Défi 3mn respiration avant repas pour gérer EME de fin de repas - 01052013

liegama.
Ancien abonné

Bonjour à toutes, 

Je lance le défi ici comme convenu pour que l'on s'aident à mieux gérer nos fins de repas. 

L'idée est de faire 3 mn de respiration avant le repas, comme on peut, afin de se connecter à nos sensations, émotions et d'aborder le repas un peu plus sereine. 

Je propose que l'on fasse ce défi sur une semaine, donc jusqu'au mercredi 8 mai. 

Bon courage à toutes

Commentaires

doremi.
Abonné

Oui, pour moi aussi c'est beaucoup plus facile, 30 secondes.

C'est ce que je fais la plupart du temps instinctivement parce que je réalise que je suis à table,  que je vais manger et que je n'ai pas fait les 3 mn de PC.   Alors je me concentre sur moi-même quelques secondes et sur la nourriture qui est dans mon assiette et  j'essaye de prendre le temps de la déguster.

Biche.
Abonné
Merci pour l'idée , je te raconte mes resultats
Biche.
Abonné
Comme répondu, je prends et je raconte.....
mavo.
Marraine

Je touche du bois, mais je crois que je progresse un peu sur ce défi !

Hier soir, j'y ai pensé et je l'ai fait, un peu à la va-vite, déjà à table au milieu du brouhaha... n'empêche que même courte et de mauvaise "qualité", cette pause m'a bien aidée à manger doucement en dégustant et à ne pas surmanger en fin de repas.

 

Idem à midi, 30' dans le couloir, c'est pas top mais c'est mieux que rien. Déjeuner avec collègues, j'ai eu plus de mal à être attentive, mais je ne me suis pas forcée à finir mon dessert.

C'est pas facile, mais j'ai l'impression que ça fonctionne pas mal, quand j'arrive à y penser.

Biche.
Abonné
Voilà une bonne idée que ces 30´....c'est pas beaucoup mais moi aussi je trouve que c'est mieux que rien et que cela nous permettra de faire progressivement les 3min réglementaire . J'ai fait plus attention à la satiété . Bon , c'est pas top car j'ai quand même termine ce que j'avais dans mon assiette , mais promis, la prochaine fois,je me servirai une plus petite portion. J'ai aussi essayé a midi dans ma voiture avant le sandwiches....et j'avoue que après trois bouchées ,j'aurais Pau m'arrêter. Mais c'était si bon.... On avance quand même un petit peu...non?
izabelle
Animatrice forum

coucou

c'est râpé pour moi aujourd'hui à part au petit dej  où j'y ai pensé pendant le repas

mais je ne désespère pas d'en faire une habitude

 

je crois beaucoup aux trente secondes au lieu de se ruer sur la nourriture (pour que ça soit chaud!)

ça va venir, ça va venir....

mavo.
Marraine
Ce soir oubli complet, complet ! C'est en venant ici que j'y pense... Fin de journée un peu dure : j'ai perdu une heure à aller chercher un colis chez chronopost (pourquoi pas à la poste ???). Puis trois enfants qui ont chacun des milliards de choses à raconter, tous les chats qui veulent leur part d'attention (et de dîner), les coups de tel à l'heure du repas... Au secours ! Alors quand il y a eu en plus un verre d'eau renversé sur le rouleau de sopalin... eh bien j'ai décidé de me réconforter avec une cuillère de nut. Avec espace de respiration. Dégustée. Réconfortante. Mais pas sans culpabilité. Et puis maintenant j'ai vraiment l'impression d'avoir trop mangé. Peut-etre que si je m'étais posée avant le repas, cela aurait été différent ?
Lavienrose.
Abonné
Bonsoir De mon coté c'est en effet 30s. Je ne peux pas plus, par exemple ce soir fillette qui fait une crise parce que sur la table ya un flan aux courgettes( elle n'aime plus ça, pour le moment qu'elle dit). Cris, pleure .... Et moi colère qui monte.... J'ai fait qques respirations, j'ai essayé d'acceuillir la colère de fillette tant bien que mal, je parviens avec une écoute partiellement active( j'avais faim et mon repas commençait pas du tout sereinement) à comprendre qu'à la recré ça c'était mal passé. Le flan était tiède... Pas moyen de faire 3mn. Donc ça a été un câlin avec fillette et ensuite 30s. J'ai pas pu déguster, j'ai trop pris en qté mais pas d'eme, malgré un super mauvais départ. Je me garde mon petit dessert, douceur pour tout à l'heure, qd la maison sera rangée et bien endormie ;-)
Lavienrose.
Abonné
Ah oui, je voulais rajouter, pour penser à faire la pose/pause. Avant de prendre mes couverts je fais 30s de rpc. Associer les couverts à mon pense pas bête Donc quand j'ai mes couverts en main je les pose pour penser à ma pause. qu'en pensez vous?
izabelle
Animatrice forum

merci la vie en rose, je vais essayer en effet d'associer les couverts à la pause de 30 secondes.... un bon truc pour que ça devienne automatique....... sauf pour le p'tit dej...  ;-)

izabelle
Animatrice forum

bon eh bien ça marche!!!!

