Recherche de binôme - 06052020

ulysse15
Abonné

Bonjour à toutes,

 

Je suis une jeune maman de 31 ans d'un garçon qui aura bientôt un an. J'ai toujours eu un rapport assez conflictuelle avec la nourriture et ça a commencé dès mon enfance. Je pense que c'est en parti à cause de mes parents. Oui on accuse souvent les parents de tous nos problèmes mais pour moi c'est le cas.

Mes parents étaient sévères et tyranniques. Nous étions 4 enfants et pour nous le Nutella et la confiture étaient des mets de luxe. Nous mangions toujours la même chose. Les goûters étaient carrément inexistants. Donc lorsque nous mangions quelque chose qui sortait de l'ordinaire, un croissant ou des biscuits on se ruait dessus! Le garde-manger était verrouillé et le congélateur cadenassé. 

Lorsque j'avais une petite pièce, au lieu de la conserver dans ma tirelire comme le font la plupart des enfants je dépensais mon argent en pâtisserie et en biscuits. 

Je n'étais pas grosse quand j'étais petite mais durant mon adolescence j'ai eu mes premières formes avant les autres filles.

J'ai écrit un gros pavé. Donc si tu es intéressée pour que nous puissions échanger et faire connaissance,  je te raconterai le reste et j'ai hâte de connaître ton parcours également.

J'espère que nous réussirons à se soutenir et à aller de l'avant!

A bientôt

Commentaires

chachou35
Abonné

Bonjour,

 

Je me reconnais quelques peu dans ton histoire. 

Je suis une maman de 31 ans également, de deux enfants: mon fils a 10 ans et ma fille 5 ans.

J'ai des problèmes avec la nourriture depuis mon enfance. A 8 ans je pesais 48kg, j'étais " bouboule " comme on disait. Je vivais seul avec ma mère, une mère qui ne me donnait que très peu d'affection. Je me réfugiais donc dans la nourriture. A 8 ans j'ai du faire un régime, autant dire que ça a été difficile. D'un coup je suis passée de "je peux manger ce que je veux même sucrée" à "je n'ai plus le droit à rien".A partir de là, je n'ai plus eu confiance en moi ni en mon corps. J'ai commencé à voler de la nourriture dans les placards et à me cacher pour la manger. 

Mon adolescence n'a pas été guère mieux, je n'avais le droit a aucun gâteau ni chocolat, c'était mis sous clé, par contre mes petites sœurs y avaient le droit n'importe quand...  Mon poids restait donc correct. Par contre ma relation avec la nourriture était de pire en pire.

Aujourd'hui, me voilà donc a essayer de rectifier le tir ! Donc voilà, si tu as besoin d'échanger je me propose, un peu de soutiens mutuel fait toujours du bien ;)

 

ulysse15
Abonné

Ca fait plaisir de voir qu'il y a des personnes qui ont traversé des épreuves aussi compliqué que moi... J'en ai ras le bol des régimes, le dernier en date était pour perdre les 26 kilos pris pendant la grossesse. Avant de tomber enceinte je faisais un régime enfin je faisais un rééquilibrage alimentaire, je mangeais de tout en petite quantité et je n'ai jamais eu autant faim de ma vie. A peine mon assiette finie, que mon estomac criait famine. Il me restait encore 5 kilos à perdre mais je suis tombée enceinte et j'ai mangé énormément. Du coup je suis un peu perdue, si je me suis inscrite sur Linecoaching c'est pour atteindre mon poids d'équilibre et tant pis s'il ne correspond pas à mon idéal et surtout savoir manger quand j'ai faim et m'arrêter une fois rassasier. Et toi? Quel est ton objectif?

chachou35
Abonné

J'ai fait bon nombre de régimes sans jamais tenir...

Le dernier remonte à il y à 2 ans je crois, mais je n'y croyais pas du tout donc j'ai vite stoppé. J'ai également connu, comme toi, les régimes où la faim domine.

En fait, je connais la méthode Zermatti depuis un moment, j'ai commencé le livre mais je n'ai jamais réussi à le finir... J'ai fait la méthode deux fois (à l'arrache on va dire) sans faire d'exercices ni rien et à chaque fois j'ai perdu 10kg en 3 mois, mais au bout des trois mois les émotions et les mauvaises habitudes reprenaient le dessus et je finissais par tout reprendre petit à petit. 

Je me suis inscrite parce que je commence à en avoir marre, marre que mes émotions prennent le dessus dans ma vie ( je suis une hypersensible donc c'est très compliqué ! ). Je suis inscrite également pour faire un travail sur moi, pour avoir plus confiance en moi et apprendre à m'aimer. Et enfin, comme toi j'aimerais atteindre mon poids d'équilibre, parce que je ne pense pas que 100kg le soit 😉 surtout avec mon petit mètre 55 ! Pouvoir courir avec mes enfants sans être essoufflé en 10 secondes, pouvoir faire un sport que j'aime et avoir moins de problèmes de santé. 

 

ulysse15
Abonné

J'ai aussi acheté le livre et j'ai lu différents articles de blog pour voir si ça fonctionnait vraiment. J'avais lu le blog penssesbycaro où elle parle de ses séances avec Zermati et ça m'a donné envie d'essayer. Ca ressemblait plus à des séances chez un psy à des rdv chez un nutritionniste. 

D'après ce que tu me dis la méthode Zermati fonctionne mais il faut la pratiquer à vie.Tu as pris quoi comme formule? La classique ou celle avec des séances régulières avec un coach? Comme tu es hyper sensible et que tu manges en fonction de tes émotions je pense que la 2e t'aiderait beaucoup.

 

chachou35
Abonné

J'ai également lu le blog de Caro, et en effet la méthode est bien plus axé psychologie que diététique. Et a raison, puisque le problème vient bien souvent de nos émotions.

J'avais également consulté une diététicienne du GROS, mais elle ne m'a pas vraiment aidé. Elle était très moralisatrice et je ne retrouvais pas l'esprit de la méthode. 

