évident...
B&c
Fanny95
Ancien abonné
Bonsoir Izabelle, Les mots de réconfort, les encouragements des coachs rien n'y fait, inexorablement je grossis et il me semble que je suis encore dans le même schéma vis à vis de la nourriture.J'essaie pourtant il y a des moments j'arrive à dédramatiser mais là je n'en peux plus. J'abandonne mon but était quand même de perdre du poids - certes lentement - mais depuis le début de cette méthode j'ai plus de 3 kg en plus ; je suis désespérée. Quoiqu'il en soit je ne vois qu'un régime très strict pour perdre les premiers kilos et peut être dans quelques mois revenir à cette méthode. Il est évident que je ne peux pas continuer à grossir ne serait-ce que pour ma santé. J'ai une maladie évolutive qui entrainera malheureusement (je croise les doigts : le plus tard possible) des difficultés à marcher ; c'est aussi pour cela aussi que je dois absolument maigrir. Je sais Izabelle que tu vas me dire que revenir à la restriction me renverra illico presto mes kilos "à la figure". J'espère que j'aurai assez de contrôle pour ne pas retomber dans le piège de la reprise des kilos. Enfin j'extrapole mes kilos sont toujours là.J'en suis à ne plus savoir ce qui me gêne le plus la maladie ou les kilos en trop. Donc devant l'absence ne serait-ce que des prémices de résultat, je ne renouvellerai pas mon abonnement, mais peut être reviendrais-je plus tard. En tout cas, merci à l'équipe, aux abonnés et à toi Izabelle, j'avoue que je t'envie. A bientôt peut être
Divanana
Ancien abonné
Bonjour Fanny. Ton message m a touchée. Je suis de tout coeur avec toi et je souhaite que tu parviennes à trouver cet équilibre alimentaire qui te permettra de te maintenir dans la meilleure forme physique. D une part je me suis retrouvée dans ton témoignage. Pas de kilos perdus, au contraire; alors que j ai commencé Line coaching depuis 9 mois. Et je sais que pour ma santé perdre du poids est essentiel. ( douleurs lombaires et articulaires, cholestérol..) Alors le sentiment d urgence resurgit forcément. Et on se dit que c est maintenant qu il faut y arriver. Le contrôle veut reprendre le dessus avec hélas souvent son cortège d ÈME. En ce moment j ai vraiment l impression d'avoir ouvert les vannes. ON est en route et on se sent encore bien loin de l arrivée. D'autre part, je comprends ta déception et ta décision d arrêter Line coaching pour te tourner vers un programme d amincissement classique pour ta santé. Mais pour ma part je vais continuer : Je vais m ateler au parcours forme et cibler un défi et une activité libre à la fois sans m'éparpiller. Je contacterai mon coach si j ai besoin d être guidée dans mes choix et je reviendrai régulièrement sur le forum car je trouve les témoignages et les conseils d Izabelle intéressants, émouvants et motivants. Pour toi Fanny, je te souhaite du courage et le meilleur pour la suite de ta démarche vers le bien être. Beau dimanche à toi et à toutes.
Fanny95
Ancien abonné
Bonjour Divanana, Merci pour ces encouragements, Ce qui va me manquer ce sont les échanges dans cette rubrique. Il me semble que quand je ne serai plus abonné je n'aurai plus accès à cette rubrique. C'est toi qui as raison d'insister sur ce parcours. Je te souhaite réussite au bout de cette route. Je suis abonnée jusqu'en juin, je reviendrai sur le forum en espérant avoir de tes nouvelles. Très bonne semaine.
Fanny95
Ancien abonné
Bonjour Divanana, Merci pour ces encouragements, Ce qui va me manquer ce sont les échanges dans cette rubrique. Il me semble que quand je ne serai plus abonné je n'aurai plus accès à cette rubrique. C'est toi qui as raison d'insister sur ce parcours. Je te souhaite réussite au bout de cette route. Je suis abonnée jusqu'en juin, je reviendrai sur le forum en espérant avoir de tes nouvelles. Très bonne semaine.
