"J'ai perdu 6 kilos sans frustration et sans régime !"

Juliette, 40 ans, Bordeaux
Pourquoi Linecoaching?
Juliette:

Mon histoire avec le poids est longue et compliquée. Je viens d'une lignée de femmes obèses, ma mère et ma grand mère étaient très corpulentes. Je me suis toujours jurée que je ne serais jamais comme elles, ce que j'ai réussi à tenir, mais avec une relation compliquée à la nourriture.
Cela a commencé à devenir difficile à l'adolescence, vers 13 ans, âge où j'ai commencé à être très complexée et à me trouver « grosse » alors que j'étais seulement légèrement ronde. Avoir un bon appétit était très valorisé chez moi, c'était un signe de bonne santé. Du coup, j'ai appris très tôt à manger en bonne quantité, et à dépasser mes besoins physiologiques. J'ai lutté contre le surpoids toute ma vie adulte, mais en force, en alternant le régime Weight Watchers, et des périodes de reprises de poids. Je refaisais le régime entre chaque grossesse pour ne pas me laisser aller à grossir. J'ai réussi ainsi à éviter l'obésité maternelle, mais la nourriture n'était vraiment pas mon amie.
Après la quarantaine, et une psychothérapie, j'ai appris à me considérer avec plus de douceur et de bienveillance, et je n'ai plus eu envie du tout de me malmener. Comme j'étais en surpoids, une fois de plus, que je me sentais un peu lourde, que je m’essoufflais dans mon travail, et que l'angiologue m'avait secouée assez rudement à ce propos, j'ai décidé de prendre les choses en main, et de perdre ces fameux kilos en trop, mais sans régime. J'ai donc cherché une méthode correspondant à ma nouvelle façon de voir les choses, quelque chose qui permette d'assainir ma relation à la nourriture, qui me permette de mieux gérer les moments où j'avais des compulsions, tout en fuyant la restriction qui, je le savais, était le meilleur moyen de me faire basculer du côté du grignotage ou du copieux « pétage de plomb » et craquage pour me venger de la frustration.
Depuis que j'ai commencé la méthode, mon comportement alimentaire a changé du tout au tout. Je mange globalement beaucoup moins, je pense, mais par contre, je me fais plaisir. J'aime cuisiner, et j'ai recommencé à le faire de manière traditionnelle, sans me prendre la tête avec ce que je mettais dedans, et les calories que ça faisait. Tout le monde se régale. La nourriture est devenue mon amie, ce qui a enlevé une grande source de tension dans ma vie, et ce n'était pas rien. C'est agréable de ne plus être en guerre ! La nourriture est désormais mon alliée. J'ai perdu 5 ou 6 kilos très lentement, puis j'ai stagné très longtemps. Je désirerais continuer ma progression vers le bas, mais toujours sans violence.

En quoi cette méthode est-elle différente ?
Juliette:

Je n'ai jamais pratiqué d'autres sites, mais la méthode est différente de tout ce que je connaissais jusqu'alors, car elle correspond tout à fait à ce que je cherchais. Je peux maigrir sans frustration, j'ai réintégré tous les aliments tabous, je remange des frites, des chips, ou du gâteau au chocolat. J'essaie juste d'être à l'écoute de ce que je ressens, et d'adapter les quantités à mes besoins.J'ai d'ailleurs déjà conseillé cette méthode à des amis. Je pense qu'elle correspond bien à des personnes de mon âge, matures, ne voulant plus se prendre la tête et se violenter dans le domaine alimentaire et ayant de plus en plus conscience de leur corps et de ses besoins et sensations.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?
Juliette:

Le parcours alimentaire m'a bien aidée. Par contre, je ne le fais pas de manière linéaire et assidue. Quand je sens que je suis psychologiquement disponible, je le reprends tranquillement pour découvrir une nouvelle facette. Mais je ne m'impose pas de le suivre constamment. Il m'est arrivé de l'arrêter pendant des semaines, voire des mois, puis de le reprendre tout à coup, quand j'en ressentais le besoin, ou que je m'en sentais capable.
Le parcours forme m'a aidée dans les premiers mois. A présent, je bouge autrement. Mais il m'a permis de me lancer dans l'activité physique, tranquillement, chez moi, à mes heures perdues, quand je le souhaitais, et sans le regard des autres sur moi. J'aimais bien aussi travailler les parties du corps que je veux particulièrement muscler. Et les exercices étaient bien adaptés à mon niveau.

Vos interactions avec la communauté ?
Juliette:

J'utilise peu le chat, et la messagerie au coach. Je l'ai fait surtout au début pour éclaircir ce que je ne comprenais pas bien.
En revanche, je consulte le forum régulièrement. C'est mon outil préféré. J'ai mes petits fils de discussion favoris dans lesquels j'interviens souvent, ce qui m'a permis d'entrer en relation avec d'autres « linecoacheuses ». Dans ce domaine, je suis très assidue, et cela m'aide à rester concentrée, même quand je ne suis pas le programme, rien qu'en lisant les témoignages des autres.

Votre outil favori ?
Juliette:

La courbe de poids que je renseigne de temps en temps. Rien que de la voir stable me rend déjà très contente, même si j'aimerais bien que mon poids baisse...

Votre défi préféré ?
Juliette:

Je fais peu de défis, car je les tiens rarement. Du coup, je me sens frustrée, et ça m'énerve qu'on me le rappelle à la fin. J'ai laissé tomber, je ne prends que ce qui me procure de la tranquillité, de la joie, ou qui me fait avancer.

Par Claire de Line…
0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page