Attention aux images sur les emballages alimentaires qui nous font trop manger et grossir !

0
Attention aux images sur les emballages alimentaires qui nous font trop manger et grossir !

C’est « la cerise sur le gâteau » : une nouvelle étude du Cornell and Food Brand Lab démontre que l’image de nos emballages alimentaires peut nous inciter à trop manger : nous servir de trop grandes portions avec ajouts caloriques non décomptés sur les étiquettes nutritionnelles.

Sommaire

Avez-vous déjà été « piégés » par l’image alléchante des emballages alimentaires ?

Annick s’avoue bien qu’à l’hypermarché, ses préférences vont aux emballages alimentaires les plus attirants. Il n’est pas évident de porter attention à toutes les étiquettes nutritionnelles, tandis qu’une image vous happe immédiatement dans son univers !
 
L’art du packaging est bien connu en marketing pour nous attirer vers une marque plutôt qu’une autre. Une nouvelle tendance louable a conduit l’industrie agroalimentaire à supprimer certains ingrédients ou ajouts présentant des risques pour la santé, en affichant en gros caractères sur l’image de l’emballage alimentaire les mentions « sans sucres ajoutés » ou « sans huile de palme »...
 
Mais une nouvelle étude de l’Institut Cornell and Food Brand Lab, spécialisé dans la recherche en nutrition, vient de montrer que l’image elle-même de des emballages alimentaires peut à notre insu nous influencer à trop manger... 
Ce qui intéresse beaucoup Annick, pour elle-même, mais aussi en tant que maman d’un garçon de 7 ans et d’une fille de 10 ans !
 

L’étude sur les images des emballages alimentaires

Les auteurs de l’étude avaient auparavant effectué des recherches sur les emballages de 51 différentes préparations pour gâteaux.
Si l’image représentant fidèlement une tranche de gâteau obtenue correspond à peu près à la valeur calorique conseillée (244 calories) et notifiée sur l’emballage, l’image de la même tranche de gâteau avec glaçage et cerise représente 600 calories, soit un bond de 135% de l’apport calorique !
 
Dans leur étude menée sur 72 étudiants de premier cycle et 44 femmes travaillant dans l’industrie agroalimentaire, il s’est avéré que les deux groupes ont surestimé leurs portions après avoir regardé le glaçage du gâteau sur le devant de la boîte. Les femmes en particulier, pourtant plus conscientes au niveau nutritionnel du fait de leur travail, ont surestimé leur portion de 122 calories !
 

Les grandes images des portions nous font manger de grandes portions !

« Si une tranche de gâteau est perdue dans son glaçage sur l’image des emballages alimentaires, nous pensons que c’est la meilleure façon de s’en servir et d’en manger. Mais cette image ne reflète pas du tout la portion recommandée de l’étiquette nutritionnelle », a expliqué John Brand, auteur principal de l’étude, dans un communiqué de presse. Les sauces accompagnant l’image des plats principaux aurait d’ailleurs le même effet subliminal.
« Sans aucun doute, les entreprises agroalimentaires n’ont pas l’intention de nous tromper avec l’image du glaçage sur le gâteau, mais des détails apparemment anodins sur l’emballage peuvent en fait avoir un énorme impact », surenchérit Brian Wansink, co-auteur de l’étude. 
 
Les chercheurs suggèrent à l’industrie agroalimentaire de mentionner que certains éléments de l’image sur les emballages alimentaires ne sont pas compris dans l’étiquette nutritionnelle du produit, et dépassent la valeur calorique recommandée.
 
Pour répondre aux interrogations d’Annick, une autre étude de 2015, allemande cette fois, menée sur des enfants de 8 à 10 ans, avait montré que les packagings influencent beaucoup les enfants.
 

C’est manger en dégustant une petite portion qui fait maigrir

L’étude du Cornell and Food Brand Lab montre encore une fois l’importance de revenir à nos sensations alimentaires, en écoutant mieux notre faim réelle, en dégustant lentement une petite portion pour laisser la satiété s’installer. Portionner permet donc de manger moins
C’est avec une alimentation intuitive qu’il est possible de mieux manger et maigrir sans effort, en apprenant à déguster les aliments caloriques sans en abuser, trop manger... et grossir !
 
Ce sont les principes-clés de la méthode LineCoaching : un programme personnalisé en ligne qui vous aide à changer de comportement alimentaire pour retrouver vos sensations et ne plus vous laisser influencer par vos émotions ou les images des emballages alimentaires ! 
 
Sources : « Frosting on the cake: pictures on food packaging bias serving size », John Brand, Brian Wansink, Abby Cohen, Public Health Nutrition, 2016
 
0

MON BILAN GRATUIT EN 4 MIN

ans
cm
kg
Vous êtes
Vous aussi, donnez votre avis !

Pas encore d'identifiants ? Inscrivez-vous, c'est gratuit.

Dans la même rubrique

Tous les articles de la rubrique
Haut de page 
X