Le point sur l’échec des régimes

Publié en novembre 2010, le rapport de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) démontre que 80% des personnes ont repris du poids un an après la fin de leur régime.

Le Dr Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille, président du groupe de travail des médecins de l’Anses, va même plus loin : pour lui, il y a reprise de poids dans 95% des cas, 3 à 5 ans après un régime amaigrissant. 


Un autre élément troublant : chaque régime se révèle moins efficace que le précédent, et la reprise de poids est plus importante.
« L’analyse des données scientifiques établit également que la pratique des régimes peut provoquer des modifications profondes du métabolisme énergétique du corps. Ces dernières modifications sont souvent à l’origine du cercle vicieux d’une reprise de poids, éventuellement plus sévère, à plus ou moins long terme », précise le collectif de l’Anses dans son communiqué de presse.


Enfin, la conclusion du rapport pointe les risques pour la santé des régimes amaigrissants pratiqués sans recommandation ni suivi d’un spécialiste :

  • Des effets néfastes sur le fonctionnement du corps : notamment sur les systèmes osseux, cardiaque et rénal 
  • Des perturbations psychologiques : notamment des troubles du comportement alimentaire.


Sources : ANSES, Rapport d’expertise collective, Groupe de Travail « Évaluation des risques liés à la pratique de régimes à visée amaigrissante », Comité d’experts spécialisés « Nutrition humaine », Novembre 2010 
//www.anses.fr/fr/system/files/NUT2009sa0099Ra.pdf

Haut de page 
X