« C'est une méthode tellement pleine de bon sens, tout le contraire des régimes! »

Violaine

Violaine, 32 ans, Nord

Pourquoi Linecoaching?

Violaine:

J’ai fait mon premier « régime » à 12 ans (allègement en matières grasses) parce que j’étais une enfant un peu ronde, gourmande de brioche beurrée ; et j’ai à cette occasion découvert que je n’étais pas acceptée avec mon corps et mon alimentation. Ensuite, j’ai alterné les phases de régimes plus stricts, avec restriction massive des matières grasses et des sucres où je ne savais pas quoi manger pour maigrir, avec des phases de « craquage », avec compulsions et hyperphagie, détestation de mon corps, sport pour maigrir, estime de soi désastreuse et sentiment que j’étais faible, sans volonté de ne pas réussir à maigrir plus. J'avais déjà été suivie par le Docteur Zermati mais je n'avais plus pu poursuivre ma thérapie avec lui, les trajets étant devenu trop compliqués à concilier avec ma nouvelle vie familiale. Quand le site de Linecoaching s'est ouvert ça a été idéal: une thérapie de qualité que je pouvais suivre à mon rythme, de chez moi! J'étais enceinte de 7 mois quand je me suis inscrite, je prenais alors deux kilos par mois. A partir de mon inscription, ma prise de poids s'est stabilisée, je n'ai plus pris de poids pratiquement jusqu'à mon accouchement. Trois mois après mon accouchement, j'avais retrouvé mon poids d'avant la grossesse. Aujourd'hui, mon bébé a 6 mois, j'ai encore perdu un kilo, et je sais que j'en perdrai encore quand mes compulsions seront tout à fait réglées! La question de la nourriture n'est plus une souffrance, mon rapport à mon alimentation et à mon corps s'est apaisé. Je me sens très amie avec mon corps contre qui je ne me bats plus et que je ne maudis plus. J'ai compris qu'il est une machine qui a besoin d'énergie, et d'aliments spéciaux par moments, et qu'il ne tient qu'à moi de prendre soin de lui et d'entendre de quoi il a besoin pour me permettre de continuer à vivre! J'ai appris à reconnaître quand j'avais faim, à sentir quand j'avais assez d'un aliment, à manger d'un aliment gras ou sucré sans culpabiliser et surtout à ne plus répondre aux stress de la vie par des prises alimentaires systématiques, disproportionnées et culpabilisantes, même si je n'en ai pas encore fini avec ce réflexe.

En quoi cette méthode est-elle différente ?

Violaine:

Je ne connais pas les autres méthodes minceur précisément, mais ce dont je suis sûre c'est qu'elles sont toutes basées sur la restriction alimentaire et sur l'idée qu'il y a des aliments qu'il FAUT manger et d'autres qu'il faut supprimer ou éviter. C'est exactement ce qui a toujours engendré des compulsions chez moi, la frustration, et l'idée que je ne pouvais pas me faire confiance. Je conseille cette méthode à mes amies, à ma famille, j'en parle déjà autour de moi, même si c'est difficile d'être entendu, le discours ambiant n'est pas favorable aux discours qui disent que les régimes ou les prises alimentaires contrôlées font prendre du poids sur le long terme... Mais je sais que le bon sens finira par faire entendre raison aux médecins, aux psychologues et aux gens! C'est une méthode tellement pleine de bon sens, qui prône la patience, l'indulgence envers soi même, tout le contraire des régimes!

Quelles sont vos impressions sur le parcours de Linecoaching ?

Violaine:

Le parcours alimentaire est très bien organisé, on a le temps de faire ses expériences et d'y revenir, elles sont ensuite approfondies, on intègre les nouveaux comportements progressivement, qui finissent par devenir naturels. J'ai enfin un outil efficace et puissant (et mobilisable à chaque instant!) pour lutter contre mes compulsions!

Vos interactions avec la communauté ?

Violaine:

Les chats sont super, les Docteurs Zermati et Apfeldorfer nous stimulent, nous encouragent avec humour, beaucoup de compassion, ça fait beaucoup de bien, on sait qu’ils comprennent ce qu’on vit. On sent également leur grande expérience et leur professionnalisme, et j’apprécie beaucoup leur volonté d’échanger sur les découvertes qu’ils ont faites, sur leurs références théoriques qu’ils partagent. Ils font preuve d’humilité et ne nous font jamais sentir qu’ils ont un savoir auquel on ne pourrait pas accéder. C’est très réjouissant d’être pris pour des partenaires intelligents et capables de réfléchir. On sent qu’ils n’ont pas peur d’être interrogés, qu’ils savent de quoi ils parlent et qu'ils maîtrisent leur sujet... C'est très rassurant. Quant au coach, je ne l'ai pas sollicité, mais on reçoit un message si on est "bloqué" dans le parcours pour avoir un entretien téléphonique si on le désire, je trouve ça très professionnel, on n'est pas seul, on se sent vraiment accompagné.

Votre outil favori ?

Violaine:

J’adore les chats avec les Docteurs Zermati et Apfeldorfer, pour les raisons que j'ai évoquées plus haut.

Votre défi préféré ?

Violaine:

J'ai aimé apprendre la pleine conscience, ça a été la clé pour commencer à régler le problème des compulsions, elle m'a permis de comprendre comment elles fonctionnaient. J'ai appris à les stopper, avant de manger, et même pendant que je mange! Et il m'arrive même maintenant de vivre des périodes où je n'ai pas à penser à ça, je n'ai parfois plus de besoin de compulser! Je ne croyais plus que je pourrai un jour vivre sans mes compulsions, aujourd'hui j'y crois car j'apprends à les enrayer et je vois que ça marche!

Par Claire de Line… 0

D'autres témoignages de même profil

Haut de page 
X