y a t il vraiment des "mangeurs régulés"? - le 24/09/2011

lizzz.
Abonné

Bonsoir,

Je me pose la question suivante : Y a t il réellement des mangeurs régulés?

Dans mon entourage, je ne connais aucune femme qui mange sans se poser de question.

Mince ou ronde, ça change rien!

celles qui sont minces prennent des petites portions, surveillent constament la balance!

j'ai des amies qui sont venus dormir un week end à la maison, donc en 36 heures, les deux femmes se sont pesés 7 fois. à chaque fois qu'elles allaient dans ma salle de bain! (je l'ai su seulement parce que j'ai une balance qui transmet les infos sur mon pc, elles ne savaient pas que je le saurais, c'était en cachette)

elles sont en permanence préoccupé par leurs poids.

Le souci est que je ne connais personne qui mange "normalement", comme on peut l'imaginer en tous cas.

J'entends toujours des phrases du genre : "je suis pas au régime, mais j'vais pas me laisser aller non plus" ou "je surveille ma ligne" bref, même si elles se font des "plaisirs" lors des invitations, elles sont tout de même dans une sorte de restriction cognitive.

Je me dis que si je ne connais aucune personne régulée c'est "bizarre" non? Vous êtes sûrs que ça existe? smiley

Peut être que c'est moi qui suis cernée par des personnes en restrictions, je ne sais pas..... mais du coup j'ai du mal à croire que je vais pas devoir, m'imposer des limites quand même!, bien sympa de manger des bonbons, mais...... elles n'en mangent pas, elles, elles font attention à leur ligne...... voilà, les idées qui me vienent quand je rends visite à l'une d'elles.

Commentaires

Vididi.
Abonné

Je crois que ce que tu dis est très typique du comportement féminin. J'ajoute même que pour une femme il est très valorisant de "faire attention". Ce serait "mal" que ce ne soit pas le cas, une preuve de laisser aller. Je pense que la pression sociale dans ce domaine est beaucoup plus forte sur les femmes. Le régime est un comportement normal pour une femme.

Mais les mangeurs régulés existent, j'en ai rencontré!wink Je vis même avec l'un d'eux (je devrais dire avec 3 d'entre eux, cart les enfants le sont aussi).

Depuis que je le connais (soit la bagatelle de 19 ans), il a toujours mangé "n'importe comment". Je pense que son alimentation ferait hurler n'importe quel praticien qui ne soit pas du GROS. A la fac, son menu de base était pizza-frites, ou lasagnes-frites. Si c'est possible: au RU, tout est possible. Il n'y avait pas grand chose de vert qui franchissait ses lèvres. Aujourd'hui, il mange tous les midis au resto. En moyenne, il mange des frites 3 fois sur 5, le reste du temps, c'est pizza, couscous, etc... S'il a faim, il prend une barre chocolatée, des bonbons (je pense qu'aux anniversaires des enfants, c'est lui qui en mange le plus!)...

Mais, et c'est là que se situe toute la différence avec moi, quasiment jamais il ne mange vraiment s'il n'a pas faim. Sauter un repas ne lui posait aucun problème quand on n'était que tout les deux. Aujourd'hui avec les enfants, il s'arrange toujours pour avoir un peu faim, mais il ne finit pas son assiette, s'il n'a plus faim. Tout peut être bon, appétissant, cela ne change rien. S'il a fait bombance à une occasion particulière, son appetit se fait moindre les jours suivants et il mange alors peu. Alors certes, il a pris du poids depuis ces 19 années. Pas mal même: 10 kilos environ. Mais peser aujourd'hui entre 70 et 75 kilos pour plus d'1,90m, ne le rend pas vraiment obèse.smiley Et cette prise de poids est plus à mettre sur le compte de son activité physique. Il ne faisait aucun sport quand je l'ai rencontré. Grand sportif aujourd'hui, il a gagné en muscle, d'où la prise de poids.

Vididi.
Abonné

[quote=lizzz]

 bien sympa de manger des bonbons, mais...... elles n'en mangent pas, elles, elles font attention à leur ligne...... voilà, les idées qui me vienent quand je rends visite à l'une d'elles.

[/quote]

Juste une remarque en plus. Ces personnes mettent des bonbons à disposition et n'en mangent pas? Parce qu'elles font "attention", elles? Quel est leur but? Te prouver que tu es plus faible qu'elles, si fortes et si maitresses d'elles-mêmes? Te soumettre à la tentation? Te pousser à craquer?

