Quand le EME arriveront-elles? - le 05/02/2012

Laurem
Abonné

Bonjour,

J'ai débuté le programme à la mi-novembre, après une prise de conscience, un déclic. Après un passé de boulimique près de l'anorexie, donc de minceur extrême, j'ai pris beaucoup de poids après avoir cessé les régimes et les restrictions. Je n'ai plus su m'arrêter de manger. J'ai quand même fait un bon nombre de démarches psychologiques pour tenter de régler mon problème, mais toujours dans l'espoir que ça me fasse maigrir.  À travers ces thérapies j'ai fait face à beaucoup de choses et pris conscience de la dualité intérieure qui faisait naître le contrôle, la cuplabilité, le déni des besoins, etc.

Par contre, jamais je n'arrivais à une clef pour traduire toute cette conscientisation en action.... J'ai donc fait pas mal de sport, uniquement pour ne pas trop prendre de poids. Jusqu'au matin où j'ai relu une section de livre que j'avais bien appréciée (GUÉRIR), mais que je n'avais pas intégrée, sur la nécessité de réconcilier le cerveau cognitif et limbique. Ce qui rejoint un peut l'aspect du besoin de bienveillance et de respect de ses besoins. (J'ai dailleurs arrêté le sport pour un moment parce que je l'associe trop à un régime...)

Puis je me suis dit que j'avais confiance pour cette fois d'avoir saisi quelque chose qui ne me filerait pas entre les doigts, mais je me demandais s'il n'existait pas une forme de soutien pour y arriver au cas òu je perdrais encore le fil.... Je suis donc tombée heureusement sur LC. Quel bonheur cet accompagnement de la maison. Merci. J'apprécie tous les exercices, mais aussi la connaissance que cela nous apporte sur nos comportements (rassasiement, faims spécifiques, différentes faim, etc.). Se reconnecter avec nous même finalement.

Par contre, je ne comprends pas que je n'ai plus de EME, jamais, alors que j'en avais tous les soirs. J'ai du mal avec la RPC, alors je fais un genre de méditation freestyle qui me fait du bien quelques minutes par jour. Mais où mes EME sont-elles allées. Je ne veux pas chercher des problèmes.

J'élimine les quelques aliments tabous qui me restaient, je reconnais et respecte ma faim de façon globale. J'ai une bonne compétence avec ma faim prévisionnelle, la culpabilité n'est presque plus jamais présente, j'ai perdu 7kg, j'ai passé à travers les fêtes et je sors souper avec les amis, au resto ou avec mes enfants....Je mange lentement, beaucoup moins (mais je ne diminue pas mes portions... c'est encore anxiogène... j'ai plutôt une très grande fierté à en laisser dans mon assiette.) Ya que la balance qui est encore un petit monstre et les EME. Où sont-elles? Comment m'attaqueront-elles? Tellement de mes compères ici les affrontent et luttent continuellement contre elles. J'aimerais comprendre le phénomène pour pouvoir anticiper...

devil

AguaMaria

Commentaires

isabellej.
Abonné

oh ben dis donc elles te manquent ou quoi?

les EME ne sont pas des mutants, des montres prêts à t'attaquer au détour du chemin....  surprise

tu récoltes les fruits de tout ton travail, profite.... et vis pleinement, c'est génial....

Tu as peut-être changé de mode de fonctionnement, plus d'évitement émotionnel, plus d'EME, le reste viendra peu à peu

AguaMaria
Marraine

Merci,

Hihi, on dirait presque quelles me manquent!cheeky C'est toute une image!

Non, c'est que je voudrais comprendre le processus psychologique, ce qui s'est passé!