le truc des couverts, ce soir j'ai saisi mes couverts, j'ai pensé à vous, automatique.... et j'ai fait mes trente secondes

j'ai même failli fermer les yeux pour me concentrer sur ma faim mais ça faisait bizarre devant ma fille (même si elle en a vu d'autres!)

donc je me suis centrée  sur mes sensations, faim, douleurs (cervicales cettte fois...), mon état intérieur émotionnel également...

défi rempli pour ce soir  (ce midi pas vraiment)

lorraine
Marraine

Merci de ce fil Liegama que j'ai découvert hier...enlightened

Retour de congés et reprise de boulot un peu secouantes émotionnellement...

Alors, tendance à remanger un peu vite et trop si je ne prends pas pas le temps de m'écouter...

Ce soir j'ai pensé à ton défi et j'ai respiré 1mn env. avant le repas, 1 mn env.  pendant pour me calmer/mécouter (je partais en pilote automatique) et idem à la fim.

Pensées pour vous toutes heart

Sara Sofia.
Abonné

Je commence dés demain matin..... et je le ferais le soir car sur le temps de midi pas possible

liegama.
Ancien abonné

Ah pas facile ce défi, mais la pratique et encore la pratique devrait arriver à semer quelque chose. Mavo je t'admire, je sais vraiment pas ce que je ferai dans ta situation. Ma vie actuelle est tellement plus simple (sans enfants) question repas que ça me panique de m'imaginer avec tous ces gens en demande autour de moi. Mais bon, c'est pas ma réalité actuelle. 

Ma réalité c'est que j'ai des réunions qui durent le double du temps prévu et que je me retrouve en grande faim très souvent, donc très dur de faire les 30 secondes avant le repas. Ce matin j'ai même pas eu le temps de prendre le pdj, donc j'ai avalé 2 gorgées de smoothie avant de partir, pas de pause.

Ce midi, encore pressée, et grande faim (ben oui les 2 gorgées de smoothie ne m'ont pas tenues longtemps) donc encore loupée et ce soir rebelotte, retour à la maison après 6 heures de réunion non stop, j'avais la tête comme une citrouille et méga faim.

C'était déjà un miracle pour moi que sur cette journée j'ai pas eu d'EME, que j'ai réussi à prendre le temps de m'assoir à table pour manger mes salades colorées (heureusement que je les avais préparées avant) et de sentir ma satiété et de la respecter!! 

J'aime bien le truc des couverts je vais essayer demain (encore une journée chargée).

 

izabelle
Animatrice forum

courage à toi Liegama pour ce marathon réunionesque!!!   signe que ça prend tournure, certainement....

 

pour moi j'ai réussi à y penser au petit dej (grand faim d'ailleurs qui m'a réveillée, avec nausée,  un truc qui ne m'arrive jamais)

et aussi au déjeuner

comme quoi avec de la ténacité, et en se serrant les coudes, on va arriver à manger de plus en plus en conscience

liegama.
Ancien abonné

Bon alors ce matin j'ai réussi à faire les 30 secondes, du coup j'ai réussi à ne pas faire une EME "peur de manquer/peur d'avoir faim" et suis partie à ma réunion avec un petit déjeuner léger. La réunion devait durer 2h elle a duré 5h!  Il était passé 14H15 quand on avait fini et c'était sur les finances et l'administratif de notre projet donc pleins de chiffres, la grosse prise de tête qui m'a demandé beaucoup de concentration!

J'avais pas pris de collation avec moi et j'ai enchaîné avec une visite de magasin bio où on a fait des courses d'autres produits à tester (pour info on ouvre un magasin bio en septembre avec mon mari). Bref un peu la torture, faire des courses quand on a faim!

Et bien mon mari (qui était lui aussi au bord de l'apoplexie tellement il avait faim) m'a dit : je trouve que tu gères bien ta faim aujourd'hui, t'es pas grincheuse comme d'habitude. C'était un beau compliment (surtout venant de sa part). 