En tout cas, ça ne me parait pas très neutre de distribuer des bonbons en montrant bien qu'on n'en prend pas soi-même....

lizzz.
Abonné

[quote=Vididi]

[quote=lizzz]

 bien sympa de manger des bonbons, mais...... elles n'en mangent pas, elles, elles font attention à leur ligne...... voilà, les idées qui me vienent quand je rends visite à l'une d'elles.

[/quote]

Juste une remarque en plus. Ces personnes mettent des bonbons à disposition et n'en mangent pas? Parce qu'elles font "attention", elles? Quel est leur but? Te prouver que tu es plus faible qu'elles, si fortes et si maitresses d'elles-mêmes? Te soumettre à la tentation? Te pousser à craquer?

En tout cas, ça ne me parait pas très neutre de distribuer des bonbons en montrant bien qu'on n'en prend pas soi-même....

[/quote]

Non, rien de méchant dans ce geste, il y a des enfants partout lors de nos rencontres, donc eux, ils adorent les bonbons et s'arrêtent quand ils n'ont plus faim.....

Je remarque juste qu'elle n'en mange pas.....

Pour les autres personnes, si on partage un goûter, gâteau ou autre, elles vont en prendre mais une mini-mini part..... Alors que d'apparence, elles n'ont aucun problème de poids......

si on leur fait une remarque du style "t'en fais pas, tu peux te permettre cette part de gateau" elles répondent qu'il faut pas croire, mais que garder la ligne c'est pas simple, y a pas de secret.

Lyphaé.
Abonné

Personnellement, j'ai vécu toute ma vie (à l'exception des dernières années où j'ai emménagé avec mon mari ;-)) avec une moitié de famille mangeurs régulés et une autre moitié pas.

Ma mère, ma soeur, mon frère : ils sont parfaitement régulés. C'est pas compliqué, ma mère pèse 48 kg aujourd''hui à 47 ans après avoir eu quatre enfants (à 20 ans elle en pesait 45). Et elle n'a jamais fait le moindre régime !! Pourtant elle est très gourmande : elle est capable dans un moment de gourmandise de manger un demi gateau à elle toute seule. Le repas suivante, elle le saute : elle n'a pas faim ! Elle ne se prive de rien, mange de tout (légumes, viande, fruits, féculents, bonbons, gateaux...) et ne prend jamais le moindre gramme ! Mon frère et ma soeur : pareil !

Puis l'autre moitié de la famille (dont moi) : pas régulés, au régime, ...

Ça existe les mangeurs régulés, c'est sûr !

Sciuc.
Abonné

Bonjour,

Chez moi, mon fils est parfaitement régulé, depuis qu'il est petit, il dit "je n'ai plus faim" et s'arrête, même au lieu du gratin ou du dessert... Mes filles ne le sont pas, l'une grossit et n'arrive pas à s'en sortir... l'autre est sèche comme un coucou car j'ai l'impression que les calories qu'elle ingère sont consommées pour digérer... mon mari est bien portant, comme on dit, mais est d'une stabilité désarmante, son "set point" doit être assez élevé, finalement, et moi... ben je suis la mère de famille avec tous ses problèmes existentiels et je mange sans avoir faim et je grossis.

Et en effet, je rêve de plus avoir à me prendre la tête avec ce que je mange, ce que je ne mange pas, comment pourquoi... A ce rythme j'ai pris 15kg en trois ans (parce que je ne prenais plus la tête) et j'arrive à les élaguer un peu, mais malgré tout à quel prix! Les idées du site sont formidables, donnent du temps à penser, à ne pas penser même, c'est un espace précieux. Mais je pense toujours à la bouffe, même si c'est un peu moins souvent...

capuccino
Marraine

A la maison ma fille est comme ton est cmme ton fils Sciuc, quand elle n'a plus faim, elle s'arrête en plein milieu d'un plat en disant qu'elle n'a plus faim. Par contre ses faims sont impérieuses et elle se qualifie elle-même de "ventre sur pattes". Elle a 14 ans et est en "formes" mais sans plus. Mon mari essaie de la restreindre quant à ce qu'elle mange parceque ce n'est pas "saint",  à la maison, c'est donc un peu compliqué parfois car ce que mon mari accepte pour moi, applique pour lui (sauter un repas, manger à pas d'heure selon ses besoins, n'est pas pour ma fille...Mais je ne désespère pas, ça viendra. Sinon ma mère était régulée (enfin,je pense, ma grand-mère aussi), après pour ce qui est de mes frères et soeurs tout le monde alterne joyeusement (heu non plutôt tristement) régimes et périodes de tout est permis ou est limite anorexique...Gros problème familial donc.

