Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Défusion....

L’alimentation émotionnelle Un nouveau rapport à soi-même
Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
24 jan 2013 à 09h

 

A la demande de quelques unes, voici une petite info sur ce qu’on appelle la ‘défusion’, un processus thérapeutique issu de la thérapie ACT, laquelle est proche de la pleine conscience (puisque d’ailleurs elle l’utilise également).

Cela est très utile pour les personnes (comme moi) dont les EME sont principalement liées au fait qu’elles se déconnectent d’elles-mêmes pour être totalement absorbées par leur pensée, qu’elle soit verbale ou non (non-verbale pour moi).

 

Avec la défusion, il s’agit d’aborder ses pensées d’une façon différente, en réduisant leur influence sur nous.   Il ne s’agit donc pas de les faire « disparaître », bien que la tentation soit grande, au début, tant que l’on n’a pas intégré l’acceptation, c'est-à-dire l'abandon de la lutte intérieure contre ce qu’on ressent, lutte stérile et fatigante.

Si quelques pensées douloureuses peuvent s’évanouir, parfois, lorsque l’on pratique ces techniques, la tentation est grande de s’en servir alors systématiquement pour faire disparaitre ces pensées qui nous gênent...  

mais c’est une très mauvaise idée, car d’une part cela nous incitera à persévérer dans la bataille intérieure contre nos ressentis (bonjour les EME) et par ailleurs cela ne fonctionnera pas, de tout façon, pour les pensées et les schémas douloureux récurrents, forts, de notre vie, nous ne passerons pas à travers les mailles du filet, il nous faudra les regarder en face, les assumer, les vivre, en un mot : les accepter.

La défusion ne sert qu’à ACCEPTER ses pensées, tout simplement parce qu’on ne les considère plus que comme des mots, pas comme une réalité, les mots ne sont plus « fusionnés » avec ce qu’ils représentent, ce sont « juste » des mots…    ils perdent alors beaucoup de leur influence sur nous…..

En état de « fusion », les pensées semblent être la vérité absolue et d’une importance capitale, elles nous font de la peine, elles nous font peur, parfois...

En état de « défusion », nous pouvons reconnaitre qu’il s’agit juste de sons, de mots, d’histoires, qu’elles ne sont pas forcément vraies, et qu’elles ne sont pas forcément  importantes, on est nullement obligé de leur obéir, et qu’elles ne constituent pas une menace, car elles ne peuvent rien « FAIRE » concrètement….

Du coup, on perd le besoin de faire « disparaitre impérativement » ces pensées désagréables à pénibles…..

Et quand on n’a plus besoin de faire disparaitre, eh bien, on n’a plus d’EME   (et croyez-moi, ça fait du bien !)

 

Comme vous le voyez donc, et j’insiste là-dessus au risque de radoter sérieusement,  il ne faut pas louper une étape, ce n’est PAS :  

défusion => disparition des pensées gênantes => je me sens « un peu plus confortable » => je suis toujours en lutte et déconnecté de moi-même

Mais bien plutôt   :   

défusion=>acceptation des pensées gênantes => je suis « moi »   => pas forcément ‘confort’, mais sentiment de connexion, de plénitude même (parfois), the war is over (if you want it, comme dirait John Lennon)

Alors bien sûr, il faut renoncer à « être bien tout le temps », car la vie est faite de hauts et de bas et cette idée que l’on pourrait toujours être zen, positif, en forme, bien dans ses baskets en permanence est un leurre auquel j’ai longtemps adhéré d’ailleurs  (bien inconsciemment, je l’avoue)

on ne sera pas toujours 'confortable', mais on sera beaucoup plus heureux, et puis surtout on n'aura plus besoin d'avoir recours à la nourriture pour 'se sentir mieux',   ce qui est quand même le cas de pas mal de personnes ici

vous pourrez dire aussi adieu au sentiment de vide intérieur...

 

Cet immense préambule étant fait, voici maintenant quelques techniques qui m’ont beaucoup aidée pour pouvoir accueillir mes ressentis-pensées…..    et qui m’ont permis de passer d’une dizaine d’EME par jour à …..  trois-quatre par semaine à tout casser.

A n’utiliser qu’avec les précautions ci-dessus, donc…. Sinon le service après-vente ne répondra plus de rien ;-)

1/ Je suis en train de penser…

 Se dire : je suis en train de penser que….suivi de la pensée désagréable..

Par exemple, la pensée « je n’intéresse personne » se pointe….    On se dit dans sa tête  « je suis en train de penser que je n’intéresse personne »,   et puis   « je remarque que je suis en train de penser que je n’intéresse personne »

2/ Sur un air connu

Chantez intérieurement la pensée sur un air connu  (bon anniversaire, la 5ème de Beethoven ou n’importe quoi d’autre)

3/ Donner un titre à l’histoire que nous raconte notre esprit.

