Vous avez commencé en aout-septembre 2012? - 03082012

izabelle
Animatrice forum

Pour ceux qui nous rejoignent en ces mois d'été, Bienvenue!

Profitez de ce forum pour faire de belles rencontres qui vont vous accompagner tout au long de votre parcours et vous aider dans votre progression. Car en échangeant avec d'autres personnes, on progresse plus vite!

Présentez vous ici pour faire connaissance avec les autres personnes qui démarrent en même temps que vous.

Vous pouvez aussi trouver un binôme qui vous accompagnera en décrivant votre binôme idéal un peu plus bas dans les forums...

Bon parcours sur linecoaching!

 

 

Commentaires

zabounette86.
Abonné

Bonjour Gwemarana,

Je suis tout à fait d'accord avec Céline. Soit cette personne a qui tu t'es confié n'est pas capable d'écouter ou n'en a pas envie, donc, elle n'est pas interessante pour toi et ne vaut pas la peine que tu essaie de discuter avec elle, et pour réagir comme elle l'a fait, c'est qu'elle souffre aussi et tu n'as fait que lui rappeler une de ses souffrances ce qui l'a fait réagir ainsi. De plus, quand tu écris "la pluspart des gens n'ont rien à foutre de toi", elle parle pour les autres donc n'est mêmevcpas capable d'exprimer sa propre opinion... Tu vois, elle a donc ses faiblesses , elle aussi. Tu ne dois surtout pas te sentir inférieure à elle. Elle n'a rien rien de plus que toi sinon d'être malveillante vis à vis des autres et si un jour, elle te dit de nouveau des paroles blessantes, respire un grand coup, lâche prise et fait comme si ses paroles ne te touchent pas. Entoure toi de peronnes bienveillantes pour toi et surtout exprime toi. Moi, je suis peu entourée donc je m'exprime sur le forum smileyou ici, les personnes sont bienveillantes pour nous toutes.

Quant à tes bourrelets, ne t'inquiète pas. La plupart des filles ici sont maman, connaissent les hormones et cela ne les a pas empêché de maigrir mais surtout ce que l'on gagne avec cette méthode, c'est apprendre à s'écouter, avec le temps, à respecter son corps en lui faisant plaisir, à ne plus considérer la nourriture comme une enemie mais comme une amie tout comme apprendre à se réconcilier avec son corps, ses formes et tu verras, on gagne en paix avec soi-même et cela fait un bien fou.

Surtout, il faut prendre son temps. Ce n'est pas un régime, c'est un travail sur soi et ce n'est pas toujours facile mais cela en vaut le coup.

 

Bonne continuation et prends soin de toi.

gwemarana.
Abonné

Merci Celine et Zabounette pour vos messages de soutien. c'est vrai qu'au début, je ne lui en voulais pas car je me disait qu'elle doit avoir des soucis pour me parler comme cela, mais à la longue, vu qu'elle me parlait peu, je me suis demandé si elle ne parlais pas en son nom.

par contre, en ce moment j'en parle beaucoup alors je ne sais pas si je dois plus en parler et oublier ou justement le fait d'en parler beaucoup me permet de prendre de la distance. je fais comme je le sent.

je commence à prendre de la distance par rapport aux critiques mais pas facile car je suis hypersensible et je me remet beaucoup en question, la dessus j'essaye de travailler aussi. en fait, je n'arrive pas à faire souvent la RPC, mais le peu que j'en ai fait, je vois déjà un changement. déjà, faire le RPC permet de moins réflechir et donc de diminuer la fatigue et les angoisses.

ah les bourrelets, j'aimerai bien passé outre, j'ai du mal à essayer les vêtements car je les vois et je me sent mal. j'ai repris l'athlétisme cette semaine, j'espère que cela va m'aider en plus, il faut savoir que j'ai pris du poids avec l'athlé car c'est au même moment que j'étais mal et que je grignotais pas mal! là, je vais mieux.

bonne soirée à toutes!

mno05.
Abonné

Bonsoir,

 

Je suis nouvelle, je commence aujourd'hui...

Marre des régimes ouh que oui!!!! Mais envie de perdre rapidement ouh que oui aussi... Et à ce que j'ai compris va falloir que je patiente un max!!!

Bon le but est quand même d'arrêter de me faire du mal avec des régimes restrictifs qui m'ont procuré quand même la joie éphémère de porter du 40 un jour...

Une grossesse et hop tout fout le camp et depuis impossible de reperdre ces foutus kilos...

 

Beaucoup de doutes quand à la compatibilité avec ma vie de famille, avec mon fichu caractère de vouloir tout tout de suite mais bon on verra bien...

J'ai signé pour 6 mois, j'espère être convaincue..

A bientôt j'espère...

mno05.
Abonné

Bonsoir,

 

Je suis nouvelle, je commence aujourd'hui...

Marre des régimes ouh que oui!!!! Mais envie de perdre rapidement ouh que oui aussi... Et à ce que j'ai compris va falloir que je patiente un max!!!

Bon le but est quand même d'arrêter de me faire du mal avec des régimes restrictifs qui m'ont procuré quand même la joie éphémère de porter du 40 un jour...

Une grossesse et hop tout fout le camp et depuis impossible de reperdre ces foutus kilos...

 

Beaucoup de doutes quand à la compatibilité avec ma vie de famille, avec mon fichu caractère de vouloir tout tout de suite mais bon on verra bien...

J'ai signé pour 6 mois, j'espère être convaincue..

A bientôt j'espère...

nanouchka64.
Abonné

Bonjour,

 

Je viens de m'inscrire, marre de me serrer la ceinture et d'être fatiguée, mes kilos sont venus avec Bébé, il est difficile de conjuguer vie de famille, et régime a moins d'être wondermaman! smiley

Voilà le défi que je me lance reussir à lacher prise et à écouter mes sensations...

lilou8157.
Abonné

bonjour,

je me suis inscrite hier pour .....perdre du poids , et ainsi retrouver la forme et donc la santé . J'ai 55 ans , j'ai été très mince jusqu'à mes 35 ans et puis ....moins et ensuite encore moins . ce qui m'exaspère c'est mes pulsions la nuit qui font que je perds tout le bénéfice des repas équilibrés de la journée . Je travaille la nuit depuis 25 ans !! Peut etre que le problème vient de là ? Toutes les nuits vers 3 h je me lève et je mange tout ce qui me tombe sous la main . On ne peut pas parler de boulimie les quantités ne sont pas énormes quand meme mais conséquentes (cette nuit 4 tartines pain confiture !!!!!) et j'ai honte . Voilà j'éspère que je vais réussir à perdre ces 8 kg qui me bouffent la vie une bonne fois pour toute et que je pourrais penser à autre chose

Noelle
Marraine

Bonjour Lilou8157, je crois que nous sommes nombreux a avoir connu  ça, en tout cas, moi, ça m arrivait, je me levais "affamée" la nuit et je mangeais..

