Pour grossir, mangez 5 fruits et légumes par jour

1
Pour grossir, mangez 5 fruits et légumes par jour
Dans notre programme, nous vous conseillons de manger de tout, sans frustration et sans suivre de règles rigides préétablies. Une nouvelle étude semble confirmer que les messages alimentaires impératifs ne conduisent qu'à des excès. Salomé se dit que si pour la santé publique, l'Etat conseille de manger 5 fruits et légumes par jour, ce doit être bénéfique et sain, surtout pour ses problèmes de poids. Et si elle se trompait ?

5 fruits et légumes et prise de poids

Les messages du Ministère de la Santé visent à inciter les citoyens à manger correctement et éviter tout risque d'excès mettant leur organisme à l'épreuve. Parmi ces messages, nous connaissons tous ces fameux « Mangez, bougez », « 5 fruits et légumes par jour », « Evitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé ». Ces messages apparemment pleins de bon sens sont basés sur des recommandations nutritionnelles selon lesquelles l'activité physique aide à se maintenir en bonne santé, les fruits et les légumes apportent des nutriments et vitamines essentiels à l'organisme et une alimentation trop riche peut se révéler dangereuse.

Ces conseils sont souvent utilisés par les personnes qui font attention à leur poids comme des mesures pour en perdre ou pour ne pas grossir. Mais ces recommandations peuvent avoir l'effet contraire à celui recherché par les pouvoirs publics : ils peuvent paradoxalement inciter à manger en bonne conscience des aliments trop gras et trop sucrés. Une étude intitulée The boomerang effect of mandatory sanitary messages to prevent obesity menée par Carolina O. C. Werle et Caroline Cuny en 2012 semble montrer qu'ils donnent bonne conscience et encourageraient à manger exagérément.

Pourquoi manger sain peut faire grossir ?

Selon cette étude publiée dans « Marketing Letters », menée par les professeurs de l'école de management de Grenoble, il semblerait que quand ils sont associés à des publicités pour des aliments sucrés, salés ou gras, les messages de santé publique ont pour effet d'inciter à consommer les aliments présentés. Comment un message pourtant simple et clair peut-il avoir l'effet inverse que celui recherché ? Selon les conclusions de Carolina O. C. Werle et Caroline Cuny, les personnes qui mangent 5 fruits et légumes par jour, et respectent donc les recommandations nutritionnelles se considéreraient comme invulnérables face aux conséquences que peut représenter la consommation d'aliments trop gras ou trop sucrés. Ils en consommeraient donc davantage et présenteraient plus de risque de faire des excès et donc de prendre du poids.

En effet, en visionnant des publicités pour des aliments riches, les sujets de l'étude qui ont vu le message « Mangez 5 fruits et légumes par jour » se sont plus facilement dirigés vers les aliments qui leur étaient proposés dans la publicité que vers des aliments dits sains. Il semblerait que le message ait l'effet inverse escompté du fait de la prédominance de l'image dans la perception de l'Homme.

Comment s'en sortira Salomé dans toute cette confusion entre les messages et ce qui est plébiscité dans les images diffusées par la publicité ? Pour ne pas tomber dans l'excès, mieux vaut se rendre imperméable aux messages extérieurs visant à nous faire manger ceci ou cela, ou au contraire à nous décourager de le faire. Salomé n’écoutera ni les messages du Ministère de la Santé, ni les sirènes de la publicité. Elle se recentrera sur elle-même, sur ses besoins propres, et prendra le temps d'écouter les signaux que lui envoie son corps et sa psyché, pour savoir ce dont ils ont besoin et dans quelles quantités.

 

Source :

Carolina O. C. Werle and Caroline Cuny, The boomerang effect of mandatory sanitary messages to prevent obesity, Marketing Letters, Volume 23, 2012

1

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page 
X