Vos objectifs

Claire de Linecoaching
Abonné

Que ce soit une perte de poids, ou simplement retrouver un équilibre alimentaire sain pour se sentir mieux, vous avez certainement un ou plusieurs objectifs en démarrant le programme.

Venez témoigner et échanger vos expériences !

Commentaires

Bulle
Abonné

Pour ma part, comme je l'ai noté dans ma présentation, l'essentiel pour moi est de redécouvrir mes sensations alimentaires : si j'arrive à peu près à reconnaitre la faim, pour la satiété, j'en suis encore loin!!!!!

Je vois la perte de poids comme un effet secondaire en quelque sorte. Disons, que j'ai toujours été ronde, alors j'ai appris à m'accepter, j'ai su trouver le style de vêtement qui me met en valeur (pinup !), et du coup, je ne déteste pas mon corps, et j'espère même que mon poids de forme me laissera quelques rondeurs! j'y tient! Les yeux de mon ancien compagnon ont aussi beaucoup contribué à avoir un regard positif sur moi même.

Bref, je suis bavarde! mon objectif donc : apprendre à m'arrêter de manger quand je n'ai plus faim!

fine67.
Abonné

Bonjour,

L'objectif premier que je me suis fixée est de perdre 20 kg.

Toutefois, depuis 1993, je suis au "régime". Cette manière de vivre me gâche une bonne partie de la vie, surtout celle de pouvoir déguster mon plat favoris sans me sentir coupable. De plus, les nombreux régimes entrepris, m'ont aidée à développer un comportement hyperphagique ! En conséquence, l'objectif serait de vivre sans me compliquer la vie avec mes problèmes émotionnels et mes compulsions.

Merci pour cette question.

GR93.
Abonné

Objectif premier : être à l'écoute de mon corps quant à ses besoins et par ce biais trouver un rapport plus normal à la nourriture .

GR93.
Abonné

Désolée pour les caractères du message précédent , c'était involontaire !!

sandry.
Abonné

Mon premier objectif est de faire la paix avec mon corps et la nourriture.

Le second est de ne plus manger par émotion mais uniquement par faim.

Le troisième serait de maigrir sereinement.

erin94.
Abonné

mon objectif est de manger  que par faim, et m'arreter à statiété ... 

 

souvent mon ventre n'en veut plus avant ma tête :(    dur dur ... mais la degustation est tres bénéfique

le controle des EME : pour le moment pas trop d'EME, donc ??? je ne sais pas si j'y arrive grace à l'image refuge et la RPC, ou si c'ets tout bonnement parce que je suis dans une "bonne" période et que je n'ai pas d'EME, tout simplement

fitzie.
Abonné
En m'inscrivant le mois dernier, j'aurais écrit : me réconcilier avec la nourriture, mes émotions et mon corps ... Un mois plus tard je rajouterais : ne plus avoir peur de grossir !!! La cerise sur le gâteau serait de découvrir que je n'ai pas tout bousillé à coup de yoyos et que mon set point est en dessous de mon poids d'aujourd'hui ... Mais avec la sagesse que je pense avoir acquise tres récemment, je sais que je le prendrais avec philosophie si mon set point n'était pas mon "idéal" ;-)
tinou500.
Abonné

Moi aussi j'ai les mèmes objectifs que les votres et dans le mème ordre .Il n'y a pas de raisons   pour     que nous  n'y arrivions pas.Bon courage et bon moral!

Sciuc.
Abonné

Bonjour,

Comme vous tous, j'en ai assez de manger tout le temps sans contrôle. La perte de poids en sera probablement la conséquence positive mais pour le moment, c'est arrêter de me prendre la tête avec "je dois", "je ne dois pas", "tant pis", "et puis zut", "oh la la c'est la cata", "je commence demain, non c'est le week end, dès lundi alors", etc...

Je cherche donc un moyen de penser autrement pour trouver des solutions à tous les problèmes petits ou grands de la vie!

Sciuc.
Abonné

Bonjour,

Comme vous tous, j'en ai assez de manger tout le temps sans contrôle. La perte de poids en sera probablement la conséquence positive mais pour le moment, c'est arrêter de me prendre la tête avec "je dois", "je ne dois pas", "tant pis", "et puis zut", "oh la la c'est la cata", "je commence demain, non c'est le week end, dès lundi alors", etc...