Ex : l’histoire du looser, l’abandonnée, la non-intéressante, l’inadapté, l’incapable, l’incompétent…   Une fois que vous avez reconnu l’histoire en question, laissez-la simplement exister, sans lui accorder beaucoup d’attention, vous pouvez également imaginer une affiche de film de l’histoire en question, en en rajoutant dans le « pathos », en imaginant le rôle repris par les plus grands acteurs….   pour ma part j'aime rajouter un titre secondaire un peu excessif, ça fait genre

"LA MAL-AIMEE...    rejetée par tous elle sombre dans l'anonymat le plus complet....  en ce moment sur vos écrans..."

4/ Remerciez son esprit…  

genre : « merci ma tête, tu m’as encore servi l’histoire de l’incompétente notoire, tu es toujours au taquet… »

5/ Silly voices

 Imaginez la pensée (ou la litanie) dite par une voix ridicule ou particulière, genre donald, scharzy, stallone, Shrek, ou the Monty Python  (pour moi)

 

 

Pour ma part j’ai une grosse préférence pour  « donner un titre » parce que ça fonctionne tellement bien pour moi, qui ne pense pas tant en mots qu'en "ressentis", qu'en "impression" , ça me fait sourire et cela me permet vraiment de me reconnecter à moi-même en dédramatisant ce ressenti....

et parfois, je rajoute les voix ridicules, par exemple Terry Jones des Monty Python singeant une voix de femme, enchainant plusieurs à la suite, parfois j’imagine même que ce sont des acteurs qui doublent les dessins animés qui font la voix tout en voyant les images du film…..

Voir le dernier message

Répondre
201 commentaires
Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
17/06/2020 - 09:42

eh oui ça date!

la défusion c'est très utile pour prendre de la distance avec ses pensées, mais attention!!

pour moi c'est un travail ponctuel qui doit concerner les pensées et non pas les sentiments

au tout début, en grande controleuse émotionnelle que j'étais, j'en profitais pour essayer de controler mes émotions insidieusement...

je dirai que ce type de technique de défusion est utile pour se défusionner de ces pensées, mais attention à ne pas l'utiliser pour essayer de supprimer systématiquement tout ressenti désagréable

de mon côté, j'ai observé de bien meilleurs résultats dans l'acceptation de la tristesse, acceptation dans le corps notamment

en fait  ce sont des outils puissants, mais attention à l'utilisation, car autant c'est essentiel de prendre du recul sur ses pensées, autant c'est essentiel d'apprendre à accueillir ses émotions sans les modifier

 

bonne défusion à tous!

08/06/2020 - 11:44

Heureuse de partager les bonnes "pages" d'izabelle !

08/06/2020 - 11:43

Heureuse de partager .

07/06/2020 - 21:26

Merci Reborn60, c'est en effet très intéressant et je suis en plein apprentissage de la defusion. 

07/06/2020 - 14:16

Bonjour,

Je fais remonter ce fil très intéressant sur la défusion.

Bon dimanche.

Ancien abonné A lire (0) Novice (1)
07/06/2020 - 21:31

Merci pour avoir fait remonter ce fil Reborn60, c'est pile poil ce que j'avais besoin de lire ce soir !

:-)

01/04/2018 - 23:56

Un fil très très intéressant sur la défusion que je fais remonter pour apprendre à accueillir comme il se doit toutes les vilaines petites voix qui nous pourrissent la vie, genre : je suis nulle, je n'y arriverai jamais, ils vont bien finir par se rendre compte que je ne suis pas à ma place, …

Bonne lecture !

Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
14/02/2018 - 10:23

si, si... à chaque que tu te rends compte qu'une pensée n'est qu'une pensée  et pas la réalité, eh bien c'est tout à fait de la défusion....  yes

13/02/2018 - 22:29

Chouette Izabelle ! Le dernier sorti Arrêter d'attendre me parle beaucoup.

La defusion ... pas sûre que ça en soit. Mais ce matin J'ai fait un pas de côté avec mes pensées automatiques.  J'ai réalisé que j'entendais encore (comme hier) des petites voix (ou petits diables) qui anticipaient le petit dej collectif avec des collègues que jeconnais peu et qui projetaient une ambiance gênée ... mais je me suis rendue compte que c'était une pensée et non la réalité et que çaprendrait latournure que çaprendrait . Bref. On verrait.  Finalement l'expérience m'a montré que même d'autres que j'aurais estimés à l'aise (làJ'ai aussi entendu ma peur  "les autres vont se rendre compte que tu n'as pas lié de contacts forts avec les autres ") et bien aufinal ils étaient aussi dans leur coin

Je crois pas que ce soit une expérience de defusion... plutôt le démarrage 

 

Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
13/02/2018 - 18:25

oui j'en ai écouté un, de podcasts et j'ai beaucoup aimé!!  c'est drôle de la retrouver dans cette ligne alors que j'avais l'image d'elle comme une des premières blogueuses culinaires

X