Le rôle des bactéries intestinales dans le comportement alimentaire

Les bactéries intestinales pourraient jouer un rôle majeur dans la capacité de l’organisme à extraire de l’énergie des nourritures consommées (résidus alimentaires, assimilation des lipides), dans l’inflammation et la vascularisation de l’intestin grêle. 
Mais aussi dans la synthèse de molécules pouvant interférer avec les neuromédiateurs jouant un rôle dans le contrôle du comportement alimentaire. 
Une expérience a ainsi pu montrer que le transfert du microbiote de souris obèses pouvait induire une obésité chez des souris minces. 


Agir sur le microbiote, en modifiant sa composition bactérienne, pourrait être un moyen d’action. Mais, bien sûr, les recherches n’en sont qu’à leur début…


Sources : Unité « Nutrition, inflammation et dysfonction de l’axe intestin-cerveau » dirigée par Serguei Fetissov, Bacterial ClpB heat-shock protein, an antigen-mimetic of the anorexigenic peptide α-MSH, at the origin of eating disorders, Inserm, Université de Rouen, octobre 2014

 

Haut de page 
X