La méthode Zermatti ce fait plus ou moins à vie je pense, parce que mine de rien c'est un sacré travail à faire sur sois même et des habitudes à prendre. Personnellement j'ai échoué les deux premières fois parce que je n'avais qu'effleuré la méthode, juste en mangeant quand j'avais faim et arrêter quand je n'avais plus faim. Au final, je ne mangeais pas à ma réelle faim puisque j'avais faim toute les deux heures, parfois même au bout d'une heure. Je me pesais également tous les jours, voir plusieurs fois par jour. J'étais trop axée sur la perte de poids et pas assez sur le fond du problème. 

Cette fois j'espère bien m'y tenir en prenant le taureau par les cornes et en faisant tout se qu'il faut correctement. 

J'ai pris la formule classique parce que je n'aime vraiment pas parler aux gens 😂. Je suis mal à l'aise à l'idée de parler au téléphone ou de visu à quelqu'un que je ne connais pas. En plus d'être hyper sensible je suis hyper timide. D'où ma recherche de binôme 😉

Et toi, tu as pris quelle formule ?

ulysse15
Abonné

J'ai pris la formule classique. Mais j'hésite à prendre l'autre formule parce que j'ai besoin d'être rassurée dans ce que je fais. Je culpabilise à manger "normalement" et je n'accepte pas ce que je vois dans le miroir. Je trouve que c'est plus facile de parler à un inconnu qu'à une personne de son entourage. Quand j'en parle à mon mari il me dit "mais tu n'es pas grosse! " Quand j'en parle à mes soeurs, elles comprennent ma démarche mais ça se sent qu'elles se disent que je me relâche et que j'ai un manque de volonté. Aujourd'hui j'ai repris le travail et voir toutes mes collègues minces m'a fait mal. C'est ridicule parce qu'on est toutes différentes chacun a son corps mais je n'assume pas mes rondeurs. Je mesur 1m77 pour 86 kilos. Idéalement j'aimerai descendre à 77 kg mais je pense que mon poids d'équilibre est à 80kg. Depuis mon accouchement mon ventre s'est détendu, il est tout fripé et mou et j'ai pris des hanches. Et ma poitrine, deux gants de toilettes et je n'ai qu'un enfant! Tous mes vêtements me vont mais ça ne rend pas une silhouette harmonieuse. Là encore je repensais à faire un régime pour perdre tout ça mais si c'est pour tout reprendre dans la foulée, à quoi bon? Je suis perdue... Et toi comment le vis-tu avec ton entourage? Parles-tu de ton problème?

chachou35
Abonné

Ah oui en effet, tu ne t'acceptes pas comme tu es. Mais je crois sincèrement que c'est se qu'il y a de plus compliqué à accepter, le changement de notre corps au fil des années. Moi même je n'accepte pas mon corps, ce n'est pourtant pas faute d'essayer! Mais le regard des autres est souvent difficile à porter...

Personnellement, je n'en parle plus vraiment autour de moi. Ma mère et ma soeur sont au courant mais je sais bien qu'elles n'y crois plus, surtout que ce n'est pas un régime... Donc je les ai prévenu mais n'en parlerai pas si elles ne me questionnent pas. Ma grand-mère me soutiendra, mon grand-père n'y croira pas et le reste de la famille dira que je manque de volonté que je n'ai cas faire un régime et du sport, que je suis fainéante ( coucou belle maman  ). J'ai parlé de mon problème bien souvent mais les regards veulent tout dire, ils ne comprennent tout simplement pas... ( Je faisait de l'hyperphagie boulimique ) En bref, j'ai appris à être le vilain petit canard, mais peut importe tant que mon mari me soutiens. J'apprends au quotidien à ne plus compter sur l'approbation des autres.

Si tu sens que tu as besoin d'un coach pour te suivre, t'encourager et te parler, vas-y fonce! Je comprend très bien ta réticence à manger " normalement ", je pense qu'on est tous, plus ou moins, passés par là. Tu dois avoir encore pas mal d'aliments tabous dû aux différents régimes.

Pour autant, tu as raison de te poser la question pour le régime, et ta réponse tombe sous le sens. A quoi bon puisque tu sais que tu ne pourras pas le tenir à vie ? Tu te sentiras mieux parce que tu auras perdu, mais combien de temps cela va t'il durer ? Une semaine, un mois, six mois ? Et après ?

Beaucoup de questions qui mène à se dire, et si je pouvais faire autrement cette fois ? En menant ma vie comme d'habitude au final, ou presque. Pouvoir profiter sans culpabiliser de manger une glace avec son enfant. Aller au resto avec son mari sans culpabiliser d'avoir pris un dessert, ou des frites? Prendre l'apéro avec ces amis sans se dire " Demain je ne mangerai qu'une pomme et un yaourt pour compenser... "

Je pense que tu fais bien d'être ici, ça t'aidera à voir ta relation avec la nourriture autrement, et ça ne pourra qu'embellir ta vie un peu plus.

Mis à part cette relation avec des aliments tabous, a tu d'autre soucis ? Manges tu tes émotions ? Reconnais tu ta satiété ? T'es t'il difficile de ne manger que quand tu as faim ?

reborn60
Abonné

Bonjour,

Je vous mets le lien vers le chat d'hier avec Béatrice, psychologue du site, qui portait sur la "honte d'être gros".

C'était très intéressant. C'est ici :

https://www.linecoaching.com/therapy/chats/group.

Bonne journée.

 

"Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre liberté, le pouvoir de choisir notre réponse." Victor Frankl
ulysse15
Abonné

Merci Reborn60. Je vais regarder ça

ulysse15
Abonné

Merci Reborn60. Je vais regarder ça

reborn60
Abonné

"Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre liberté, le pouvoir de choisir notre réponse." Victor Frankl
ulysse15
Abonné

Enfaite quand je suis seule même si mon corps me déplaît je fais en sorte de mettre mes atouts en valeur (en ce moment ce sont les robes trapèzes que j'aime bien) mais à chaque fois il y a quelque chose ou quelqu'un qui me fait comprendre que je suis enveloppée. J'ai l'impression que les gens ressentent quand j'ai confiance en moi et ils veulent me perturber. Mais c'est dans ma tête parce que je doute que c'est leur but de me faire du mal... 

