Le Nutella, Dukan et moi

22
Le Nutella, Dukan et moi
J'aime le Nutella, il réveille l'enfant en moi, quand j'en mange, c'est un bain de Jouvence. Le docteur Dukan m'explique que le Nutella est le diable, comment pourrait-il l'être ?

J'aime bien manger du Nutella

J’aime bien manger des madeleines, parce que ça donne de la mémoire, disait je ne sais plus trop qui. J’aime bien manger du Nutella, parce que cela réveille l’enfant qui est en moi. Et je l’aime bien cet enfant. Parce qu’il évolue dans un monde où on fait les choses pour la première fois, où tout est à découvrir, frais et neuf.

Mon monde à moi n’est qu’une série de répétitions. Le travail, qui se répète. Mes journées, qui se répètent. Mon mari, qui se répète aussi. L’histoire, qui bégaie.

Le docteur Dukan m’explique que le Nutella est le diable

Comment pourrait-il l’être, alors que c’est mon petit moi à moi qui me le propose, afin que je le rejoigne dans son petit monde ? Le Nutella est mon fil d’Ariane, et quand j’en mange une à deux cuillers, sur un bout de pain, ou bien comme ça, pur, nature, sans chichi, c’est un bain de Jouvence.

Il paraît que ça fait grossir (toujours le docteur Dukan…) mais pour moi, c’est le contraire : mon voyage en enfance me réconforte tellement, me nourrit tellement qu’ensuite je vis sur ces réserves, sur ce nuage, un bon petit bout de temps. Pas faim, pas d’envie, rien.

Bon, j’ai oublié de vous dire : depuis que j’ai travaillé ma culpabilité, elle et moi, ça fait deux. C’est pour ça que ça marche, le Nutella, avec moi. Et que ça me fait maigrir. Désolé, docteur Dukan.

22

MON BILAN GRATUIT EN 3 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes

Commentaires

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page 
X