Que dois-je manger pour être en bonne santé ? - 25082013

Anonyme
Je m'arrache les cheveux !
Il n'y a pas un seul médecin qui dit la même chose !
 
Manger moins de viande, moins de fruits et de légumes ou bien manger plus de viande, plus de fruits et de légumes ? Manger des féculents, boire du lait, etc.
 
Que dois-je manger pour être en bonne santé ?
 
Merci.

Commentaires

marinebreizh.
Abonné

Tu as raison ; selon les  époques, les recherches, l'action des différents groupes  de pression, on nous fait faire la girouette.blush

Je crois que sauf problème de santé spécifique c'est la diversité et la variété des aliments qu'il faut viser.

Et surtout par rapport  à tous les additifs et produits "suspects" je dirais les produits les moins transformés possible et les moins industriels possibles.

C'est ce que je fais la plupart du temps  et je disais dans un précédent sujet il y a des produits que je n'achète jamais ; ça ne me  viendrait même pas à l'idée : mayonnaise en pot ou tube ; chantilly en bombe ; quiche et tarte salée préparée (rayon frais ou surgelé) ; plat cuisinés ; sauce diverses (poivre, tartare etc ) crème dessert ... Le souci de ces produits c'est le sel et sucre caché ainsi que des tas de conservateurs ...

Soit je fais si j'en ai l'envie et le temps ; soit je mange - et propose à mes convives - simplissime...

Après il y a les pro et anti produits laitiers... les anti gluten (en dehors des personnes intolérantes) qui parfois sont assez dogmatiques.

Concernant les produits laitiers j'ai beaucoup de sportifs dans mon entourage et notamment de coureurs à pied et il semblerait que les tendinites récidivantes seraient stoppées en réduisant voire supprimant les apports de lait de vache et produits dérivés ; du doup ils se tournent vers le lait de chèvre ou brebis ...

J'ai ainsi appris à consommer yaourt ou faisselle brebis ou de chèvre ; j'aime. du coup là encore je varie !

Tu es bien avancée avec ça wink

Minoque.
Ancien abonné

Manger un peu et de tout c'est bien, manger avec plaisir c'est mieux, manger quand on a faim aussi... Pas besoin de médecin partout, dans tout et tout le temps... comme dirait mon frangin médecin ;-) Bref, l'alimentation n'est pas un médicament pour moi qui ne suis pas malade. Perso je mange surtout bio, (à cause des pesticides dans les céréales et les légumes et des antibiotiques dans la viande entre autres joyeuseté :-), je mange de tout et des producteurs proches surtout et ce que j'ai envie dans la mesure de mes moyens et du courage que j'ai eu à faire mon potager aussi, cette année aucun courage et pas eu le temps ! Allez courage esmeralda je sens que t'as un moral moyen là, ça va le faire, si, si : tu vas trouver ta solution, fais toi confiance  !  ;-)

Bon dimanche à tou(te)s !

liegama.
Ancien abonné

Moi je suis un peu "orthorexique" sur les bords et après 25 ans de régimes en tout genre mais également de "mode" d'alimentation, je peux dire que j'ai vraiment tout fait. Dernièrement j'ai testé le végétalisme, le végétarisme, je mange bio depuis 8 ans, j'ai vu pleins de médecins, nutritionniste, naturopathe, j'ai fait du sans gluten, sans laitages, que lait de brebis ou chèvre, avec soja, sans soja, que le soja fermenté... et j'en passe et des meilleurs pour arriver en ce moment à tout réintroduire peu à peu car j'apprends à écouter mes sensations alimentaires et surtout mes appétits. 

Après des années à croire que j'allais "être malade" si je mangeais pas "santé" (quoi que ça veuille dire) je crois aujourd'hui que mon corps sait mieux que ma tête et qu'un auteur que je n'ai jamais rencontré, ce dont il a besoin. 

Mon corps régule ma glycémie sans que je participe mentalement à cela, de même il régule ma température sans que j'ai toute la journée à y penser alors pourquoi il ne serait pas capable de réguler une prise alimentaire pour fonctionner au mieux? Un corps qui sait s'autoguérir de tant de chose et qui sait fabriquer un bébé ne saurait pas se nourrir? 