Quand tu as parlé de ta belle-mère, ça m'a rappelé la mienne. Elle me demande souvent si je fais du sport. Et bizarrement quand je suis plus mince, elle ne me le demande pas. Récemment je lui ai dit que je me sentais mal à l'aise quand elle me posait cette question car je n'arrive pas à m'accepter telle que je suis et que je n'aime pas me sentir obligé de fair du sport, le sport reste un loisir pour moi ou pour me garder en forme! Et elle a prétendu qu'elle voulait juste savoir si je sortais pendant le confinement mais elle me pose cette question depuis que je me suis mariée à son fils (depuis 5 ans...)

Oui je mange mes émotions : quand je suis stressée, quand je suis triste... Il y avait une période où je cherchais du travail et je mangeais en grande quantité. Mais j'ai des épisodes d'hyperphagie seulement récemment. Je reconnais ma satiété maintenant mais c'est très difficile d'arrêter de manger. Ce midi par exemple j'avais fini mon plat salé et je voulais finir mon repas par deux carreaux de chocolats mais je me suis demandée si j'avais encore faim et j'ai déposé le chocolat. J'étais fière de moi. J'en suis à j'expérimente la faim. Je me suis levée à 4h du mat et j'ai réussi à tenir jusqu'à 13h30 avant de quitter la maison je n'avais pas peur d'avoir faim! 

Ce weekend je vais manger chez la grand-mère de mon et au début j'appréhendais mais je me suis dit que non j'arriverai à dire non quand je n'aurai plus faim. Je dois savoir dire non même si je vais dire non une dizaine de fois!

Et toi, où tu en es dans la méthode? Tu arrives à reconnaître ta faim et ta satiété? Ces prochains jours auras-tu un repas qui te fait appréhender sur ta faim?

chachou35
Abonné

Aaaah les belles mères, toute une histoire! Bien heureuses sont celles qui s'entendent bien avec la leur! La mienne me rabaisse depuis que je suis avec son fils, donc depuis 14 ans... Plus le temps passe et plus c'est pire. Heureusement cela m'affecte moins, même si la colère gronde en moi parfois, j'arrive à la maîtriser sans tomber dans la nourriture, le ménage c'est cool pour ça 

Bravo pour le chocolat de ce midi! Il y a de quoi être fière parce que ce n'est pas toujours simple. Le fait de ne pas avoir peur d'avoir faim c'est génial aussi!

Tu es bien plus avancée que moi dans le programme, j'en suis à remplir mon carnet de dégustation. J'arrive toujours à attendre la faim, parfois j'attends trop pour manger avec le reste de ma tribu, du coup c'est une méga faim que j'ai, mais j'arrive à me maîtriser une fois à table. Par contre pour la satiété, c'est une autre affaire! J'ai du mal à savoir quand m'arrêter. Parfois je ne sais même pas différencier le trop manger, du "j'ai encore faim". C'est très compliqué!

Les repas qui me font le plus trembler sont ceux du weekend car Mr fait de bons petits plats, donc je fais toujours attention à avoir faim mais pour s'arrêter c'est une autre affaire! Même si, comparé à il y a deux semaines, je ne me ressert pas et suis raisonnable sur les proportions. Je dépasse souvent ma faim, mais de pas grand chose. Pour l'instant, pas de repas prévu en extérieur ( merci le coronavirus ), donc j'ai le temps de m'entraîner un peu 

 

ulysse15
Abonné

Comment tu manges ton repas? Seule ou avec ta famille? Manges-tu lentement (je veux dire plus de 20 minutes)?

Ce que je fais pour savoir si je suis rassasiée, j'essaie de manger lentement (ce n'est pas facile) et de me concentrer sur mon plat. Un peu avant la fin de mon repas je ralentis encore plus entre chaque bouchée et je bois. Souvent je perçois que je suis rassasiée 5  minutes après avoir fini mon repas!

Donc c'est compliqué!

Mais c'est vrai que c'est difficile d'arrêter de manger surtout quand ce sont de très bons plats.

Oui les weekend sont compliqués. Avant je me faisais de gros goûter (une plaquette de chocolat, un paquet de biscuit et du mont blanc) et j'enchaînais par un japonais ou un plat de fast food! Parce que je me disais que lundi ce sera une nouvelle semaine et je reprendrai mon régime…

A l'époque quand tu avais fait cette méthode et que tu avais perdu du poids, tu as trouvé ça difficile sur le long terme?

chachou35
Abonné

A l'époque je ne faisais pas autant attention, pas de repas en pleine conscience ni rien surtout la première fois. La deuxième fois je ne mangeais quasiment rien au repas ( genre 5-6 bouchées ) pensant trouver ma satiété mais au final j'avais faim 1h après! J'ai fini par lâché à force de m'auto-surveiller.

Plus je fais attention à se que je mange et à mes sensations et plus je m'y perd parce que je n'arrive pas à savoir ce que mon corps veux réellement, je n'arrive pas à décrypter et c'est se qui fait que je ne sais pas si j'ai trop mangé ou pas assez... Du coup, ça a tendance à déclencher quelques petites crises, surtout le soir ( dont ce soir ), je vais manger un yaourt et un ou deux gâteaux après mon plat alors que je n'ai plus faim. Comparé à avant ça n'est rien, j'essai donc de relativiser. J'ai mangé ça plus posément que d'habitude et en faisant un peu attention au goût des aliments, mais ça n'est pas évident. Et surtout, pas de culpabilité, ça aussi c'est difficile!