AguaMaria

Flowerbomb.
Abonné

peut-être que tu n'en a plus, alors tant mieux mais peut-être sont-elles bien cachées....par exemple les miennes sont pendant les repa. et j'ai mis 7 mois à m'en apercevoir. j'étais s'ure de ne pas en avoir. mais au contraire de toi, je n'ai pas perdu  un seul gramme. toi oui, alors oui, peut-être ont-elles disparu ? pose la question à ta coach et reviens mettre une réponse, c'est intéressant de savoir ce qu'elle en pense

AguaMaria
Marraine

Oui, en fait ce post est dans la section question aux docteurs.... à suivre.

lorraine
Marraine

Bonsoir tout le monde,

Aguamaria, Tu as peur de ce changement on dirait bien . (tout changement fait un  peur je crois) Le changement même constructif est quelquefois destabilisant. "trop beau pour être vrai", la peur que ça revienne, plus habitué avec le malheur qu'avec le bonheur.....

Peut être as tu qd même des EME mais tu ne réponds pas (ou ne calme pas) à ces émotions par la nourriture, mais par autre chose genre l'écriture, quitter la maison etc....Maintenant tu dis aussi que tu mets  de grosses portions de nourriture dans ton assiette , par peur du manque ? N'est pas une EME ça ?

De ce que j'ai J'ai compris les EME ne sont pas toutes des affreuses émotions type culpabilisation ou paroles intérieures très jugeantes;  elles ne sont desfois juste inhérentes à un peu de fatigue ou d'ennui ou de quelque chose qui ressemble à de la gourmandise et peuvent donc passer inaperçues.

Et aussi, tu ne fais pas de la RPC mais quelque chose qui s'y apparente....Apparemment " faire en pleine conscience" ( respirer, manger....) tu sais faire. Je  trouve ça magique comme exercice pour manger moins ou autrement;  les émotions sont accueillies, identifiées, nommées et corps et esprit sont reliés. Alors, on peut choisir de ne pas manger. C'est très aidant je trouve pour limiter voire stopper les compulsions.

Et puis encore aussi ça fait longtemps que tu fais un travail sur toi, et à ton rapport à la nourriture,  LC est   un complément, et là où tu en es actuellemnt et le résultat de tout ce travail depuis des années....Et c'est, je trouve, tout à en ton honneur.

Merci de ton témoignage et des questions qu'il suscite.

Très bonne continuation à toi, à nous toutes/tous

Lorraine

MANYUKA.
Abonné

bonsoir Agua Maria, 

en te lisant j ai cette question qui me vient concernant ces EME. Peut etre qu elles se cachent au travers ton controle..."j aimerais pouvoir comprendre le phenomene pour pouvoir anticiper". Comme toi je n ai plus de eme depuis le début avec LC mais je sais que j ai toujours à l esprit ce que j ai mangé et ce que je devrais manger au prochain repas pour garder l equilibre de mon poids. Je ne me pese pas pour eviter un stress balance meme si je sais que je ne suis pas en surpoids. Donc plus de eme mais le controle est toujours là, c est plus leger , comme toi j accepte les invitations, les resto etc mais je sais que le lendemain du resto je n aurais pas faim par anticipation pour equilibrer.Pour ma part tant que je serais à penser ainsi et à éviter la balance je sais que je ne suis pas libérée de ce qui occasionnait les eme mais j apprecie le confort dans lequel je suis aujourd hui grace à LC. Je me rend compte aussi que cela a des repercutions sur la globalité de ma vie...chaque fois que je sent une tension qui s installe et qui pourrait m entrainer dans une acceleration, un enervement , je me recentre grace aux outils de pleine conscience et je deviens spectatrice de ce moment là

AguaMaria
Marraine

@Lorraine, c'est vrai cette impression d'épée de Damocles au dessus de nos têtes. Comme si on ne méritait pas un bonheur tant souhaité.

@Manyuka, c'est vrai aussi que plusieurs choses dans ma vie changent avec cette démarche. C'est un équilibre plus global que simplement la nourriture.

Je viens de terminer le livre de Zermati Maigrir sans regrossir, dans lequel il élabore les principes de son approche. Il parle de trois types de mangeurs : Le mangeur normal ou sensoriel, le mangeur émotionnel et le mangeur rationnel.