Je pense que je me suis empêchée d'être en santé justement à écouter tous ces médecins. La preuve c'est qu'en prenant multiples compléments alimentaire pour les ongles, cheveux, vitamines, spiruline, chlorella etc... je me suis détraqué le système et j'étais tout le temps fatiguée, anémiée, je perdais du muscle, j'avais tout le temps des tendinites, plein d'acné, une mauvaise digestion etc... 

Depuis que j'ai peu à peu arrêté tout ça je me sens de mieux en mieux. C'est vrai que l'arrêt total des laitages de vache pendant 5 mois m'a fait du bien sur l'acné (je n'en ai plus du tout), et les tendinites (plus non plus) mais maintenant que j'ai réintroduit je n'en mange pas, en écoutant mes appétits comme avant quand j'avais des énormes EME où je tombais dans des pots de glace par exemple.

Quand on écoute vraiment son corps on a pas envie de manger du sucre ou du gras tout le temps, même si on peut passer par une période de compensation au début, ça se régule. La liberté gagnée a s'écouter est une énorme motivation également. 

Lauvie.
Abonné
Comme cela a été précédemment dit, je pense que c'est pas mal de limiter les produits transformés. En anglais on dit pas mal que si dans un aliment que tu veux acheter il y a des mots de plus de 3 syllables ou que tu ne comprends pas, alors mieux vaut passer ton chemin (en anglais les aliments de plus de trois syllables sont très rares) ! Après j'ai travaillé sur la gestion du surpoids et de l'obésité dans les écoles aux États Unis et il y a des trucs qui sont clairs : les pyramides de l'alimentation sont largement influencées par les lobbies alimentaires. Selon les années il faut plus de viande ou plus de sucre selon le lobby qui a gagné. J'ai tendance à penser que si on arrive à s'écouter un peu (ce qui est justement le but de la méthode) le corps au bout d'un moment crie qu'il est en overdose de telle ou telle chose. Moi que je mange trop au restau (coincée en vacances sans cuisine), au bout de 3 jours je rêve de tomates et de pommes. Le truc aussi c'est que quand je commence à vouloir avoir une alimentation équilibrée raisonnée mon cerveau pète un câble et je deviens complètement obsédée par les aliments donc j'ai laissé tomber.
Vali.
Ancien abonné

Salut Esmeralda, je suis convaincue par l'alimentation intuitive pronée par nos chers A et Z, l'équilibre se fait sur 7 à 10 jours et surtout pas à chaque repas( ce que j'avais tendance à faire avant).

Le médecin doit s'occuper des maladies et de prévention,  il ne sait pas tout sur tout , et on doit pouvoir manger bon et bien sans faire médecine ! Ce que font les gens naturellement régulés que nous serons toutes bient^^ot !

J'ai aussi beaucoup lu , appris et essayé d'appliquer les différentes recommandations( elles sont peut-^^etre bien intégrées) et je me sens maintenant libérée de tous ces diktats depuis LC.

Bonne libération à toi !

Du bon sens et de l'écoute de soi, mais aussi des traditions familiales et ancestrales, à l'époque oule dessert cuisiné était soit l'exception, soit l'élément nutritif du repas ( menus du genre soupe ou salade puis oeufs à la neige ou g^^ateau de riz) ;

Vali

Anonyme
Merci, Merci pour vos réponses   heart
 
Vali : faut il avoir un plan de repas sur la semaine ?
 
Je prépare des menus à l'avance mais comme toi auparavant, j'ai tendance à faire des repas équilibrés chaque jour.
 
 
 
Lorsque nous n'avons pas de légumes du jardin de mon beau papa, on les achète dans un magasin bio.
Dans ce magasin, nous sommes obligé de lire toutes les étiquettes car leurs produits se composent d'huile de palme, nous n'en consommons pas (déforestation galopante - maladie cardio-vasculaire), nous utilisons des huiles première pression à froid pour leurs bienfaits.
En ce qui concerne les protéines comme la viande, il y en a très peu dans notre assiette, les aliments industriels n'ont pas leur place dans nos placards et frigo, je cuisine beaucoup, même les yaourths sont fait maison.
 