Lia.
Abonné

Mon fils et mon mari sont tous les 2 parfaitment régulés et mangent de tout tout tout. mon fils s'arrête àa la bouchée près. Même si c'est son yaourt préféré, il n'a plsu faim il s'arrête et soit remet le yaourt au frais pour plus tard, soit jette le reste de son assiette.

J'ai des amies régulées aussi (mais j'en ai plus au régime quand même). les régulées m'épatent, leur poids est stable au fil du temps, elles perdent tranquillement après leur grossesse sans rien faire. Et surtout 2 amies n'ont JAMAIS fait de régime. Ca ne leur ai jamais passé par la tête, elles ne se disent jamais être trop grosse ou autre. Ca ca me sidère j'aimerai bien guigner dans leur cerveau pour voir comment ca se passe. ce qui est sûr dans les 2 cas c'est que leur mère à toutes les 2 n'ont jamais fait de régime non plus.....

lizzz.
Abonné

Merci pour vos témoignages, ça fait du bien de voir que " ça existe" pour de vrai

N'ayant aucun exemple dans mes connaissances, c'est vrai que j'ai eu un doute ;)

MiMax.
Abonné

Mes enfants sont régulés aussi, à s'arrêter à la bouchée près, même pour des chips ou des bonbons. Mais je pense qu'enfant, je l'étais aussi... sauf que ce n'était pas accepté car j'avais un tout petit appétit, très sélectif.

Au niveau des adultes, et des femmes plus particulièrement, j'ai un magnifique exemple de régulation chez ma voisine, qui a 60 ans et dont le corps me fait juste halluciner. Elle se qualifie elle-même de "bouffeuse", car elle est très gourmande, apprécie les bons repas, ses faims sont impératives et elle mange quand elle a faim quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit. Par contre, elle ne dépasse jamais sa faim, ne se force jamais, ne mange pas ses émotions, saute des repas, ... Bref, régulation parfaite.

clementine77.old.
Abonné

Dans ma famille d'origine (je n'ai pas d'enfant), aucun mangeur régulé, hormis les petits car les parents ont compris à quel point les contraintes style "finis ton assiette" et régimes en tous genres étaient néfastes. Mais par contre ils n'arrivent pas à appliquer cela pour eux-mêmes.

Le souci est que, du côté maternel, le diabète se transmet de génération en génération : mon arrière-grand-mère et ma grand-mère en sont mortes, ma mère est sous insuline, et nous avons tous été traumatisés de voir dans quel état ma grand-mère a fini sa vie : à agoniser pendant deux ans après s'être surveillée 1/10ème du temps et avoir compensé (avec un goût prononcé pour les barres de Mars et les glaces à la vanille) les 9 restants pendant 40 ans. Du coup, nous essayons tous de nous restreindre niveau sucre, et je trouve ça assez compliqué d'être dans cette vigilance-là tout en se libérant avec la méthode LC.

Belle saloperie en tout cas que ce diabète.

 

Je crois qu'il y a des mangeurs régulés, mais de moins en moins, avec tous ces avertissements diabète-cholesterol-obésité-hyperactivité-cancers-etc... que nous entendons et lisons à lingeurs de journée... Celui qui montre qu'il n'en tient pas compte est quasiment tenu pour coupable d'outrage à la santé publique et sera responsable de toutes les maladies qu'il aura au court de sa vie... comme je l'ai déjà entendu "il a ceci, c'est normal, tu as vu comment il mange/mangeait ?".

 

Bon courage, Lizzz, nous allons y arriver !

Anick.
Abonné

Je pense que la pression de la minceur et de l'assiette nette est une maladie de société et que plusieurs personnes ont un comportement alimentaire affecté, grosse ou pas. On a qu'à voir les statistique qui démontre des proportions monstre de femmes qui ont un poids normal vouloir maigrir, de petites filles qui se trouvent trop grosses. Les campagnes de santé publique n'ont pas l'air très efficaces au point de vue du poids (et je pense même qu'elles ont un effet inverse) mais nous salissent collectivement l'esprit.