Je crois que je réponds un peu à ma propre question en disant que je suis... j'étais plutôt le type mangeur rationnel, continuellement dans la restriction et le craquage. Ce qui explique aussi que je cherche à toujours tout comprendre avec des théories !!! Hihi!

Mais je me rends compte que je ne me rappelle pas avoir compensé ou comblé des émotions en mangeant... du moins pas depuis plusieurs années.  Mon comportement alimentaire s'était davantage organisé autour du contrôle de mon alimentation et de mes pertes de contrôle dûes à la privation. Celles-ci sont considérées comme des EME, mais elles ont pris fin très rapidement avec la fin du contrôle mental lié aux aliments et aux quantités de nourriture. C'est, je crois, un début d'explication...

G.Apfeldorfer
Votre coach

 

Bonjour à toutes !

Mais où sont donc les EME ?

Cachées derrière un nouvel avatar de contrôle, comme le fait remarquer manyuka ? C’est bien possible.

Et si vous pouviez accepter d’avoir une EME ? Et si une EME n’était pas si terrible ? Et si une EME ne faisant pas le printemps (ou plutôt ne faisait pas l’hiver) ?

Manger pour des raisons émotionnelles n’est en fait pas une conduite anormale. Ce qui est anormal, c’est lorsque cette prise alimentaire n’apporte pas de réconfort (en raison de la culpabilité, de l’angoisse de grossir) et qu’alors, toujours à la recherche de réconfort, on continue à manger sans fin.

Ou alors, AguaMaria, peut-être n’avez-vous jamais été une mangeuse émotionnelle, mais plutôt une contrôleuse.

Un souci de moins…

Mais il ne faudrait pas que l’inquiétude de recevoir une EME sur la tête vous donne une EME…

AguaMaria
Marraine

Mais oui, avant de lire le livre de Zermati, je croyais que j'étais nécessairement une mangeuse émotionnelle parce que je lisais partout que quand nous mangions parce que nous n'avions pas faim, c'était nécessairement des EME et que cela m'arrivait souvent avant LC.

Manger mes émotion n'était pas un concept que je comprenais. Je me disais que j'allais comprendre quelque chose de caché profondément un jour, mais rien. Je suis juste bien d'avoir lâché prise et parrallèlement de respecter ce dont mon corps a besoin. Je ne dis pas qu'il ne m'arrive pas de m'ennuyer et de penser que je mangerais quelque chose de précis, mais un chocolat me satisfait si j'ai une envie particulière. Sinon, je me demande si j'ai faim et quand cela n'est pas le cas, je me dis que je mangerai ceci ou cela avec plaisir  lorsque la faim reviendra... Sans frustration ou manque. de plsu en plus, quand je m,ennuie, mon attention se porte ailleurs que sur la nourriture. Comme si je comprenais bien que cela ne me donnera pas de plus value.

Et non, plus aucun souci ne me mène à manger trop. Les soucis me font parfois simplement manger plus vite et avec moins d'attention pour la nourriture, mais j'ai l'impression que le mécanisme de manger à ma faim devient plus instinctif... commme pour jeter de la nourriture. Il ne m'arrive plus d'avoir l'impression de me réveiller après un repas avec un malaise de trop plein et pas de souvenir d'avoir goûté.

Mais j'étais une contrôleuse!!! Une mangeuse rationnelle. Et d'abandonner ce contrôle me fait un bien fou. Je ne dis pas que je n'observe pas intensément tout ce que je mange, et l'effet que cela a sur moi, sur mon corps, etc. Mais j'ai décidé d'instaurer la confiance et l'équilibre là-dedans!. C'est comme si j'étais en train de me faire la preuve que c'est vrai, et que ce n'est pas un autre régime de charlatan que je suis. Je commence à croire Je crois que je peux définitivement me fier à ma faim! Hourra!! Merci Docteur Apfeldorfer.