Perfectionniste insatisfaite  cool   je pousse toujours plus loin mon envie de  "manger bon et sain".
 
Encore Merci à vous  heart  
 
 
 
 
FRED73
Marraine
Bonjour Esmeralda, Je te conseille d'aller voir le fil de discussion intitulé orthorexie et surpoids, il y a la réponse du docteur Apfeldorfer. Ça devrait t'éclairer.
FRED73
Marraine
Il est dans la rubrique vos questions aux docteurs aussi.
Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

Bonjour tout le monde !

Je le relis, et c'est vrai que c'est bien, ce que j'ai écrit sur l'orthorexie! Le perfectionnisme alimentaire est en définitive plus toxique que bien des molécules! Et que dire de la paranoïa alimentaire !

Pour résumer en quelques mots comment faire pour bien manger, voilà ce que je dirais. Faites confiance à vos appétences, guidées et tempérées par votre culture alimentaire. Voilà qui vous conduira à manger de façon variée, ce qui constitue à ce jour le meilleur moyen pour éviter l'accumulation de molécules empoisonnantes dans votre organisme.

Mangez selon vos sensations alimentaires de faim et de satiété, ce qui vous conduira la plupart du temps à manger plus frugalement que bien d'autres, et certainement moins que lorsque vous tentez de faire des "repas équilibrés"!

Et bien sûr, évitez de dramatiser, profitez du plaisir à manger et de la vie en général. Ce que vous mangez n'est pas parfait ? Oui mais vous non plus, vous n'êtes pas parfait ! Et sans être parfait, vous disposez néanmoins de mécanismes de désintoxication puissants dans votre organisme.

Rappelez-vous cet aphorisme : tu bouffes, tu bouffes pas, tu crèves quand même ! (parodie de la fable de La Fontaine, "La cigale et la fourmi', de l'humoriste Pierre Péchin).

Meta
Marraine

Ah ouiii 

Influencée par les pratiques de pensées positives 

j'ai décidé que je voulais que tout sois le mieux possible dans ma vie :

dire que du bien , voire que le positif ...et donc avoir une alimentation tres saine dans un corps sain et des pensées saines ...et refouler les mauvaises , cacher les pas belles

Aussi je voulais une alimentation hygiénique , mon cerveau rationnait et choisissait selon des règles  (evidement impossible à tenir sur le long terme  et cela me  déclenchait des EME )

Mais NON ce n'était pas moi mais l'idée que je voulais de moi ou présentais aux autres Un arrêt sur image mais pas la réalité fluctuante et mouvante

J'oubliais que j'étais aussi imparfaite ( les petits carnets de LC m'ont aidé à reconnaître mieux mes émotions)Que j'avais le DROIT d'avoir des émotions de colère , d'énervement , de doute , d'ennuie...

et que mon alimentation pouvait être beaucoup plus libérée !

Que les poisons existent sous toutes les formes et que la restriction était mon pire poison.Mon corps sait aussi gérer, je lui ai laissé de la place.Et j'ai accepter d'apprécier mes aliments , tous pleinement ,suivant ma satiété.

Je suis devenue bien plus que ce je croyais devoir être :

M'acceptée simplement et pleinement !

 

 

Anonyme

Je reconnais avoir eu un peu peur de mourir "empoisonnée", je vais donc laisser ce passé dernière moi.

LC prédit des changements dans ma vie et, j'apprend plus de mes erreurs que de mes succès.

alyan.
Abonné

Alllez, je cite mon père qui dit à ceux qui font attention à tous ces conseils santé : "c'est bien, vous mourrez en bonne santé"

Merci papa.

Minoque.
Ancien abonné

:-) J'adore parcequ'en général ce sont  les mamans qui sont "convoquées" par la pensée, ici dans les fils de discussion... Ha ha.. remarque il a le beau rôle là, ah mais suis trop bête môa, trop trop bête ! Mon père avait un humour un peu comme le tien..