ça s'est terminé  en ce qui me concerne, ça a été un soulagement...

je me suis laissée guider par le programme, les carnets m ont permis de prendre conscience de mon comportement, je te souhaite  une bonne suite

 du programme


 

vivi83.
Abonné

bonjour,je suis nouvelle,je viens de m'inscrire a ce programme que je ne connaissais pas,je commence ce lundi 24,je suis vivi83 je suis du var,debut de l'année j'ai suivi un régime qui ma fait bien maigrir un peu dure,car on ne pouvais pas manger un peu de bonnes choses(privation)donc reprise de poids 2 kg dans les deux mois qui suivait,et plus de motivation donc,j'essaie ce lui çi mais je ne vois pas les menus de fait pour la semaine e toi tu as débuter éja et comment ça ce passe déja maigri? j'attende une petite réponse et je pourrais bavarder avec toi,on ait dans les pays qui ont beaucoup de soleil et une belle région merçi pour ton petit mot.   vivi83

Savi.
Abonné

Ah, je vois que nous sommes pas mal à commencer la méthode!

Depuis hier, j'ai vu Nanouchka64, mno05, Lilou 8157 et vivi83. Plus toutes les personnes qui sont déjà sur le forum depuis début août.

mno05, apparemment, la patience est de mise ici ... ceci dit, je pense que cela dépend de pas mal de facteurs, et que nous sommes tous différents.

En tout cas j'aime bien le principe du carnet alimentaire qui se remplit somme toute assez vite.Cela change du carnet WW où il fallait compter les points ;-)

Voilà le weekend, moment pour moi où la détente fait que je mange souvent plus ... sans oublier le petit apéro du samedi.

Vivement le bilan après les 7 jours de carnet, puisque visiblement c'est l'étape à franchir avant la suite.

Je vous souhaite à tous une bonne soirée!

lorraine
Marraine

Bonsoir tout le monde,

Bienvenue Mno, Lilou, Vivi, Nanouchka

Vous semblez unanimes pour dire Stop aux régimes ...Super résolution pour le respect de vos corps...

OUI, à l'écoute des sensations alimentaires, pas toujours simple, avec des efforts à fournir, mais y a plein d'exercices dans votre parcours alimentaire pour vous guider et vous aider

Et la communauté, les coachs, les experts......

 

Bonnes expérimentations et à bientôt

lorraine
Marraine

Bienvenue sur LineCoaching Savi

Tu écris : "Voilà le weekend, moment pour moi où la détente fait que je mange souvent plus ... sans oublier le petit apéro du samedi."

Je te souhaite un très bon WE cheeky, avec plein de plaisir alimentaire kisset de plaisir convivialheart

Petit conseil //principe LineCoaching : si tu peux, et peut être le fais tu déjà, mange lentement, bien reliée à toi même et à tes sens, savoure tes aliments les uns après les autres, consciente de l'aliment que tu manges au moment où tu le manges.....Et si tu peux pas c'est pas grave, tu apprendras.winksmiley

 

A bientôt,

Bon samedi à tous

Savi.
Abonné

Bonjour Lorraine,

Merci pour ton accueil!

Aujourd'hui, j'ai fait quelque chose de tout nouveau pour moi: j'ai seulement bu 2 cafés au lait pour mon petit déjeuner, je crois bien que ça ne m'est encore JAMAIS arrivé de ne pas manger au réveil, mais ce matin, je n'avais pas faim, donc je me suis dit que comme c'était le we, je ne prenais pas beaucoup de risque en ne mangeant rien.
A midi, il me semblait que ma faim n'était pas encore vraiment là, malgré quelques crampes, mais là, j'ai mangé. Parce que c'était l'heure, parce mon mari et ma fille mangeaient.

J'ai mangé lentement, j'ai essayé de savourer, et chose étonnante: j'ai peu aimé les lentilles vertes que j'avais servies dans mon assiette ... je me suis demandé pourquoi, d'un coup, je n'appréciais pas le goût, moi qui en mange depuis 2 ans très régulièrement, et la seule réponse qui me vient, c'est que sans doute je les mangeais trop vite qu pour vraiment en sentir le goût!!!!!!

Bref, ça fait réfléchir!

Ce soir, resto avec des amis, je verrai comment je gère ça.

Bon weekend!

lorraine
Marraine

SUPER ,SAVI !!

Bonnes expérimentations à toi et à bientôt

Ariciane.
Abonné

Bonsoir,

Comme beaucoup, je suis nouvelle (j'ai commencé mercredi 19/09) et j'aimerais faire connaissance avec d'autes. 

En particulier, je cherchevà communiquer avec des personnes qui auraient un parcours proche du mien. 

J'ai 43 ans, je suis en train de sortir d'un burn out pendant lequel j'ai pris 30 kg en un an. J'en avais déjà 35 de trop. Autant dire que le problème est devenu majeur. J'ai donc 65 kg à perdre. Je suis mariée, j'ai une petite fille de 4 ans et suis encore en arrêt de travail pour quelques semaines.

J'ai un parcours de régimes restrictifs important.  Cela fait plusieures années que je cherche à trouver un psychiatre spécialisé dans les troubles alimentaires. Je ne sais si je ne cherchais pas au bon endroit, en tout cas, je n'ai pas trouvé. J'ai fait une chirurgie bariatrique (anneau) mais cela a été un échec. Je vais d'ailleurs le retirer très prochainement. 