Je mange toujours en famille car je fais l'école à la maison à mes enfants, donc il y a toujours du mouvement et du bruit autour de moi. J'ai du coup, tendance à manger rapidement, même si ça aussi je l'ai amélioré dernièrement. 

ulysse15
Abonné

J'en suis à la phase "expérimenter ma faim". Au dîner je voulais manger salé mais j'avais envie de Nutella. Et je m'étais dit que je mangerai du chocolat noir après dîner, ce serait plus raisonnable. Mais le dr Zermati affirme que si on a faim et que l'on a envie de quelque chose on peut le manger et que l'on risque rien si on s'arrête lorsqu'on est rassasié. Du coup j'ai mangé mes tartines. Mon mari m'a sermonné mais je n'avais pas honte. Après mangé je n'étais frustrée, je n'ai pas trop mangé. Si j'avais été raisonnable j'aurais mangé mon plat salé sans envie, et probablement mangé du chocolat noir ou mes tartines de Nutella ce qui aurait équivalu à plus de calories. Et depuis je n'ai pas mangé de chocolat car je n'en ai plus envie. 

Quand tu seras à cette phase, je pense que tu sauras quand ton corps veut manger. C'est difficile en famille et avec le confinement parce qu'on ne peut pas s'isoler. 

 

chachou35
Abonné

Je n'ai pas vraiment de soucis à manger se que je veux ( sauf parfois ou mon corps ne se décide pas entre le salé et le sucré  ), et je mange uniquement quand j'ai faim ( j'ai du bol ça tombe bien souvent aux heures des repas, à 1h près je préfère attendre et me régaler ). Le seul truc c'est de faire comprendre aux enfants pourquoi ils mangent des légumes et pas maman 

J'ai fais des progrès, hier soir j'avais envie de sucré parce que la plupart du temps le matin je n'ai pas faim avant 11h donc, je saute le petit dej et ça fini par me frustrer un peu à force, donc hop p'tit dej à 19h!

Tu te sens moins bizarre à manger se que tu veux ? Parce que là, c'est un sacré progrès! Dommage que la démarche n'est pas été comprise par ton mari. Enfin, je dis ça mais le mien se weekend risque de grincher aussi ^^, ben oui premier barbeuc égal chipos grillées mais aussi chamallow grillés en dessert, sacré défi en perspective!

Qu'est ce que tu as préféré dans la méthode pour le moment ?

Le truc que j'ai trouvé génial, c'est la dégustation en pleine conscience d'un aliment! J'ai fais ça avec une crêpe au chocolat genre Wahou, j'en mangeais plein quand je me remplissais... Ben je viens d'apprendre qu'en fait je n'aime pas du tout ça! Je n'en mangerai plus jamais! 

Sinon, d'autres progrès en ce moment ?

ulysse15
Abonné

Et tu n'as pas culpabilisé en mangeant ton petit dej en soirée? Même si j'assouvie mon envie, je culpabilise de manger sucré le soir. Un bon barbecue pour ce weekend! Tu pourras savourer tes plats et peut-être que tu n'auras plus de place pour le dessert! Manger à sa faim est pour moi libérateur. Ce midi j'étais chez la grand-mère de mon mari et elle nous a fait un gros poulet fermier au four. J'adore le poulet et mon mari sait que j'aime la cuisse. Mais là elle était immense! Je suis fière de moi parce que pour une fois j'ai su anticiper : j'ai seulement garder le haut de cuisse car je savais que c'était trop. Habituellement je me serai rendue compte qu'au milieu de mon assiette et j'aurais continuer de manger. Hier mes collègues ont proposé de faire un pique nique et je voulais esquiver de peur de trop manger mais après je me suis dis que ce serait un bon exercice de manger parmi mes collègues et de faire attention à ce que je mange tout en faisant la conversation. J'ai  mangé que la moitié du wrap et je n'ai  pas pris de dessert. Hier soir j'avais envie de légumes. J'arrive assez bien à maitriser ma faim mais je n'ai pas encore eu un moment de stress qui fait que je mange trop. Car j'ignore si les exercices de respiration vont m'aider. 

C'est vrai que la dégustation en pleine conscience t'ouvre les yeux. Moi j'avais mangé du chocolat au lait, je le trouvais succulent. Je l'avais laissé fondre dans la bouche. Deux  carreau  m'avait amplement suffit  mon exercice préféré c'est expérimenter sa faim. J'aime bien me dire que j'ai faim mais ce n'est pas la fin du monde, que je peux patienter, que j'ai encore des réserves et que je pourrai manger ce que je veux après! Je trouve ça formidable. Le beau temps et le deconfinement nous mettront à rude épreuve. 

chachou35
Abonné

Que de progrès,y a de quoi être fière ! Prendre des risques et se rendre compte qu'on y arrive très bien, ça n'a pas de prix ! Je n'y arrive pas aussi bien. 

Le truc c'est que je suis très dessert, donc je trouve ça difficile de s'arrêter, j'essaie de prendre peu de plat pour pouvoir manger un peu de dessert. 

Part contre je n'ai aucune culpabilité de manger seulement du sucré parce que je sais que sinon j'aurai fait une crise, même si on est le soir. 

J'ai fais mon exercice de pleine conscience aussi avec du chocolat j'en ai mangé une barre et après j'ai bien senti que ça n'était plus aussi bon, donc j'ai arrêté, grande première

C'est bien que tu arrives à maîtriser ta faim et à attendre, je m'en rends compte bien souvent, qu'une fois que j'ai trop faim et ça devient difficile d'attendre, voir franchement douloureux. 