Arrivé chez moi, vers 16H15, grande, grande faim, et soif également, me suis fait un milk shake délicieux lait de noisette, cacao, purée d'amande et protéines de petit pois, il avait un goût de nutella. Ca m'a câlée, mais j'ai pas fait les 3 mn de respirations avant. 

Je constate de cette nouvelle expérience, que je supporte mieux ma faim, j'ai pas d'EME (en ce moment) liées à la grande faim, encore une nouveauté. Mais j'arrive pas vraiment à faire les 3 mn avant de manger. 

On verra ce soir. 

Newccil.
Abonné

Bonne idée, j'essaye dès ce soir...

Sara Sofia.
Abonné

Pour ma part j'étais en congé aujourd'hui....

Et j'ai pris le temps de faire la respiration avant chaque repas....J'ai constaté que j'ai mangé beaucoup moins....

Je verrais bien demain vu que je suis en congé aussi et si c'est le cas et bien je prendrais le temps au boulot de le faire....

Je vous tiens au courant

izabelle
Animatrice forum

bravo Sara

pour moi hier soir, je n'ai pas fait mes 30 secondes, je n'étais pas chez moi, mais j'ai gardé une sorte de conscience de ma faim tout au long du repas, ce qui m'a permis de ne pas reprendre du plat qui était pourtant un vrai délice, mais j'avais déjà dépassé ma satiété, et je le ressentais vraiment assez fortement, du coup ce n'était pas frustrant, c'était juste normal...

je crois qu'il faut se fabriquer ces automatismes de rester relié à sa sensation de faim pour que le fait d'arrêter ne soit pas compliqué ou difficile, juste une évidence

Sara Sofia.
Abonné

Izabelle :

Et bien génial pour toi aussi et c'est vrai tu as raison sur les automatismes à avoir pour trouver ça normal....

bonne soirée...

scrabble.
Abonné

Je vais essayer aussi de "respirer" avant le repas ! Pour moi 3 minutes, ce n'est vraiment pas possible pour le moment, mais je vais en tout cas essayer, je suis sûre en effet que cela va m'aider !

izabelle
Animatrice forum

aujourd'hui je n'ai pas fait mes 30 secondes réellement avant les repas car j'ai mangé toujours avec quelqu'un (ce qui n'est pas le cas d'habitude où je mange seule au moins le midi)

mais ce qui est bien c'est que j'ai réussi à avoir quand mêmeconscience, pendant le repas, des mes sensations et mes émotions

je ne me suis pas laissée aborbée par la conversation au point de m'en oublier moi-même

Newccil.
Abonné

Avant hier soir et hier je n'ai pas réussi: aujourd'hui je retente... Il faut que je me reconnecte avec la méthode car je suis en train de tout oublier...

mavo.
Marraine
Hello En déplacement à l'étranger, pas facile, pas facile ! L'avion c'était super ! D'abord ça m'a donné l'occasion de manger seule (rarissime !) et je me suis forcée à ne rien faire d'autre... Je ne peux pas dire que j'aime ça, mais au moins j'ai pu voir que je pouvais le faire, que ce n'était pas insupportable ! Et puis plein de temps pour faire différents exercices de PC. Bref, une super pause. Mais depuis l'arrivée ici (où la nourriture est présente à chaque coin de rue) c'est très difficile de faire une pause avant les repas. Et puis ma valise n'est pas arrivée. Alors ce n'est pas la fin du monde, mais ça fait pas mal de contrariétés et autant d'émotions à gérer. Et puis pas eu trop le temps de passer ici, et cette stimulation rapprochée me manque, c'est facile de ne plus penser à rien ! Bon j'essaye de revenir ici plus souvent, pour me reconnecter plus facilement.
liegama.
Ancien abonné

Moi j'ai fait fait 30 secondes ce midi (pour un pdj/dej très tardif vers 14H) mais ce soir j'ai fait l'erreur de goûter le plat avant de passer à table. J'ai noté que dès que j'ai pris une bouchée, une sensation d'urgence s'est fait ressentir. En fait j'avais très faim, et comme j'étais très occupée toute l'après midi, j'avais oublié la faim et elle est revenue comme un coup de massu dès la première bouchée. Du coup EME de fin de repas avec un bon dessert (me suis fait 3 recettes sucrés pour le blog hier, alors maintenant les gâteaux trônent sur mon plan de cuisine) et j'ai l'impression désagréable d'avoir trop mangé. 

