Pour arrêter le grignotage, rangez votre cuisine !

Par Laurem
0

C’est connu, les grignotages sont les premiers ennemis de la perte de poids. Karine le sait, pourtant elle a bien du mal à se défaire de cette mauvaise habitude. Et si son environnement avait un impact sur le grignotage ? Des chercheurs viennent de publier une étude montrant que les femmes grignotaient 2 fois plus dans une cuisine mal rangée, source de stress ! 

Le désordre a un impact sur votre manière de manger

« Le désordre nous entraîne à grignoter ! » C’est la conclusion à laquelle ont abouti Lenny R. Vartanian, Kristin M. Kernan et Brian Wansink, chercheurs au Cornell Food and Brand Lab, le laboratoire de nutrition et comportement alimentaire de l’université d’Ithaca, dans l’État de New York. Leur recherche : « Désordre, chaos et surconsommation - Le rôle de l’état d’esprit dans un environnement alimentaire stressant et chaotique », a été publiée dans la revue scientifique Environment & Behavior (« Environnement & Comportement »). 
 
Les auteurs de l’enquête ont voulu essayer de comprendre la relation entre « environnement » et « alimentation des femmes » en analysant le comportement de 98 femmes dans une cuisine bien ou mal rangée. Les conclusions étonnantes de cette étude ont connu un fort retentissement dans la presse et la télévision américaines et mondiales. Découvrez-les : 
  • une femme, dans une cuisine en désordre, grignote deux fois plus qu’une femme dans une cuisine bien rangée.
  • au bout de 10 minutes, les femmes qui se trouvaient dans une cuisine encombrée et désordonnée ont consommé 53 calories supplémentaires.
  • le désordre et le chaos environnant génère un fort sentiment de stress et de perte de contrôle.
  • avec le sentiment de la perte de contrôle, s’ensuit la perte de contrôle sur notre comportement alimentaire, qui à son tour provoque des grignotages compulsifs.
 

Les conditions de cette étude sur le grignotage

Les chercheurs ont mené leur étude dans leur département du Cornell Food & Brand Lab, en recréant une cuisine « nickel », parfaitement en ordre, et une cuisine en « champ de bataille », avec des piles de vaisselle sale dans l’évier, des papiers et magazines éparpillés partout, un téléphone programmé pour sonner régulièrement. 
 
Les scientifiques ont ensuite recruté 98 participantes volontaires qui devaient attendre dans leur cuisine un invité : ce qu’ont fait tour à tour 48 femmes dans la cuisine « nickel », et 50 femmes dans la cuisine en désordre. Des deux côtés, les participantes avaient à leur disposition des bols de cookies, de crackers et de carottes. Avant d’entrer dans la cuisine, les volontaires devaient raconter par écrit un moment de leur vie où elles avaient ressenti une perte de contrôle, ou au contraire un moment où elles avaient fait preuve d’une grande maîtrise d’elles-mêmes.
 
Comment se comportent les femmes dans une cuisine bien ou mal rangée, avec un sentiment de maîtrise ou de perte de contrôle ?
 
Les femmes qui patientaient dans la cuisine en désordre ont mangé deux fois plus de cookies que les femmes qui attendaient dans la cuisine rangée et silencieuse, en consommant 53 calories par tranches de 10 minutes. Le désordre de la cuisine n’avait pas d’impact sur le grignotage des carottes ou des crackers.
 
Les participantes qui avaient raconté un épisode de perte de contrôle ont grignoté deux fois plus que celles qui avaient raconté un épisode de maîtrise de soi, qui, elles, parvenaient mieux à contrecarrer les effets du désordre.
 

Stress et perte de contrôle influent sur les grignotages

« Quand tout le reste est hors de contrôle, alors pourquoi pas moi ? », commente Lenny Vartanian, professeur agrégé de psychologie à l'Université de New South Wales en Australie et auteur principal de l’étude. « Je soupçonne qu’il en irait de même avec les hommes ». « Bien que la méditation, par un meilleur contrôle de soi, soit un excellent moyen pour certains de résister aux grignotages, il est probablement plus facile de commencer par bien ranger nos cuisines ! », a déclaré Brian Wansink, directeur du Cornell Food and Brand Lab, co-auteur de l’étude.
 
C’est exactement la démarche de la méthode Linecoaching, qui privilégie l’alimentation intuitive de pleine conscience, et une meilleure gestion émotionnelle, pour éviter les grignotages compulsifs. Travailler votre comportement alimentaire, vous aidera à maigrir durablement, sans grignoter !

 

ARTICLES COMPLEMENTAIRES

Le secret pour maigrir n'est pas de se priver de nourriture, mais de manger en suivant ses sensations alimentaires et en régulant ses émotions. Comment faire ?  Découvrez nos conseils pour perdre du poids.

Sources : 
« Clutter, Chaos, and Overconsumption: The Role of Mind-Set in Stressful and Chaotic Food Environments », Lenny R. Vartanian, Kristin M. Kernan et Brian Wansink, Environment and Behavior, février 2016 
« Cluttered Kitchens Cause Over-Snacking », », Lenny R. Vartanian, Kristin M. Kernan et Brian Wansink , site Cornell University Food and Brand Lab, février 2016

ARTICLES COMPLEMENTAIRES

Pour perdre du poids durablement, vous l'aurez compris, il faut arrêter de vous restreindre. Les régimes ne fonctionnent pas ! Retrouvez le plaisir de manger grâce à l'alimentation intuitive, un pilier de la méthode Linecoaching. 

Par Laurem
0

Dans la même rubrique

Comment réagir face à l'hyperphagie ?

Article
12
Vous mangez souvent de manière compulsive ? Isolément ? Jusqu'à vous en rendre malade ? Il y a alors de fortes chances que vous soyez hyperphage boulimique. Que faire ?
Lire plus
Tous les articles de la rubrique
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Haut de page 
X