Je cherche donc un moyen de penser autrement pour trouver des solutions à tous les problèmes petits ou grands de la vie!

fitzie.
Abonné

[quote=Sciuc]

[...] mais pour le moment, c'est arrêter de me prendre la tête avec "je dois", "je ne dois pas", "tant pis", "et puis zut", "oh la la c'est la cata", "je commence demain, non c'est le week end, dès lundi alors", etc...

[...]

[/quote]

J'adore ta façon de le présenter : je m'y reconnais tellement  ^ ^

fine67.
Abonné

Pourquoi dirais tu aujourd'hui "ne plus avoir peur de grossir" ?

Je coyais, mais je suis toute nouvelement inscrite, que cette methode devait justement permettre de trouver un poids d'équilibre autrement que par un régime.

En fait, ton objectif me confronte à ma peur. Excuse moi.

Cantate34.
Ancien abonné

Bonjour,

Vous m'avez fait rire. C'est bien connu, les régimes, ça commence toujours demain.

Pour ma part,, j'ai du mal à analyser mes objectifs. Je n'ai pas de soucis de santé, je ne suis que très peu limitée dans les activités que j'aime par mon poids, je suis entourée de personnes très tolérantes et bien élevées aussi bien au travail que dans le cercle privé...

En y réfléchissant, je pense que j'aimerais avoir un corps qui soit en adéquation avec ce que je crois être.  J'essaye de raisonner le plus finement possible, je suis posée, je prends plaisir aux choses abstraites, aux musiques les plus savantes... Et voilà, j'ai un corps qui réclame impétueusement son dû, animal, vorace, prêt à se jeter sur la nourriture...

Manger est peut-être un des rares lieux qu'il me reste pour vivre mon animalité, voire mon agressivité ?

Je vis en assez bonne intelligence avec mon corps car je fais beaucoup d'activités physiques (natation, aquajogging, rando palmes, danse, vélo...). Je l'appréhende de l'intérieur.  Du coup, je ne suis pas tout à fait sûre d'avoir compris que je suis grosse. En fait je pense que je connais mal l'image de mon corps.

Il faudrait que j'explore cette image, quitte à avoir très mal (tiens rien qu'à y penser j'ai envie d'aller voir du côté du placard de la cuisine)... Je vais y réfléchir.

A bientôt

Marie

Applepie.
Abonné

Etre moi.

deux mots, tellement rien, tellement tout...

 

(houlala ça va mal, on dirait de la mauvaise variété française ^^)

 

Mais bon ça résume bien la simplicité et la complexité de la chose...

fitzie.
Abonné

[quote=fine67]

Pourquoi dirais tu aujourd'hui "ne plus avoir peur de grossir" ?

Je coyais, mais je suis toute nouvelement inscrite, que cette methode devait justement permettre de trouver un poids d'équilibre autrement que par un régime.

En fait, ton objectif me confronte à ma peur. Excuse moi.

[/quote]

 

Parce que je ne me rendais pas compte en fait, que ça sous-tendait la plupart de mes repas jadis ;-) chaque fois que je mangeais, je pensais à l'aliment ingéré comme un ami (sain, peu calorique, youpi, à volonté ! tant pis si pas terrible, la quantité compensera la qualité !) ou un ennemi (trop bon, donc trop gras et/ou trop sucré, donc culpabilité, donc prise de poids) DONC maintenant lorsque je mange, je n'ai plus peur de grossir (enfin presque hein ? difficile de balayer 30 ans de régimes) et ça, ça n'a pas de prix !!! Du coup, je n'ai plus d'aliments tabous, et ça, c'est carrément incroyable ! et de fait, tout ce qui m'était interdit et/ou que je m'interdisais a beaucoup moins d'intérêt  ^ ^

Et je comprend tout à fait que ça te confronte à ta peur, puisque c'était la mienne il n'y a pas si longtemps, ne t'excuse pas ;-)

Sciuc.
Abonné

Ce que j'avais aimé dans "maigrir sans régime" était le côté "je mange ce que je veux, quand je veux".