Je suis allée dans une plate-forme obésité et le conseil est de faire l'opération du by-pass. Je suis retrounée voir mon chirurgien qui m'a conseillé de commencer un travail sur mes troubles alimentaires en me disant qu'il y avait aussi des échecs du by pass. La psychologue de la plate forme m'a conseillé de commencer l'hypnose et la pleine conscience. Et ... j'ai commencé à faire des recherches sur Internet sur le sujet de l'hyperphagie.

Et là, je tombe sur ce site ... Avec l'impression d'enfin trouver ce que cherche : des spécialistes de mon problème. 

Cela fait 4 jours donc et ... je vis ce début avec une facilité qui me semble bizarre. 

Je remplis mon carnet, je me prépare expès tout ce que j'adore manger. L'image du resto gastronomique m'a immédiatement parlée. Et, étrangement, j'arrive assez bien à manger lentement, en conscience et ... à sentir que je peux m'arrêter de manger. Je sens que j'ai encore envie de manger mais que je n'ai plus faim. Et quand je laisse ma faim arriver, tout me semble encore meilleur à la dégustation. Jeudi, je suis allée deux fois au resto... et j'ai mangé environ la moitié des assiettes. Je ne me reconnais pas. Le plaisir que je ressens à me permettre de manger tout ce que je veux fait levier. Quand je commence à avoir faim, je me laisse savoir ce dont j'ai envie et je me prépare me plats préféré. Je remange du pain, du  chocolat, des frites... Je commence à comprendre pourquoi ma faim pourrait devenir une amie. 

A ce sujet, quand je propose à mon mari de manger quelque chose avant le repas, il me répond systématiquement "qu'il ne souhaite pas gâcher sa belle faim". Je l'ai toujours regardé avec des yeux de merlan frit mais là, je commence à comprendre. 

Les problèmes restent évidemment nombreux : le téléphone sonne et attire mon attention sur autre chose, et je ne sens plus rien. Expérimenter la faim et la différencirer de l'envie de manger ne retire rien aux envies de manger qui me sont obsessionnelles et viennent m'irriter comme certaines étiquettes de vêtement particulièrement dérangeantes. Et ... facile de dire que tout va bien après 4 jours, qu'en sera-t-il après trois mois, qu'en sera-t-il quand je retournerai travailler. 

Bon, je m'arrête là, avec l'impatience de vous lire. 

Ariciane. 

 

 

 

 

Ariciane.
Abonné

Bonjour Savi     smiley

Moi aussi, j'ai remarqué que lorsque je savoure mes "plats préférés", hé bien, en fait ... je ne le trouve pas toujours aussi bon que je ne l'imaginais. Moi qui pouvais en engoufrer des quantités astronomiques ! Engouffrer et avaler tout rond ne donne pas les mêmes sensations en bouche que mâcher longuement et doucement. 

J'aime les découvertes que je fais en ce moment, le côté un peu magique du paradoxe : je mange ce que je m'interdisais et je maigris quand même.

Ce site a l'air extraordinaire.

Ariciane. 

Alpha.
Abonné

Bonjour à toutes et tous,

Je suis inscrite depuis juin 2011 mais j'avais "lâché" au bout de trois semaines et je viens juste de revenir pour continuer mon parcours, je suis donc comme une débutante de septembre ! :)

J'ai 46 ans, sans enfant, mariée, et je suis en obésité morbide très prononcée : mon ventre est devenu si énorme qu'il me gêne pour lacer mes chaussures ! J'en ai tellement marre de mon hyperphagie que j'ai décidé de consacrer quelques mois de ma vie à régler ce problème, en misant tout sur LineCoaching (dans ma région il n'y a pas de psy affilié au GROS).

Là, j'en suis à mon 5ème jour de reprise sur LC : j'ai bien pris le temps de remplir mon carnet alimentaire, de faire mes séances de RPC et de m'engager dans mon parcours forme, je trouve que ça démarre bien pour moi.

Je compte bien participer aux forums, je vous dis donc à très bientôt pour d'autres échanges !

 

Savi.
Abonné

C'est une ressource d'être plusieurs à commencer en même temps (enfin plus ou moins ...).

J'ai 44 ans, 2 enfants, j'aimerais me délester de 10 kilos, et ça doit faire une onne dizaine d'années que je suis au régime.

Hier soir, j'ai mangé beaucoup moins que la veille (resto, fête, me suis pas limitée) et si au réveil je n'avais pas faim du tout, là, je la sens poindre ;-) Je vais donc aller me faire une tartine à la confiture et la déguster ...

Je me demande comment ça va aller au boulot? Je vais l'expérimenter cette semaine. Ma crainte: les remarques, le regard des autres. Ceci dit, je sais que mes collègues sont bienveillants, mais pour l'instant, c'est un peu comme si j'avais besoin de vivre LC dans ma bulle, et que les autres ne viennent pas m'y déranger. Je n'ai pas envie d'en parler, j'ai envie de continuer à m'approprier les principes de la méthode avant ...

Je continue à constater que certains aliments (hier, un morceau de magret de canard) ont un goût différent que celui que j'attendais, c'est assez comique, je trouve!

Allez, je vais manger ma tartine, je vous souaite une très bonne journée!

dune.
Abonné
Bonjour, Je me presente, jem appelle Laura, 36 ans et je me mets serieusement a la methode linecoaching. Je suis actuellement enceinte de un mois et j ai garde un surplus de poids de 10 kg de ma premiere grossesse. Actuellement il m est facile de ne pas ceder a la tentation a cause des nausees mais cela ne va pas durer ! J aimerais echanger avec certaines pour papoter, trouver du soutien afin de mettre en place une alimentation equilibree
lorraine
Marraine

Bienvenue Araciane, Alpha et Dune

 

Dune, félicitations pour ta grossesse, ta situation est spécifique, nhésite pas à te rapprocher d'un coach .......

vivi83.
Abonné

bonjour je suis nouvelle je commence aujoued'hui je vois que tu connais ce programme,tu étais inscrite au mois de juin et tu as repris maintenant,que pense tu de ce programme mais cela me fait drole de manger tout ce que je veux et pour le moment je ne distingue pas quand il faut manger je n'ai pas beaucoup d'appetit moi le probléme c'est quand je reviens d'aller chercher mes petits enfants sans faim,je goute avec eut des gateauxext:....,je vois que l'on ne note pas nos menus seulement quand on as fain comment on mange cela me fait drole au d'autre régime que j'ai fait as tu déja maigri avec ce programme etdans combie de temps on pert du poids? merçi d'avoir de tes nouvelles comme tu l'as déja fait. vivi83

BigInside.
Abonné

Bonsoir à vous,

Je suis nouvelle également. Je me suis inscrite il y a une semaine après avoir lu à peu près la moitié de "Maigrir sans Régime".