Divanana
Ancien abonné
Bonjour Fanny et merci de ta réponse. Je serai heureuse d avoir de tes nouvelles et aussi de t encourager. Il y a forcément une solution pour se sentir mieux et améliorer nos soucis de poids comme les autres ( liés ou non à notre santé ). En ce qui me concerne je fais du chant. Même si c est une activité parfois difficile à caser dans un emploi du temps aussi débordant que mon bourrelet au dessus du pantalon🙄 c est bénéfique et ça procure beaucoup de joie et de belles rencontres. Là j oublie mes nombreux kilos en trop. C est quelque chose que je fais pour moi et qui me permet de revenir chez moi avec le sourire pour retrouver ma famille et m occuper de mon petit monde. J espère que tu as aussi une passion ou un hobby qui te donne de la joie ou que tu le trouveras. Bonne continuation Fanny et à bientôt sur le forum. Amitiés.
Ajna29
Ancien abonné
bonjour, je viens de lire ce post ! eh merci . au plus j'avance dans le programme au moins cela me convient car j'ai la sensation de contrôler encore plus les choses qu'avant ! et je lis """ressentir, par contre…… c'est s'autoriser à être soi, """" eh oui ! tout est là ! Mon problème est bien là ! je ne m'autorise plus à m'écouter et a écouter mes ressentis depuis bien longtemps ! je n'ai pas faim je mange quand même ! je n'ai pas envie de cela je mange quand même ! bref j'ai mis le doigt sur """ il est temps que je m'écoute !
Lilinaka
Ancien abonné
Bonjour Fanny, Cela fait deux foisque je m'incris à ce programme. la premiére fois, j'étais dans l'impatiente de voir mes kilos envolés donc frustrée j'ai quitté le programme en me disant que c'est trop compliqué pour moi ,un régime serait plus efficace, les résultats seront immediats. Je suis revenue car au fond de moi, je savais que la frustration , le controle ne fonctionnent pas. Je me suis donc installée dans le programme en arrêtant le controle permanent sur mon alimentation. le travail est long pour moi, j'ai des années de régimes derrierre moi. C'est difficile de s'écouter, de se regarder en face, de reconnaitre ses troubles alimentaires. j'ai aujourd'hui compris mes excés alimentaires enfin je progresse et c'est nouveau pour toi, je m'apaise et comprend mon propre fonctionnement et ca c'est magique. cela fait depuis septembre que je suis là et il y a tout juste un mois que j'ai eu un declin et que je progresse. ne lache rien et accepte ce travail en profondeur sur soi. courage à toi tout est possible, baissez les bras te rendra triste j'en sais quelque chose. La perte de poids n'est pas encore là mais ce n'est plus ma priorité. Je régle avant tout ma facon de manger.
Je m'aime avec mes faiblesses.
Fanny95
Ancien abonné
Bonsoir Lilinaka, Je me reconnais parfaitement dans ta description de ta première expérience. je n'en peux plus, je grossis inexorablement et en plus mes fringales sont omniprésentes. Je préfère arrêter le programme quitte à ce que je revienne dans quelques mois . Tu as raison , je devrais continuer mais je ne peux pas. En tout cas tu sembles avoir trouvé le bon chemin et tes mots sonnent justes bonne continuation
Fanny95
Ancien abonné
Bonsoir Lilinaka, Je me reconnais parfaitement dans ta description de ta première expérience. je n'en peux plus, je grossis inexorablement et en plus mes fringales sont omniprésentes. Je préfère arrêter le programme quitte à ce que je revienne dans quelques mois . Tu as raison , je devrais continuer mais je ne peux pas. En tout cas tu sembles avoir trouvé le bon chemin et tes mots sonnent justes bonne continuation
izabelle
Animatrice forum