Bon le problème pour moi reste de ressentir et les excès sont vite là, surtout en période de grands stress. Mais il est vrai que déculpabiliser les aliments et le fait de ne pas manger le matin était essentiel pour envisager un autre rapport à la nourriture.

MademoiselleO.
Abonné

Mon objectif est de me sentir mieux dans mon corps, perdre 5-6 kilos. Me sentir en confiance avec moi, mes émotions, et retrouver le goût de manger sans culpabiliser.

A suivre !

MademoiselleO.
Abonné

Mon objectif est de me sentir mieux dans mon corps, perdre 5-6 kilos. Me sentir en confiance avec moi, mes émotions, et retrouver le goût de manger sans culpabiliser.

A suivre !

lemonsha.
Abonné

Mon objectif en m'inscrivant, c'était : perdre un maximum des 20 kilos que j'ai en trop.

C'est toujours le cas, mais je rajoute :

- ne plus me sentir coupable dès que je mange un aliment qui n'est pas catégorisé comme "sain" par les régimeux et les médias

- apprendre à me respecter et à respecter mon corps.

voilà (en tout cas pour aujourd'hui)

oCACo.
Abonné

Hello there! 

Je vous rejoins tous et toutes sur les objectifs que vous avez pu avancer. Je rajoute également que de mon côté, je vois aussi le programme comme une sorte de rééducation qui me permettra, le jour ou j'aurai des enfants de ne pas faire les erreurs que mes parents ont pu faire.

A savoir, manger devant la tv pratiquement tous les jours. Alors, certes, chez mes parents la TV était utilisée comme point de départ à la discussion, et il y avait de véritables échanges, sur ce qu'il passait à la télévision ou sur ce que nous avions fait de nos journées, mais la grande majorité des repas avait lieu devant la TV, tous avec nos plateaux. Dans ma famille, il n'y a que moi qui ai des problèmes de poids, ce sont tous des mangeurs régulés, ils sont minces en mangeant ce que bon leur semble. Donc ça ne leurs pose toujours pas de problème car ils sont capables, même devant la tv d'écouter leurs sensations. Ce qui n'est malheureusement pas mon cas. 

Le programme m'a permis de comprendre que mes souci de poids viennent peut être un peu de cela. Mais pendant de longues années, j'ai cru que c'était vraiment moi qui avait un problème, vu que dans ma famille ils n'ont pas de souci de poids. 

Très bonne journée à tous, et bon courage! (et quand est-ce que le beau temps revient ??!!) 

Lia.
Abonné

MOn objectif: suivre le programe le plus sérieusement possible (je pense me réinscrire après mes vacances) afin de prévenir surtout des soucis de santé genre complications cariovasculaires and co. Sachant qu'aujourd'hui je suis en bonne santé et que j'aimerai que ca continue. J'ai peur aussi du diabète courant dans ma famille.

 

Après en suivant le programme2 optiques:

Je  maigris, un peu ou plus......super j'ai bien fait!

Je ne maigris pas, je reste ou je suis.......super j'ai bien fait je peux définitivement dire que je suis à mon poids d'équilibre et qu'il faut que je l'accepte et continuer à tout faire pour être en bonne santé à ce poids là et même accpeter que ce poids remonte avec la ménopause par exemple.

hemipresente.
Abonné

[quote=Lia] Après en suivant le programme2 optiques:

Je  maigris, un peu ou plus......super j'ai bien fait!

Je ne maigris pas, je reste ou je suis.......super j'ai bien fait je peux définitivement dire que je suis à mon poids d'équilibre et qu'il faut que je l'accepte et continuer à tout faire pour être en bonne santé à ce poids là et même accpeter que ce poids remonte avec la ménopause par exemple.

[/quote]

 

Très sage ! Mais perso je n'aimerais pas en rester à mon poids actuel, je serais très déstabilisée si c'étai tmon "poids de forme"

Lyphaé.
Abonné

De mon côté, j'aimerais vraiment me débarrasser totalement de mes compulsions alimentaires. Je pense qu'après, le poids suivra tout seul... (Je serais hypocrite de dire qu'il n'a aucune importance !)

hemipresente.
Abonné

[quote=Lyphaé]

De mon côté, j'aimerais vraiment me débarrasser totalement de mes compulsions alimentaires. Je pense qu'après, le poids suivra tout seul... (Je serais hypocrite de dire qu'il n'a aucune importance !)