Bonne nuit à vous !

lEONTINE17.
Abonné

Merci au Dr Apfeldorfer de me rappeler cet aphorisme de Pierre Péchin pour sa parodie impayable de la fable de La Fontaine, qui a bien amusé notre génération!

Bravo au Papa humoriste  qui me rappelle aussi un peu le mien,  nous conseillant de toujurs traverser "dans les clous" ( à l'époque, à  Paris, les passages protégés sont deux lignes parallèles de clous traversant la chaussée),

- Les clous, les filles les clous. Au moins si vous mourez, vous mourrez dans votre bon droit!"-

S'agissant d'aliments dangereux ou protecteurs, voire salvateurs, ça m'intéresse, bien sûr et j'essaie de manger bon et sain ( mais hélasj 'étais trop en restriction, en même temps) depuis mon époque baba années 70, gagnée par l'esprit Peace and Love retour ( fantasmé pour moi seulement) à la terre mais comme m'a répondu mon toubib il y a des années, alors que je l'interrogeais sur ce qui pouvait m'aider au plan des aliments pour accompagner les traitements classiques  soignant le cancer qui s'était déclaré ( j'ai lu aussi D. ervan-Shreiber, bien sûûûr...):

- Pffffouuuuu...Vous savez, si on avait vraiment découvert comment atteindre l'immortalité, ça se saurait! Alors votre meilleure arme: faites-vous plaisir.-

Il était très esprit  LC, mon toubib, déjà, finalement...

fraisedesbois.
Abonné

comme tu as raison, je suis entièrement d'accord avec tout ce que tu dis, merci .

Evelyne2212.
Abonné

Je ne sais plus quoi penser. Moi qui suis inscrite depuis peu à des cours de nutrition pour savoir où trouver les meilleurs nutriments dont mon corps à besoin !!!

Il y a au moins une chose dont je suis sûre : si je n'écoute que ma tête, je ne mangerais que des sucreries, ou à 90 %.

Bon, je retourne voir mes casseroles. J'ai fait une potée au chou vert avec des viandes fumées ! La maison embaume.

shackleton.
Abonné

Rah, Evelyne2212, une potée de choux verts aux saucisses, rahhhhhhhhhhhh !!! Slurp ! Rien que d'imaginer l'odeur ...

izabelle
Animatrice forum

c'est bien ça Evelyne, ce n'est pas tant sa tête qu'il faut écouter, que son corps....

ok ce n'est pas évident, mais c'est un peu la démarche ici  :  remplacer le controle par la tete, controle de tout : calories, émotions, etc....   et revenir au corps, dans le présent,  ses besoins à lui sont souvent fort différents  et quand on apprend à l'écouter, on a des suprises!!!

nini22.
Abonné

bonjour effectivement j'ai lu une étude beaucoup d'étiopathes conseillent  de supprimer le lait de vache car c'est un produit inflammatoire il donnerait beaucoup de problèmes orl ou de rhumatisme ,type otite sinusite tendynite "ite "sygnifie inflammation.donc ne pas en abuser .l'alimentation des vaches à changé.

shackleton.
Abonné

Coucou,

 

Mouais. J'avais un temps arrêté gluten et produits laitiers et ça ne me faisait rien aux articulations, par contre quel stress pour les courses ! Pour ne rien te cacher, les naturopathes et autres trucs en -pathes, ça ne m'inspire plus que de la méfiance. Si les produits laitiers étaient si mauvais, comme on en consomme depuis le néolithique, comment on a fait pour augmenter l'espérance de vie humaine de 50 ans ? Donc quand ça vient d'un étiopathe, je me méfie.

 

Pour ma part, depuis le début de LC, je ne cherche plus à manger en fonction de la santé mais en fonction de mon plaisir. Un soir, je vais me gaver de poulet avec la peau, pour me délecter d'une soupe de légumes un autre soir comme maintenant. Je pense que le corps est comme un docteur en maths et qu'il sait très bien compter sans qu'on lui dise comment et avec quels éléments ...

 

Shack'

 

Haut de page 
X