Nos valeurs nous aident-elles à perdre du poids ?

9
Nos valeurs nous aident-elles à perdre du poids ?
C’est une expérience menée aux Etats Unis qui l’affirme. Selon cette étude, exprimer ses valeurs serait bon pour la ligne, mais également pour la mémoire. Se fier à ses valeurs serait ainsi le secret de la régulation alimentaire.

L'obésité est un facteur majeur de maladies chroniques selon l'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé. Pour maintenir un Indice de masse corporelle (IMC) satisfaisant, deux facteurs sont essentiels: arriver à surmonter les émotions pénibles et le stress, qui génèrent une augmentation de la consommation en valeur calorique, et être capable de contrôle de soi dans cette société d’abondance favorable aux excès alimentaires. C’est en partant de ce constat qu’une expérience sur le rapport entre les valeurs et le poids a été menée par une équipe de chercheurs de deux universités américaines.

Rôle des valeurs personnelles dans la perte de poids

Les chercheurs souhaitaient démontrer qu’un des facteurs clé de la perte de poids est l'importance des valeurs personnelles au quotidien. Selon les chercheurs, l’expression de ces valeurs renforce la régulation des émotions et permet d’éviter l’impulsivité alimentaire. Les valeurs serviraient ainsi de point de repère pour relativiser les soucis du quotidien et mieux gérer les émotions pénibles.

L’étude a porté sur 45 femmes. Les chercheurs se sont uniquement intéressés à des candidates féminines car elles sont plus sensibles au stress en relation avec la prise de poids.

45 étudiantes ont ainsi participé à cette étude sur les valeurs et la santé. Les participantes ont été choisies sur des critères pondéraux représentatifs de la société américaine en 2000. Ainsi, 58% des participantes étaient en surpoids ou obèses et 42% avaient un poids normal. Elles ont toutes affirmé être mécontentes de leur poids.

Choisir ses valeurs personnelles par ordre d'importance...

Les candidates ont chacune reçu une liste de valeurs importantes, sans référence au poids ou à la santé (comme les relations interpersonnelles, la musique…) et ont été séparées en deux groupes. Le premier groupe devait choisir les valeurs qui leur semblaient personnellement les plus importantes et ont dû expliciter par écrit en quoi ces valeurs étaient importantes pour elles. Le second groupe de candidates a été invité à classer ces valeurs par ordre d’importance et à expliquer pourquoi l’une des valeurs les moins importantes pour elles pouvait être importante pour quelqu'un d'autre.

Deux mois et demi plus tard, les participantes du premier groupe qui avaient exprimé l’importance de leurs valeurs personnelles avaient des tours de taille moins importants que celles du second groupe. Les femmes du premier groupe pesaient moins, avaient des IMC plus bas que les participantes de l’autre groupe.

De plus, la mémoire de travail, qui est importante pour l'auto régulation, s'est avérée plus efficace pour les candidates qui ont explicité leurs valeurs. Ainsi, les chercheurs en ont conclu que l'affirmation de ses valeurs augmente les capacités de concentration et la mémoire.

Les valeurs facilitent l'acceptation des émotions

Ce travail est intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord, on constate que des résultats sur le poids ont été obtenus sans s’occuper le moins du monde de poids ni de diététique ! D’autres facteurs sont bel et bien agissants !

Une hypothèse pour expliquer ces résultats serait de dire qu’avoir une existence régie par un certain nombre de valeurs qui donnent du sens à notre existence facilite l’acceptation de situations pénibles et l’acceptation des émotions qui s’ensuivent, et que de ce fait, on a moins besoin d’utiliser des prises alimentaires afin de se protéger de ses émotions pénibles.

Cela renvoie aux thérapies cognitivo-émotionnelles (des thérapies dans le courant des thérapies cognitivo-comportementales, qui mettent l’accent sur l’abord des émotions) et en particulier sur l’ACT (Acceptance and Commitment Therapy, ou en français Thérapie d’acceptation et d’engagement).

Le programme LineCoaching fait appel en abondance aux approches cognitivo-émotionnelles et à celle de l’ACT. Une telle étude nous en confirme le bien-fondé.

 

Source : « The Role of the Self in Physical Health : Testing the Effect of a Values-Affirmation Intervention on Weight Loss » de Christine Logel and Geoffrey L. Cohen, Psychological Science 2012 23: 53 originally published online 7 December 2011.

9

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page 
X