Votre poids est-il une obsession ?

Par Françoise
4
Des signes ne trompent pas : votre poids vous obsède, et vous le vérifiez dès que possible sur la balance. Le résultat n’est pas satisfaisant ? Votre humeur en pâtit. Apprenons à repérer ces signes pour éviter de se laisser envahir par la balance !

Elle est là, posée sur le sol de la salle de bain, comme un défi permanent : la balance pèse personne. Certains jours, vous hésitez à la jeter, elle vous déprime ; à l’inverse, elle peut éclairer votre journée. La balance dicte votre humeur. Son influence est immense. Cela va beaucoup plus loin qu’une simple mesure des kilos, c’est comme si votre personnalité toute entière était évaluée à chaque fois que vous montez sur ce petit engin. En deux mots, cette balance est devenue un problème. Le révélateur d’une obsession qui ne donne rien de très positif.

Repérez les signes indiquant que le poids est devenu une obsession

Si chaque matin, des pensées vous traversent l’esprit et vous inquiètent sur ce que va dire la balance aujourd’hui, c’est que cette balance prend trop de place. Vous vous pesez sûrement trop souvent. Vous pesez-vous plus d’une fois par semaine, plusieurs fois par jour ? Cela n’est pas nécessaire ! Sachez que le poids varie d’un jour sur l’autre, d’un moment à l’autre de la journée. Même si vous avez minci, selon le moment où vous choisirez de vous peser, la balance ne reflètera pas parfaitement cette évolution.

Vous cherchez à mincir, votre poids est devenu une obsession, il est donc bien normal de vouloir mesurer ces efforts, mais s’imposer l’épreuve de la balance plus d’une fois par semaine signifie sûrement que vous en demandez trop. Et le moral en prend un coup. Donc tentez de calmer le rythme, de vous éloigner de cet objet. Ce n’est pas évident au début, mais ça vaut le coup d’essayer. Ne serait-ce que pour observer dans quel état cela vous met de résister à l’envie de vous peser : qu’est-ce qui vous inquiète ?

L’obsession du poids se reconnaît également au fait d’avoir en tête son poids au gramme près et de tenir compte du moindre changement à la virgule près. Il n’y a rien de mal à vouloir constater une baisse et mesurer sa réussite, mais souvenez-vous que les tendances sont plus significatives : constater une tendance à la baisse sur plusieurs semaines, quelles que soient les petites évolutions quotidiennes du poids.

Les sensations alimentaires, plus efficaces que la balance

Ce rapport compulsif à la balance est d’autant plus contre-productif si votre poids affecte sérieusement votre humeur, votre motivation et votre énergie. Là aussi, faites l’expérience de résister à l’envie de vous peser pendant une journée ou plusieurs jours d’affilée, et voyez comment vous vous sentez ! Mieux ? Oui, les angoisses liées la balance vont se calmer. Vous pourrez alors mieux vous concentrer sur d’autres indicateurs qui font partie de la méthode LineCoaching.

Il s’agit d’apprendre à faire attention à ses sensations alimentaires, à son ressenti plutôt qu’aux chiffres de la balance. Laisser l’appétit grandir avant de manger ; cesser de manger quand l’appétit est comblé pour ne pas avoir l’impression d’avoir « trop » mangé et éviter de se sentir lourd. L’objectif est d’apprendre à s’écouter plutôt que de se laisser envahir par la balance !

Par Françoise
4

Dans la même rubrique

Nous pouvons même maigrir en mangeant des chips...

Article
0
Cet article ne vise pas à vanter les mérites d'un régime alimentaire déstructuré, mais il prouve que notre comportement alimentaire, la valeur calorique des aliments que…
Lire plus

Enceinte / alimentation : mieux mais pas plus

Étude scientifique
1
Christine est enceinte, son entourage lui dit qu'il faut qu'elle mange plus, ou en tout cas pas moins. Elle s'inquiète du poids qu'elle prend mais ne voudrait surtout…
Lire plus
Tous les articles de la rubrique

Commentaire

Commentez
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page