Coucou les filles, désolée d'avoir été absente si longtemps
personnellement je suis incapable de faire un régime restrictif alors je me demande s'il faut m'envier… ;-)
ceci dit il y a qq semaines j'ai essayé, sur un coup de tête (oui ça m'arrive aussi hahaha, très rarement ceci dit, le médecin dont j'ai vu la vidéo était spécialement convainquant), une sorte de régime "cétose" mais pas ducan, un mieux quoi…
bon au bout de 12h mon corps a commencé à gémir de partout, non pas de faim bien sûr (grande promesse de ce régime) mais de douleurs que j'ai eu avant de déclencher ma maladie auto-immune alors bien sûr j'ai arrêté illico, non sans avoir vu au passage des "psychopathes" de la cétose dans toute leur splendeur

donc voilà moi aussi ça peut m'arriver d'expérimenter, mais bon sachant que ça ne marche pas, et concernant la cétose peut-être ça marche mais j'ai pas envie de finir aux urgences non plus….

je comprends tout à fait la douleur que tu ressens puisque moi aussi j'ai du mal à perdre du poids depuis que j'ai passé 40 ans, c'est même incroyablement plus dur

aussi parce que dans ma vie personnelle je suis incroyablement heureuse, c'est bizarre mais quand votre amoureux vous dit qu'un gramme en mois ça serait dommage….. ça n'empêche qu'il essaie de m'aider car il sait que c'est important pour moi

j'ai toujours des difficultés à me poser, à prendre du temps pour moi
j'ai un rythme de dingue, je fais trop de choses mais je suis passionnée, je fais la plupart de ces choses gratuitement d'ailleurs…..

je n'ai pas la solution magique, la baguette magique et ce programme est tellement réaliste

apprendre à s'écouter….
oui bien sûr
et comment fais-t-on quand on est comme moi en ébullition permanente, maman, responsable de deux assos, en train de créer une école, avec un jardin d'un hectare et une maison qu'il faudrait entretenir (clairement on n'entretien pas) en plus profession libérale où il faut tout de même faire rentrer des sous à un moment…..
ben on fait au mieux…..
à chaque jour où j'ai pu me poser, où j'ai pu stopper la course infernale de mon cerveau je remercie

je suis bien loin de la course aux kilos mais comme vous je pense tout d'abord à ma santé

cependant je sais très bien que se mettre le couteau sous la gorge c'est reculer pour mieux sauter
la seule chose qui marche c'est s'aimer, se cocooner, se faire cocooner, demander de l'aide, déléguer, apprendre aux enfants à faire seul, au mari à vous cuisiner des bons petits plats, annuler tout ce qui peut l'être et faire le reste passsionnément

voilà ce que je fais ce n'est pas mirifique en termes de perte de poids mais je suis fidèle à moi-même et en accord avec mes valeurs
si j'avais 10-15 kilos en moins ça irait mieux
mais je refuse que ça détermine ma valeur
et je refus de me sentir une épée de Damoclès au dessus de la tete pour ma santé

je veux viiiiiiiiiiiivre
c'est ça qui rend heureux
et c'est quand on est heureux que la nourriture revient naturellement à sa vraie place

Divanana
Ancien abonné

Bonjour Isabelle.
Merci pour cette jolie leçon de vie.
Je me suis carrément retrouvée dans ton message. Un boulot, un mari, des enfants, une famile et des amis qu on aime inviter à manger, une maison qui pourrait être mieux rangée , un jardin, un loisir prenant : le chant ( ma " 2e carrière ") et un peu de sport.
Y a souvent surchauffe et aussi surcharge, y compris pondérale.
Adhérente Line coaching depuis l été 2018, j avoue que je vis mal le fait d avoir pris du poids au lieu d en perdre. Je suis pourtant convaincue des bienfaits de la méthode.
J ai peut être un peu trop lâché les vannes et je me rends compte que je mange encore parfois par automatisme.
Je parviens pourtant à dédramatiser la situation et à demander de l aide.
Mais en ce moment je rêve de partir 3 semaines en cure d amaigrissement, à me faire masser, bichonner, sans souci des repas à prépare et de toutes les tâches domestiques.
A défaut j ai 2 semaines de congés devant moi.
Je vais m occuper de moi et me faire du bien et aussi en profiter pour faire la prise de sang que je diffère depuis quelques mois...on avisera selon les résultats.
Mais quoi qu il en soit, je fais comme toi, je vis, j aime, je chante, je ris, je m exprime et je prends soin de mon apparence. Je n attends pas d avoir perdu 25 kg pour profiter de la vie, qui est déjà chouette entre 2 coups de blues et parfois une crise de calcaire.
Belle journée à toi et à toutes.

izabelle
Animatrice forum

c''est super
oui profite de ces 15 jours de congés pour faire TA propre cure
personnellement je demande plus d'aide : j'ai demandé à mon mari d'essayer de cuisiner le soir car je suis trop crevée pour le faire
il essaie…. pas toujours délicieux
mais en soi le fait d'avoir demandé, délégué…. m'a fait un bien fou même si c'est moins bon, mon psychisme est plus détendu
plus ce besoin de tout faire seule pour que ça soit bien fait ou pour rendre service, ou parce que ça va plus vite, c'est plus simple
j'apprends à demander, à dire non aussi
c'est un peu aller contre ma nature mais j'observe très vite les répercussions sur mon comportement alimentaire qui retrouve la normale beauocup plus facilement
quand nous n'y "arrivons" pas c'est souvent qu'il y a autre chose……
une façon de voir la vie et soi qui n'est pas optimale, même en étant heureux
notre corps nous appelle à changer notre façon de voir les choses, il ne nous laisse pas le choix