J'ai 37 ans. Mariée depuis dix ans. Et j'ai un petit monstre une jolie petite fille de trois ans.

Je crois que j'ai passé ma vie au régime. D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été en surpoids. Bouboule. Nounours. J'en ai cassé des gueules à la récré ! J'en ai toujours beaucoup souffert. Et bien entendu, les régimes n'ont rien arrangé. Perdre. Puis reprendre avec un bonus. La déception et la honte en prime !

Mon entourage m'a toujours poussée à maigrir. M'encourageant lorsque je perdais du poids. Me fustigeant lorsque j'en prenais. Me fustigeant donc plus souvent que me félicitant.

Un de mes pires souvenirs date du mois de juillet de cette année. Mon père (mon propre père) me toise en me disant : "Bon, là, va falloir faire un truc". Oui mais quoi, papa ?

Ce qui est difficile pour moi, c'est de ne pas correspondre à l'image que mes parents (les deux) ont imaginé de leur fille. J'ai la sensation que pour eux, je suis un gros tas, un monstre gélatineux et répugnant. Un molusque sans volonté. Fun, is'nt it ?

Et pour couronner le tout, j'ai une soeur aînée qui elle, rentre dans les cases. Parce qu'elle sait se maîtriser, elle. Parce qu'elle a perdu du poids, elle. Parce qu'elle a eu deux enfants, elle. Parce que c'est une wonderwoman, elle.

Moi, je rentre pas dans la case... C'est ballot.

Ils s'acharnent à me faire des cadeaux trop petits que je ne peux pas porter. En me disant "Si tu t'y mets...". C'est de la torture. Avec le recul, je me dis que c'est d'une cruauté sans fond. Et le pire : je m'entends remercier et ajouter "Je m'y remets, tu sais..."

Niveau confiance en soi, je pense que, si c'est possible, j'ai un score négatif. 

Ajoutez au parcours, deux fausses-couches et deux ans de traitements hormonaux pour avoir le petit monstre. Agitez et dégustez très frais !

Notez que je manie mieux l'ironie et le sarcasme que les menus équilibrés.

J'ai un rapport plus que malsain avec la nourriture. En fait, je ne pensais qu'à ça. Toute la journée. ça me parasytait. Tout le temps. ça j'ai envie de le manger, mais ça va me faire grossir. ça, je n'ai pas envie de le manger, mais je dois le manger parce que c'est bon pour moi. Et gna gna gna. C'est juste pour la rime.

TCA, EME, autant d'acronymes barbares : je connais. Hyperphagie, bien entendu ! C'est mon quotidien depuis trop longtemps.

Dans ma vie d'adulte, j'ai réussi à naviguer, pour 1,61 m, entre 57 kg et 110 kg (en fin de grossesse). Sans jamais stabiliser un poids quelconque. Soit j'ai maigri à outrance, soit j'ai grossi à outrance.

Et puis depuis juillet/août (je pense que la dernière réflexion cruelle en date n'est pas anodine), j'ai décidé que j'étais ce que j'étais. Qu'il fallait que je m'accepte. Mon mari me trouve belle alors, pourquoi pas moi ?

Je m'habille en grande taille (pour chez moi, la grande taille c'est hors cadre des magasins conventionnels) : 46 jupes/robes. 48 pantalons. Une hérésie pour ma mère. J'ai refait toute ma garde-robe chez Taillissime (sale gosse qui tire la langue et s'échappe en courant). Et je porte enfin des vêtements à ma taille et qui me plaisent.

ça, ça a été le premier pas.

Le deuxième, ça a été mon inscription ici. Pour me réconcilier avec moi. Avec mon corps. Avec ma vie. Etre plus sereine. Plus heureuse. Rendre mon mari et ma fille heureux. Tout un programme.

Après une semaine (j'attends mon bilan avec impatience. C'est grave, Docteur ?), c'est juste le jour et la nuit. J'ai perdu du poids en mangeant du chocolat. J'ai juste halluciné.

Bon les filles, vous enflammez pas : je me suis pas envoyé la tablette ! Une première pour moi d'ailleurs.

Deuxième semaine donc et ma motivation est intacte. J'ai tout de même beaucoup de mal à ne pas culpabiliser. A ne plus avoir d'aliments interdits. A ne plus me faire la guerre. A ne plus maltraiter mon corps. Tout ça est tellement nouveau pour moi ! Demain, je ferai un poulet aux champignons avec des frites. Je le dégusterai sans culpabiliser ni penser qu'il s'affichera mercredi en lettres capitales sur ma balance. Et toc !

Quel bonheur de sentir de nouveau le goût de la nourriture ! J'ai en effet réalisé et ce, dès le premier jour, que tout était devenu insipide. J'engloutissais tout et n'importe quoi, sans macher, sans sentir. Je me remplissais jusqu'à m'en écoeurer. Et je recommençais. Sans trouver le moindre réconfort.

Aujourd'hui je sais que la route sera longue. Que mon poids final ne correspondra pas forcément aux attentes de mon entourage qui, comme vous devez vous en douter, ignore totalement ma démarche ici. Me réconcilier avec la nourriture, en faire une amie, une alliée, n'a cependant pas de prix. Mieux gérer mes émotions au quotidien non plus. Ne plus chercher refuge dans la nourriture, sans y trouver, au final, le moindre réconfort. Pire : n'y découvrir que la honte et la détestation de soi.

Bref, je me sens mieux. Je mange quand j'ai faim. J'arrête quand je sens crois que je n'ai plus faim. C'est basique, mais encore fallait-il y penser révolutionnaire !

La troisième étape, c'est mercredi : je me mets à la zumba. Eh oui ! Il paraît qu'il n'y a pas de poids minimum pour s'inscrire à la danse (nan mais fallait me le dire plus tôt !).