Je note que mon impression actuelle est bien éloignée de mes "empiffrages" d'avant. 

Je note également que me coucher à 2h du mat me donne systématiquement une EME de fatigue le lendemain, en général le lendemain soir. 

On verra demain. 

izabelle
Animatrice forum

j'ai pensé à mes 30 secondes (ou plutôt 10) à chaque repas aujourd'hui, qui ont pourtant été pris dans un bruit et une agitation qui m'est insupportable, avec les piaillements des enfants et les adultes qui parlent fort

j'ai la tête en compote mais contente de voir que malgré tout je n'ai pas vraiment d'EME (avant cela aurait été systématique)

de plus, tout le monde me félicite que je suis mince, ce qui est toujours motivant, je dois dire....

mavo.
Marraine
Bravo pour vos progrès et réussites ! Ici je n'y arrive pas du tout, de nouveau dans l'oubli et le contrôle. Besoin de votre aide ! Deux exemples d'hier : - dej super sympa, délicieux, très forte envie d'un dessert alors que je n'avais plus faim. Je ne l'ai pas pris, mais c'était par contrôle ("pas question de prendre un dessert, tu as déjà bien assez mangé") et pas du tout par accueil de l'EME... - dîner dans un restau tex mex recommandé, plus de tortillas qu'il n'en fallait, j'ai largement dépassé ma faim sous la forme "moment exceptionnel, j'ai bien le droit de manger plus". Ce qui n'est pas fondamentalement faux, mais à nouveau, je ne l'ai pas vécu comme un accueil de l'EME et une décision en conscience, mais comme un rejet du cadre "ce soir je fais ce que je veux". Et si je rejette le cadre... c'est qu'il y a un cadre / un contrôle à rejeter... Grrrrr ! Moyennant quoi j'ai l'impression d'être en plein retour à la case départ ! Je n'arrive pas à me débarrasser de ce foutu contrôle. Je n'arrive pas à sauter de la falaise et à faire vraiment confiance à mes sensations. Je suis toujours en train de bricoler une sorte de régime LC. Alors ça marche... jusqu'au jour où j'arrêterai de contrôler et où je reprendrai le poids perdu. Il faut que j'arrive à trouver la clé du lâcher-prise et de la confiance en soi. Mais je ne sais pas comment faire !!!
izabelle
Animatrice forum

c'est ça qui est dur, quand on a tendance à contrôler, c'est que même pour arrêter de contrôler.... on est dans le contrôle.....

j'ai envie de te dire que ça viendra tout seul

on ne peut pas se "forcer" à ne pas se prendre la tête sur un dessert pris en plus de la faim

tu ne peux pas stopper tes pensées, mais tu peux les observer pour l'instant

observer celle qui en toi  "mets le cadre" (et tente de le verrouiller)  et celle qui a envie de le faire exploser  (pas longtemps après)

observer ces tendances sans te juger ou vouloir à tout prix "agir bien"  te permettra te progresser dans ce lâcher prise

si tu veux toujours agir bien  "dans le moment", tu es bloquée, tu ne peux pas contrôler chacun de tes gestes....  

observe ces tendances qui s'agitent en toi, et accueille tes pensées quelles soient

ne cherche pas à faire bien tout de suite et tout cela se mettra en place "tout seul" en fait

 

pas forcément clair, mais c'est dur à expliquer....

liegama.
Ancien abonné

Mavo, pas facile à ce que je vois. Tu es encore beaucoup dans le contrôle, comme je te comprends, j'y patauge encore. Ce matin 1h de sport à jeun car pas faim depuis mon EME de la veille au soir, puis quand j'ai eu faim, j'ai eu soif en même temps, j'ai eu envie d'une boisson mais là, le contrôle est arrivé, je me suis fait un milk shake avec des protéines qui ont gâchées le goût du milk shake. j'ai compris que c'était du à ma croyance : j'ai besoin de protéines après le sport. Et comme je suis végétarienne, j'ai peur de manquer de protéines. Du coup, c'était pas très bon, du coup j'ai pas dégusté (un autre de mes exos que je reprends en ce moment). Bref, pas facile de sortir du contrôle. 

Sur les exemples que tu cites, j'aurai envie de te dire, prends le dessert et profites en à fond. C'est quand tu y vas à fond que tu vas sentir que le contrôle lâche et c'est plus tard que tu n'auras pas d'autres EME. C'est en y allant à fond dans ma glace pendant 4 jours que j'ai réalisé que j'en avais pas envie tout le temps. C'est l'interdit de la glace dans ma tête qui m'y faisait penser. 