Aujourd'hui, repas avec mon beau père, ça va être compliqué... Bien souvent on mange tard donc je meurt de faim et il n'y a jamais assez à manger pour tous le monde ou se n'est pas franchement bon. J'espère ne pas criser en rentrant ce soir. 

ulysse15
Abonné

Aujourd'hui je n'ai pas réussi comme les autres jours. Je devais expérimenter la faim : la petite, la moyenne et la grande sur 3 jours. Aujourd'hui  était le dernier jour et je voulais expérimenter la grande faim. Mais à midi javais ma faim habituelle qui s'apparente à la moyenne faim et je ne pouvais pas attendre plus donc jai mangé. J'ai gardé seul mon fils et je m'ennuyais un peu mon mari devait apporter des sushis à 20h. Habituellement je mange aux alentours de 19h. J'avais très faim j'ai mangé deux roses des sables et lorsque j'ai eu mon plat je n'avais plus faim mais j'ai tout mangé par gourmandise  pire jai fini mon repas par du chocolat. Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça.  Je ne culpabilise pas mais je m'interroge. De toute façon cest passé demain je reprendrai mon rythme habituel. Maintenant je sais déterminer quand j'ai faim et quand je suis rassasié mais je dois réussir à ne pas me servir de la nourriture pour combler l'ennui. Ca ne doit pas être simple je te comprends ma belle-mère n'est pas une pro de la cuisine, il y a toujours un problème de cuisson et d'assaisonnement! Comment faire pour ne pas blesser la personne en ne mangeant pas ses plats? La semaine prochaine je passe 3 jours chez eux ça va être dur.

chachou35
Abonné

Au final, la journée c'est bien passée, il y a eu suffisamment à mangé et c'était correct j'ai donc mangé à ma faim, le soir venu aucune pulsion! Nous avons pourtant mangé des pâtes, aliment qui me fait le plus criser mais j'en ai pris moins que d'habitude pour pouvoir manger quelques chamallow grillés.

Il est difficile de manger correctement avec la grande faim, et encore plus quand on s'ennuie! Perso, c'est l'ennui qui me fait le plus souvent manger. Alors quand je vois que je risque de craquer je vais faire autre chose, mon passe temps préféré c'est d'écouter de la musique en me vidant l'esprit. Alors avec un p'tit bout avec toi, mettre de la musique et danser ensemble peut être une bonne option, ou aller lui lire des histoires, le temps défile plus vite et on est moins tenté. Au pire, il aurait fallu peut-être ne manger qu'une seule rose des sables en pleine conscience ( je dis ça, mais je n'y arrive pas toujours ).

J'ai remarqué que la faim la plus difficile à maîtriser est celle du soir, parce qu'on a juste envie de se poser, de ne plus réfléchir et de se faire simplement plaisir... Tu as raison de ne pas regretter, ça n'est pas grave, ça arrive. Tu auras juste moins vite faim aujourd'hui, ça ne veux pas dire que tout tes efforts sont ruinés.

Arf, trois jours ou il faut faire semblant d'aimer la cuisine ça n'est pas évident. Je te souhaite bien du courage, ça peut vite devenir frustrant. Peut être emmener des petits gâteaux que tu affectionnes ou du chocolat, que tu pourras manger seule et ainsi te faire plaisir pour ne pas craquer en rentrant chez toi ? Voir même, emmener un dessert pour le premier jour. C'est se que j'avais prévu hier, nous avons apporté le dessert et j'avais prévu des petites choses à manger au cas où ( des barres de céréales et un petit paquet de bonbon ), au final je ne m'en suis pas servi car je n'en ai pas ressenti le besoin. 

gezabel2330
Abonné

Bonjour,

J'ai 61 ans, tout va à peu près bien dans ma vie, mais hier j'ai regardé des photos et ça a été le déclic!! Horrible, les bourrelets dépassent de partout, j'ai mal aux genoux (arthrose!!), je ne peux plus me regarder dans la glace!! Je me bats contre mon poids depuis 40 ans...Depuis le jour où j'ai commencé un régime. A l'époque ça s'appelait Régime Club, le début de WW et à partir de là j'ai fait n'importe quoi. J'ai même pris des coupes faim tous interdits après : fenproporex, isoméride et médiator, avec à la clé avec une valvulopathie heureusement légère. Je souffre d'hypothiroïdie depuis 2013 avec ablation du lobe gauche.. Je souffre d'apnée du sommeil et d'hypertension (maîtrisée par le traitement) IMC de 40.3. Bref toutes les raisons de revenir sur Linecoaching que j'ai pratiqué en 2017. J'avais perdu 10 kg à  l'époque et repris 4 kg avec le nouveau levothyrox. Depuis, j'ai tenté de compter mes calories avec des applications mais à chaque fois que je suis dans le contrôle je reprends. Je suis super contente de reprendre cette méthode que je sais efficace!! Je viendrai régulièrement lire vos commentaires et vous faire part de mes progrès!!!

 

ulysse15
Abonné

Salut chachou35,

 

Ca m'a fait un bien fou de te lire! 

Je suis contente que ton barbecue se soit bien passé, en plus tu as bien mangé sans avoir de pulsion, c'est parfait! Moi en ce moment j'ai une envie folle de chocolat et dans mon parcours j'en suis à "J'attends la faim pour augmenter le plaisir". Heureusement que c'est seulement sur 2 jours parce que je n'aime pas trop le concept. Je t'en parlerai en détail si tu le désires, sinon j'attends que tu y sois. Merci pour ces précieux conseils, désormais c'est ce que je ferai : des activités avec petit bébé pour passer le temps et m'amuser en plus il fait beau c'est l'occasion de se faire de belles balades! 

Et je te rejoins complètement quand tu dis que la faim arrive le soir. Avec la lourde journée passée, j'ai juste envie de me relaxer et de me "récompenser" en mangeant un bon plat. 

Demain c'est ce sera les un an de mon fils, j'avais prévu de faire une grosse fête mais vu les circonstances, je vais faire 3 petites fêtes, demain avec mon mari et mon fils, vendredi avec mes beaux-parents et juin avec ma famille! Du coup cette semaine il y aura deux gâteaux. Comme j'adore pâtisser je prévois deux gâteaux. Et je vais aussi apporter un plat. Tu as raison je vais apporter une tablette de chocolat mais avec le parcours je risque d'être dégoûtée du chocolat!  

Et toi tu en es où dans ton parcours? 

ulysse15
Abonné

Bonjour Gezabel2330,

Tu as eu un parcours difficile. Le matracage publicitaire qui nous pousse à maigrir encore plus au lieu de dire aux gens que tout le monde est différent et que faire un 42 voire un 44 n'est pas forcément signe de surpoids! En 2017 tu avais suivi Linecoaching pendant combien de temps et pourquoi tu avais arrêté? Avec du recul, tu penses qu'on le doit le suivre à vie pour ne pas retomber dans les accès. 

chachou35
Abonné

Bon anniversaire à ton fils ! Attention aux excès 😉 parce que, je ne sais pas si c'est ton cas, mais moi quand je suis d'humeur joyeuse avec pleins de bonnes choses autour c'est lâchage en règle !