Je vous souhaite à toutes beaucoup de courage ainsi que beaucoup de réussite. ça m'a fait beaucoup de bien de vous lire. Je me sens moins seule. J'ai moins honte. Bref, je me sens mieux (je me répète).

Merci pour vos témoignages si sincères auxquels j'ai pu m'identifier, et bonne soirée.

lorraine
Marraine

Merci Biginside pour ton magnifique et très touchant témoignage.....

Bienvenue à LineCoaching, tu as trouvé le bon endroit pour te réconcilier avec la nourriture et avec toi même smiley

Bonne nuit et à bientôt

heart

Savi.
Abonné

Woauw, Biginside, quel témoignage!

La famille peut être toxique, hélas ... on n'a pas tous la chance de recevoir un amour inconditionnel de ses parents ...

Comme dit Lorraine (décidément très accueillante, merci à toi!), tu as trouvé ici un endroit d'écoute et de partage.

Je pars aussi à la zumba dans quelques minutes, j'ai déjà testé il y a un an, c'est génial, du moins, j'aime beaucoup! Et en effet, dans le groupe (que des femmes), il y a de toutes les corpulencs, de toutes les tailles, de tous les âges, et ce n'est pas a l'important! L'important c'est de se dépenser sur une chouette musique dans une bonne ambiance!

J'y vais!

Cassandre.
Abonné

Bonjour à toutes (j'ai pas encore croisé d'homme)

 

Donc je me présente, je m'appelle Cassandre, j'ai 34 ans, je vis en couple et nous avons un petit garçon de 3 ans, nous sommes dans le Loir et Cher.

Je suis secrétaire médicale et j'ai toujours était en surpoids, voir comme en ce moment obèse.

 

Par contre, contrairement à beaucoup d'entre vous, je n'ai jamais fait de régime (peut être 2 jours de Dukan, mais ça m'a pas plus du tout). Je ne me suis jamais vu comme mince, même enfant quand j'avais 5 h de sport dans la semaine. Mais quand je regarde mes photos d'antan je me rend compte que j'ai toujours eu une idée fausse de mon corps.

 

Je me suis inscrite car je sais que j'ai un problème avec la bouffe, sauf que je ne sais pas pourquoi et je compte bien le découvrir. Je n'ai aucun aliment tabou et je bois énormément de coca, j'espère pouvoir bientot me débarraser de ces mauvaises habitudes.

 

J'ai pris un abonnement pour 6 mois je pense que c'est un minimum pour changer des habitudes !

kiki64.
Abonné

BONJOUR

kiki64.
Abonné

bonjour

je suis comme toi  mno05 "je veux tout et tout de suite" malheureusement se n'est pas compatible avec notre démarche. J'avais perdu du poids avec WW il y a 6 ans (apres grossesse) 58kg pour 1.63m trés bien mais a pas tenu. Et aujourd'hui c'est + 10Kg super !!!!

Marre de ces comportements alimentaires qui m'ont fait en arriver la. Je n'arrive plus à tenir un régime plus d'1 ou 2 mois donc changement radical !

Bon courage à nous !!

mno05.
Abonné

Salut kiki!

 

J'ai enchainé les régimes...Avec ou sans dieteticien.Le dernier à avoir marché : dukan. Je suis descendue au poids souhaité et je l'ai maintenu 4 mois puis je suis tombée enceinte de ma 3èeme fille. Dans les 3 premiers mois de grossesse j'ai repris les 12 kilos perdus (jevous raconte pas la tête de la gyneco!)surprise! Puis prise de poids tout au long de ma grossesse résultat : + 30kilos!!! J'ai repris dukan après mais la motivation n'était plus là et du coup : il me reste ces 7 ou 8 kilos... Depuis 2 mois je m'atais mise en chrononutrition... Résultat : je perdais la semaine car bonne élève et le week end je me lachais et je reprenais tout! Voilà pourquoi je suis là... j'en ai marre de dire aux gens : je suis au régime... Ils doivent se dire :"ça ne se voit pas..." et puis je suis chiante avec tout le monde ça me gonfle. Par contre je n'ai pas renoncer à mes pantalons taille 40 qui dorment depuis beintôt 2 ans... Et c'est vrai que je suis TRES impatiente... très très...mais j'esaie d'intégrer que je vais devoir faire un effort sur moi même!

 

Bon courage à tous aussi et au plaisir de vous lire..

080413075303_Rikki.
Abonné

Bonjour à toutes !

 

Biginside, je dois dire que ton témoignage me touche particulièrement... je vois que tu sais effectivement manier le sarcasme à merveille, et je suis ravie de voir aussi que tu envisages de le manier contre quelqu'un d'autre que toi-même ! 

 

mims68.
Abonné

bonsoir tout l'monde wink

Juste un petit mot pour Biginside ( pseudo d'enfer !!!) que je félicite à travers son témoignage poignant, il t'a fallu du courage pour braver ces années de souffrance

mais je pense qu'il te faudra moins de temps sur LC pour te réconcilier avec toi même et te réapproprier ton toi !!! 

Merci de t'être ouverte et pleins de bonnes choses pour la suite :)

BigInside.
Abonné

Merci à toutes.

talou.
Abonné

bonsoir Charlotte

je viens de commencer le 20/09 c'est donc tout nouveau pour moi et j'aperçois deja quelques changement surtout au niveau du grignotage

il est 20h 20 et je n'ai toujours pas faim!!

c'est un bon présage

Talou

talou.
Abonné

bonsoir Charlotte

je viens de commence et j'ai environ 12kgs a perdre

mais de voir tous ces commentaires encourageants je suis vraiment motivée

le grignotage est deja moindre

a bientôt

Talou

talou.
Abonné

bonsoir

Moi aussi j'ai enchainé les régimes et moi aussi j'en ai marre de toujours controlé ma nourriture (j'ai 12kgs a perdre)

donc je pense que ce programme me convient car en fait c'est l'evidence (oui mangé quand on a faim normal!!je crois que lorsque l'on pris deja conscience de ça c'est un bon début

bonne soirée

Talou

Hervée.
Abonné

Bienvenue à tous,

 

BigIsinde, comme d'autres l'ont déjà exprimé, ton témoignage est particulièrement touchant (je ne me suis pas encore remise du cadeau trop petit accompagné de "si tu t'y remets", ça n'était donc pas une erreur ! ) Le sarcasme est une protection, mais tu vas découvrir qu'ici un des maîtres-mots est la bienveillance, j'espère que ça mettra un peu de baume au coeur, même si ça ne guérira pas toutes les cicatrices.