[/quote]

Oui moi aussi j'aimerais m'en débarrasser. Mais je me demande : si je m' "enlève" ça, qu'est ce que je vais "mettre à la place" ?? Ca répond à un besoin, ces compulsions, et si je les supprime je ne supprimerai pas pour autant ce besoin ...

Lyphaé.
Abonné

Hemipresente, c'est vrai que je me suis déjà posé la question : et quand j'aurai terminé d'être obsédée par la nourriture, je ferai quoi ???

Question idiote et un peu bizarre, mais ça remplit les pensées et les journées de ne penser qu'à la nourriture ! C'est un peu angoissant de se dire que cette obsession va disparaître, mais d'un autre côté, quelle liberté ! Et quel temps libre !!

hemipresente.
Abonné

Ben je ne passe pas ma vie à penser à la bouffe en fait, mais je mange tout le temps mdr .

myam.
Abonné

Bonjour,

Je me rends compte que je suis pas très claire en vous lisant sur mes objectifs.

J'ai 39 ans et je dois etre qu'à quelques kilos au desus de mon poids d'équilibre. Je ne culpabilise pas beaucoup de manger tout le temps des trucs sucrés. Et en meme temps, je suis dans le paradoxe de tout t'acheter bio, sans sucre raffiné et de manger des pains au chocolat au boulot. J'e me rends compte que je pense tout le temps à mon poids et pourtant je trouve cette question complétement superflue... Bref , je démarre cette méthode et j'ai besoin d'y voir plus clair !!

Anick.
Abonné

J'aimerais pouvoir écrire que je suis complètement détachée de l'idée de maigrir, que je suis zen dans mon corps, que je ne vise qu'une meilleure santé mais...

je tuerais pour avoir la silhouette de Nicole Kidman, encore me faudrait-il grandir de quelques pieds, lol! Pour être plus raisonnable, j'aimerais ne pas avoir l'air drôle dans des sous-vêtements qui devraient être sexy, ou ne pas avoir l'air d'un muffin quand je met des pantalons taille basse...

Plus sérieusement, j'aimerais aussi arriver à manger en paix, selon les besoins de mon corps, sans me prendre la tête ni me sentir coupable, puis vivre le reste de ma vie sans que le poids et la nourriture prennent trop de place sur le reste.

Aezhenn.
Abonné

Bon idem... j'aimerais dire que je ne suis pas ici pour perdre du poids mais ça serait me leurer...

 

Je suis là pour ne plus avoir de compulsions alimentaires, pour ressentir ma faim et ma satiété, et que surtout le bouffe ne soit pas LA chose primordiale dans ma vie, que les repas soient un moment parmis d'autres dans la journée.

Mais néanmoins, si on me disait que 95 kg était mon set point j'aurais du mal à l'accepter quand même.

Mais je ne crois pas honnêtement parce que lorsque j'arrive à m'écouter je perds du poids naturellement. Je ne dis pas que je veux atteindre 55 kg ça serait ridicule mais j'aimerais pouvoir bouger plus librement, ne pas devenir rouge comme une tomate dès que je monte 3 marches, ne pas dépasser de ma place dans le bus, bref des choses qui me paraissent normales de vouloir non ?

 

hemipresente.
Abonné

[quote=Aezhenn]

Bon idem... j'aimerais dire que je ne suis pas ici pour perdre du poids mais ça serait me leurer...

 

Je suis là pour ne plus avoir de compulsions alimentaires, pour ressentir ma faim et ma satiété, et que surtout le bouffe ne soit pas LA chose primordiale dans ma vie, que les repas soient un moment parmis d'autres dans la journée.

Mais néanmoins, si on me disait que 95 kg était mon set point j'aurais du mal à l'accepter quand même.

Mais je ne crois pas honnêtement parce que lorsque j'arrive à m'écouter je perds du poids naturellement. Je ne dis pas que je veux atteindre 55 kg ça serait ridicule mais j'aimerais pouvoir bouger plus librement, ne pas devenir rouge comme une tomate dès que je monte 3 marches, ne pas dépasser de ma place dans le bus, bref des choses qui me paraissent normales de vouloir non ?

