La magie des aliments coupe-faim

4
La magie des aliments coupe-faim
De nombreuses personnes souhaitant mincir sont à la recherche de produits coupe-faim, que ce soit sous forme de médicaments, de produits naturels, ou tout simplement d’aliments peu caloriques et présentés comme ayant un pouvoir rassasiant. Mais est-ce la bonne stratégie pour mincir ?

Mincir semble parfois si difficile qu’on recherche une solution magique à son problème. Les médicaments coupe-faim de l’industrie pharmaceutique ayant été quasiment tous retirés de la vente pour cause de toxicité et d’inefficacité, on se replie sur les aliments coupe-faim, les produits naturels qui font du volume pour peu de calories.

Les coupe-faim sont-ils la solution pour maigrir durablement ?

Comme le prouvent les nombreux forums internet dédiés à ce sujet, chacun y va de ses croyances sur tel ou tel aliment coupe-faim. Konjac, fucus, pomme à croquer, soupe au chou, noix de cajou ou encore blanc d’oeuf, autant de coupe-faim réputés... Mais l’efficacité n’est pas au rendez-vous : on a beau avoir le ventre plein, bourré à craquer, on a faim malgré tout. On rêve d’aliments goûteux… et forcément caloriques.

Pourquoi chercher à tromper son corps en lui fournissant de faux aliments, ou en cherchant à fausser ses sensations ? Je crois au contraire que nos sensations sont essentielles, et sont là pour nous guider intelligemment vers notre objectif !

Avant de céder aux sirènes des aliments coupe-faim et autres mucilages, posons-nous ces questions : avons-nous vraiment faim et qu'avons-nous envie de manger ? Est-ce une faim physiologique, signifiant que l’organisme a besoin d’énergie (on salive, on a la gorge serrée, le ventre vide, le ventre qui gargouille, l’attention baisse) ou est-ce une faim émotionnelle, où l’envie de manger signifie autre chose (stress, tristesse, angoisse, etc.) ?

Céder à une envie de manger émotionnelle est souvent une cause de surpoids

Si la faim est authentique, pourquoi manger autre chose que ce dont nous avons envie ? Mais aussi, pourquoi manger plus que notre appétit ? Arrêtons-nous dès que notre faim est comblée, et si nous sommes attentifs à nos sensations buccales de rassasiement, nous aurons la surprise de constater que les quantités nécessaires ne sont pas si importantes.

Si ce qui nous fait désirer manger est non pas de la faim, mais une envie de manger émotionnelle, alors aucun aliment coupe-faim ne comblera cette envie ! Je souhaite donc travailler avec vous pour mieux comprendre votre comportement alimentaire et vous aider à vous débarrasser de ces envies de manger émotionnelles qui vous poussent à trop manger.

4

MON BILAN GRATUIT EN 3 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page 
X