080413075303_Rikki.
Abonné

J'ai eu ça, aussi, le T-shirt en taille S, avec comme commentaire "mais il est si joli, et il n'existait dans aucune autre taille". 

 

Ah, OK, bon, ben s'il est joli, alors, je vais le mettre, merci ! Ah, zut alors, je ne rentre pas dedans, si je m'étais doutée d'une chose pareille ! Moi qui pensais faire du 36 ! Quel choc ! 

 

Grrrrrrrrrrrr

 

 

En tout cas, ce fameux T-shirt (fort joli, je confirme) est resté dans mon placard pendant des années. Récemment, je l'ai donné à ma fille. Ca m'a fait du bien. C'était pile sa taille ! 

BIL.
Abonné

@Biginside

ton mari te trouve belle parce que tu es belle!

le sarcasme, que tu manies très bien, est l'humour forteresse par excellence mais c'est reste de l'humour et te permet d'avancer

quant à la famille, on ne la choisit pas, elle est pas toujours top mais elle n'est certainement pas plus heureuse que toi dans sa taille 38

personnellement, ma mère (de poids normal), nous trouve, ma soeur et moi (toutes deux en surpoids), les plus belles du monde!  Comme quoi les yeux de l'amour ne voient pas de la même manière :)

alors fais confiance aux yeux de ton mari !!

merci pour ce joli témoignage et bonne route avec nous

teresa

lorraine
Marraine

BIENVENUE cassandre, Kiki 64, Talou sur LineCoaching

Bons apprentissages de vos sensations corporelles : apprendre à ressentir les diverses  faims, les respecter, comprendre pourquoi on mange au delà de sa faim. c'est à dire se pencher aussi sur nos émotions celles qui nous font manger plus que de raison ( envies de manger émotionnelles). Déjà à travercertains témoignages on en a d une idée !  Et, Les exercices proposés ne manquent pas.....

 

Je voulais revenir aussi sur ton  post Biginside, t'apporter aussi mon témoignage d'enfant, d'abonnée LineCoaching,  comme un échange.

Tu écris :"Et puis depuis juillet/août (je pense que la dernière réflexion cruelle en date n'est pas anodine), j'ai décidé que j'étais ce que j'étais. Qu'il fallait que je m'accepte. Mon mari me trouve belle alors, pourquoi pas moi ?"

Ton long témoignage nous montre bien comment nos parents  jouent un rôle dans l'estime de soi (c'est à dire  en faisant très court  se sentir capable de... se considérer digne d'intérêt ou d'amour...)  que l'on se porte. Quand on sait que la non ou mauvaise estime de Soi  nous fragilise émotionnellement on comprend mieux après l'existence des Envies de Manger Emotionnelles....

Dans un de ses livres (du siècle précédent dirait-il) Gérard Apfeldorfer évoque le manque d'empathie de  certaines mères de filles qui à l'âge adulte bataillent avec leur poids. J'ai cru que ce livre (pardon, j'ai oublié le nom ) avait été écrit pour moi, tellement "ça me parlait".

Mon inscription à LineCoaching a eu lieu suite à un séjour épouvantable aux vacances de la Toussaint 2011 chez ma mère que s'il existait les élections de Miss "Humiliations envers ses enfants" l'aurait obtenu. Donc comme toi après un énième rejet parental...

Pendant tout le -très long- trajet du retour, je n'avais pas de cesse que de vouloir grignoter tout en pleurant, blessée, car je m'en voulais de m'être encore fait avoir.

Je n'en pouvais plus de me servir de la nourriture comme médicaments pour l'enfant en moi qui pleurait, de me voir grossir à vue d'oeil , alors LineCoaching son travail sur les sensations corporelles et ses outils émotionnels tombait à pic !

Les séances formelles de pleine conscience, les pauses (avec ce qu'elles permettent comme retour sur soi) contribuent à la restauration de l'estime de soi et donc à l'acceptation de soi. Autrement dit les pensées de type"je suis nulle, j'aurai pas du faire comme ceci ou comme cela et si je n'avais pas...et pourquoi il m'a dit ça et pourquoi j'ai répondu cela etcetc" qui émergent pour peu que l'on les entende(c'est plus facile de les entendre  quand on se pose sans rien faire) finissent pas être entendues pour ce qu'elles sont c'est à dire que des pensées. Pas la vérité. Que des paroles déformées de nos parents à l'enfant que nous étions. En tous les cas, les séances de rpc m'ont aussi  apporté cette compréhension là.

Tout ce retour sur soi, m'a rappelé aussi de l'importance de grandir, de se séparer -symboliquement- de nos parents (et de leur pouvoir destructeur  sur nous avec du venin verbal notamment) . Quand on est grand, effectivement notre famille première c'est notre conjoint et nos enfants......

Et puis bien sûr la bienveillance trouvée ici, contribue aussi à nous restaurer et à tendre vers l'acceptation de soi avec nos imperfections; j'ai réellement compris (c'est presque assimilé !!)  que j'avais le droit d'être imparfaite que c'était normal.

 

Bon, allez, je l'envoie ce post.

 

 

 

 

 

 

 

talou.
Abonné

bonsoir Isana

j'ai commencé la méthode il y a quelques jours et je suis rassurée de voir tous ces commentaires positifs j'ai environ 12kgs a perdre et ma balance me balance des choses pas agréables du tout

Je suis confiante dans cette méthode car elle est pleine de bon sens

a bientôt

talou

BigInside.
Abonné

Bonjour à vous,

Merci pour vos messages de soutien. Mon post était un véritable challenge personnel. Et je ne m'attendais pas du tout à suciter autant de réactions bienviellantes. J'ai encore beaucoup de mal avec la bienveillance. Mais je commence à m'y faire.

Merci encore.

A Lorraine, avec qui manifestement, j'ai un bagage commun, si tu retrouves le titre du bouquin : ça m'intéresse. Même s'il est du siècle dernier !

Bonne journée.

Savi.
Abonné

BigInside, Lorraine, je compatis, car c'est vraiment être dur d'avoir des parents qui vous blessent de la sorte.