Peut être que si tu avais mangé le dessert en profitant, même en mangeant bien au delà de ta faim qu'au dîner cela n'aurait pas été un effort du tout de ne pas manger de tortillas, car alors, tu n'aurais pas ressenti le "moment exceptionnel, j'ai le droit....". Moi je me disais "moment exceptionnel", quasi à chaque restaurant et/ou sortie. J'ai compris bien plus tard que j'utilisais cela comme des excuses pour me "récompenser" de toutes les fois où j'avais dit "non je ne prendrais pas de dessert", alors que j'en voulais plus que tout. On ne pourra jamais rattraper toutes les fois où on a dit non alors qu'on en voulait. Mais on peut se donner le droit aujourd'hui de dire oui. J'ai compris dernièrement que ma grande peur de sauter de la falaise c'était d'accepter qu'il y aurait une période de transition où j'aurai envie de dire oui pleins de fois, même quand j'ai plus faim, pour rattraper "le temps perdu". Mais quand j'ai accepté cette période, et donc le fait qu'il y avait risque de prise de poids qui allait avec cette période. Alors j'ai senti une détente en moi. C'est pas gagné, et je suis toujours au début de l'apprentissage. Mais je refuse aujourd'hui de me priver comme avant. Chaque fois que je dis non quand je veux manger quelque chose, ou que je mange quelque chose "pour mon bien, pour la santé, ...." alors que je n'en veux pas, il y a une EME qui arrive peu de temps plus tard. Je les appelle les EME de compensations. C'est le plus vicieuses, celles sur lesquelles j'ai le plus de mal à accueillir la frustration qui vient avec. 

La prochaine fois que tu as envie d'un dessert ou d'un truc alors que tu n'as plus faim, manges le, autorises toi, vraiment, prends en deux si tu en veux deux, et observes ce qu'il se passe dans les heures, voir la journée qui suit, est-ce que tu as moins d'EME? comment te sens-tu à l'intérieur? Essayes sur deux ou trois jours, dis toi que tu ne peux pas grossir énormément si tu manges au delà de ta faim sur quelques jours donc tu ne risques pas grand chose. C'est plus facile que de se dire qu'il faut sauter d'une falaise et faire confiance à son corps. Je crois que la confiance ça se gagne, par petits pas, pas par grandes envolées.

Courage et continue à nous partager, j'aime bien te lire.

scrabble.
Abonné

Moi c'est raté pour aujourd'hui, j'ai oublié ...

izabelle
Animatrice forum

pour moi aujourd'hui aussi difficile de penser à mes trente secondes, mais la maison retrouve son calme après un tonnerre d'invitations, très sympa, mais bien sûr c'est plus dur pour moi de me centrer quand je reçois du monde....  on verra si je reprends le pli directement demain....

mavo.
Marraine
Hello À te lire, liegama, ma première réaction à été "jamais de la vie !". Alors que évidemment, il y a plein d'idées très sensées dans ce que tu écris. Merci de vos réponses qui m'aident dans ma réflexion, qui éclairent de nouvelles ramifications. Je suis contente d'avoir mis le doigt sur ce contrôle encore bien présent. La semaine en déplacement n'est pas idéale pour creuser, mais j'ai du pain sur la planche pour le retour ! Bon w/e à toutes...
FRED73
Marraine

Bonjour Mavo,

Moi j'aurais envie de te dire sauter de la falaise c'est hyper dangereux ! Le mieux serait de prendre le petit chemin escarpé qui descend tranquillement jusqu'en bas, tu ne crois pas ? Un pas après l'autre. .. Tu es très dure avec toi même.

Je suis persuadée aussi que tant que l'on fait les choses en fonction de son poids, ça ne peut pas marcher longtemps. Pour le dessert que tu n'as pas pris, tu as fait le choix de ne pas le prendre pour maigrir et non parce que tu n'avais plus faim et que cela aurait été inconfortable pour toi (mal de ventre assuré !). Pour le restaurant Tex Mex, tu as aussi réfléchi en fonction de ton poids, mais là tu as fait contre lui. Une fois pour, ce qui a engendré de la frustration et une fois contre, ce qui a engendré de la culpabilité.

En bref, quand on ne mange plus en fonction de son poids, on est beaucoup plus zen : plus de frustration et plus de culpabilité. ça a l'air idylique comme ça mais pour y arriver, il n'y a qu'un moyen : accepter de ne plus vouloir maîtriser son poids et accepter que ça prenne du temps. Et manger en fonction de son plaisir et de son confort et plus en fonction de son poids. La citation du docteur Zermati que tu as mis dans ton blog est à retenir chaque fois que tu sens le contrôle repointer le bout de son nez !