Heureuse d'avoir pu t'aider ! J'ai été dans la même galère pendant longtemps mais j'ai su observer chaque émotion reste à trouver comment contrer ces envies, c'est moins évident. 

J'aimerai bien en savoir plus sur ce bout de parcours, comment ça se fait que tu ne l'aimes pas ? Difficile à tenir ? Moi j'en suis à " je défusionne avec mes pensées automatiques ". C'est pas mal mais bon je le fais déjà plus ou moins donc bon...

Ah c'est clair que trop de chocolat tue le chocolat à force ! Tu risque de finir par écœurer et ne plus en manger pendant quelques temps lol mais bon si tu gère bien ta faim ça devrait le faire. Bon, sauf si tu fais tes deux gâteaux aux chocolats, ça va vraiment faire beaucoup de chocolats là!! 😂

chachou35
Abonné

Bonjour Gezabel2330,

En voila un parcours chaotique. Tu vas devoir apprendre à lâcher prise complètement avec ton rapport à la nourriture, et avec toi même. L'un des premier pas à faire, et non des moindre, est de s'accepter tel qu'on est pour avancer ( ça fonctionne bien, promis  ). C'est compliqué après autant de temps passé à faire des régimes mais ça devrait aller. Et comme dit ulysse15 le matraquage publicitaire n'aide franchement pas!

Courage à toi, on est là pour t'aider si tu as besoin de causer!

 

ulysse15
Abonné

Merci Chacou35!

Bein je ne sais pas enfaite quand je suis heureuse, triste ou énervée je peux manger comme 4 mais parfois pour ses mêmes "humeurs" je ne mangerai convenablement! 

Enfaite dans ce parcours, tu dois ressentir ce que ça fait de manger un aliment que tu apprécies quand tu as faim et quand tu n'as pas faim. Sur deux jours et sur deux repas, on te dit de choisir l'aliment que tu veux et de manger 100g avant ton repas normal quand tu as faim et 100g aprs quand tu es rassasié. Comme ça tu peux voir la différence au niveau du goût de la perception de l'aliment etc Ce n'était pas dur à tenir mais comme je ces derniers temps je ne mange qu'à ma faim, ça m'a perturbé. Du coup à la faim du repas je n'en pouvais plus du chocolat mais je me forçais d'en mangeais et au 2e jour je n'ai pas fini les 100g. Mon estomac se souvient rapidement des quantités que j'ingère. Il suffit qu'un jour je mange plus pour que le lendemain mon estomac réclame la même quantité! C'est agaçant. Bon au moins ça n'a pas duré 3 jours, c'est déjà ça. 

Ton parcours consiste à faire quoi? Je n'ai pas l'impression d'avoir eu ça... Je me pose la question tu penses que c'est possible de sauter un parcours quand tu sais que tu le gères ou tu dois tous les faire?

chachou35
Abonné

100 grammes, c'est énorme !!! Je pourrai jamais manger 100 grammes de chocolat avant ou après manger 😱. Si je fait ça avant, je n'aurai plus faim pour le plat, et si je le fais après mon ventre va pas apprécier ! Je comprends à quel point ça doit être difficile pour toi !

Ah oui pas génial le coup de l'estomac! ça va je n'ai pas se soucis là, après je fais pas vraiment attention aux quantités, j'essaie de viser juste quand je me sert mais ça s'arrête là. 

Pour mon parcours, en gros je dois intercepter mes pensées négatives envers moi même, du genre je suis moche/grosse/bête/incapable etc, et me déconnecter d'elles pour de bon en leur donnant un p'tit surnom bête et en ridiculisant cette idée ( en gros ! J'ai un peu de mal a expliquer, mais c'est franchement bizarre à faire et comme en ce moment je n'ai pas trop ce genre de pensées ça n'aide pas. 

La où tu es rendu, sur mon parcours ça n'est que vers la fin. Je pense que c'est dû au fait que se soit des parcours personnalisés donc nos points prioritaires à travailler ne sont pas les mêmes. Et puis ça change sans doute aussi avec la durée de l'abonnement. 

Je ne sais pas par contre si on peut sauter une étape. Après, je pense qu'il vaut mieux suivre comme il faut même si on pense gérer, on ne sait jamais 😉

ulysse15
Abonné

Oui tu as raison, mieux vaut suivre les étapes. La j'en suis au parcours où je note tout ce que je mange et quelle était mon état d'esprit lorsque je mangeais. C'est assez simple et sympa. J'ai retrouvé ma belle-mère et ça se passe bien on discute de tout et elle ne m'envoie pas de pics. Enfin! Ca maide beaucoup car les réflexions qu'on me fait influence beaucoup sur la quantité que je vais mangeais  je devrais travailler ma dessus. D'ailleurs j'en ai parlé de mon approche. Je leur ai dit que j'arrêtais les régimes et que je mange désormais à ma faim et mes beaux-parents m'ont félicité et m'ont dit que j'avais raison car les régimes ne marchent pas. Je voulais me peser mais j'hésite. Je pense que je ne me pèserait qu'à la fin, enfin si j'arrive à tenir jusque là! Et toi tu voudrais te peser régulièrement?

chachou35
Abonné

C'est chouette si ça se passe mieux avec ta belle famille! Je pense que c'est important d'en parler autour de nous, ça nous fait du bien, surtout quand les autres sont à l'écoute. Je n'ai, hélas, pas cette chance du côté de ma famille 😢.