Je suis en train de vous lire aussi. J'ai déjà lu votre livre sur les relations. L'histoire des indiens et des cowboys m'avait beaucoup amusée, mais résonne encore quand vient le temps d'accepter la générosité des autres. Cela m'a fait entrevoir le maillage des relations et la façon dont elles doivent être entretenues.

Merci!

Heliade.
Abonné

Bonjour !

En un sens je me reconnais dans le témoignage d'Agua Maria sauf que j'ai des périodes d'EME. Durant ma dernière période, j'ai d'ailleurs complètement cessé de venir sur le site parce que je ne voulais pas m'y confronter par la respiration pleine conscience. 

Du coup, depuis que je suis revenue, je n'ai plus non plus d'EME, ou alors je ne m'en rends pas compte...

Et j'ai perdu 3 kg en un mois.

Mais j'ai une question qui me turlupine : qu'est-ce qu'une controleuse ?

Je ne trouve pas de définition dans le glossaire. Et quelque chose me dit que ça me concerne grandement...

Merci !

Heliade

Zéphyr.
Abonné

Bonjour Héliade,

Je passe par là et je vois ta question, alors sans certitude, une contrôleuse je pense qu'il s'agit d'une personne qui mange davantage avec sa tête qu'avec ses sensations, qui est dans le contrôle permanent des aliments, ceux qui feraient grossir ou pas, dans le contrôle des trois repas par jour, des 5 fruits et légumes, etc bref une personne en restriction cognitive!

Mais si qqn peut confirmer.

Bonne journée!

Fabou-Sabine

Heliade.
Abonné

Merci Fabou.

C'est bien ce que je pensais.

Du coup, on peut expliquer un gros surpoids genre 10 kg parce qu'on est juste une "contrôleuse" ?

J'avoue avoir du mal à le croire...

Zéphyr.
Abonné

Je crois qu'une contrôleuse va beaucoup plus culpabiliser quand elle perd le contrôle ce qui va entrainer davantage de EME.

Tandis qu'une mangeuse régulée qui fait un excès se dira qu'elle va se réguler en attendant d'avoir faim pour manger. Moins de culpabilité, moins de EME.

J'ai vécu ça mercredi et aussi hier soir, j'ai mangé sans faim et à manger sans faim j'ai finalement continuer à manger dans la logique du "tout ou rien", perdu pour perdu je vais manger encore un petit peu... Je crois que c'est un engrenage qui peut conduire sans aucun doute au surpoids, d'ailleurs c'est l'engrenage des régimes et du contrôle à répétition que dénonce le Dr Zermati.

Qu'en penses-tu?

Aaaaaah vivement que je lâche-prise moi aussi et que je me fasse + confiance!!

 

isabellej.
Abonné

super ton blog (l'autre)  Heliade!

je pourrais pas vous aider pour la contrôleuse, car je suis une vraie mangeuse émotionnelle

je crois que les controleuses ont réussi à faire beaucoup de régimes dans leur vie.... la proie idéale pour les régimes avec hypercontrôle  et ensuite lâchage total parce que trop faim....   du coup elles sont totalement déconnectées de leurs sensations alimentaires et surtout ne s'y fient pas du tout

AguaMaria
Marraine

Effectivement,

C'est dans le livre Maigrir sans regrossir du Dr. Zermati que j'ai trouvé cela. Il dit qu'il y a trois sortes de mangeurs...

Les mangeurs régulés... nous éventuellement hihi,

Les mangeurs émotionnels

Les mangeurs rationnels (les contrôleuses).... 

Ce type de mangeur, plutôt que d'être dans un cycle de compensation émotionnelle par la nourriture est plutôt dans un cycle constant de contrôle et de craquage. Le tout ou rien en est une belle image. C'est effectivement de la restriction cognitive. Cela n'empêche certainement pas que les mangeurs émotionnels soient en restriction cognitive et que les mangeurs rationnels aient des EME.

