Craquer "choisi" - le 24/08/2011

Pipelette.
Abonné

D'après Wilde, la meilleure façon de resister à la tentation est d'y céder. Test "grandeur nature" :

Depuis que je suis inscrite ici j'ai eu 2 EME violentes. Plutôt que de m'empêcher de craquer j'ai choisi d'aller m'acheter un truc superbon très spécial. Un coup j'ai traversé la moitié de la ville pour aller acheter tel cheescake précis, l'autre je suis entrée dans la 1ere patisserie venue qui ne m'a pas plu et suis ressortie aussitôt sans rien pour entrer chez un très bon chocolatier pour un rocher délicieux.

Les deux fois, deguster mes "douceurs" m'a calmée et je m'en suis tenue là sans avoir envie d'autre chose et j'ai constaté qu'effectivement je me régulais automatiquement sur le repas d'après.

Avant j'aurai acheté un paquet de gateau, une tablette de chocolat ou un gateau industriel entier pour plusieurs personnes que j'aurais sans doute mangé en entier et sans plaisir.

Au final ça revient à peine plus cher, du plaisir et pas de culpabilité. Tout benef :-)

Commentaires

tartine.
Abonné

super Pipelette

ta façon de craquer a l'air bien réfléchie, comme tu dis, autant te faire plaisir que de manger n'importe quoi, tu y arriveras !!

je prends le même cheminement, quitte à craquer, on sait très bien qu'on ne résistera pas (encore), autant bien choisir  !!

 

bonne continuation

onpeutrever.
Abonné

Mais quand c'est un besoin de remplissage que l'on ressent, de la quantité qui remplit... que choisir alors pour craquer ??

J'ai foncé sur les barres de chocolat d e mon mari qui m'ont fait de l'oeil... Résultat pas glorieux niveau culpabilité ! Volume & plaisir qu'est que ça pourrait donner ?...

Nicci.
Abonné

He bien la recherche de volume est ce qu'on tente d'éviter par ici. Et pour ça, essayer de déguster en pleine conscience, et donc c'est mieux si c'est quelque chose de très bon. On ne peux pas avoir volume et plaisir. Soit tu te fais plaisir en dégustant, soit tu recherches à t'engoudir la tête et le ressenti, et là ce n'est pas de nourriture dont il s'agit...

Tag.
Abonné

Je n'ai jamais eu autant de tablettes de chocolat à la maison que ces derniers temps. J'ai plusieurs tablettes entamées, que du noir mais avec des variantes : fleur de sel, noix caramélisées, nougatine, etc.

Quand je suis épuisée nerveusement et que j'ai très envie de manger, je choisis ma tablette, coupe un carré en 4 et déguste chaque morceau en fermant les yeux. Et c'est le pied total, parfois j'ai besoin d'un 2ème carré mais souvent un seul suffit.

Comme tu dis Pipelette, du plaisir et pas de culpabilité !

Soleluna
Abonné

Vous avez raison les filles,

c'est bon de se faire plaisir et de ne pas culpabiliser... et de ne pas grossir ! :) J'ai du choco que j'aime vraiment bien, emballé individuellement (aller je le dis, c'est des lindor, pas du tout gourmet, mais miam j'adore), et ben j'y ai toujours pas touché depuis juillet, un exploit! Maintenant que je me suis autorisée à en avoir chez moi (car il n'y avait jamais de chocolat chez moi, sauf quand on m'en offrait aux fêtes) ben je me jette pas dessus. Wilde avait certainement raison Pipelette :) Et d'ailleurs c'est qu'on découvre doucement avec LC aussi, céder pour ne plus compulser.

Céder, craquer : aller, je fais un rêve (la fille, elle se prend pour ML King!!! LOL :D) ces mots disparaîtrons un jour de notre vocabulaire alimentaire, on ne cèdera, on ne craquera plus, on mangera l'aliment avec plaisir et naturel, juste ce qu'il faut. Oui, j'espère que ces mots n'existeront plus dans mon imaginaire, et alors, quel pied ce sera !!! :)

Anick.
Abonné

[quote=onpeutrever]

Mais quand c'est un besoin de remplissage que l'on ressent, de la quantité qui remplit... que choisir alors pour craquer ??

J'ai foncé sur les barres de chocolat d e mon mari qui m'ont fait de l'oeil... Résultat pas glorieux niveau culpabilité ! Volume & plaisir qu'est que ça pourrait donner ?...