 

[/quote]

Oui on vient sans doute presque tous pour maigrir intelligemment, et ne jamais jamais reprendre. On va découvrir notre poids d'équilibre au fil du programme, ça demande beaucoup de patience et quand on a vécu avec ses kilos des années, bizarrement ça devient urgent de maigrir.

Comme toi, j'aimerais me débarrasser de mes compulsions alimentaires, tout en me demandant toujours ce que je vais "mettre à la place" ...

Tayiam.
Abonné

Je suis ici pour être en meilleure santé.

 

Mon poids est au-dessus de mon poids d'équilibre puisqu'il a une influence néfaste sur ma santé et en même temps, un régime est devenu inimaginable !

 

J'aimerais ne plus être en guerre avec mon corps, ne faire plus qu'un avec lui, avec moi... Tout un programme.

Moi aussi, je ne sais pas ce que je ferai à la place de mon poids, de manger, etc. C'est pour ça que je suis en thérapie en parallèle, pour essayer de comprendre ce que cela m'apporte d'être grosse et/ou de manger.

 

J'aimerais ne plus sentir mon estomac trop tendu d'avoir trop mangé, encore, et de passer une mauvaise nuit à mal digérer ce trop plein.

 

Ici, j'ai lu une phrase terrible : mon corps n'est pas une poubelle ! Et ben, en clair, j'aimerais que mon corps ne soit plus une poubelle, qu'il soit une partie intrégrante de moi, et que, par là, je sois en meilleure santé. En filigrane, j'aimerais aussi ne plus faire les mêmes erreurs avec mes enfants... Je sais déjà que je ne les forcerai pas à finir leur assiette, à manger quand ils n'ont pas faim ou à interdire un quelconque aliment (sauf allergie, évidemment). J'aimerais être une maman zen et heureuse pour eux. Une maman "exemple" (même si je ne serai jamais exemplaire, pour autant ! ;-) )... :-)

hemipresente.
Abonné

Tayiam on éduque par l'exemple, surtout en ce qui concerne l'alimentation. Si LC t'aide à mieux vivre avec la nourriture, à mincir peut être, et surtout à respecter ton corps, eh bien ton attitude déteindra sur tes enfants par l'exemple que tu leur donnes. Suis d'accord avec toi : exemple mais pas exemplaire. Tu as commencé quand ? Tu as quel âge ?

PierreJulien2017.
Abonné

 J'aimerai pacifier mes relations avec la nourriture. 

 j'aimerai perdre quelques (beaucoup) kilos.

J'aimerai ne plus être essoufflée par l'effort. (C'est un peu lié au 2ème)

 J'aimerai pouvoir bouger comme j'en ai envie sans douleur dans les genoux. Irréalisable sans chirurgie (pour cause de malformations), mais si je pouvais monter 2 étages sans souffrir, ce serait un avant-goût de paradis. 

 J'aimerai ressentir la faim avant d'être proche du malaise. 

J'aimerai sentir ma satiété et être capable de la respecter. 

 

Mon but est d'atteindre ces objectifs et de conserver leurs bénéfices dans le temps. La question de mon poids de référence ne me tracasse pas. Je le considère comme une conséquence du programme, pas comme un objectif personnel.  

Tayiam.
Abonné

J'ai lu le livre "Maigrir sans régime" du Dr Zermati il y a quelques mois et j'ai débuté sur ce site mi-juin. J'ai 26 ans.

 

Je suis assez d'accord avec toi : on est un exemple pour ses enfants. Et à ce titre, j'aimerais être "normale" face à la nourriture ! :-)

Lia.
Abonné

Concernant les objectifs en terme de temps je me dis que je ne epux voir que sur le long terme. J'ai perdu 10 kilos en 18 mois.....c'est long mais c'est comme cela que ca marche pour moi. Donc rendez vous dans 1 an, mais le programme est basé sur 6 mois max. Je vais poser la question aux coachs.