Mais le fait de tenter d'avoir un comportement X parfait, de ne pas y arriver en se laissant tenter et donc de compulser pour cette raison, de remplacer par l'écoute des besoins pour moi ça fait le travail... Comme si l'émotion sous la EME était le tout ou rien. Comme il n'y a plus de tout (remplacé par la satisfaction des besoins qui étaient ignorés avant), il n'y a plus de rien (craquage). C'est une explication freestyle, mais comme vous voyez, je suis très rationnelle et j'ai besoin de m'expliquer les choses. hihi!

Je me rends compte aussi que ma peur que les EME surgissent au détour est très reliée au fait que j'avais besoin de voir et de comprendre que ce n'était pas un autre régime déguisé que je faisais subir à mon corps et qu'il me le ferait payer plus tard. Une sorte de big craquage qui me démolirait totalement. Le contrôle ça se laisse pas aller comme ça!!!

La perte de poids se fait parce qu'il n'y a plus de craquage et donc de manger au-delà des besoins. Évidemment si le contrôle faisait qu'on mangeait moins que les besoins ce ne serait pas le cas. 

Mais j'ai passé des années de contrôle extrême en étant très mince. Pour cette raison, cette méthode pourrait s'adresser à toutes ces personnes aussi. Celles qui sont fatiguées de contrôler et qui devront accepter un poids d'équilibre,,,, qu'elles ne connaissent pas!!!

Merci, merci, merci la vie!!!! Merci les filles et Merci les docteurs!!!!!

Heliade.
Abonné

Merci Isabelj ! Ca me fait super plaisir. J'essaie de me faire connaître. Je me lance dans l'écriture et c'est un peu grace à linecoaching puisque c'est sur mon blog ici que j'ai publié mes premiers textes...

Tu peux aussi aller vois le dernier né => www.lodysseedheliade.com

Il y a un article sur la méthode qui a eu beaucoup de succès. Je vais peut-être ramener des futurs line-coachés ! hi hi

Merci infiniment pour tes explications Aguamaria. Je crois qu'en fait je suis ça aussi, même si de temps en temps j'ai des EME, finalement ce qui me pousse à manger c'est toujours l'obsession de l'interdit. Et effectivement, je n'en ai plus depuis que je m'autorise vraiment tout. Et merci aussi de nous faire partager ton expérience sur ton blog !

calico.
Abonné

@heliade, je crois que je suis une fan des blogs et autres récits. Je deviens blogoholic!

Il y a celui de Lyphaé qui est sympa. //revesdecriture.blogspot.com/

Heliade.
Abonné

Je ne connaissais pas celui de Lyphaé. Très beau blog. Merci beaucoup pour le partage !

Et je vois que tu tiens aussi ton blog sur linecoaching. C'est bien. J'avoue, j'ai arrêté... Je pense que je vais transféré ça sur mon blog perso.

Au fait, il y a un an, on aurait été collègues. :) 

G.Apfeldorfer
Votre coach

Bravo, vous vous débrouillez comme des cheffes ! Ca marche tout seul, ce forum. C'est super…

C’est bien ce que j’entends par « contrôleuse »: quelqu'un qui est en restriction cognitive, qui cherche à contrôler plutôt qu’à s’écouter, qui va donc culpabiliser chaque fois qu’elle mange un aliment « interdit » et c’est cette culpabilité qui va enclencher le cercle vicieux du tout ou rien. Je contrôle / je craque.

Et bravo à AguaMaria pour ses bonnes lectures.

Comme le dit JPZ, le plus souvent, on additionne les problèmes. Le contrôle engendre des EME, les EME conduisent à l’idée qu’il faudrait se contrôler.

Zéphyr.
Abonné

Docteur c'est parce que vous êtes de bons professeurs!! Parce que vous nous prodiguez de bons soins, de bons conseils et êtes bienveillants avec nous qu'on a envie de le partager. Et puis ce forum quelle chance, quel enrichissement mutuel... L'occasion de confronter nos expériences, de reformuler ce qu'on a compris et de le digérer, sans mauvais jeu de mots. Encore merci...

Haut de page 
X