Chez moi, c'est dans la famille de mon père qu'il y a un culte de la minceur. D'aussi loin que je m'en souvienne, j'ai détesté les réunions de famille du côté de papa car mes tantes ne rataient pas une occasion de me dire que j'étais trop grosse, qu'il fallait vraiment que je FASSE QUELQUE CHOSE! Et malheureusement mes parents ne m'ont jamais sauvée de ce genre de propos, qui ont laissé des cicatrices énormes.

C'est pour cela que vis-à-vis de mes enfants qui font partie d'une génération pour laquelle le paraître est si important (enfin, peut-être pas plus que quand j'avais leur âge après tout, je ne sais pas), j'essaie de verbaliser mon amour inconditionnel, je leur dis qu'ils sont magnifiquement beaux, de l'intérieur ET de l'extérieur, et que leur corps est leur allié. Car quoi de plus terrible que de penser que notre corps n'arrête pas de nous trahir? Et que nous sommes trop nulles pour en prendre le contrôle ...

Moi aussi le titre de bouquin m'intéresse.

Bonne journée! 

lorraine
Marraine

Bonsoir Biginside et Savi

Savi  je vois que  tu as eu toi aussi ton lot d'humiliations dans l'enfance....

D'ailleurs, je pense que nous sommes bien plus que trois sur LineCoaching , bien sûr chaque histoire reste singulière  ...

Mais ce n'est pas pour ressasser le passé et trouver des coupables que j'ai évoqué la question de l'estime de soi, des blessures d'enfant.

C'est juste pour dire que certaines pensées destructrices, certaines paroles dures qu'on s'adresse appartiennent aux adultes qui nous ont élevés. Cela peut  parfois résoner très fort comme une évidence pendant les séances de rpc pendant lesquelles on est centré sur soi . C'est une clé de plus pour dénouer un rapport difficile à la nourriture, à soi voire aux Autres. Continuer à grandir et apprendre  à se détacher de certains alliénations.

 

Le livre du Docteur Apeldorfer, quasi sûre : "Je mange, Donc je suis : troubles alimentaires et supoids" C'est un livre -réflexion avec énormément d 'apports de connaissances. Je l'avais rouvé assez ard mais très intéressant....D'ailleurs je vais le racheter (j'ai du le prêter....) et le relire.

 

Bonne soirée à vous et à tous

Fabienne

zabounette86.
Abonné

Bonjour à toutes,

C'est vrai Lorraine que nous ne sommes pas là pour parler de notre passé mais c'est tellement dur de l'accepter, et d'accepter que nos parents ont fait ce qu'ils ont pu avec ce qu'ils ont eu.

A 44 ans, je n'ai toujours pas réussi à pardonner (voir accepter) que ma mère voulait un garçon ( Je devais même me prénommer Hervé), qu'elle a changé ma date de naissance (Normalement le 29/02) car j'étais hors norme, et toutes les humiliations que j'ai entendues.

Je suis passée par une période où je la haïssais, je ne voulais même plus qu'elle me touche (Bises ou contact avec une main). Cela a été très dur de pouvoir avouer que je la haïssais car on n'a pas le droit de haïr sa mère normalement.

Maintenant, je ne la haïs plus mais le contact est encore très difficile, j'essaie de l'accepter mais je n'arrive pas à encore à ne pas entendre ses humiliations, elles me font mal surtout qu'elle le fait sans s'en rendre compte, c'est sa façon de fonctionner. Et moi, toute mon enfance, mon adolescence, j'ai fonctionné pour qu'elle m'accepte en étant une brillante élève, docile, en absorbant toutes ses remarques sans broncher et en en mangeant pour combler le manque d'affection.

Tout cela a eu des conséquences sur ma vie de femme aussi,c'est pour cela que même si j'ai grandi, me suis quand même un peu réconcilié avec moi-même, j'en souffre encore.

Grâce à un suivi psy depuis quelques années, j'ai réussi à ne pas reproduire sa façon de fonctionner sur mes enfants, je n'oublie jamais de dire que je les aime même lorsque je les gronde.

LC m'apprend beaucoup, vos écrits à toutes me font du bien mais j'ai encore du mal à faire certains défis, à surtout prendre du temps pour moi, je pourrais car j'ai du temps mais j'ai aussi mes résistances, et c'est ce qui m'agace le plus car je n'arrive pas à outrepasser ces résistances.

Je pense que LC est plus qu'un travail sur le poids, c'est vraiment un travail sur soi tout court.

Bonne journée à vous toutes et prenez soin de vous.

Cela me fait encore du mal de pouvoir écrire cela mais c'est fait.

lorraine
Marraine

Chère Zabounette,

Tu écris : C'est vrai Lorraine que nous ne sommes pas là pour parler de notre passé mais c'est tellement dur de l'accepter, et d'accepter que nos parents ont fait ce qu'ils ont pu avec ce qu'ils ont eu.

C'est pas exactement ce que j'ai dit mais ce n'est pas grave....smiley

Evoquer la question des parents et de ce qu'ils peuvent faire passer à leurs enfants me semblait justement important d'où mon post.

Tu écris :"Tout cela a eu des conséquences sur ma vie de femme aussi,c'est pour cela que même si j'ai grandi, me suis quand même un peu réconcilié avec moi-même, j'en souffre encore."

Justement le rapport à la nourriture un peu pathologique que nous pouvons avoir pourrait t en être un symptôme.

Tu écris : "je pense que LC est plus qu'un travail sur le poids, c'est vraiment un travail sur soi tout court."

Je suis tout à fait d'accord avec toi , LC avec tous ses outils (étapes, rpc, communauté, tchats etc)

 

Bonne soirée à toi

 

Bon week end à tous

Savi.
Abonné

Zabounette, te lire m'a beaucoup touchée.

Je ne pense pas que nous ressassons le passé, nous cherchons comment vivre avec. Comment arrêter de prendre la nourriture comme un exutoire. Comment comprendre notre rapport à cette nourriture.

Et ça passe souvent par un retour sur ce qui nous a amenées là ... nos relations avec nos parents ont souvent une grande place dans qui nous sommes aujourd'hui.

