"J'ai perdu 8 kilos facilement avec la rééducation alimentaire"

Christine

Christine, 50 ans, Macon

Pourquoi Linecoaching?

Christine:

Je crois que depuis toujours je me suis sentie « grosse » même si avec le recul et les photos je m’aperçois, aujourd’hui, que ce n’était pas le cas. Vers l’âge de 18 ans, j’ai commencé un premier régime avec lequel j’ai perdu quelques kilos mais en me privant de beaucoup de choses. Dès que j’ai mangé normalement, j’ai repris la totalité avec un surplus. Ensuite, ça a été un enchaînement de régimes de toutes sortes avec pertes et reprises de poids. J’avais décidé depuis quelques temps de ne plus faire de régime et d’arriver à m’accepter avec mes kilos en trop. J’ai lu un article et vu une émission de télé qui parlait du Docteur Zermati. Je suis allée voir sur Internet, et au fur et à mesure que je lisais je me disais « mais oui, mais bien sûr! » Linecoaching fut pour moi une évidence.
Aujourd'hui mon rapport à la nourriture n'est plus le même: elle n’est plus un refuge ou une compensation, juste un besoin naturel assouvi avec plaisir. Je ne mange que lorsque j’ai faim. Moi qui suis pourtant gourmande, je ne pense même plus à grignoter si je n’ai pas faim. Je mange aussi de plus petites portions parce que je m’écoute plus qu'avant. Sans que je ne le décide je suis moins attirée par le sucré mais plus par les fruits et légumes. J’ai aussi compris que, par manque de temps, je ne mangeais pas assez au déjeuner, ce qui faisait que je grignotais dans l’après midi ou dévorais au dîner; maintenant j’arrive à mieux équilibrer ma prise alimentaire sur la journée. Je pesais 86 kg, j'ai perdu 8 kilos mais surtout gagné en « tranquillité » par rapport à mon poids. Si j’en perds encore tant mieux sinon j’aurais au moins gagné ça. Grâce à Linecoaching j’ai découvert un programme alimentaire pour maigrir, j'ai réappris à écouter mon corps, j’ai fait la paix avec lui.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Christine:

Elle est complètement différente, tout simplement parce que c’est logique et sans danger pour la santé.Tous les sites minceur ne parlent que des aliments que l’on peut ou pas manger. On doit peser ou compter des points, oublier tout ce que l’on aime et surtout changer ses habitudes, cuisiner et acheter différemment. Pour moi cela n’a jamais été possible sur du long terme. Avec Linecoaching, on ne change rien dans son alimentation ni dans sa façon de cuisiner. Ce que l’on change c’est l’écoute de son corps et de ses besoins. On apprend à différencier faim véritable et envie de se remplir ou juste gourmandise, mais surtout, on bannit la culpabilité. Je ne dis plus que je suis au régime mais que je fais une rééducation alimentaire.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Christine:

J’ai trouvé le parcours alimentaire facile à pratiquer, ludique, et sans surcoût contrairement à certains régimes qui demandent l’achat de produits onéreux. J’ai également apprécié le fait d’avancer par étapes. Il m’a aidé à mieux ressentir et comprendre les véritables besoins de mon corps. Je me suis aperçue que je prenais souvent pour de la faim de simples « gargouillis » du coup j’ai moins faim et je mange moins. J’avoue ne pas avoir beaucoup utilisé le parcours forme car j’ai l’habitude d’aller nager 2 à 3 fois par semaine.

Vos interactions avec la communauté ?

Christine:

Mes horaires de travail ne me permettent guère d’aller sur le chat mais je l’ai fait une fois et j’ai trouvé cela très intéressant. En ce qui concerne la coach, chaque fois que j’ai eu une question j’ai envoyé un message et elle m’a répondu rapidement. Je n’ai pas beaucoup échangé sur le blog ou les forums par contre j’ai très vite trouvé un binôme. C’est une personne fantastique et nous échangeons très très régulièrement nos impressions, nous nous soutenons et nous encourageons. Elle est d’une aide très précieuse.

Votre outil favori ?

Christine:

La courbe de poids qui matérialise les progrès et les carnets qui nous aident à approfondir nos ressentis.

Votre défi préféré ?

Christine:

"Déguster les 3 premières bouchées" en ressentant toutes les saveurs. Mon plus gros problème est de manger trop vite et sans profiter des goûts de l’aliment. "Connaître sa faim" permet aussi de bien identifier celle-ci.

Par Claire de Line… 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X