Quand je fais des souper de filles, ça me fascine toujours de voir l'ambivalence de mes amies devant leur desserts. Elles finissent par le dévorer avec un air coupable en parlant des séances de sport qu'elle vont faire pour compenser cette immoralité. J'étais ce matin au parc avec une petite inconnue de 5-6 ans qui expliquait à ma fille de 17 mois que les raisins secs, ce n'est pas bon pour son ventre; ça fait grossir, mais qui visiblement trépignait intérieurement à l'idée d'en manger, étroitement surveillée par sa mère qui me regardait d'un air désaprobateur... Non mais!

Personellement, j'ai choisi que si je devais penser toujours à la nourriture et passer ma vie à me réfréner, autant rester ronde. La vie est bien trop courte pour la vivre comme on essaie de nous formater avec un programme qui tourne en boucle et qui contredit ses propres logiques.

Les mangeurs régulés sont rares, mais j'aspire à en être.

Mon fiancé est aussi un mangeur régulé. Il mange quand il a faim, ce qui lui fait envie, mais pas moyen de faire entrer quoi que ce soit dans sa bouche quand il n'a pas faim. Je pense que ces derniers partagent la caractéristique de faire des repas qui mettrait plusieurs diététistes classiques au coin à se balancer en se couvrant les oreilles. C'est pourtant eux qu'on devrait essayer d'imiter. Ils sont bien dans leur assiette et elle ne leur bouffe pas la vie!  

tita.
Abonné

Bonjour Lizz,

 

Penses-tu n'avoir jamais ete regulee dans ta vie ? meme petite ?

Justement, j'etais en train de me demander quand est-ce que pour la derniere fois, je me souviens d'avoir laisse de la nourriture car j'avais atteint ma satiete, de maniere naturelle, sans me poser de questions... je pense que je devais avoir 8 ou 9 ans. J'avais pris un Happy Meal chez Macrado et j'avais laisse la moitie du burger. Ma tante voulait que je le termine (c'etait elle qui nous avait invite avec tous mes cousins) mais ca ne me disait plus rien, et ca ne faisait rien de le laisser....

Avant que je sois completement de-regulee, il y a du en avoir d'autres des episodes ou je mangeais a ma juste faim... mais en grandissant, mon appetit grandissait, je finissais les assiettes, je mangeais pour 4... et puis vint la puberte, et les remarques des autres ... et les premiers regimes... et le debut de la galere.

A part ca, pour repondre a ta question. Ca existe bel et bien les mangeurs regules... des minces mais aussi des gros (tout est relatif), qui n'ont pas l'air de se soucier de ce qu'ils mangent, qui le font avec plaisir et qui se regulent naturellement en cas d'exces.

La question est de savoir si nous serions capable de le (re)devenir nous meme ?

J'ai pose la question lors du derniere chat et la reponse est OUI ! mais faut travailler ! ;)

 

Bon courage a toutes et tous.

Tita

lizzz.
Abonné

Merci pour vos réponses, elles sont très "riches".....

Tita malheureusement j'ai eu une enfance assez difficile où la nourriture était un gros souci, mes problèmes remontent à mon enfance..... je l'ai décourvert lors de ma thérapie. Je viens de la terminer, en fait je n'arrivais pas à mincir, j'avais beaucoup de blocages, donc j'ai décidé de faire une thérapie brève......

du coup, j'ai compris beaucoup de choses sur mon passé, mais malheureusement je crois que mon environnement était très "néfaste" (je cherche mes mots),

(je ne peux pas expliquer plus que ça, sur cette partie du forum, non privé)

Mon mari aussi alors doit être régulé, mais il est trop rond, sa santé n'est pas bonne. donc je me dis qu'il peut pas être à son poids d'équilibre.

Moi aussi parfois je pense que je préfère rester grosse et manger sans me prendre la tête, mais lorsque je me lève chaque matin, bloqué du dos, je pense malheureusement qu'à ce poids qui me pourrit mes journées, me fait souffrir...... le lâcher prise ne dure jamais assez longtemps chez moi, la douleur me rappelle que c'est plus possible, il faut que ça bouge tout ça!

Merci beaucoup  pour vos témoignages

yayie.
Abonné

[quote=Anick]

Personellement, j'ai choisi que si je devais penser toujours à la nourriture et passer ma vie à me réfréner, autant rester ronde. La vie est bien trop courte pour la vivre comme on essaie de nous formater avec un programme qui tourne en boucle et qui contredit ses propres logiques.

Les mangeurs régulés sont rares, mais j'aspire à en être.