Fanny95
Ancien abonné

bonjour Izabelle et Divanana,
Je suis admirative ! Pour ma part, échec total ; c'est pour cela que j'arrête et que je retourne vers un régime traditionnel, car j'ai une maladie et je dois perdre du poids,
je vous souhaite à toutes les deux le meilleur
Les échanges sur le forum vont me manquer

Divanana
Ancien abonné

Bonjour Fanny.
Merci. Tu sais, n ayant pas amorcé de perte de poids, il reste des doutes et parfois du découragement, pourtant mon comportement s améliore. J ai moins d ÈME mais parfois j ai l impression de manger sur le mode automatique. Le poids des habitudes lui aussi il s accroche. Dédramatiser c est un premier pas et il faut se trouver un peu de temps pour soi même quelques minutes font parfois la différence.
Même en entamant un régime pour perdre du poids puisque c est un impératif de santé, pense à toi, fais toi aider et entoure toi de personnes positives et aimantes. Et puis fais des choses que tu aimes, quel que soit ton loisir. Tisser autour de soi une toile de bien être, d indulgence te fera du bien tant au niveau moral que physique.
Bonne continuation Fanny.
Je ne sais si j aurais encore de tes nouvelles mais je te souhaite le meilleur
Nathalie.

Divanana
Ancien abonné

Bonsoir Izabelle ( et cette fois j'ai écris ton prénom correctement )
Merci pour ton message. Ah le trop plein de nos existences qui vient si bien se refléter sur nos silhouettes ! Parfois je me dis " je m en moque de changer en profondeur je veux changer en surface" mais tout va ensemble et j apprends aussi à demander de l aide et des petits riens font parfois de grandes différences.
En ce début de vacances qui seront occupées, je me sens déjà plus légère.
Bonne continuation Izabelle et un beau dimanche.
Nathalie

izabelle
Animatrice forum

oui les petits riens sont très importants, surtout si ça dit à notre cerveau qu'il n'est pas obligé d'être à fond tout le temps, de se garder aussi des temps pour soi, voire à ne rien faire…. j'essaie notamment de m'accorder à mon cycle et en début de cycle prévoir si possible des moments de repli, de cocooning
beau dimanche à toi

Fanny, moi aussi je "dois" perdre du poids (attention : diktat;-), cependant je suis incapable de faire un régime plus de 24h sans avoir des compulsions alimentaires effroyables
c'est peut-être une chance finalement… en tous cas cela ne me laisse pas le choix et m'oblige à rester en conscience et travailler sur ce plan là
bonne route à toi

A039.veroniquelem
Abonné

Bonjour Izabelle et tout le groupe,
Je viens de lire certains de vos messages et je m'y retrouve bien. J'ai aussi une vie bien remplie, je fais beaucoup de bénévolat, j'ai un jardin, je m'occupe d'une AMAP et 4 grands enfants (il n'y en a plus que 2 qui sont à la maison, un étudiant et une lycéenne, les deux grands vivent leur vie). J'ai démarré le programme en mai après moult régimes plus ou moins concluants mais toujours à terme avec une reprise de poids. Alors je me suis stop ça suffit, ces régimes te font souffrir et te malmènent. Je pense que j'ai choisi un chemin certainement plus long, avec pour l'instant des résultats sur la balance pas top, mais sûrement plus harmonieux et respectueux de ce que je suis. J'espère qu'avec votre aide et vos petits messages, j'y arriverai. Je vais me laisser du temps et être bienveillante envers moi (je le suis toujours envers les autres mais moins avec moi :)).
Belle journée ensoleillée à vous toutes
Véro

A039.veroniquelem
Abonné

Bonjour Izabelle et tout le groupe,
Je viens de lire certains de vos messages et je m'y retrouve bien. J'ai aussi une vie bien remplie, je fais beaucoup de bénévolat, j'ai un jardin, je m'occupe d'une AMAP et 4 grands enfants (il n'y en a plus que 2 qui sont à la maison, un étudiant et une lycéenne, les deux grands vivent leur vie). J'ai démarré le programme en mai après moult régimes plus ou moins concluants mais toujours à terme avec une reprise de poids. Alors je me suis stop ça suffit, ces régimes te font souffrir et te malmènent. Je pense que j'ai choisi un chemin certainement plus long, avec pour l'instant des résultats sur la balance pas top, mais sûrement plus harmonieux et respectueux de ce que je suis. J'espère qu'avec votre aide et vos petits messages, j'y arriverai. Je vais me laisser du temps et être bienveillante envers moi (je le suis toujours envers les autres mais moins avec moi :)).
Belle journée ensoleillée à vous toutes
Véro

Haut de page 
X