J'espère t'avoir aidé, parce que moi j'ai vraiment compris cela pendant la journée du 20 avril et même si quelque fois le contrôle veut revenir jouer les troubles fêtes, je sais quoi faire pour le renvoyer dans ses pénates !

Lavienrose.
Abonné
Bonjour a tutti Je pense à mes 30s, parfois avec une bouchée dans la bouche... C est marrant je m'arrête net de mâcher et je respire...par contre ce qui est moins marrant c'est que j'ai le réflexe de "jeter' ma cuillère,comme pour me dire vilaine fille tu as ENCORE oublié, au lieu de la poser respectueusement.... Mesdames merci, un grand merci. Mavo je viens de comprendre que je suis encore dans le contrôle. Hier j ai respecte ma faim et tout et tout toute la journée. Arrive le moment de me coucher( tard je suis rentrée du boulot 23h45) ben EME EME: j essaye de déguster mes amandes et mon chocolat et après c est la catastrophe. Des le départ je n ai pas faim j'ai envie de me cajoler,j'ai peur de ne pas m'endormir et de manquer de sommeil... Je n'arrive pas à me dire: fais une RPC et après tu mangeras ce que tu veux. Je suis encore dans le jugement. Raaaahhhhh( c est un cri de colère et de désespoir pour celles qui n'avaient pas bien entendues ;-)) J'ai peur de regrossir( j 'ai pris du poids je le sens dans mes vêtements et mon ventre je ne l'aime pas comme ça!) je ne sais pas ce qu'il m'arrive certains soirs, pourquoi j'ai
izabelle
Animatrice forum

eh bien moi j'ai lâché la rampe de ce défi depuis que j'ai reçu du monde à la maison la semaine dernière

le temps de me remettre de ce bruit incessant pendant les repas sans doute, même si j'apprécie cette "vie", j'aimerai tant qu'elle se calme au moment des repas....

depuis j'ai eu beaucoup d'EME (pas pendant....) et hier soir j'ai même fait un EME-Zen qui a duré toute la soirée

j'ai tenu compagnie à mon envie de manger sans décider de manger ou non, juste en restant avec elle à lui tenir la main, mon mental était au repos, j'avais juste conscience de cette envie de manger et je ne projetais pas du tout en avant à me dire  "je vais manger"  ou "je ne vais pas manger"....

finalement je n'ai pas mangé mais ce n'était pas une victoire (et ça c'est la vraie victoire par contre)

donc aujourd'hui je m'y remets......  à mes trente secondes en saisissant mes couverts......

scrabble.
Abonné

Hier ça a été, j'ai fait mes respirations qui calment en tout cas !

doremi.
Abonné

Après 15 jours d'enfants et petits enfants à la maison,je tente de reprendre le fil.

Je suis arrivée à l'exercice Body scan dans mon parcours alimentaire et je n'arrive pas à me décider de le faire; ça me saoule.

Du coup je suis bloquée.

izabelle
Animatrice forum

bravo Scrabble

Dorémi courage, je sais que c'est long mais pour ma part j'ai vraiment vu la différence sur le fait d'obéir naturellement à ses sensations alimentaires

 

pour moi j'y ai pensé aujourd'hui

ce midi très furtivement

ce soir, plus longuement...  enfin 20 secondes, quoi.....

Biche.
Abonné
Parait qu'il n'est jamais trop,tard pour y penser même pendant le repas ´, en posant les couverts , entre2 bouchées....le tout est d'y penser et de se poser quelques secondes, cela permet au moins de s'interroger sur ses sensations, après il faut les respecter ,,ce qui n'est pas simple en ce qui me concerne....
Lavienrose.
Abonné
Bon perso, je suis perdue!! Je régresse, je mange n'importe quoi sans faim, je fais des EME que j'honore jusqu'au moment de dormir. Je fait comme un rejet malgré moi. Samedi je fais la journée thérapie!! Ça va me reconnecter j'en suis sûre.
izabelle
Animatrice forum

oui, ça va te faire du bien  Lavieenrose !!!  je suis contente pour toi et en attendant bon courage

demain matin, ne mange pas et attends la faim en pensant à nous.....

