« J'ai perdu 10 kilos et j'ai fait la paix avec les aliments »

Pascale

Pascale, 43 ans, Marseille

Pourquoi Linecoaching?

Pascale:

Petite fille, on disait de moi « que je me portais bien », j’étais juste moins fine que mes sœurs, puis, en grandissant, j’ai commencé à manger pour apaiser mes inquiétudes et me rassurer, n’ayant personne autour de moi capable de m’écouter et de me guider dans mes apprentissages.J’ai pris du poids à la puberté, je suis devenue ronde, simplement en surpoids, ce qui faisait honte à ma mère qui me demandait de « rentrer le ventre » quand nous étions en société, et qui me reprochait avec véhémence de ne pas rentrer dans les vêtements de mes sœurs.
Jeune adulte, j’ai perdu du poids, mais cela n’a pas duré…Puis j’ai oscillé entre un IMC dans les normes fourchette haute et un IMC en surpoids. Je n’ai jamais fait véritablement de régime mais j’ai toujours su que manger me permettait de compenser et de faire face aux difficultés de la vie. De façon régulière, mon poids s’est mis à monter (plus 10 kilos en un an) pour atteindre les limites de l’obésité. J’avais accepté le fait d’être un peu en surpoids, mais je ne savais pas comment mincir et je n’arrivais pas à stopper de moi-même cette hausse inexorable.
Je connaissais la pleine conscience et rêvais d’arriver à la pratiquer régulièrement, parce que je soupçonnais tous les apports que je pourrais en retirer, je savais que mon problème de poids était dû à des difficultés psychologiques, je connaissais les livres de Gérard Apfeldorfer et une recherche internet m’a amené sur le site de Linecoaching.
Je suis maintenant incapable de manger sans faim à outrance pour soulager des émotions pénibles : mon corps m’envoie des signaux très désagréables que je ne ressentais pas auparavant. Je continue à faire des petits excès, mais pour des choses que j’adore, et en petite quantité et uniquement quand je suis submergée par les émotions. Je mange en fonction de ma faim, de mes besoins et envies et non en fonction de ce que mon entourage fait : je peux, par exemple, ne pas me resservir parce que je n’ai plus faim alors que tout le monde le fait sans me sentir envieuse ou exclue.
J'ai perdu 10 kilos. Je pèse désormais 71 kilos et je me connais mieux, et surtout je prends soin de mon corps, tel qu’il est, je le respecte, je ne le maltraite plus, je ne l’ignore plus, et il me le rend bien. Je me sens comme réconciliée avec moi-même, je suis beaucoup plus bienveillante.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Pascale:

La méthode Linecoaching est différente parce qu’elle prend en compte le côté psychologique du rapport à la nourriture, et qu’elle se base sur l’expérimentation : des exercices nous permettent de ressentir dans notre corps ce qui nous est expliqué « intellectuellement » . Cela nous permet de mieux ressentir les sensations physiques associées au fait de se nourrir, et à terme de se nourrir en fonction des besoins et des sensations de notre corps et beaucoup moins en fonction des besoins et des sensations émotionnels.

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Pascale:

Le parcours alimentaire est bien conçu et progressif. Parfois, il est déroutant, on se demande ce que cela va bien pouvoir nous apporter, mais il faut faire confiance et les bénéfices n’apparaissent que plus tard. Il m’a permis de me reconnecter avec mon corps, de ne plus le considérer comme un simple outil au service de ma tête.
En ce qui concerne le parcours forme, j’ai essayé plusieurs fois, mais je n’ai jamais réussi à le suivre…Je crois que je n’arrive pas à faire de l’exercice pour faire de l’exercice, alors j’ai trouvé des combines grâce au site pour augmenter quotidiennement mon activité physique, en l’insérant dans ma vie quotidienne.

Vos interactions avec la communauté ?

Pascale:

Le chat m’a permis de trouver des réponses à mes questions, même si j’ai peu participé directement, je les ai lus à postériori. Pouvoir contacter un coach directement est très rassurant, je n’en ai pas eu beaucoup besoin personnellement.
Je n’ai pas utilisé le blog, par contre les forums sont un vrai atout de ce site : cela permet de prendre conscience que d’autres rencontrent les mêmes difficultés à gérer leurs émotions, que l’on n’est pas différente ou anormale. J’ai participé par intermittence et surtout beaucoup lu les forums…D’ailleurs je continue ponctuellement à le faire…

Votre outil favori ?

Pascale:

Les outils que je préfère sont ceux de pleine conscience, de gestion des émotions, tout ce qui est un peu psy en fait parce que cela m’a permis d’améliorer mon comportement alimentaire mais aussi plus généralement d’être mieux.
 

Votre défi préféré ?

Pascale:

J’ai peu utilisé les défis, je ne souhaitais pas me mettre la pression des objectifs.

Par Claire de Line… 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X