Flowerbomb.
Abonné

Tayam,

"ton corps n'est pas une poubelle". c'est une diététicienne qui m'a dit une fois cela. je ne l'ai pas oublié et uen fois je l'ai répété à une amie et ça l'a drôlement marquée. elle qui n'arrivait à jeter même pas un bout de pain rassis dans la poubelle elle le jetait donc dans son corps. ça l'a choquée que je lui dise cette phrase. mais... elle continue !

pour celles qui ne penseraient ressentir un vide sans penser tout le temps à manger, eh bien, détrompez-vous c'est un grand sentiment de liberté. en tout cas c'est ce que je ressens moi.

mon objcetif c'est de perdre entre 5 et 7 kilos. pour ce faire, je dois travailler ma satiété. car pour le reste, pas de grignotages et plus de complusions. mais je suis une bonne fourchette.

saha.
Abonné

mon objectif....me libérer de cette corvée qui est devenu pr moi le fait de manger: ah! si je pouvais m'en passer!

il y a qq jours, je lisais de ce monsieur indien qui dit ne pas manger ni boire depuis 70 ans et de ne vivre que de lumière et air....voilà mon idéal (bien évidemm je ne me le pose pas comme objectif parce que cela demande BIEN plus que 6 mois de travail et un travail monstrueux sur soi....si jamais c'était possible....il parait...)

enfin, mon problème avec mon corps et mes kilos a rendu l'alimentation un vrai cauchemar, une chose détestable et par rapport à quoi je me sens esclave.

perdre du poids. oui. mais de manière durable et naturelle. maintes fois j'ai observé et admiré les félins: leur tonicité, leurs corps si parfaits. voilà. devenir comme eux: naturellem parfaite, en phase avec la nature de mon corps, de mon etre.

etre en phase.

je pense que cette expression est un bon résumé.

Vididi.
Abonné

En vrai? Perdre 20 kilos.

Sauf que en perdre 10 ferait déjà mon bonheur.

Cesser d'avoir envie de pleurer à chaque fois que je croise un miroir, à chaque fois que je vois une nouvelle photo de moi, ce serait ça le vrai bonheur.

Je voudrais me réconcilier avec mon corps et je pense que ça passe par l'amaigrissement. Mais je pense aussi que ça ne suffira pas. Et je sais bien désormais qu'aucun régime ne m'amènera ça. Alors j'espère qu'ici, je trouverai ça.

hemipresente.
Abonné

[quote=saha]

perdre du poids. oui. mais de manière durable et naturelle. maintes fois j'ai observé et admiré les félins: leur tonicité, leurs corps si parfaits. voilà. devenir comme eux: naturellem parfaite, en phase avec la nature de mon corps, de mon etre.

etre en phase.

je pense que cette expression est un bon résumé.

[/quote]

oui je suis d'accord, un très bon résumé. Ah la beauté des félins ... je suis une grande mémère à chats et je suis toujours admirative de leurs courbes, leurs pleins et déliés, la beauté du moindre de leurs mouvements, leur souplesse !

hemipresente.
Abonné

[quote=Grazia]

"ton corps n'est pas une poubelle". c'est une diététicienne qui m'a dit une fois cela. je ne l'ai pas oublié et uen fois je l'ai répété à une amie et ça l'a drôlement marquée. elle qui n'arrivait à jeter même pas un bout de pain rassis dans la poubelle elle le jetait donc dans son corps. ça l'a choquée que je lui dise cette phrase. mais... elle continue !

pour celles qui ne penseraient ressentir un vide sans penser tout le temps à manger, eh bien, détrompez-vous c'est un grand sentiment de liberté. en tout cas c'est ce que je ressens moi.

[/quote]

oui on ne doit pas faire à son corps l'affront de manger pour ne pas jeter. Moi aussi cette phrase m'avait marquée lorsque je l'avais lue sur Pensées de ronde.

Merci pour ta réponse concernant le vide que laisserait ou pas le fait de s'affranchir de la nourriture. Tu me rassures.

Anick.
Abonné

 

"pour celles qui ne penseraient ressentir un vide sans penser tout le temps à manger, eh bien, détrompez-vous c'est un grand sentiment de liberté. en tout cas c'est ce que je ressens moi."