Pour la pesée, je me pèse régulièrement. En fait, si mon routier de mari n'emmène pas la balance avec lui je me pèse plusieurs fois par jour, et c'est juste horrible parce que je ne pense qu'à ça ! Jusqu'à mercredi dernier j'avais perdu 3kg, mais j'ai eu des EME pendant deux jours, un weekend bien arrosé et maintenant mes règles qui me donnent envie de manger tout le temps donc bon, j'ai repris un peu à force de trop manger. Alors j'essaie de relativiser mais ça n'est pas simple. 

 

ulysse15
Abonné

C'est vrai que le soutien familial est important. C'est un bon commencement de perdre 3kg! La chance! moi je ne perds pas autant de poids! Javais perdu 900g et jen ai repris 300g. Je fuis la balance! Mais j'ai été obligée de me peser car linecoaching demandait mon nouveau poids. C'est frustrant et ça me désespère. Je me suis acheté des vêtements avec ma nouvelle taille. Cest un peu grand mais je préfère porter ces robes confortables que mes anciens habits ou je suis boudinée. En plus je me sens belle dedans. Je pense que je vais mettre beaucoup de temps à perdre du poids. Ca me rappelle la période de mon allaitement, tout le monde disait que j'allais perdre tous mes kilos grâce à l'allaitement et bein ce n'était pas mon cas! Jai du faire un régime pour perdre mes kilos de grossesse. Ton mari est routier, tu ne dois pas me voir souvent?

chachou35
Abonné

D'un côté, j'ai beaucoup de poids à perdre donc c'est normal de perdre plus et plus rapidement 😉 même si j'ai repris 1kg avec mes crises et le weekend bien arrosé...

Et oui, des habits à sa taille c'est toujours plus confortable ! C'est bien si tu te sens mieux dedans, un nouveau pas dans la bonne direction !

Ah oui, tous le monde dit ça pour l'allaitement mais tout dépend de notre comportement alimentaire et de notre corps, c'est clairement faux pour beaucoup dans nous...

Hélas non, on ne le vois pas souvent. Quoique depuis le début du Coronavirus, il est bien plus présent vu qu'ils ont eu une baisse d'activité. Mais en temps ordinaire il découche à la semaine, donc je l'emmène le lundi et retourne le chercher le vendredi. C'est parfois difficile mais comme on a besoin de finance pour le moment, y a pas le choix !

Maryne90
Abonné

Bonjour à toutes les deux,

Je ne sais pas si vous l'avez dit mais il ne me semble pas ... Depuis quand faites vous le programme ? 

Merci pour vos partages, bonne journée,

Maryne

ulysse15
Abonné

Ah oui tu es une femme et une maman courageuse! Ca doit être quelque chose de vivre avec un routier. Tout organiser à la maison et gérer les enfants, tu es une maman formidable! Ouais ça fait du bien de porter des vêtements confortables surtout en été. Il suffit que je lève le bras pour être en nage!

 Tes EME derniers étaient dû à quoi? Mes envies reviennent, c'est dur de se dire qu'il y a de la glace et de ne pas en prendre. 

ulysse15
Abonné

Bonjour Marynego,

Je suis inscrite depuis le 06 mai 2020. Et toi? Quel est ton histoire?

ventdautomne
Abonné

Pourquoi ne prends tu pas de glace ? Dans le programme ils disent qu'il faut satisfaire ses envies.  Mieux vaut manger 2 boules de ta glace préférée en dessert que finir par te jeter dessus un jour de grande frustration.  J'en ai fait récemment l'expérience : je n'ai pas répondu à une envie.  Ça m'obsedait...Et j'ai fini par en manger 2 fois plus que prévu !!!Après tu peux aussi ne pas avoir de glace chez toi mais c'est difficile quand on habite en famille. 

chachou35
Abonné

Merci beaucoup ulysse15, ça me fait plaisir de lire ça ! Ça n'est pas facile tous les jours, ça c'est sûr !

Mes EME sont souvent dû au fait qu'il s'en aille justement, souvent j'aime regarder un film et manger se que j'aime quand les enfants sont au calme devant un dessin animée, ça me détend et c'est donc compliqué d'arrêter cela !

La joie de la chaleur, je transpire énormément aussi !! Et je suis dans la même situation que toi, il y a des glaces et de bonnes choses qui font envie mais je n'ai pas faim !!! Du coup je fais comme ventdautomne, j'en mange une quand même, je la déguste, parce que si je ne le fait pas ça devient une obsession et je finis par criser...

chachou35
Abonné

Bonjour Maryne, je suis inscrite depuis début mai également. 

Pivoine78
Abonné

Bonjour à toutes (ou tous ? Je ne sais pas si il y a des hommes dans ce programme ?)

Je m'appelle Pivoine, j'ai 56 ans. J'ai des problèmes de poids depuis toujours dans ma tête, et pour de vrai depuis une 15aine d'années, et je prends du poids de façon régulière. Je me suis inscrite a ce programme avec pour objectif de casser ce cercle vicieux et stopper ma descente aux enfers. Je suis inscrite depuis le mois de mars et j'ai fait le programme pendant quelques jours avant de me laisser engluer, ainsi que toute volonté, par le confinement. Résultat j'ai tout arrêté début avril et je reviens aujourd'hui avec des kilos en plus et l'envie de me reprendre en main. Je sais que ce sera dur. 

J'ai lu vos post en reconnaissant souvent mes propres comportements.  

Je n'ai pas vu d'autres post de Gezabel 2330 qui a un peu le même profil d'âge que mois. Avez-vous des nouvelles ?

Bon courage a toutes 

ventdautomne
Abonné

Bonjour Pivoine, j'ai 53ans et je me reconnais dans ton profil.  Moi aussi depuis que j'ai des formes féminines, j'ai des complexes et peur de grossir alors que j'étais objectivement une jolie fille. Les grossesses ont été terribles. J'ai perdu après.  Je me suis maintenue à un poids correct quelques années.  Puis tout s'est emballé.  Yoyo et depuis 5 ans j'enfle comme La grenouille de la fable! Le programme fait du bien. C'est long parce qu'il faut démonter tout ce qu'on a cru durant....35ans. Bon courage.

Maryne90
Abonné

Merci pour vos réponses, depuis le 22 mai pour moi.