[/quote]

Je comprends le besoin. Je pense aussi qu'il y a un autre besoin caché sous tout ça (pour moi celui de me sentir un peu anesthésiée par la nourriture, de ne pas ressentir), et qu'il est plus productif de le trouver et de trouver comment on pourrait remplir ce besoin plus profond. Ensuite, parfois, on peut DÉCIDER de manger ou pas pour se réconforter un peu. C'est ainsi qu'un aliment nous aidera vraiment à nous aider à nous sentir mieux, sans masquer nos besoins réels. Qu'es penses-tu?

Heliade.
Abonné

[quote=onpeutrever]

Mais quand c'est un besoin de remplissage que l'on ressent, de la quantité qui remplit... que choisir alors pour craquer ??

[/quote]

Bonjour à tous

C'est la première fois que j'interviens sur le forum. Je viens de m'inscrire car je pars vivre à l'étranger mais cela fait plus d'un mois que je suis la méthode avec une diététicienne qui m'a conseillé de continuer avec le livre de Zermati une fois en Inde.

Je suis comme toi, Onpeutrever. J'ai régulièrement besoin de remplissage. Avec la diététicienne, j'ai cherché les aliments à toujours avoir dans le placard pour y pallier. Dans mon cas, je cherche des aliments mous et onctueux.

Quand j'ai besoin de remplissage (sensation de remplir un vide, plus précisément)  je mange des petits pains au lait !

Quand j'ai besoin de récomfort, je mange deux carrés de chocolat (ou plus).

Quand j'ai bien mangé mais que je ne me sens pas bien parce que j'ai toujours besoin de remplissage, je prends 3 cuillère à café de son d'avoine (ou 2 de son d'avoine et 1 de son de blé) dans un fromage blanc avec de l'aspartame. C'est radical. Ca cale en faisant un bloc dans l'estomac. Dans ce cas-là, je ne cherche pas le goût et le plaisir mais la sensation du ventre trop rempli.

Evidemment, cela marche pour moi parce que cela répond à mes besoins. Chacun doit trouver les aliments qui répondent le mieux à ses émotions.

Bon courage pour la suite, en espérant que mon témoignage te sera utile !

claire.
Abonné

J'aime beaucoup ce temoignage car il souligne bien que l'essentiel et de s'ecouter et se comprendre. Ceci est parfois tres dur après des années de restrictions et de gestion intellectuelle du dietetiquement correct, car ceci ne pousse qu'a se deconnecter de ses sensatons et de son corps.

Je participe à une autre forum du mm type, ou une fille extra avait expliqué qu'elle acceptait de craquer car elle avait decidé de craquer joyeux!

SophieP.
Abonné

Seule devant mon ordi, j'avais une super envie de craquer de la mort, de me gaver, et j'ai cherché sur le forum un échange qui pourriat m'aider. celui-là m'a fait le plus grand bien, et je vous en remercie chaleureusement; ne pas être seule, c'est déjà un pas pour moi...

Bedaseca.
Abonné

Dans mon cas, je constate que je craque quand je n'ai rien à faire, par ennui. Je suis dans mon salon et tout d'un coup il faut que je fouille le placard pour chercher quelque chose à me mettre sous la dent, de préférence un petit pain au chocolat (ceux du goûter de ma fille;-( ) et quelque heures plus tard rebelotte. Je ne fais pas ça le matin mais plutôt le soir, devant la télé alors maintenant j'essaye d'évier les moments  comme ça. 

C'est vrai que ce n'est pas facile d'identifier ce qui nous fait craquer. Une fois que c'est fait il faut tenter d'aller contre ses envies et cela permet de réaliser qu'il est possible de surmonter ses envies de "remplir le vide". Une chose que j'ai fait dernièrement est de manger quelque chose qui me demande de mâcher bien, style de la viande séchée ou des carottes ou encore un paillochoc (pain au chocolat mais fait avec un pai  au levain donc moins lourd et plus consitant que le vrai pain au chocolat). Et surtout ce sont des aliments que j'aime beaucoup. 

C'est un peu comme la cigarette qui a avec le café. Et bien pour moi, c'est tété et sucreries. Il faut éviter l'un pour éviter l'autre. Par contre, il faut se faire plaisir de temps à autre pour ne pas se sentir frustrée et céder encore plus la fois suivante.

fragolina.
Abonné

J'ai souvent tendance à craquer sauf que quand je fouille les placards, je trouve jamais ce qui me donne envie donc j'abandonne et je me fais un café ou un verre de jus de fruits. 

Mais je vois l'idée, au lieu d'aller à Inter et prendre 6 trucs différents pour me goinfrer, on prend la patisserie là ... C'est vrai que je passe souvent devant la patisserie sans me servir, alors que si je prenais que ça. 

 

Bon tuyau, merci Pipelette :)

Haut de page 
X