 

pour moi aujourd'hui j'ai pensé à chaque repas à faire un peu de pleine conscience

j'ai tendance à y penser alors que je suis déjà en train de manger, mais ça le fait bien quand même, j'ai bien conscience de ma sensation de faim  et aussi de mon état émotionnel

du coup bonne conscience de la satiété mais aussi des EME de fin de repas, que j'ai ce soir, bien évidemment quand je recommence à maigrir j'ai toujours cette EME  peur de maigrir qui vient me rendre visite à la fin des repas...  

le fait d'en avoir conscience me permet de la supporter gentiment sans manger au delà de ma faim

je m'aperçois que c'est plus facile en effet quand je pense à me centrer sur moi en début de repas

Noelle
Marraine

Bon, je me lance dans le défi, gros effort ...

a suivre

doremi.
Abonné

Bon et bien j'ai réussi à faire l'exo du body scan ; Je suis bien contente  ! Et maintenant, j'apprends à gérer mes EME !!

Et justement, c'est la RPC de 3 mn qui est à l'honneur ! Je suis en plein dedans !

Alors j'ai une question :  à votre avis, est-ce que l'envie du carré de chocolat ou de la cuillère de nutella à la fin du repas est considérée comme une EME ? Parce que c'est toujours à ce moment là que ça me fait envie et je n'ai pas besoin de plus .

Noelle
Marraine

bonjour Doremi

 

je crois que ça depend de si tu as faim ou pas, et si tu n'as pas faim, tu peux peut etre t'arranger la fois prochaine pour  garder de la place pour ce petit plaisir sucré en t'arretant avant la sasiété, et apprécier ce moment de délice..

izabelle
Animatrice forum

oui doremi bien sûr c'est une EME, très courante, moi j'en ai eu pendant des lustres et j'en ai encore

pour moi c'était la petite EME de frustration, de devoir arrêter de manger

ça s'est résolu pour l'instant (touchons du bois) depuis que je me fais des repas plus qualitatifs le soir

 

par contre, si c'est simplement que tu as envie d'une note sucrée, garde toi suffisamment d'appétit pour ton chocolat, y'a pas de raison!

 

 

pour moi aujourd'hui j'ai bien pensé à me connecter à mes sensations, puisque ce matin : morte de faim (j'ai même rêvé pendant la nuit que j'avais faim et que je mangeais),  et ce midi aussi.... voire nerveuse....

donc très facile de me connecter à la faim car très présente....  de plus à midi cela m'a aidé car sinon j'aurais trop  mangé, mais là j'avais conscience d'avoir un peu trop attendu et que ma faim était grande, du coup la satiété était un peu perturbé, mais le fait d'avoir fait cette pleine conscience en début de repas m'a bien aidé

Sara Sofia.
Abonné

Bonjour à tous et à toutes....

 

Bon démarrage de la journée....une séance seule de RPC et je dois rester concentré....Communion ce jour avec buffet à volonté. Je ne stress pas mais je ne suis pas à l'aise non plus, je me dis que quoi qu'il arrive je ne culpabiliserais pas....

A tantôt pour la suite....bonne journée

Biche.
Abonné
Surtout ne pas culpabiliser ...si tu manges un peu trop, pas grave, tu sauteras le repas suivant , jusqu'à réapparition de la faim Zen
doremi.
Abonné

Sara Sofia, c'est sûr que les buffets  c'est le diable; dur de résister à tout goûter.  Tu mangeras trop, c'est évident,  donc ne culpabilise pas mais essaie de bien choisir ce qui te fais vraiment envie et déguste !!  Prends le temps et reste dans la pleine conscience de tes sensations.   J'arrive à limiter les dégats comme cela.

Oui, Noelle et Izabelle, l'idéal est de garder une petite place pour le sucré mais souvent, ( surtout si je tente de respecter ma satiété et que j'arrête de manger avant d'avoir trop mangé, toujours ce fameux contrôle ) je ne sais pas si j'ai encore faim.

C'est vrai que cele arrive losque je ne prend pas de desserts. (à méditer.)  Donc je pense que si cela arrive quand j'ai pris un dessert, ce doit être une EME.

Hier soir, gros cafouillage en pleine conscience !  Après avoir pris un apéritil copieux chez les voisins, je n'ai pas résisté à manger un hotdog et un esquimeau par dessus le marché , ( tant qu'à faire, n'est-ce pas ? ), uniquement parce que nous avions une baguette fraîche et 2 bonnes saucisses de frankfort de la boucherie.   Je savais que je n'aviais pas faim mais comme elles étaient là, j'en avais envie.   Sinon je sais que je n'aurais pas eu de difficulté à ne pas dîner.