[/quote]

voilà exactement ce que je cherche dans ce programme. manger à ma faim sans culpabilisation et même si y a des kilos en trop ce n'est pas grave.

pour en revenir au sujet d'origine, je pense que tes amies ont un problème de comportement alimentaire et même si elles n'ont pas besoin de maigrir puisqu'elles font attention sans arrêt, elles devraient s'inscrire ici, pas pour maigrir mais pour être en paix avec elle même et la nourriture

Lily.
Abonné

C'est vrai que si l'on ne regarde que l'entourage des copines, il y a peu de mangeuses régulées... c'est terrible, d'ailleurs, de constater à quel point la société met la pression sur les femmes pour qu'elles "fassent attention" : pub télés, radios, affiches dans le métro, les gares, journaux "féminins" : partout la minceur, le contrôle de l'alimentation, les "5 fruits et légumes", etc... sont exposés, glorifiés, érigés en modèle de réussite d'une vie saine et équilibrée. Quand je pense à tous ces bons moments (grossesses, réunions de famille, goûter avec les enfants,...) gâchés en partie à cause de cette obsession du contrôle de la nourriture, je me dis que vraiment devenir une mangeuse régulée, c'est un enjeu qui dépasse le seul objectif de poids.

Mais sinon, oui, en cherchant bien, des mangeurs régulés, on en connaît. Des hommes, souvent, des enfants bien sûr (s'ils n'ont pas déjà subi d'interdits) et quelques femmes qui ne connaissent pas leur bonheur !

Un jour, une cousine (parfaitement régulée elle) m'a raconté ce que lui avait dit son médecin après l'avoir pesée (elle avait pris 1kg en un an... !!) :

"Mais Madame, un kilo en un an, ça ne peut paraître rien. Mais si vous prenez 1Kg par an, imaginez vous dans 15 ans !!"

Heureusement, ma cousine est restée une mangeuse régulée... mais ce n'est pas grâce à son médecin !!

JOEL
Abonné

Lizz

Je crois être en train de devenir un mangeur régulé. Ce n'est pas une certitude car j'imagine qu'on doit le devenir sur le long terme. Je me sens régulé d'abord par opposition à restreint, contraint. Je ne m'autorise aucune souffrance et mortification avec la nourriture. je mange ce qui me fait plaisir mais j'essaie d'en manger avec intelligence et mesure en développant les techniques de coaching que ce site nous révèle . S'interroger sur soi, pourquoi on mange,quelle sensation vivons nous ... bref ce retour sur soi est le point de départ, je dirai la cause des comportements et non le résultat.

Je mange parce que je fais attention à moi et non "je fais attention à ce que je mange". Ce changement de perception est plus qu'une phrase , c'est un état d'esprit qui doit à mon avis bien caractériser le mangeur régulé ....

sophieo.
Abonné

Mon mari est un mangeur régulé, c'est aussi pour ça que j'ai du mal à lui faire comprendre le principe de Linecoaching. Ou alors il faudrait que je remonte très loin pour expliquer pourquoi je mange trop.

Les femmes sont effectivement souvent des mangeuses restreintes, dans mon entourage je ne crois pas que j'en connaisse qui mangent selon leur faim et n'y accorde pas plus d'importante que nécessaire. C'est très significatif et révélateur sur notre société. Et il faut dire qu'ils commencent très tôt maintenant : il y a quelques jours, je regardais la télé après le déjeuner en semaine - ce qui ne m'arrive jamais, vu que je travaille - et j'ai été choquée de voir la quantité de spots, de chansons, de dessins animés, etc. servant à expliquer aux enfants la "bonne" façon de manger. C'en était écoeurant, j'avais envie de dire à la télé "mais laissez-les donc tranquilles ces pauvres enfants !!"

tita.
Abonné

[quote=JOEL ]

Lizz

Je crois être en train de devenir un mangeur régulé. [...] S'interroger sur soi, pourquoi on mange,quelle sensation vivons nous ... bref ce retour sur soi est le point de départ, je dirai la cause des comportements et non le résultat.

[/quote]

C'est super ca Joel ! C'est tres encourageant !

 

[quote=JOEL ]

Je mange parce que je fais attention à moi et non "je fais attention à ce que je mange". Ce changement de perception est plus qu'une phrase , c'est un état d'esprit qui doit à mon avis bien caractériser le mangeur régulé ....

[/quote]

Oui mais c'est a double tranchant ce que tu dis... car le "moi" pourrait etre "mon corps", "ma silhouette" , "mon poids" ?? Il faut peut-etre bien se dire que "moi', c'est mon ame, mes sensations, mon bien-etre ?....