Une grande liberté, oui, mais aussi un vide pour moi. Je me suis rendue compte que les pensées reliées à l'alimentation me servaient aussi à cacher ce vide et pleins d'émotions que j'aurais préféré ne pas affronter. Mais c'est une occasion d'évoluer!

MiMax.
Abonné

C'est comme l'arrêt de la cigarette. Je pensais ne jamais réussir à occuper mes mains, à ne rien faire d'autre que d'être là, sans se cacher derrière un geste.

Là, j'aimerais réussir à ne pas remplir les vides avec la bouffe... et ressentir cette liberté!

 

Mes objectifs sont de lâcher du poids, idéalement 15kg (je ne vise pas 20kg, même si j'ai pesé longtemps ce poids, je pense que mon set point est au-dessus), 10kg seraient déjà génial.

En complément, j'aimerais me débarrasser de me compulsions et réussir à manger en respectant mes sensations... pour toujours!

Lia.
Abonné

J'aime beaucoup le parallèle avec la cigarette Mimax, moi aussi j'ai fumé assez longtemps et je me demandais ce que ej ferai sans cigarettes......là cela fait plus de 10 ans que je n'ai pas tenu une cigarette dans mes mains ou un briquet ou autre truc apparenté et maintenant je me demande ce que ej ferai avec!

C'est la même chose avec les régimes, pendant des années, peser, lire les étiquettes, comparer, compter, calculer des points ou des calories, compenser avec des heures de sport, avoir faim ou être éceourée de tout ce que l'on mange (ne me parlez plus de fromage blanc 0% à l'aspartame!!!!).

Et ensuite manger de tout, retrouver tous les aliments. Donc peut être un jour aurons nous cette habitude de manger à notre faim, de gérer nos émotions autrement qu'avec la nourriture etc. 

J'y crois en tous cas.

theko.
Abonné

Bonjour à tous!

De mon côté,  à l'aide de ce programme, j'aimerais pouvoir contrôler les moments de stress qui me font grignoter sans avoir faim.  Je pense que ce facteur est le principale problème de prise de poids.

Souvent je me couche très tard est la nuit est propice au grignotage pour moi.

Même si cela m'arrive aussi de déguster uniquement pour le plaisir d'apprecier l'aliment ;) cela arrive  beaucoup plus rarement et je ne cherche pas à m'interdir ces moments.

Aujourd'hui à 69 kilos, je souhaite perdre 6 kilos en sérénité... j'ai fait un régime qu'une seule fois il y a 4 ans, qui m'a fait perdre 3/4 kilos que j'ai repris lentement dans les 4 ans qui suivaient.

Je me sius abonnée pour les 6 prochains mois et pense que cette période me permettra d'améliorer ma mode de vie en y integrant de petites exercices phisiques

 

Pipelette.
Abonné

Ne plus manger des choses dont je n'ai même pas envie et.... mincir.

20kg ce serait bien. C'est à dire rester ronde, car je trouve que c'est une composante de mon identité mais sans que cela m'handicape pour bouger ou séduire.

anis.
Abonné

Pour ma part je me suis inscrite pour me réconcilier avec la nourriture, je n'ai pas d'objectif de perte de poids étant plutôt très mince.

Cependant, des années de restriction ont eu raison de mon équilibre alimentaire, moi qui était une fille mince qui mangeait de tout.
 

Après 10 ans de no man's land entre régimes et boulimie, j'ai retrouvé un poids qui semble être mon poids d'équilibre, cependant je ne parviens plus à être sereine aec les aliments et à manger de tout sans me poser de questions.
Je peux enchainer plusieurs jours durant lesquels je mange ce que j'aime lorsque j'ai faim sans grossir et sans agoisse. J'aimerais que ces jours deviennent semaines, puis mois, puis années... Mais la route est longue car les crises de boulimie font malheureusement trop souvent partie de mon quotidien.
Mais je garde espoir et ce programme n'aide jusqu'à présent à identifier mes points forts et faibles.

Je vous souhaite à toutes et tous beaucoup de bonnes choses dans vos itinéraires propres, en espérant que vous réussissiez chacun à atteindre vos objectifs et à vivre sereinement avec la nourriture.

Anis

Haut de page 
X