Pour mon histoire, on va faire court. J'ai 30 ans, presque 20 ans de pb avec mon poids (yo-yo, régime..) et bien 15 ans de trouble alimentaire (hyperphagie, boulimie sans compensation). Depuis 2 ans (juillet), je ne fais plus de crises, première victoire 🎉 ! Mais les crises n'empêchent pas le contrôle et la frustration.. Le confinement m'a fait prendre conscience de ça, je ne voyais que la fin des crises mais pas le reste. J'ai eu très peur de retomber dedans (pesé matin, midi et soir, régime, sport..), alors j'ai craqué (pleuré) un bon coup. Depuis début mai, plus d'interdit les aliments tabous etc.. Dans mes placards, venaient les petits potes c'est portes ouvertes ! Et vous savez quoi ? Je ne me jette pas dessus, j'en viens même à les oublier !

En rentrant du confinement, j'ai beaucoup réfléchis sur l'alimentation intuitive. Je me suis inscrite pour avoir une aide au niveau des exercices.. 

Je m'arrête là mais je crois en nous.. Un comportement serein avec la nourriture nous pend au nez ! 😜

Belle soirée à vous. 

 

Ps: ce matin je me suis préparée un brunch.. La folie ! (gaufres, Nutella, fraise, œuf brouillé, jambon, tomate, pain, beurre..). Les interdits c'est fini.. Je vous le dis ! 

ventdautomne
Abonné

Un comportement serein avec la nourriture. 

Une belle expression à garder comme ligne de conduite. ❤

ulysse15
Abonné

Je ne mange pas de glace parce que je préfère en manger quand j'ai faim. Si j'écoutais mes envies je passerai mes journées à manger. Je pensais que dans ce programme c'était ça le but : manger quand on a faim et pas par envie. 

ulysse15
Abonné

Oui c'est sûr, j'imagine, enfaite tes EME sont liés à ta solitude. Il y avait une période où j'attendais que mon mari sorte voir un match de foot chez des amis pour me faire plaisir. Devant lui je mangeais convenablement mais lorsqu'il était absent, je me transformait en Gargantua!  Avec du recul, je me dis que je me sentais seule et comme j'ai très peu d'amies et que je n'ai jamais osé dire que je me sentais seule, je me consolais avec la nourriture. Mais je préfère manger quand j'ai faim et non par envie pour l'instant

ulysse15
Abonné

Tu as raison Marynego, mieux vaut être serain face à la nourriture. Marre de se battre continuellement dans sa tête pour une tartine de Nutella!

Mais les filles, arrivez-vous à reconnaître votre satiété? Et si oui, arrivez-vous à ne plus manger quitte à laisser de la nourriture dans votre assiette? Parce que j'arrive à manger quand j'ai faim mais la satiété c'est compliqué. J'arrive à arrêter de manger mais j'ai faim 15 min après! Et parfois quand je mange un peu plus je n'ai plus faim mais je me sens trop pleine et je n'aime pas cette sensation.

ventdautomne
Abonné

Ulysse je crois que c'est ce qui est le plus difficile pour moi aussi: repérér ma satiété.  Le rassasiement gustatif ça va. Mais je ne suis jamais sûre d'avoir mangé juste ce qu'il faut et pas plus. Et laisser dans l'assiette c'est rare...Mais cela arrive désormais.  Je progresse pas à pas. C'est long de se retrouver...

 

Guylou
Abonné

Bonjour à tous,

Je suis inscrite sur ce site depuis le 1er mai et j'avoue que mon emballement du début a pas mal diminué depuis les dernières semaines. Je suis quelqu'un qui ne parle pratiquement jamais de mon problème de poids avec personne. Je fais comme si tout était beau et je crois qu'aux yeux des gens qui m'entourent j'ai l'air de quelqu'un qui s'accepte telle qu'elle est. Ce qui n'est pas le cas du tout.

Au niveau de mon programme alimentaire, j'étais à l'étape dégustation, exercice qui dure 3 jours. Ça m'a pris plus de 2 semaines pour le faire. Pourtant j'y pensais à chaque repas, mais je ne me décidais pas à la faire. Je ne comprends pas ma résistance à avancer dans ce processus, pourtant j'aimerais tellement me sentir mieux dans mon corps et de l'autre côté, je passe mon temps à me saboter. Ce qui me fait douter de ma capacité à changer ma relation avec les aliments.

Je n'ai pas encore bien compris le principe du forum, je trouve ça un peu bizarre d'écrire ici, sans savoir à qui j'écris. J'aurais préféré être en contact direct avec des personnes, chater pour avoir une interaction plus personnel....

NadHomer
Abonné

Bonjour Guilou, 

Je ne suis pas inscrite depuis longtemps mais j'ai vu que certains membres recherchaient des binômes pour faire leur programme ensemble c'est vrai qu'à 2 ça peut aider pour se soutenir et s'encourager 

si vous trouvez quelqu'un avec qui ça passe bien rien ne vous empêche de tchatter en privé via messenger ........

Avez vous envoyer un mail à un coatch pour essayer d'avoir son avis ??

Peut être qu'il faut que vous mettiez quelque chose d'autre en place pour avancer, chacun avance à sa manière et à sa vitesse, il faut être bienveillant envers vous même et vous accordez du temps même si on est tous pressé de se sentir mieux 

Bon courage à vous 

ulysse15
Abonné

Bonjour Guylou,

 

Je me retrouve dans ce que tu dis. Au début j'étais toute excitée et je suivais à la lettre ce que je devais faire mais l'étape de la dégustation m'a perdu. Je n'ai clairement pas aimé faire ça. Après je te trouve un peu trop négative. Le but de la recherche d'un binome c'est justement de discuter mais on ne peut pas parler avec un ou une inconnue en privée sans la connaître un peu avant. Sois patiente! Et quel programme as-tu? As-tu pris celui ou tu peux avoir des rdv téléphoniques réguliers avec un coach? Si non je te conseille de le faire, ça te correspondrait mieux.

Haut de page 
X