Enfin, ton temoignage est tres parlant. Merci de nous l'avoir partager.

Tita

jpzermati
Votre coach

Bonjour Lizz,

Oui bien sûr. Les mangeurs régulés existent... Je les ai rencontrés.

Mes enfants sont régulés, je suis régulé. Mes patients ont souvent des enfants, des compagnons, des parents et des amis régulés.

Mais il faut dire que par les temps qui courent, les régulés se font de plus en plus rares. La restriction devient la manière quasi institutionnelle de se nourrir. Elle est même recommandée par les médecins et les pouvoirs publics.  Dans certains milieux, la restriction est même devenue la norme.

Beaucoup de gens ne sont d'ailleurs pas vraiment en restriction. Ils sont dans ce qu'on appelle un état de dissonance cognitive. Ils ne mangent simplement pas ce qu'ils pensent devoir manger, mais ils s'en moquent un peu. Jusqu'au jour où ils prennent du poids ou souffrent d'un problème de santé et là ils se mettent à vouloir vraiment respecter ces fameuses règles dont ils se moquaient jusqu'ici.

C'est là que les ennuis commencent !

Une autre manière de rentrer dans la restriction est l'insatisfaction corporelle qui concerne malheureusement surtout les jeunes filles. Le décalage entre le corps de la française moyenne et le corps idéal des mannequins est tel que la plupart des gens finissent par s'estimer en surpoids et adoptent presque naturellement des comportements de restriction.

 

La bonne nouvelle est qu'un mageur restreint peut redevenir un mangeur régulé.

Y'a donc de l'espoir !

JP

zou29.
Abonné

Bravo Joël pour tes avancées !!!

moi aussi j'ai ma meilleure amie d'enfance, toute mince, pas un pouce de gras qui est régulée...

et 2 de mes enfants, les plus jeunes, 20 et 18 ans...l'un mange bio, est écolo ds l'âme, tofu et fruits frais,  ne mange que quand il a faim...même des pâtes en plein milieu de l'après midi !!!ou en rentrant la nuit..qu'importe...il est en bonne santé, ne prend jamais de médicaments, se soigne avec des fruits et du chlorure de magnésium, il s'écoute.

la dernière la plus jeune, se goinfre de bonbons de coca et d'hamburgers...son plus grand plaisir ? faire des gâteaux !!!pas un pouce de graisse non plus!

jamais je ne les ai vus manger sans faim ! ils s'écoutent et laissent leurs assiettes à moitié remplies s'ils sont à sasiété...je continuerai plus tard me disent-ils...incroyable moi qui n'ai avant LC, jamais pu laisser mon assiette à moitié finie !!!

oui il existe des mangeurs régulés...J'EN SUIS SURE !!! et je veux en être...je suis sur le chemin, même s'il est long ....PATIENCE !!!

zou29.
Abonné

[quote=jpzermati]

 

La bonne nouvelle est qu'un mageur restreint peut redevenir un mangeur régulé.

Y'a donc de l'espoir !

JP

[/quote]

 

c'est çà la bonne nouvelle !!!nous sommes en chemin....et nous y arriverons, je vous le promets, je vous tiens au courant quand çà m'arrive !!!

Flowerbomb.
Abonné

[quote=JOEL ]

Lizz

Je crois être en train de devenir un mangeur régulé. Ce n'est pas une certitude car j'imagine qu'on doit le devenir sur le long terme. Je me sens régulé d'abord par opposition à restreint, contraint. Je ne m'autorise aucune souffrance et mortification avec la nourriture. je mange ce qui me fait plaisir mais j'essaie d'en manger avec intelligence et mesure en développant les techniques de coaching que ce site nous révèle . S'interroger sur soi, pourquoi on mange,quelle sensation vivons nous ...

[/quote]

 

Je crois aussi que je suis en train de devenir une mangeuse régulée ! yesss !!! ce matin, je suis allée prendre mon café et ma petite viennoiserie habituelle. et, insctinctivement, sans même pas y penser, je me suis arrêtée à la moitié de la viennoiserie. je l'ai emballée et je mangerai l'autre moitié dans la matinée quand j'aurai de nouveau faim.

lizzz.
Abonné

ça fait trop plaisir de lire vos témoignages! Y a espoir!!!! J'y crois!

On va devenir des mangeurs régulés! YES!!!!!

Haut de page 
X