Et ce qui est drôle, c'est que j'ai réalisé , Izabelle, ( en lisant tes remarques),  que le fait de perdre du poids n'y est pas étranger. Pourquoi est-ce que  maigrir nous incite à se lâcher sur la nourriture ?

Bon, maintenant je vais attendre d'avoir vraiment faim.

Bon dimanche à tout le monde ( sous la bruine de novembre.)

mavo.
Marraine

Enfin de retour à la maison et ici !

Bon, je passe rapidement sur les derniers jours, qui étaient juste une illustration du "manger sans conscience". Ce qui témoigne que, pour ma part, rien n'est encore automatisé. Dès que je m'éloigne de la pratique quotidienne (lectures, écriture, venir ici partager les difficultés et les résussites), els bonnes habitudes reviennetn au galop.

Anyway ! Je vais reprendre cet objectif de mini pause avant chaque repas, parce que je pesne que c'est super important en ce qui me concerne.

La semaine dernière, je devais remplir un carnet d'EME. Presque chaque jour, j'ai eu des EME de fin de repas, jamais entre les repas. Je suis incapable de repérer :

- des sensations physiques en lien avec l'EME,

- les émotions qui provoquent les EME.

La seule façon pour moi de repérer une EME, c'est de noter que je mange alors que je n'ai plus faim.

J'espère que la PC, petit à petit, va m'aider à y voir plus clair. Il faudrait que j'arrive à mettre un peu d'espace, juste quelques secondes d'attention, de conscience, au coeur du repas. Mais c'est déjà très difficile pour moi de penser à respirer avant unr epas, alors penser à faire une pause en cours de repas, sacré défi !!!

Doremi, pour répondre à ta question sur la perte de poids qui fait manger, plusieurs choses peuvent l'expliquer : la peur de reprendre le poids perdu, la peur de maigrir et de perdre la protection que certains kilos peuvent offrir, la peur de manquer et d'avoir faim, la peur de ne plus maigrir, etc... !

Enfin en tout cas, c'est bon de vous retrouver !

liegama.
Ancien abonné

De retour sur le forum après plusieurs jours de haute dose de boulot. Je n'ai pas d'EME en ce moment, je pense que c'est parce que j'ai beaucoup, beaucoup d'activité. Et en général, chez moi, quand je suis active je ne pense pas à manger. J'ai quand même réussi à faire quelques secondes à 1 mn de "mise en appétit" avant les repas. Même quand j'avais que 15 mn pour manger entre deux réunions j'ai porter toute mon attention à ce qui se passait en bouche. 

J'ai modifié une chose cette semaine. J'ai eu du mal à me lever à l'heure pour mes grosses journée et du coup j'ai pas pu faire la RPC du matin que je faisais d'habitude. Donc je me suis dit qu'au moins de mes repas était comme ma RPC du matin, une sorte de méditation. Ca m'a aidé à rester en contact avec mon corps, mon ventre, ma gorge, les sensations qui m'habitaient avant et pendant le repas. 

Je note également que je n'ai plus envie de sucre, j'ai pas besoin de dessert, je n'en mange pas. 

J'ai eu quand même une EME de fatigue hier soir à 1h du matin après une journée énorme de travail. J'ai diné à minuit alors que j'avais déjeuner à 14h et j'avais pas fait de pause de l'après midi. Il est évident que j'avais dépassé toutes mes limites. J'étais étonnée cependant d'arriver à bien identifier l'EME qui est arrivée à la première bouchée. Je suis pas sûre que ce soit une EME, je l'ai identifié comme telle, car j'ai eu soudain une forte envie de manger. Je pense que c'est également le fait d'avoir trop attendu, et repoussée la faim. J'ai pris le temps de déguster un petit pain avec de la confiture qui m'a réconforté et permis d'aller dormir d'une traite. 

Bien sûre toutes ces "réussites" me "montent à la tête" et mes envies de maigrir reviennent. Je me demande si j'ai maigris (alors que ça fait pas 10 jours que ça va bien) et j'ai de nouveau envie de me peser. 

Mais je me sens mieux de moins penser à la nourriture, et de beaucoup, beaucoup moins culpabiliser. Je n'ai plus peur de mes envies/besoin, de ma faim, et du coup je me détends et du coup j'ai moins d'EME. C'est vraiment lié au contrôle chez moi ces EME, bien plus qu'à des émotions que j'ai du mal à vivre. Dès que je m'autorise à vivre ces émotions, je n'ai plus envie de manger. Par contre j'ai encore des EME de fatigue, et elles risquent d'augmenter avec les semaines à venir si je ne gère pas mieux mon énergie. 

X