Tu avances, tu couches des mots ici que tu partages, tu peux te donner le temps vis-à-vis des défis, car j'ai déjà lu plusieurs fois combien il était primordial d'être bienveillante envers soi-même.

Nous allons y arriver!

zabounette86.
Abonné

Merci les filles pour votre gentillesse et votre bienveillance, je ne peux vous dire ce que cela me fait mais en tout cas, cela me fait sourire, c'est déjà beaucoup.

MERCI, MERCI, ET ENCORE MERCI ...

meesteec.
Abonné

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis fraichement inscrite depuis hier (oui, oui c'est très frais !), après de longues hésitations.... Cela va-t-il m'aider ? En tout cas, j'en prends le pari et je suis là pour essayer. Bref, voici mon parcours :

J'ai 44 ans, je mesure 1,63cm et je pèse dans les 72 kg.  Mais depuis une huitaine d'années, je prends du poids. Au début je m'en fichais un peu.... Mais là, ça commence à me déranger, d'autant plus que mes os ont un peu de mal à supporter cette prise de poids.

J'ai stagné à 64 kig pendant environ 5 ans. Mais j'ai arrêté de fumer il y a 1 ans 1/2, et la balance a penché évidemment vers la droite..... Je ne regrette pas du tout ma décision d'arrêter la clope ! au contraire, je me sens libre (d'ailleurs là, on est dimanche et mon mari s'est rendu à l'autre bout de la ville s'en acheter.... le pôvre !).

Je n'ai pas de parcours de régime, je n'en ai jamais fait, ou si peu (ça m'a très vite soulée en fait). Je n'aime pas me restreindre, ça me frustre, je n'aime pas non plus la notion de "volonté" dans un régime ou dans quoi que ce soit, je trouve que c'est très réducteur et très culpabilisant (je n'ai aucune volonté... gnagnagna !!!) j'aime plutôt l'idée de motivation. Quand j'ai arrêté de fumer, je ne me suis mise aucune pression. Si je réussis... Super ! Si j'échoue... Tant pis mais j'aurais au moins essayé (rappel : fumeuse depuis l'âge de 14 ans)

En tout cas, cette prise de poids, je sens que ce n'est pas moi. D'autant plus que depuis que ces kilos se sont installés, j'intellectualise tout ce que je mange. Je n'ai plus cette sérénité que j'avais auparavant quand je mangeais tout ce que je voulais sans me prendre la tête. Là, la tête je me la prends... Et ça m'énerve.

Voilà, en tout cas, même si je ne retrouverais pas mes 55 kg de ma folle jeunesse (là faut pas rêver non plus), je souhaite retrouver une sérénité et une stabilité que je n'ai plus.

Désolée pour ce billet un peu long, et merci de m'avoir lue.

Meesteec

meesteec.
Abonné

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis fraichement inscrite depuis hier (oui, oui c'est très frais !), après de longues hésitations.... Cela va-t-il m'aider ? En tout cas, j'en prends le pari et je suis là pour essayer. Bref, voici mon parcours :

J'ai 44 ans, je mesure 1,63cm et je pèse dans les 72 kg.  Mais depuis une huitaine d'années, je prends du poids. Au début je m'en fichais un peu.... Mais là, ça commence à me déranger, d'autant plus que mes os ont un peu de mal à supporter cette prise de poids.

J'ai stagné à 64 kig pendant environ 5 ans. Mais j'ai arrêté de fumer il y a 1 ans 1/2, et la balance a penché évidemment vers la droite..... Je ne regrette pas du tout ma décision d'arrêter la clope ! au contraire, je me sens libre (d'ailleurs là, on est dimanche et mon mari s'est rendu à l'autre bout de la ville s'en acheter.... le pôvre !).

Je n'ai pas de parcours de régime, je n'en ai jamais fait, ou si peu (ça m'a très vite soulée en fait). Je n'aime pas me restreindre, ça me frustre, je n'aime pas non plus la notion de "volonté" dans un régime ou dans quoi que ce soit, je trouve que c'est très réducteur et très culpabilisant (je n'ai aucune volonté... gnagnagna !!!) j'aime plutôt l'idée de motivation. Quand j'ai arrêté de fumer, je ne me suis mise aucune pression. Si je réussis... Super ! Si j'échoue... Tant pis mais j'aurais au moins essayé (rappel : fumeuse depuis l'âge de 14 ans)

En tout cas, cette prise de poids, je sens que ce n'est pas moi. D'autant plus que depuis que ces kilos se sont installés, j'intellectualise tout ce que je mange. Je n'ai plus cette sérénité que j'avais auparavant quand je mangeais tout ce que je voulais sans me prendre la tête. Là, la tête je me la prends... Et ça m'énerve.

Voilà, en tout cas, même si je ne retrouverais pas mes 55 kg de ma folle jeunesse (là faut pas rêver non plus), je souhaite retrouver une sérénité et une stabilité que je n'ai plus.

Désolée pour ce billet un peu long, et merci de m'avoir lue.

Meesteec

mims68.
Abonné

bievenue à toi, Meesteec,

Je te souhaite de parvenir à retrouver une sérénité au sein de ce concept LC, pour ma part, j'y suis depuis un petit mois et je trouve que cela m'apporte bcp, je retrouve déjà plus de calme, d'apaisement, je suis moins en conflit avec moi même et surtout l'image que j'ai de moi, je me réconcilie, c'est une sensation nouvelle et qui fait du bien cheeky

Alors bonne journée et bonne route sur ce parcours LC !!

 

A Zabounette,

je rejoins tout à fait son point de vue comme quoi avant que ce soit un travail sur le poids, c'est d'abord un travail sur soi cheeky

Savi.
Abonné

Hello Meesteec, bienvenue!

Je rejoins Zabounette et mims68: il est question de se réconcilier avec soi ici, c'est une étape vitale pour retrouver la sérénité, or il me semble que c'est ce que tu recherches, comme beaucoup d'entre nous!

Moi ça fait même pas 15 jours que je suis ici, et je sens déjà un progrès. Une avancée.

J'ai en tout cas déjà été beaucoup plus bienveillante avec moi-même!

Bon cheminement!

meesteec.
Abonné
Merci Savi et Mim pour vos réponses ! Je suis tout à fait d'accord, la clé c'est la sérénité !
X