Perdre du poids grâce au « gène de la maigreur »

Par Françoise
2
L'obésité étant un véritable problème de santé publique, sans qu’il existe de réponse satisfaisante à ce problème, les recherches continuent ! Des chercheurs français ont suivi une piste originale : ils ont tenté de comprendre comment les personnes maigres font pour le rester.

Une maladie rare pouvant aider à perdre du poids

Certaines personnes sont atteintes d'une maladie génétique rare caractérisée par l'absence d'une enzyme naturelle nécessaire au processus de digestion, appelée l’entéropeptidase. Cette maladie empêche ces dernières de grossir quelles que soient les quantités consommées. Le risque est pour elles de souffrir de dénutrition et d’être perpétuellement affamées, voire de mourir de faim tout en mangeant énormément !

Des chercheurs français, d’une start-up de biotechnologie, la société ObeTherapy Biotechnology, ont mis au point une molécule capable d'inhiber cette enzyme, dénommée Obe2008. Une telle molécule pourrait agir sur l'absorption des nutriments et se révéler une piste intéressante pour combattre le surpoids et le diabète.

Afin de tester cette molécule, des tests précliniques sont actuellement entrepris sur des souris. D'ici un an et demi, les études sur l'homme verront peut-être le jour et un médicament pourrait alors être disponible dans 7 ou 8 ans.

Les mêmes gènes pour perdre du poids et pour en prendre

Selon l'équipe franco-suisse, la duplication d'une région du chromosome 16 est associée à la maigreur extrême. Si cette région est sous représentée, elle peut jouer un rôle dans l'obésité et le surpoids. C'est pourquoi, l'identification de variants génétiques pourrait être assimilée à la maigreur, étant donné que la région du chromosome 16 a déjà été repérée comme ayant un rôle dans l'obésité. En effet, 1% des cas d'obésités peuvent être expliqués par une anomalie génétique liée à la disparition d'un fragment du chromosome 16. En somme, si certains gènes d'une même région génétique sont présents en excès ou sont en trop petit nombre, une maladie peut être déclenchée, comme le sous-poids ou l'obésité.

Perdre du poids, oui ; maigrir trop, non !

À supposer que ces recherches aboutissent, il ne s’agira bien évidemment pas de conduire les patients atteints d'obésité à maigrir sans frein. Le sous-poids est, tout comme l'obésité, une maladie, ayant des conséquences néfastes sur la santé.

La méthode Linecoaching permet de se stabiliser à son poids d'équilibre. Elle vise à manger en fonction de ses sensations alimentaires, ce qu’on aime, qui correspond dans la durée à ce qu’il nous faut, en quantité et qualité. En tout cas, pour les personnes n’ayant pas d’anomalie génétique comme celles que nous venons de décrire plus haut. Elle aborde les difficultés d’ordre psychologique et émotionnelles, qui conduisent à manger sans faim, pour contrecarrer ses pensées pénibles et ses émotions. Ces aspects essentiels, présents chez la majorité des personnes en surcharge pondérale, resteront à prendre en compte avec on sans traitement fondé sur la génétique. Mais sans doute bien des personnes ne seraient pas opposées à un petit coup de pouce médicamenteux qui, enfin, marcherait !

 

Source :

Destination Santé

Par Françoise
2

Dans la même rubrique

Maigrir pour rester en bonne santé

Article
0
L’obésité affecte votre organisme de différentes manières. Voici quelques explications sur ses dangers et nos conseils pour rester en bonne santé.
Lire plus
Tous les articles de la rubrique

Commentaire

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page